Archives par mot-clé : Prix

Bourse AFHE-RUCHE 2020-2021

Le RUCHE et l’AFHE (Association Française d’Histoire Économique) souhaitent encourager la recherche croisant histoire économique et histoire de l’environnement. Les deux associations ont créé cette année une bourse d’un montant de 1000 euros, destinée aux étudiant.e.s de toutes nationalités inscrit.e.s en master 2 dans une université ou dans un établissement supérieur public français, à l’exception des fonctionnaires déjà rémunérés pour leurs études.

10 étudiantes et étudiants ont candidaté pour cette première édition, et un jury de 8 membres, choisi à parité entre les deux associations et représentatif des différentes périodes de l’histoire, a délibéré le 19 novembre dernier. Il a choisi d’attribuer la bourse à Émilie Pasquier, inscrite en master d’histoire à Sciences Po Paris, pour son sujet intitulé Les eaux du Caire (1865-1922) : l’équipement en infrastructures hydrauliques d’une capitale connectée et ses experts européens, préparé sous la codirection de Giacomo Parrinello et Jean-Pierre Filiu.

Le projet allie histoire économique, histoire environnementale et histoire urbaine en se situant au sein du champ en plein essor des « water studies« . Il renouvelle une historiographie francophone qui a pu s’intéresser à la place de l’eau dans la ville et dans les projets urbains[1], à la mutation des paysages urbains de l’eau[2], ou aux procédés techniques et processus politiques menant à la sécurisation des approvisionnements en eau[3].

À travers l’histoire de deux sociétés, la Société des Eaux du Caire, une société française créée par concession de l’Etat égyptien en 1865 afin d’équiper la ville avec un réseau d’eau potable, et sa concurrente britannique, la Cairo Water Company, le projet vise à étudier la manière dont la gestion de l’eau et la mise en place du réseau d’eau potable et du réseau d’égouts participent à la croissance urbaine du Caire entre le années 1860 et le début du XXe siècle.  Les eaux du Nil font l’objet des observations des administrateurs coloniaux et des ingénieurs européens entre préoccupations économiques et hygiénistes.  

Émilie Pasquier sera invitée à présenter ses travaux lors des assemblées générales des deux associations.

Pour plus d’informations : Stéphane Frioux, président du RUCHE, stephane.frioux@univ-lyon2.fr et Manuela Martini, présidente de l’AFHE, afhe.association@gmail.com

 

[1] Frédéric Graber, Paris a besoin d’eau. Projet, dispute et délibération technique dans la France napoléonienne, Paris, CNRS Editions, 2009 ; Vincent Lemire, La soif de Jérusalem. Essai d’hydro-histoire (1840-1948), Paris, Editions de la Sorbonne, 2011.

[2] Alice Ingold, Négocier la ville. Projet urbain, société et fascisme à Milan, Paris/Rome, École française de Rome/Éditions de l’EHESS, 2003

[3] Stéphane Frioux, Les batailles de l’hygiène. Villes et environnement de Pasteur aux Trente Glorieuses, Paris, PUF, 2013.

Aurélie Carrara, Stéphane Lembré, lauréats du prix d’histoire économique AFHE BNP Paribas 2013

Les lauréats du prix d’histoire économique AFHE BNP Paribas 2013 sont :  

Aurélie Carrara, La fiscalité des échanges extérieurs dans le monde grec (Egypte exclue) du VI ac à la conquête romaine, thèse soutenue sous la direction d’Alain Bresson à l’Université de Bordeaux 3.

Aurélie Carrara analyse la fiscalité des échanges extérieurs en Grèce sur la longue période, depuis l’époque classique jusqu’à la conquête romaine. Ce sujet ouvre sur des questions essentielles d’économie (le comportement économique des institutions publiques) et de politique (les relations entre cités, entre cités et royaumes, cités et confédérations etc.). La thèse pose de manière très nouvelle une vieille question : la fiscalité des échanges extérieurs est-elle un acte de prélèvement sans autre intention ou un instrument de politique économique? et la transforme en la plaçant dans une perspective néo-institutionnaliste intelligemment définie : cette fiscalité est un des outils que les cités utilisent pour organiser et contrôler les marchés en fonctions de leurs besoins propres.

Stéphane Lembré, L’école des producteurs. Activités économiques et institutionnalisation de la formation au travail dans la région du Nord des années 1860 aux années 1930 », thèse soutenue sous la direction de Jean-François Chanet à l’université de Lille 3.

Cette thèse aborde de façon originale une double problématique : celle de la formation par le travail et celle de sa contribution à la définition de l’entité régionale du Nord (départements du Nord et du Pas-de-Calais) entre les années 1860 et la fin des années 1930. Envisageant le sujet dans sa globalité, l’étude rétablit une cohérence entre l’évolution de la formation agricole, les apprentissages industriels et tertiaires, en mettant au cœur des démonstrations les jeux d’acteurs. La thèse est un apport très important à l’histoire de la formation professionnelle, à l’histoire de la région du Nord Pas de Calais, mais aussi plus largement, à la définition des politiques publiques et aux transformations des relations entre les échelons locaux, régionaux et nationaux dans la France de la IIIe République.

 

Le jury a délibéré sous la direction de Baudoin Prot, président du groupe BNP Paribas et de Natacha Coquery, présidente de l’AFHE

Il était constitué par les membres suivants :

Fabrice Boudjaaba, Chargé de recherches CNRS, Centre de recherches historiques, EHESS.

Natacha Coquery, Professeur des Universités d’histoire moderne, Université de Lyon 2, LAboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes (LARHRA).

Sabine Effosse, Professeur des Universités d’histoire contemporaine, Université de Paris Ouest Nanterre la Défense.

Olivier Feiertag, Professeur des Universités d’histoire contemporaine, Université de Rouen.

Patrick Fridenson, Directeur d’étude EHESS.

Hervé Joly, directeur de recherche CNRS, UMR Triangle, Lyon.

Michel Margairaz, Professeur des Universités d’histoire économique contemporaine, Université de Paris I.

Nicolas Marty, Professeur des Universités d’histoire contemporaine, Université de Perpignan

Béatrice Touchelay, Professeur des universités d’histoire contemporaine, Université Lille 3.

Ont participé aux expertises finales :

Cécilia d’Ercole, Directrice d’étude EHESS, anthropologie et histoire des mondes antiques,

Claire Lemercier, directrice de recherche CNRS, Centre de sociologie des organisations, CNRS, SciencesPo Paris.

Julien Zurbach, maitre de conférences d’histoire grecque, Ecole normale supérieure

Prix d’histoire économique AFHE BNP Paribas : Jury complet et liste restreinte des candidats

Une première phase du prix d’histoire économique AFHE BNP Paribas a été de faire émerger une liste restreinte de candidat susceptibles de l’emporter.

Voici la liste restreinte mise au point par le jury complet :

1. CARRARA Aurélie, La fiscalité des échanges extérieurs dans le monde grec (Egypte exclue) du VI ac à la conquête romaine, Alain BRESSON, dir. Université de Bordeaux 3.

2. DOS SANTOS Jessica, L’utopie en héritage : la société du Familistère de Guise de la mort de Jean Baptiste Godin à la dissolution de l’Association (1888-1968), Jean François ECK, dir.  Université Lille 3

3. FULLA Mathieu, Le parti socialiste face à la question économique, 1945-1981, Marc LAZAR, dir., IEP Paris.

4. LEMBRE Stéphane, L’école des producteurs. Activités économiques et institutionnalisation de la formation au travail dans la région du Nord des années 1860 aux années 1930, Jean-François CHANET, dir. Université Lille 3.

5. MIGNEMI Niccolo, Coopérer pour travailler la terre, coopérer pour exploiter la terre : itinéraires comparés des coopératives agricoles en Italie et en France dans la première moitié du Vingtième siècle, Gérard BEAUR, dir., EHESS.

6. MONET Eric, Politique monétaire et politique du crédit en France pendant les trente glorieuses, 1945-1973. Pierre Cyrille HAUTCOEUR, dir. EHESS.

Le jury complet était composé comme suit :

Baubeau Patrice, Mcf Université Paris Ouest Nanterre, la Défense,  Boudjaaba Fabrice, CR CNRS, CRH, EHESS, Coquery Natacha, Pr Université Lyon 2,  d’Ercole Cécilia, DE EHESS,  Daumalin Xavier, Pr Aix Marseille Université,  Effosse Sabine, Pr Université Paris Ouest Nanterre la Défense,  Fraboulet Danièle, Pr Université Paris 13, Fridenson Patrick, DE EHESS,  Gervais Pierre, Pr Université Sorbonne nouvelle Paris 3, Jambu Jérôme , MCF Université Lille 3, Joly Hervé, DR CNRS, UMR Triangle,  Larguier Gilbert, Pr. Université de Perpignan, Lemercier Claire, DR CNRS, CSO SciencesPo Paris,  Margairaz Michel, Pr, Université Paris I, Marty Nicolas, Pr Université de Perpignan, Merger Michelle, Cr CNRS,  Minard Philippe, DE EHSS et Pr Université Paris 8,  Touchelay Béatrice, Pr Université Lille 3,  Vernus Pierre, Mcf Université Lyon 2,  Zurbach Julien, Mcf Ecole normale Supérieure.