Archives par mot-clé : Ruche

Bourse AFHE-RUCHE 2020-2021

Le RUCHE et l’AFHE (Association Française d’Histoire Économique) souhaitent encourager la recherche croisant histoire économique et histoire de l’environnement. Les deux associations ont créé cette année une bourse d’un montant de 1000 euros, destinée aux étudiant.e.s de toutes nationalités inscrit.e.s en master 2 dans une université ou dans un établissement supérieur public français, à l’exception des fonctionnaires déjà rémunérés pour leurs études.

10 étudiantes et étudiants ont candidaté pour cette première édition, et un jury de 8 membres, choisi à parité entre les deux associations et représentatif des différentes périodes de l’histoire, a délibéré le 19 novembre dernier. Il a choisi d’attribuer la bourse à Émilie Pasquier, inscrite en master d’histoire à Sciences Po Paris, pour son sujet intitulé Les eaux du Caire (1865-1922) : l’équipement en infrastructures hydrauliques d’une capitale connectée et ses experts européens, préparé sous la codirection de Giacomo Parrinello et Jean-Pierre Filiu.

Le projet allie histoire économique, histoire environnementale et histoire urbaine en se situant au sein du champ en plein essor des « water studies« . Il renouvelle une historiographie francophone qui a pu s’intéresser à la place de l’eau dans la ville et dans les projets urbains[1], à la mutation des paysages urbains de l’eau[2], ou aux procédés techniques et processus politiques menant à la sécurisation des approvisionnements en eau[3].

À travers l’histoire de deux sociétés, la Société des Eaux du Caire, une société française créée par concession de l’Etat égyptien en 1865 afin d’équiper la ville avec un réseau d’eau potable, et sa concurrente britannique, la Cairo Water Company, le projet vise à étudier la manière dont la gestion de l’eau et la mise en place du réseau d’eau potable et du réseau d’égouts participent à la croissance urbaine du Caire entre le années 1860 et le début du XXe siècle.  Les eaux du Nil font l’objet des observations des administrateurs coloniaux et des ingénieurs européens entre préoccupations économiques et hygiénistes.  

Émilie Pasquier sera invitée à présenter ses travaux lors des assemblées générales des deux associations.

Pour plus d’informations : Stéphane Frioux, président du RUCHE, stephane.frioux@univ-lyon2.fr et Manuela Martini, présidente de l’AFHE, afhe.association@gmail.com

 

[1] Frédéric Graber, Paris a besoin d’eau. Projet, dispute et délibération technique dans la France napoléonienne, Paris, CNRS Editions, 2009 ; Vincent Lemire, La soif de Jérusalem. Essai d’hydro-histoire (1840-1948), Paris, Editions de la Sorbonne, 2011.

[2] Alice Ingold, Négocier la ville. Projet urbain, société et fascisme à Milan, Paris/Rome, École française de Rome/Éditions de l’EHESS, 2003

[3] Stéphane Frioux, Les batailles de l’hygiène. Villes et environnement de Pasteur aux Trente Glorieuses, Paris, PUF, 2013.