Archives de catégorie : Rencontres

Congrès de l’AFHE : L’émergence de nouveaux marchés, Lyon,29-31 mars 2023

L’émergence de nouveaux marchés.
Congrès de l’Association française d’histoire économique,
en partenariat avec les laboratoires CIHAM, HISOMA, LARHRA, Triangle de Lyon et le soutien de l’Ecole Normale Supérieure de Lyon, de l’université Lumière Lyon 2 et de l’IUF,
29-31 mars 2023

Lieu :

Auditorium des Archives départementales du Rhône et de la métropole de Lyon : 34, rue du Général Mouton-Duvernet, 69003 Lyon (descendre à la gare de Lyon Part-Dieu, sortie Villette, accès possible en tramway ligne T4 direction Hôpital Feyzin-Vénissieux, une station jusqu’à l’arrêt « Archives départementales », sinon en moins de 10 mn à pied le long de la rue de la Villette).

29 mars

14h30-15h30 Ouverture et introduction. Manuela Martini (Université Lumière Lyon 2) et Catherine Virlouvet (Aix-Marseille Université)

15h30-16h Keynote Speaker James Davis (Queen’s University Belfast), Common Foundations: The Emergence of Local Markets across the Medieval World

16h-16h30 Pause

Session 1 : Régulation des nouveaux marchés

Présidence Jean-Louis Gaulin (Université Lumière Lyon 2)

16h30-17h Judicaël Petrowiste (Université Paris Cité), Le pourpoint et l’aiguillette. Nouveaux goûts vestimentaires et réglementations professionnelles à Toulouse à la fin du Moyen Âge

17h-17h30 Clémence Pailha (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Ouverture économique, fermeture corporative. Les nouveaux marchés des épiceries à Paris aux XVIIe et XVIIIe siècles

17h30-18h Laurent Warlouzet (Sorbonne Université), Les nouveaux marchés offerts par la libéralisation : entre innovation et européanisation (1986-1993)

18h-18h30 discussion

30 mars

9h-9h30 Keynote Speaker Giorgio Riello (Institut Universitaire Européen – Université de Warwick), Commodities, Markets and Early Modern Global Capitalism

 

Session 2. Changements géopolitiques et nouveaux marchés

Présidence Natacha Coquery (Université Lumière Lyon 2)

9h30-10h Arnaud Bartolomei (Université Côte-d’Azur), La reconfiguration des circuits commerciaux dans l’Atlantique hispanique à la veille et au lendemain des indépendances. Le cas de l’ouverture du Mexique (1821)

10h-10h30 Séverine Antigone Marin (Université de Strasbourg), Les luttes pour l’indépendance peuvent-elles créer des nouveaux marchés ? La promotion du marché indien par les indépendantistes auprès des exportateurs allemands dans les années 1920

10h30-11h Soazig Villerbu (Université de Limoges), Marché et géopolitique : une « transition textile » en Haute-Louisiane autour de 1803 ?

10h30-11h Pause

Session 3. Acteurs institutionnels et entrepreneuriaux

Président Hervé Joly (CNRS, Université de Lyon)

11h-11h30 Matteo Calabrese (Luxembourg Centre for Contemporary and Digital History), Emergence and success of the investment fund Industry in Luxembourg XXe (29-89)

11h30-12h Silvia A. Conca Messina (Université de Milan), From informal rules to regulation: the creation of the silk market system in Italy (1815-1914)

12h-12h30 Pierre-Antoine Dessaux (Université de Tours), Construire les marchés de la « malbouffe » : sodas, snacking et alimentation industrialisée dans la France des années 1980

12h30-13h Discussion

13h-14h Pause déjeuner

14h-16h Table ronde « Que nous apprennent les sciences sociales sur l’émergence de marchés ? »

Modérateur Pierre-Cyrille Hautcœur (EHESS),

avec Emmanuelle Chevreau (Université Paris Panthéon-Assas), Pierre Dockès (Université Lumière Lyon 2), Pascale Trompette (CNRS, PACTE-Université Grenoble-Alpes)

16h-16h30 Pause

Session 4. Comment organiser l’offre ?

Présidence Christine Zabel (Institut historique allemand de Paris)

16h30-17h Églantine Cussac (Université de Strasbourg), Piloter l’émergence d’un marché. Le lancement de Pathé-Baby et le rôle des directeurs commerciaux (1922-1923)

17h-17h30 Mathieu Sadourny (Université de Clermont-Auvergne), La fabrique du marché des mangas en France

17h30-18h Louis Bissières (Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne), L’illusion d’un nouveau marché sans demande : l’échec de l’entreprise de spéculation foncière de Levi Hollingsworth dans la vallée de l’Ohio (années 1780-1790)

18h-18h30 Discussion

18h30 visite de l’exposition “Foires, villes et marchands (1350-1600)” présentée par Jean-Louis Gaulin

31 mars

9h30-10h Keynote Speaker Federico De Romanis (Université de Roma 2 Tor Vergata), Les nouveaux marchés du blé et du poivre dans la Rome antique : ingrédients de leur succès

Session 5. Nouveaux produits et nouveaux lieux

Présidence Magnus Ressel (Institut historique allemand de Paris)

10h-10h30 Louise Fauchier (Université Lumière Lyon 2), Le marché de l’asty de l’Athènes classique : étudier le développement d’un marché face aux sources ruinées de l’Antiquité

10h30-11h Cecilia D’Ercole (EHESS), L’essor du marché de la soie chinoise dans la Rome impériale

11h-11h30 Pause

11h30-12h Anne Conchon (Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Les privilèges de neige et de glace : l’émergence d’un marché de produit et de titres (XVII-XVIIIe siècles)

12h-12h30 Camille Neufville (Université de Strasbourg), Du thé pour l’Empire : l’émergence d’un marché du thé en Russie impériale (1860-1917)

12h30-13h Discussion

13h-14h30 Pause déjeuner

À partir de 14h30 Assemblée Générale de l’AFHE

 

Comité d’organisation :

Stéphane Bourdin (Université Lumière Lyon 2-HISOMA), Natacha Coquery (Université Lumière Lyon 2-LARHRA), Guillaume Garner (ENS Lyon-LARHRA), Jean-Louis Gaulin (Université Lumière Lyon 2 CIHAM), Hervé Joly (CNRS-Triangle), Marguerite Martin (Université Paris 1 Panthéon Sorbonne-IDHES), Manuela Martini (Université Lumière Lyon 2-LARHRA), Laure Quennouëlle-Corre (CNRS, CRH), François Rivière (Université d’Évry-IDHES), Catherine Virlouvet (Aix-Marseille Université-CCJ)

Comité scientifique :

Mathieu Arnoux (Université Paris Cité-LIED), Stéphane Bourdin (Université Lumière Lyon 2-HISOMA), Véronique Chankowski (Ecole Française d’Athènes), Natacha Coquery (Université Lumière Lyon 2-LARHRA), Jean-Claude Daumas (Université de Franche-Comté), James Davis (Queen’s University Belfast), Federico De Romanis (Université de Roma 2 Tor Vergata) Guillaume Garner (ENS Lyon-LARHRA), Jean-Louis Gaulin (Université Lumière Lyon 2 CIHAM), Hervé Joly (CNRS-Triangle), Marguerite Martin (Université de Paris 1 Panthéon Sorbonne-IDHES), Manuela Martini (Université Lumière Lyon 2-LARHRA), Laure Quennouëlle-Corre (CNRS-CRH), Giorgio Riello (Institut Universitaire Européen, Florence), François Rivière (Université d’Évry-IDHES), Catherine Virlouvet (Aix-Marseille Université-CCJ)

 

Jeudi 8 décembre 2022 : Les sources de l’histoire du crédit. Approches croisées France, Italie, Espagne

Journée d’études organisée dans le cadre des activités des comités franco-espagnol et franco-italien de l’Association française d’histoire économique

Lieu :
École des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Salle 50, Rdc, Centre des colloques – Campus Condorcet

Pour télécharger le programme : FRAMESPA – Programme

13h00-13h30 – Ouverture.  Manuela Martini (Lyon 2-LARHRA, présidente de l’AFHE), Nicolas Marty (Université de Perpignan, UMR 5136 Framespa, responsable du comité franco-espagnol pour l’AFHE), Matthieu Scherman (Université Gustave Eiffel, UR ACP, responsable du comité franco-italien pour l’AFHE) 

Nicolas Marty,  « Les enjeux d’une collaboration entre associations : 20 ans de comité franco espagnol d’histoire économique (AFHE, AEHE) » 

Matthieu Scherman et Nicolas Marty : « Les sources de l’histoire du crédit, une approche croisée ».

13h30-15h – Panel 1. De l’antiquité à la modernité
Présidence : Laurent Feller
(Paris I, LaMOP, vice-président de l’AFHE)

13h30-13h50  François Lerouxel (Sorbonne Université), Les sources du crédit dans le monde antique

13h50-14h10 Angela Orlandi (Università di Firenze), Il sistema creditizio in Toscana tra Medioevo ed Età Moderna

14h10 – 14h30 Francisco Cereibro Ares (Universidad Complutense de Madrid), Las fuentes para el estudio del crédito en España durante el siglo XVIII desde una perspectiva regional.

Discussion 14h30-15h.

 15h00 – 16h30 – Panel 2. Les sources du crédit à l’époque contemporaine
Présidence : Laure Quenouëlle-Corre
(CNRS, CRH-EHESS UMR 8558, secrétaire générale de l’AFHE)

 15h00-15h20 Bertrand Fallas, Université de Perpignan, UMR 5136 Framespa, “La Banque, la politique et le notaire (1861-1898): Adolphe Amouroux et le credit en Roussillon”

15h20-15h40 Carlo S. Brambilla (Università dell’Insubria) et Giuseppe Conti (Università di Pisa), Fonti del credito: operazioni e contabilità bancarie (secoli XIX-XX)

 15h40-16h00 Farid Ameur (Archives Société Générale), Un exemple remarquable de sources bancaires : les archives de la Société Générale et leur intérêt pour l’histoire

16h00 – 16h30 Discussion

Rapport de Getsiva Cayo Durand de Geist, boursière de l’AFHE au WEHC, qui a présenté “The breaktrough of French Arms Industry in Peru. Peruvian economic development and technology transfers during the 1950s and 1960s”, en cours de publication

Présentation de ma communication

Le 25 juillet 2022 à 14h a eu lieu la session “Patterns of Economic Development, Scientific, Technological and Managerial Transfers in Emerging Countries (19th-21st centuries): from Local to Global”. Ma communication était la dernière de la première partie et j’ai bien signalé que j’étais boursière de l’AFHE).

Voir le diaporama de cette intervention  en cours de publication: WEHC_Getsiva CAYO_22.07.22

Nous avons fini la session avec une discussion très enrichissante, laquelle nous a permis de mettre au point certaines idées pour notre future publication dans la Revue Entreprises et Histoire, dirigée par M. Dominique Barjot, à rendre en septembre prochain.

 Participation au congrès

Du 26 au 29 juillet, j’ai participé activement à un grand nombre de communications dont le sujet était centré sur l’Amérique latine et l’Europe occidentale. J’ai fait la connaissance avec un grand nombre d’historiens et j’ai établi de contacts pour de nouvelles publications.

Remerciements

Je remercie l’AFHE qui m’a soutenu pour les frais de l’inscription du colloque et que c’est grâce à cette bourse que j’ai pu participer en présentiel à Paris.

À Freiburg, le 16 août 2022.

Getsiva Cayo Durand de Geist

Congrès Mondial d’Histoire Economique, Paris 2022 : Prix “Humanités numériques”

Principes du prix

Un nouveau concours intitulé “Prix AFHE en humanités numériques” est organisé à Paris pour récompenser des projets d’humanités numériques dans le domaine de l’histoire économique. Le concours, organisé et financé par l’Association Française d’Histoire Économique (AFHE) sous le patronage de l’IEHA, est ouvert à tous les chercheurs et institutions.

Une session spéciale donnera l’occasion à chaque candidat ou équipe sélectionnée de présenter son projet pendant 15min de présentation de son projet. De plus, les candidats auront l’opportunité d’exposer leurs projets sur un grand écran vidéo dans le Grand Équipement Documentaire du Campus Condorcet.

Le concours est divisé en 2 catégories : « Diffusion de la science » (Science outreach) et “Innovation numérique et recherche” (Digital innovation & Research). Il offre l’opportunité de promouvoir les projets en cours et réalisés impliquant les nouvelles technologies en histoire économique.

Diffusion de la science. Nous accueillons toutes les propositions basées sur un support numérique dédié à la vulgarisation des connaissances, des données et des collections patrimoniales pour de larges publics dans le domaine de l’histoire économique. Les supports acceptés sont : les blogs & sites web, les vidéos, les serious games, les infographies, les documentaires académiques, les projets de numérisation, les applications ou autres supports numériques. Chaque candidat devra soumettre un texte de 2 000 mots présentant son projet et fournir un accès au produit numérique. Les supports acceptés devront correspondre à une présentation sur écran.

Innovation numérique et recherche. Nous accueillons toutes les propositions de chercheurs utilisant de nouveaux outils numériques (sites web, logiciels, applications, bases de données, etc.) et des méthodes (technologies cartographiques et spatiales, visualisation de données, encodage et analyse de textes, analyse de réseaux, projets de numérisation… etc.) dans le domaine de l’histoire économique. Tous les types de recherche académique : articles publiés, thèses, projets financés… etc. seront acceptés. Chaque candidat devra soumettre un texte de 2000 mots présentant son projet et donner accès au produit numérique. Les supports acceptés devront s’adapter à une présentation sur écran.

Les lauréats des prix

Lauréat du prix de la diffusion scientifique

Auteurs : Bruno Gabriel Witzel De Souza (Georg-August-University [Göttingen] ( Allemagne), Leonardo Antonio Santin Gardenal ( Centro Universitário Herminio Ometto de Araras ( Brésil)

Projet Travail, moyens de subsistance et immigration dans une plantation brésilienne : les archives de la ferme Ibicaba (1840-1970)  (Labor, livelihood, and immigration in a Brazilian plantation : the archives of Ibicaba farm (1840-1970)    

Grâce à la numérisation massive et à la publication en ligne en libre accès des archives brésiliennes en péril, ce projet crée une ressource exceptionnelle pour l’étude de l’histoire économique de l’économie et de la société brésiliennes.

En outre, le projet utilise ces archives pour des initiatives pédagogiques et d’histoire publique, des expositions et des performances artistiques, créant ainsi de nouveaux liens entre le passé et le présent des communautés concernées. Pour son impact social et son effort de rechargement de la mémoire et du patrimoine par le biais des archives numériques, le projet Labor, livelihood, and immigration in a Brazilian plantation : the archives of Ibicaba farm (1840-1970) reçoit le prix pour la diffusion scientifique (Science Outreach).

2 lauréats ex aequo du prix de l’innovation numérique :

  • Zhao Mengyue, chercheur indépendant, projet “La numérisation de masse de tableaux historiques à l’aide d’outils d’IA et de vision artificielle open-source”.
  • Antonio Iodice, Université d’Exeter (Royaume-Uni) et Università di Genova (Italie), projet “The AveTransRisk Database : Cartographie du commerce, des risques et des catastrophes dans la première mondialisation”.
Lauréat 1 : Zhao Mengyue, chercheur indépendant. La numérisation de masse des tableaux historiques à l’aide d’outils d’IA et de vision artificielle à code source ouvert

Depuis deux décennies, les projets de numérisation de masse (google books, Gallica, les nombreux projets de numérisation de journaux anciens, etc.) ont permis aux historiens d’accéder à de plus en plus de données en ligne. ) ont permis aux historiens d’accéder à de plus en plus de données en ligne. Dans le même temps, l’OCR est devenu un enjeu important : travailler avec des données massives ne peut se faire par la lecture en ligne de PDF. Bien que les méthodes d’analyse des données massives soient de plus en plus performantes, les méthodes d’OCR constituent toujours un pas en arrière – elles sont meilleures qu’avant, mais elles restent insatisfaisantes pour les historiens.

En outre, les historiens économiques ont des besoins spécifiques : la reconnaissance optique automatique de données tabulaires, par exemple. De grands ensembles de données tabulaires sont aujourd’hui présents dans les journaux anciens numérisés. Certains projets de recherche l’utilisent déjà, mais ils doivent faire de gros efforts pour corriger / traiter ces données tabulaires.

Le processus de numérisaiton présenté par Mengyue Zhao dans son article “The Mass Digitization of Historical Tables Using Open-Source AI and Machine Vision Tools” est un grand pas en avant vers une meilleure reconnaissance optique des données tabulaires. Cela devrait aider les historiens économiques qui tentent d’obtenir des données tabulaires provenant de journaux, de livres, de registres, etc. publiés aux XIXe et XXe siècles. Ces tableaux sont, par exemple, particulièrement nombreux dans les journaux spécialisés et difficiles à reconnaître et à prétraiter. Comme le processus de travail proposé est basé sur une optimisation des outils open source pour une tâche spécifique, les résultats obtenus par ce flux de travail sont bien meilleurs que les flux de travail plus génériques des outils OCR non spécialisés. Si son projet n’est pas, en soi, un projet d’histoire économique, ses potentialités pour les historiens économiques sont particulièrement importantes.

Lauréat 2 : Antonio Iodice, Université d’Exeter ( Royaume-Uni) et Università di Genova ( Italie), The AveTransRisk Database : Cartographie du commerce, des risques et des catastrophes dans la première mondialisation

Le jury de l’Association française d’histoire économique a attribué le 1er prix ex aequo de l’innovation numérique à la base de données AveTransRisk. Nous avons apprécié l’ambition d’un projet mettant à disposition en ligne des données prémodernes complexes sur le commerce international, avec toutes les informations nécessaires aux chercheurs pour les utiliser. Les données ont été réparties en catégories pertinentes qui peuvent être interrogées facilement et localisées sur une carte, dans une interface simple, efficace et robuste. Nous avons particulièrement apprécié le fait que l’origine des données soit bien documentée, et que la base de données puisse être téléchargée librement, ce qui ouvre un large éventail d’analyses par les chercheurs. Le souci de coopération et d’intégration dans d’autres projets existants comme Navigo était également un modèle de pérennité du projet dans un monde académique en constante évolution.

Pour voir tous les projets en compétition :

https://www.wehc2022.org/sessions/digital-humanities-projects-competition

World Economic History Congress, Paris 2022 : Digital Humanities Projects – Competition

Principles of the prize

A new competition entitled “the AFHE Prizes in Digital Humanities” is organized in Paris to reward digital humanities projects in the field of economic history. The competition, organized and funded by the Association Française d’Histoire Économique (AFHE) under the patronage of the IEHA, is open to all researchers and institutions.

A special session will give the opportunity for each selected candidate or team to present their project during 15min presentation on their project. Furthermore, candidates will have the opportunity to display their projects on a large video screen in the Grand Équipement Documentaire on Campus Condorcet

The competition is divided into 2 categories: “Science Outreach” and “Research”. It offers the opportunity to promote ongoing and achieved projects involving new technologies in economic history.

Science outreach. We welcome all propositions based on a digital support dedicated to the popularization of knowledge, data and heritage collections for large audiences in the field of economic history. Accepted supports are: blogs & websites, videos, serious games, computer graphics, academic documentaries, digitisation projects, apps or other digital supports.. Each candidate will have to submit a 2 000 words essay presenting the research and to provide access to the digital product. Accepted supports should fit an on-screen presentation.

Digital Innovation & Research. We welcome all propositions from researchers using new digital tools (websites, software, apps, databases, etc.) and methods (mapping and spatial technologies, data visualisation, text encoding and analysis, network analysis, digitisation projects… etc) in the field of economic history. All kinds of academic research : published papers, dissertations, funded projects… etc will be accepted. Each candidate will have to submit a 2000 words essay presenting the research and to give access to the digital product. Accepted supports should fit an on-screen presentation.

Winners of the prizes

Winner of the prize for Science outreach

Authors : Bruno Gabriel  Witzel De Souza (Georg-August-University [Göttingen] ( Germany), Leonardo Antonio Santin Gardenal ( Centro Universitário Herminio Ometto de Araras ( Brazil)
Projet Labor, livelihood, and immigration in a Brazilian plantation: the archives of Ibicaba farm (1840-1970)
       

With the mass digitization and online open access publication of Brazilian endangered archives, this project creates an outstanding resource for studying the economic history of Brazilian economy and society. 

Besides, the project uses those archives for public history and pedagogical initiatives, exhibitions and artistic performances, creating new links between the past and present of the communities involved. For its social impact and its effort in re-loading memory and heritage through digital archives, the project Labor, livelihood, and immigration in a Brazilian plantation: the archives of Ibicaba farm (1840-1970) receives the “Science Outreach” award.

2 winners ex aequo of the prize for Digital Innovation :

  • Zhao Mengyue, independent scholar, project “The Mass Digitization of Historical Tables Using Open-Source AI and Machine Vision Tools
  • Antonio Iodice, University of Exeter ( United Kingdom) and Università di Genova ( Italy), project “The AveTransRisk Database: Mapping Trade, Risk, and Disasters in the First Globalization”
Winner 1 : Zhao Mengyue, independent scholar. The Mass Digitization of Historical Tables Using Open-Source AI and Machine Vision Tools

For two decades, mass digitisation projects (google books, Gallica, the numerous digitisation projects of ancient newspapers, etc.) have allowed historians to access more and more data online. At the same time, OCR has become an important issue: working with massive data cannot be done through the online reading of PDFs. Though methods to analyse big data are better and better, OCR methods are still a step backwards – better than they used to be, but they remain unsatisfactory for historians.

Furthermore, economic historians have some specific needs: the automatic optical recognition of tabular data for instance. Large sets of tabular data are today present in digitised ancient newspapers. Some research projects are already using it, but they need to put strong efforts into correcting / processing those tabular data.

The workflow presented by Mengyue Zhao in her paper « The Mass Digitization of Historical Tables Using Open-Source AI and Machine Vision Tools » is a strong step forward to better optical recognition of tabular data. This should help economic historians trying to get tabular data from newspapers, books, registries, etc. published in the XIX and XX centuries. Those tables are, for instance, particularly numerous in specialised newspapers and hard to recognise and to pre-process. As the proposed workflow is based on an optimisation of open source tools for a specific task, the results obtained by this workflow are far better than the more generic workflows of non-specialised OCR tools. If her project is, per se, not an economic history project, its potentialities for economic historians are particularly important

Winner 2 : Antonio Iodice, University of Exeter ( United Kingdom) and Università di Genova ( Italy), The AveTransRisk Database: Mapping Trade, Risk, and Disasters in the First Globalization

The jury of the French Association for Economic History has awarded the 1st prize ex aequo for Digital Innovation to the AveTransRisk Database. We have appreciated the ambition of a project making complex premodern data about international trade available online, with all the information necessary for researchers to use it. The data was broken down into relevant categories which can be queried easily and located on a map, in a simple, efficient and robust interface. We particularly liked the fact that the origin of the data was well documented, and that the database could be downloaded freely, which opens a wide range of analysis by researchers. The concern for cooperation and integration into other existing projects like Navigo was also a model for the sustainability of the project in an ever-changing academic world.

To see all the competing projects :

https://www.wehc2022.org/program-details/digital-humanities-1

Parution. Art et économie : une histoire partagée

Un ouvrage issu du congrès de l’Association Française d’Histoire économique qui a eu lieu à Toulouse les 18 et 19 novembre 2016 est paru en 2021 sous la direction de Maria Cecilia D’ERCOLE et de Jean-Michel MINOVEZ : http://pum.univ-tlse2.fr/~Art-et-economie-une-histoire~.html Continuer la lecture de Parution. Art et économie : une histoire partagée

Call for Digital Humanities Projects – Competition

A new competition entitled “the AFHE Prizes in Digital Humanities” is organized at the 2022 WEHC in Paris, in order to reward digital humanities projects in the field of economic history. The competition, organized and funded by the Association Française d’Histoire Économique (AFHE) under the patronage of the IEHA, is open to all researchers and institutions. It offers the opportunity to promote ongoing and achieved projects involving new technologies in economic history.
A special session will give the opportunity for each selected candidate or team to present their project during a 15-minute presentation. Furthermore, candidates will have the opportunity to display their projects on a large video screen in the Research Library Building at Campus Condorcet.
The competition is divided into two categories: “Science Outreach” and “Research”
The AFHE jury will assess the proposals that will be presented during the Congress and give a 400-Euro award to the best project of each category. The call for submission will be open from April 1, 2021 until December 1, 2021. Selections will be announced by January 15, 2022. Continuer la lecture de Call for Digital Humanities Projects – Competition

Éduquer à la coopération

Compte rendu de la session invitée de l’AFHE dans le cadre du 18e colloque international de l’Association Charles Gide (http://www.charlesgide.fr/), sur le thème « Coopération(s) », à l’Université de Lausanne, 10-12 septembre 2020.

Compte rendu rédigé par Anna Safronova (doctorante de l’Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne), dont la participation au colloque a été rendue possible par une aide financière de la Fondation Maison de Salins
https://collections.maison-salins.fr

Illustration : Commission de contrôle des comptes dans une coopérative d’une école en campagne, Musée d’État d’Histoire de Saint-Pétersbourg, Russie, 1922-1943
https://goskatalog.ru/portal/#/collections?id=17675562

Première session. Enseigner la coopération : quoi et à qui ?
Deuxième session. La coopérative entre enjeux éducatifs et politiques
Conclusion
Programme du panel Éduquer à la coopération du 11 septembre 2020

Aujourd’hui, l’enseignement de la coopération semble avoir été chassé des programmes universitaires généralistes, alors qu’au tournant du XXe siècle le milieu académique, principalement les économistes, incluaient la coopération dans ses cours et, plus généralement, dans ses réflexions. Continuer la lecture de Éduquer à la coopération

11 déc. 2020 : Visioconférence : Institutions et développement économique dans une perspective globale + Assemblée générale de l’AFHE

Voir les podcasts vidéos de cette table ronde à l’adresse suivante : https://afhe.hypotheses.org/14217

Table ronde organisée par Alessandro Stanziani, CNRS et EHESS (CRH), suivie de l’assemblée générale de l’AFHE
Modératrice : Catherine Virlouvet, Université d’Aix-Marseille

Programme du vendredi 11 décembre 2020

Première partie. Population, travail, institutions. 14h-15h15

Hayri Gökşin Özkoray, Université d’Aix-Marseille
Alessandro Stanziani, CNRS et EHESS
Denis Cogneau, IRD et EHESS

Deuxième partie. Institutions et marchés. 15h30-16h45

Louise Quillien, Université de Paris 1
François Gipouloux
, CNRS, Centre Chine
Vanessa Caru, CNRS, Ceias

Discussion générale. 16h45-17h15

 Assemblée générale de l’AFHE. 17h30-19h

Présentation de la table ronde

Le but de cette table ronde est de discuter les liens entre institutions et dynamiques économiques dans des analyses comparées et globales à la fois. Dans cette perspective, la priorité sera donnée à des régions (ou aires culturelles selon la perspective adoptée) et à des périodes qui ne constituent pas les domaines privilégiés de l’histoire économique, en France en particulier. Nous discuterons ainsi de Mésopotamie ancienne, d’Islam et monde ottoman médiéval et moderne, de Russie, Chine, Afrique et Inde à l’époque moderne-contemporaine. Continuer la lecture de 11 déc. 2020 : Visioconférence : Institutions et développement économique dans une perspective globale + Assemblée générale de l’AFHE

L’Association française d’histoire économique aux Rendez-Vous de l’histoire de Blois

L’Association française d’histoire économique et ses membres seront présents dans les tables rondes et débats suivants  (cliquer sur “continuer la lecture” avant de pouvoir cliquer sur les titres ci-dessous) :

Continuer la lecture de L’Association française d’histoire économique aux Rendez-Vous de l’histoire de Blois

Éduquer à la coopération. Session AFHE au Colloque Gide 2020 (10-12 septembre).

Session « Éduquer à la coopération », organisée en partenariat avec l’AFHE dans le cadre du 18e colloque international de l’Association Charles Gide intitulé Coopération(s). (Université de Lausanne, 10-12 septembre 2020). http://wp.unil.ch/gide20/

Organisateurs : Alexia Blin (Université Paris 3 Sorbonne-Nouvelle), Niccolò Mignemi (CNRS, UMR 8236 LIED).

Dans un article de 2012, l’historien de l’économie Philip B. Wyman, estime que la science économique s’est, au moins depuis le début du XIXe siècle, intéressée « régulièrement » et « de très près aux différentes manifestations du mouvement [coopératif], pour leur fournir une aide et un soutien pratiques, ou bien pour les critiquer et les rejeter, mais peut-être de manière plus significative, pour proposer des cadres théoriques et des éclairages quant à leur organisation et leurs performances, qui puissent les aider à informer leurs actions à venir »1. Continuer la lecture de Éduquer à la coopération. Session AFHE au Colloque Gide 2020 (10-12 septembre).

  1. Philip B. Whyman, « Co-operative Principles and the Evolution of the ‘Dismal Science’: the Historical Interaction between Co-operative and Mainstream Economics », Business History, 54-6, 2012, p. 833-854 (citation p. 847). []

PODCAST vidéo et audio : webinaire Finances publiques et approvisionnement en sortie de crise : regard sur le passé

Le webinaire n°1 de l’AFHE, qui s’est tenu le 28 mai 2020, est désormais disponible en podcast vidéo et audio :
https://www.canal-u.tv/producteurs/afhe/2020.0/webinaire
(pour accéder à l’audio seulement : aller sur l’onglet “téléchargements”)

Programme

 

WEBINAIRE : Finances publiques et approvisionnement en sortie de crise : regard sur le passé

28 mai 2020 (17h-18h30), mise en ligne des vidéos dimanche 5 juillet 2020

Association française d’histoire économique

Pour revoir le webinaire en vidéo ou l’écouter en podcast : https://www.canal-u.tv/producteurs/afhe/2020.0/webinaire

Programme

Lire la suite

Appel à candidature : Doctorants/post-doctorants, 9e école d’été d’histoire économique (Moyen Âge – époque moderne) de Suse, 26-28 août 2020

Thématique : Circulation des savoirs et dynamiques économiques aux époques médiévale et moderne : mobilités des hommes, transferts techniques et enjeux territoriaux (Moyen Âge-époque Moderne)

Theme : Knowledge circulation and economic dynamics during the Middle Ages and the Modern Period. Human mobility, technical transfers and territorial issues

La thématique retenue cette année – « Circulation des savoirs et dynamiques économiques aux époques médiévale et moderne : mobilités des hommes, transferts techniques et enjeux territoriaux » est à la croisée de l’histoire culturelle et de l’histoire économique. Cette thématique permettra également de poursuivre et d’approfondir celles qui ont été développées les années précédentes (La valeur des choses, La pauvreté, Les biens communs, Les moyens de paiement, La qualité, L’organisation du travail, Les écritures de l’économie, Entreprendre).

Voir le projet scientifique détaillé ici Continuer la lecture de Appel à candidature : Doctorants/post-doctorants, 9e école d’été d’histoire économique (Moyen Âge – époque moderne) de Suse, 26-28 août 2020