Archives de catégorie : Actualités scientifiques

PODCAST vidéo et audio : webinaire Finances publiques et approvisionnement en sortie de crise : regard sur le passé

Le webinaire n°1 de l’AFHE, qui s’est tenu le 28 mai 2020, est désormais disponible en podcast vidéo et audio :
https://www.canal-u.tv/producteurs/afhe/2020.0/webinaire
(pour accéder à l’audio seulement : aller sur l’onglet « téléchargements »)

Programme

 

WEBINAIRE : Finances publiques et approvisionnement en sortie de crise : regard sur le passé

28 mai 2020 (17h-18h30), mise en ligne des vidéos dimanche 5 juillet 2020

Association française d’histoire économique

Pour revoir le webinaire en vidéo ou l’écouter en podcast : https://www.canal-u.tv/producteurs/afhe/2020.0/webinaire

Programme

Lire la suite

Appel à candidature : Doctorants/post-doctorants, 9e école d’été d’histoire économique (Moyen Âge – époque moderne) de Suse, 26-28 août 2020

Thématique : Circulation des savoirs et dynamiques économiques aux époques médiévale et moderne : mobilités des hommes, transferts techniques et enjeux territoriaux (Moyen Âge-époque Moderne)

Theme : Knowledge circulation and economic dynamics during the Middle Ages and the Modern Period. Human mobility, technical transfers and territorial issues

La thématique retenue cette année – « Circulation des savoirs et dynamiques économiques aux époques médiévale et moderne : mobilités des hommes, transferts techniques et enjeux territoriaux » est à la croisée de l’histoire culturelle et de l’histoire économique. Cette thématique permettra également de poursuivre et d’approfondir celles qui ont été développées les années précédentes (La valeur des choses, La pauvreté, Les biens communs, Les moyens de paiement, La qualité, L’organisation du travail, Les écritures de l’économie, Entreprendre).

Voir le projet scientifique détaillé ici

Lieu et dates : Suse (Piémont, Italie) du 26 au 28 août 2020

Arrivée des participants le 25 août dans l’après midi. Nuit d’hébergement supplémentaire prise en charge si départ le 29 août.

Modalités d’inscription pour les doctorants / postdoctorants

Des places sont disponibles dans le programme provisoire (voir ici) pour les jeunes chercheurs – doctorants ou post-doctorants – en histoire économique médiévale et moderne, en économie ou en sociologie. Les langues de travail étant l’anglais et le français, les candidats devront avoir une connaissance minimale des deux langues (l’expression orale se fera dans la langue de son choix).
Il sera demandé aux candidats une communication orale de 15 minutes en rapport avec le sujet des journées. Cette communication se fera à partir de la présentation d’un fonds d’archives ou d’une source d’histoire économique qui a été au cœur de leur recherche.
L’organisation prendra en charge l’intégralité du séjour sur place. Les frais de déplacement (aller-retour) seront remboursés jusqu’à 200 euros.
Le nombre des places étant limité, les candidatures seront examinées par un comité de sélection composé des organisateurs scientifiques des journées (réponse le 9 juin).
Le dossier (en anglais ou en français) comprendra :

  • Un curriculum vitae détaillé
  • Une présentation (2 pages minimum) du sujet de doctorat, des sources utilisées et de la communication orale envisagée.

Les dossiers de candidature sont à envoyer avant le 25 mai 2020 à emmanuel.huertas@univ-tlse2.fr (réponse le 9 juin)

Organisateurs / comité scientifique

Michela Barbot (CNRS ENS Cachan, Idhes), Patrice Baubeau (Univ. Paris-Nanterre, Idhes), Marc Bompaire (EPHE, Saprat), Julie Claustre (Univ. Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Lamop), Anne Conchon (Univ. Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Idhes), Laurent Feller (Univ. Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Lamop), Agnès Gramain (Université de Lorraine, Beta), Emmanuel Huertas (Univ. Toulouse Jean-Jaurès, Framespa), Jean-François Moufflet (Archives Nationales)

Institutions partenaires

L’école d’été d’histoire économique rassemblera des chercheurs, des enseignants-chercheurs, des chercheurs postdoctoraux et des doctorants de toutes nationalités. Les institutions partenaires sont : l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, l’Université de Toulouse Jean-Jaurès, l’EPHE, les Archives Nationales et le CNRS. Les laboratoires impliqués sont les suivants : LAMOP (UMR 8589, Paris 1/CNRS), FRAMESPA (UMR 5136, Toulouse 2/CNRS), SAPRAT (EA 4116 EPHE), IDHES (UMR 8533 Paris 1/CNRS). La manifestation reçoit également l’appui financier du LabEx HASTEC (Histoire et Anthropologie des Savoirs, des Techniques et des Croyances) et se déroule sous le patronage de l’Association Française d’Histoire économique (AFHé).

Projet scientifique en PDF : ici

Programme provisoire en PDF : ici

Programme congrès de l’AFHE 6-7 décembre 2019

Congrès de l’AFHE (6-7 décembre 2019)

L’inscription est obligatoire : https://forms.gle/rECXZH8hjNQTKbqu6

Les conséquences économiques de la paix

Les périodes de paix ont-elles été favorables à la croissance économique, ou au contraire correspondent-elles à des périodes de ralentissement sinon de déclin ? Cette question a fait l’objet d’interrogations répétées de la part des économistes (c’est le cas notamment de John Maynard Keynes avec l’ouvrage qu’il publia en 1919 dans lequel il compare le traité de Versailles à une « paix carthaginoise ») ; elle est aussi au cœur des préoccupations des historiens qui ont envisagé l’impact de la paix sur les structures et les dynamiques économiques à différentes périodes. Alors même que les effets économiques des guerres ont été largement étudiés, les enjeux économiques liés au rétablissement de la paix n’ont pas fait l’objet de la même attention.
L’objectif de ce congrès est d’approfondir cette réflexion en envisageant le rôle de la paix, qu’elle sanctionne la fin d’une guerre civile ou d’un conflit international, qu’elle soit temporaire ou permanente,  dans les dynamiques et les régulations économiques en longue durée. Dans quelle mesure les négociations et les traités de paix intègrent-ils des dispositions relatives aux moyens de rétablir les systèmes de production et les circuits de distribution (grâce au versement de réparations de guerre par exemple), ou inversement hypothèquent-ils les potentialités économiques (en raison du poids des confiscations ou des spoliations) ? En quoi la paix est-elle perçue par les acteurs économiques comme la possible restauration d’un ordre ancien ou comme un terreau favorable à des réformes économiques ?
Il serait toutefois réducteur de considérer que les périodes de paix marquent nécessairement des ruptures, alors qu’elles ne font parfois qu’accélérer des recompositions en cours à différentes échelles. En quoi correspondent-elles à des phases de croissance par le rétablissement de la confiance et la réduction de l’incertitude, ou à des conjonctures de décroissance ? A quelles échelles temporelles et spatiales auxquelles est-il possible de mesurer les conséquences économiques de la paix et les recompositions auxquelles elle donne lieu ?
A l’évidence les conséquences économiques de la paix diffèrent selon que l’on se situe du côté des vainqueurs ou des vaincus. Quelles redistributions de richesses s’opèrent alors entre les pays ou entre les groupes sociaux susceptibles de profiter des confiscations de guerre ou du partage des terres nouvellement conquises? Une telle réflexion amène aussi à considérer de façon différenciée les conséquences économiques de la paix en fonction des positions des acteurs dans le circuit économique et des secteurs d’activités. Quels comportements économiques les acteurs développent-ils ? Voit-on émerger alors de nouveaux acteurs économiques ?

6 décembre

BNP Paribas (14 rue Bergère 75009 Paris)

9h. Accueil

Allocution introductive de Guillaume Daudin (Université Paris-Dauphine) président de l’AFHE

9h30-10h20. Conférence invitée : Hervé Drévillon (Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne), L’Etat éco-militaire au péril de la paix (XVIIe-XIXe siècles)

Pause-café

10h45-12h15. Session 1, présidée par Pierre Gervais (Université Paris 3)

Katia Schörle (Université Côte d’Azur), Paix, intégration économique, surveillance militaire et ressources d’Egypte et d’Orient (Ier-IIIe siècle après J.C.)

Sylvain Lloret (Sorbonne Université), Prospérité, résistance ou repli ? Les négociants français et anglais en Espagne et la paix d’Utrecht (1713)

David Do Paço (Sciences Po-CHSP), Paix et intégration régionale au XVIIIe siècle : le port franc de Trieste

12h30-13h45. Déjeuner

13h45-15h15. Session ‘Jeunes Chercheurs’, présidée par Laure Quenouelle-Corre ( CNRS – CRH)

Jean-Laurent Cadorel (École d’Economie de Paris), Une explication internationale et monétaire du Krach du NYSE d’octobre 1929

Adrien Montalbo (École d’Economie de Paris), Instruction primaire et croissance des communes XIXe siècle

Pierre Niccolò Sofia (Université Côte d’Azur), Venise et l’économie atlantique à la fin du XVIIIe siècle : le cas des perles de verre

Pause-café

15h45-17h45. Session ‘Jeunes Chercheurs’, présidée par Mathieu Arnoux (Université Paris-Diderot)

Marina Passat (Sorbonne Université), Le rétablissement du Pirée après la paix de 404 av. J.-C. : d’un outil politique à un instrument économique ?

David Bourgeois (Université de Haute-Alsace UHA), La fin des Guerres de Bourgogne et le développement des mines polymétalliques du sud des Vosges

Paul Maneuvrier-Hervieu (Normandie Université/Université de Genève), De la guerre au « doux commerce » : les conséquences de la paix en Normandie

Blaise Truong-Loi (Sciences-Po Paris / CHSP), Les traités de paix, des moments clés dans la mise sous tutelle des États endettés à la fin du XIXe siècle. Perspectives croisées entre la Chine, l’Empire ottoman et le Maroc.

18h. Remise du Prix AFHE-BNP Paribas

18h45 cocktail

7 décembre

Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne (12 place du Panthéon 75005, salle n°1)

9h-10h. Réunion du bureau

10h15-11h45. Session 2, présidée par Grégory Chambon (EHESS)

Catherine Bregianni (Academy of Athens), Faire la paix avec l’ex-Empire Ottoman. Enjeux économiques et financiers du traité de Lausanne (1923)

Elisa Grandi (École d’économie de Paris), The World Bank opens for business. The first loan to France and its aftermaths (1947-1952)

Alexis Drach (Université de Glasgow), Les conséquences bancaires de la paix européenne (1957-1992)

11h45-13h. Assemblée générale et proclamation des résultats du vote renouvelant le comité directeur  

13h-13h15. Réunion du nouveau comité directeur et élection du bureau

Déjeuner

14h30-16h. Session 3, présidée par Manuella Martini (Université Lyon 2-Lahra)

Gabriel Galvez-Béhar (Université de Lille), Des brevets à Versailles : la négociation et l’application des dispositions relatives à la propriété industrielle du traité de Versailles

Alexandre Bibert (Université de Mayence), Les espoirs du monde ouvrier à la fin de la Seconde Guerre Mondiale : la conférence syndicale mondiale de Londres et ses suites.

Béatrice Touchelay (Université de Lille), Une conséquence économique de la paix au XXe siècle : le développement des statistiques coloniales sous le regard des organisations internationales

Pause-café

16h30-17h20 Conférence invitée : Julie Claustre (Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne), Sortir de la Guerre de Cent Ans. Le coût de la paix en Ile-de-France à la fin du XVe siècle

17h30.

Remise du prix de la meilleure communication ‘Jeune chercheur’

Annonce concernant le lauréat de la bourse de recherche ‘Jean Heffer’

Cocktail

Comité d’organisation : A. Conchon (Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne/IDHES), L. Feller (Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne), P. Gervais (Université Paris 3) et L. Herment ( CNRS – CRH)

L’AFHE au congrès annuel de l’Association Française de Science Économique, 17-19 juin 2019

L’AFHE est heureuse d’annoncer la tenue de deux sessions invitées « AFHE » au congrès annuel de l’Association Française de Science Économique 2019 qui se tiendra du 17 juin au 19 juin à l’Université d’Orléans.

Merci à Bertrand Blancheton et Loïc Charles qui se sont occupés de l’organisation de ces sessions. Continuer la lecture de L’AFHE au congrès annuel de l’Association Française de Science Économique, 17-19 juin 2019

AG AFHE 2018 et Table ronde « crise des années 1930 ». 4 décembre.

L’assemblée générale de l’AFHE se tiendra le 4 décembre à l’Université Paris Dauphine (Place du Maréchal de Lattre de Tassigny 75016, « Espace One », 1er étage à gauche en montant les escaliers).
Elle sera précédée d’une table ronde, sur le thème « Relire la crise des années 1930 ».
Vous trouverez ci-dessous le programme et l’argumentaire.
Nous vous prions de bien vouloir vous inscrire en indiquant votre nom sur ce fichier
https://docs.google.com/spreadsheets/d/17yQcUYFuWdt6Uf-la42Udq56JTyhGsJHUeZVKhquJR8/edit?usp=sharing

13h30-14h30 : Comité directeur (réunion réservée aux membres du comité directeur)
14h45-16h45 : Table ronde
17h00-18h00 : Assemblée générale
18h00-19h00 : Pot


Table ronde « Relectures de la crise des années 1930 » (14h45-16h45) :

Virginie Sansico, Université de Caen, CESDIP et HisTeMé.

 « Droit, justice et violences politiques dans les années 1930 : continuités et redéfinitions »

Elie-Benjamin Loyer, Université Paris-Nanterre, IDHES, et IC Migration.

« L’immigration, variable d’ajustement d’un système en crise ? Rigueurs nouvelles du droit, criminalisation du séjour illégal, expulsion et refoulements en France (1929-1939) »

Raphaël Orange-Leroy, Université de Cergy-Pontoise, AGORA,

 « Économistes et traumatisme des années 1930 dans la crise du système de Bretton Woods ».

Marine Simon, Université de Rouen Normandie, GRHis EA 3831

« L’industrialisation de la basse-Seine dans  les années 1930 : un moment décisif ? »

Stefano Ungaro, École d’économie de Paris

« La crise bancaire française des années 1930 : nouvelles recherches »


À l’occasion de son Assemblée Générale 2018, le 4 décembre 2018, l’AFHE organise une table ronde sur le thème des renouveaux de l’historiographie de la crise économique, sociale et politique des années 1930. Avec le souci de promouvoir le travail de jeunes chercheuses et chercheurs (alors que le prochain prix de thèse sera décerné en 2019 seulement), l’AFHE leur donne la parole sur ce thème. Dix ans après la crise de 2008, le renouveau des études sur la crise multiforme et internationale des années 1930 offre une occasion de mettre en parallèle la manière dont un événement récent peut influencer l’historiographie et de faire le point sur les avancées de cette historiographie et les façons de penser les crises. L’interrogation pourrait porter, en particulier, sur les canaux de transmission de la crise, sur l’impact de la crise comme des politiques anticrises sur les marges des systèmes économiques et sociaux, le fonctio!
 nnement des entreprises et sur les réformes économiques et sociales. Il convient également de s’interroger sur l’usage qui a été fait jusqu’à aujourd’hui de la crise et des politiques anticrises des années 1930, et comment cela a affecté les discours historiques et politiques. De même, il pourra être utile de revenir, dans une perspective plus large, sur comment la crise des années 1930 avait influencé les façons dont les historiens de l’époque avaient pensé les crises antérieures.

Les interventions dureront une dizaine de minutes et seront suivies d’un débat. Cette table ronde est organisée en association avec le projet ANR Sysri 30 (coordonné par Angelo Riva avec Patrice Baubeau et Éric Monnet, et portant sur le système bancaire et financier français pendant l’entre-deux-guerres). Les transcriptions des interventions seront publiées sur le site de l’AFHE.

Blois 2017 : Carte Blanche de l’AFHE à l’économie aux Rendez-vous de l’histoire.

Voir :
http://www.rdv-histoire.com/edition-2017-eureka-inventer-decouvrir-innover/invention-collective-communautes-inventives
2017-10-07, 11h30 – 13h Campus de la CCI, Amphi Vert

Invention collective, communautés inventives

Un point de convergence entre l’histoire économique et l’économie de l’innovation concerne les formes de régulation collective des économies de la connaissance. Institutions, brevets, réseaux, métiers, territoires sont convoqués pour aborder cette thématique qui ouvre sur des questions actuelles.

Modérateurs

Cédric PERRIN

Professeur agrégé d’histoire
Lycée Grandmont (Tours)

Liliane HILAIRE-PÉREZ

Professeur d’histoire moderne à l’université Paris Diderot, directrice d’études EHESS

Intervenants

Catherine VERNA

Professeur d’histoire médiévale
université Paris VIII

Gabriel GALVEZ-BEHAR

Maître de conférences HDR en histoire contemporaine
université de Lille

Muriel LE ROUX

Historienne au CNRS à l’Institut d’histoire moderne et contemporaine – ENS – Paris 1

Alain-Marc RIEU

Professeur émérite de l’université Lyon-Jean Moulin

AG, Table ronde et prix AFHE le 27 novembre 2017

Chères et chers collègues,

Voici le dernier rappel pour l’AG de l’AFHE, la table ronde sur les archives (qui sont dans l’actualité !) et la remise du prix AFHE / BNP Paribas.

Merci à ceux qui ont déjà répondu. Les autres peuvent encore le faire ici :

https://docs.google.com/spreadsheets/d/13Ecyeecz6QOHr6DTyu5ayJ0LzU_3GZpC4MOGlLDz3GY/edit?usp=sharing

Tout se déroulera dans l’auditorium situé dans les locaux de BNP-Paribas 14 rue Bergère 75009 Paris

15h15-16h15 : AG (rapport moral, rapport financier…)

16h15-18h15 : table ronde relatives aux archives économiques et financière organisée par Patrick Fridenson.

Il s’agira de présenter les politiques de traitement et de valorisation des fonds et les perspectives de développement, les relations avec les historiennes et historiens de l’économie et le rôle du numérique.
Nous avons invité quatre intervenants, représentant les 4 principaux types de services d’archives qui nous concernent :

 

Raphael Baumard directeur adjoint des Archives nationales du monde du travail
Laurent Ducol directeur des Archives de Saint-Gobain
Marie Laperdrix chef du Service des archives économiques et financières
Emmanuel Rousseau directeur du département des publics aux Archives Nationales

 

18h30 : remise du prix de AFHé-BNP Paribas à partir de 18h30 en présence de M. Lemierre, Président de BNP-Paribas

La remise du prix sera suivie par un cocktail offert par BNP Paribas.

Venez nombreux !

Sincères salutations,

Guillaume Daudin

Rappel Journée d’études Chiffres

Chers tous,
Vous trouverez ci-dessous le programme de la première journée d’études « CHIFFRES PRIVES, CHIFFRES PUBLICS. CALCULS, COMPTABILITÉS ET STATISTIQUES XVIIE-XXIE SIÈCLE » (organisée par F. Cardoni, A. Conchon, M. Margairaz et B. Touchelay) se tiendra le jeudi 12 janvier prochain à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, Centre Panthéon, Salle 1, galerie Soufflot, 1er étage (accès 12 place du Panthéon 75005 Paris)
Avec tous mes vœux pour cette nouvelle année
AC

Continuer la lecture de Rappel Journée d’études Chiffres

Nouvelle revue : Analyses et méthodes formelles pour les humanités numériques (Modèles & Documents)

De la part de Catherine Mering (professeur de géographie, Univ. Paris 7).

La revue « Analyses et méthodes formelles pour les humanités numériques », en abrégé « Modèles & Documents » (MODOC), souhaite offrir aux scientifiques une tribune pluridisciplinaire et interdisciplinaire autour des Humanités Numériques, destinée à faire connaître des travaux concernant l’étude des documents numériques et de leurs contenus, ceci indépendamment du canal de communication utilisé : écrit, parole, langue des signes, ou du support : texte, image ou vidéo.

https://techniqcak.hypotheses.org/3665

MODOC sollicite des contributions portant sur des travaux d’analyse ou des états de l’art en relation avec l’impact qu’a la dimension numérique sur la création, la dissémination et l’utilisation des documents, aussi bien que des articles sur les modèles développés autour des documents numériques.

 

Chantiers d’histoire administrative – EHESS (du 13 janvier au 09 juin 2017)

Bonsoir à toutes et tous,

Le vendredi 13 janvier prochain se tiendra la première séance des « Chantiers d’histoire administrative ». Ce séminaire de recherche, organisé par Marc Olivier Baruch (EHESS-CRH), Natacha Gally (Univ. Paris 2-CERSA) et moi-même, aura lieu les 2e et 4e vendredis du mois à l’EHESS – 105 boulevard Raspail (salle 10, 3e étage) – de 14h à 17h. En voici le programme détaillé :

Continuer la lecture de Chantiers d’histoire administrative – EHESS (du 13 janvier au 09 juin 2017)

Appel à communications colloque communisme Rennes mai- juin 2017

Cher-es collègues,

Veuillez trouver ci-après un appel à contribution pour le colloque interdisciplinaire « Communismes, Théories et Pratiques » qui se déroulera à l’Université de Rennes I les 30, 31 mai et 1er juin prochain.

CONTACT:

Bien cordialement,

Continuer la lecture de Appel à communications colloque communisme Rennes mai- juin 2017