Tous les articles par Nicolas Marty

Nicolas Marty Professeur des Universités histoire Contemporaine, Catedràtic d'història contemporània Université de Perpignan, Universitat de Perpinyà

Les candidats au comité directeur de l’AFHE 2017-2019

liste-candidats

ARNOUX MATHIEU 

Professeur d’histoire médiévale université Paris Diderot et Directeur d’études EHESS.

Mathieu Arnoux est professeur à l’Université Paris-Diderot Paris-7 et Directeur d’études à l’EHESS ; ses travaux ont porté sur l’histoire des techniques et du travail (métallurgie et textiles) et plus largement sur l’histoire économique de l’Europe médiévale. Depuis 2013 il coordonne l’enquête collective ENPRESA, financée par l’Agence Nationale de la Recherche, sur les archives Salviati de Pise, le plus important fond familial d’archives d’entreprises industrielles, commerciale et bancaires conservé pour l’Italie de la Renaissance, qui constitue un observatoire exceptionnel sur les réseaux et marchés européens entre Moyen Âge et époque moderne. Depuis 2009, il a participé à l’Université Paris-Diderot à la création du Laboratoire Interdisciplinaire des énergies de Demain (LIED) dont il est actuellement le directeur. Ses recherches actuelles portent sur le problème des ressources et de l’énergie dans la croissance européenne au Moyen Âge. Il est par ailleurs membre du comité exécutif de l’Association Internationale d’Histoire Économique.

Livres : Mineurs, férons et maîtres de forges : étude sur la production du fer dans la Normandie du Moyen Age, (XIeXVe siècles), Paris, 1993 ; Le technicien dans la cité en Europe occidentale, 1250-1650 (éd. avec Pierre Monnet), Rome (Collection de l’Ecole française de Rome, 325), 2004 ; Le temps des laboureurs. Croissance, travail et ordre social en Europe (XIeXIVe siècles), éd. Albin Michel, Paris, 2012 ;

Articles : « Relation salariale et temps du travail dans l’industrie médiévale », Le Moyen Âge, t. 115, 2009, p. 557-581 ; « European Workers between order and revolt. Labourers in feudal society (eleventh to the thirteenth century) », Workers of the World, 2013, 1/3, p. 72-89 ; « Border, Trade Route or Market ? The Channel and the Medieval European Economy from the Twelfth to the Fifteenth Century », Anglo-Norman Studies, 36 (2014), p. 39-52 ; « European Steel vs Chinese Cast-Iron: From Technological Change to Social and Political Choices (Fourth Century BC to Eighteenth Century AD), History of Technology, 32 (2014), p. 297-312 ; « La Guerra dei cent’anni e i paesaggi agrari », I Paesaggi agrari d’Europa (secoli XIII-XV). Ventiquattresimo convegno internazionale di studi del Centro italiano di studi di storia e d’Arte Pistoia, Rome, Viella, 2015, p. 175-184 ; Manger ou cultiver: laboratores, oratores et bellatores entre production et consommation (XIe – XIIIe siècle), dans L’alimentazione nell’alto medioevo: pratiche, simboli, ideologie, Spolète (Settimane di studio della fondazione Centro Italiano di Studi sull’Alto Medioevo, 63, CISAM, 2016, p. 939-962 ; « Entre Paris et la Manche. Réflexions sur la place de la Normandie dans les espaces anglo-normands et français (XIIe-XVe siècles) », dans David BATES et Pierre BAUDUIN (éd.), Penser les mondes normands médiévaux, Caen, PUC, 2016, p. 493-502.

 

 

BAUBEAU PATRICE

Maitre de conférences d’histoire contemporaine, Université Paris Ouest Nanterre la Défense, IDHE.

ETUDES ET DIPLOMES

2004   Thèse d’histoire économique sur Les « cathédrales de papier » ou la foi dans le crédit. Naissance et subversion du système de l’escompte en France, fin XVIIIe-premier XXe siècle, sous la direction de Michel Lescure.

1997   Agrégation externe d’histoire.

1991   D.E.A. d’histoire à l’I.E.P. de Paris : Les représentations politiques des frontières belges, 1914-1927 sous la direction de Serge Berstein.

1989   Diplôme de Sciences-Po Paris.

Baubeau, « La première guerre mondiale et la hiérarchisation du système bancaire en “jardin à la française” », in F. Cardoni (dir.), Les Banques françaises et la Grande Guerre, Paris, CHEFF, 2016, p. 183-20

Baubeau, « La guerre publicitaire : les emprunts /Krieg und Werbung: die Kriegsanleihen », in N. Beaupré, G. Krumeich, N. Patin, A. Weinrich (dir.), La Grande Guerre vue d’en face, 1914-1918. Nachbarn im Krieg, Paris, Albin Michel, 2016, P. 144-149

 

Continuer la lecture de Les candidats au comité directeur de l’AFHE 2017-2019

2nd séminaire CAC ‘Cliometrics And Complexity’, jeudi 17 novembre 10H-16H

Programme et inscription (pour le repas) sur la page : http://www.ixxi.fr/agenda/seminaires/2e-seminaire-cac-cliometrics-complexity-ixxi

Programme : 

10H : Accueil

10:30-11:30 – Cécile Bastidon (LEAD, Université de Toulon, CAC-IXXI, Complex Systems Institute) Revisiting International Financial Globalization: A Cliometric Perspective Using Topological Tools

11:30-12:30 – César Ducruet, (CNRS, UMR 8504 Géographie-cités) The Evolution of World Maritime Trade from a Complex Networks Perspective: From Topology to Spatiality

12:30-14:00 – Repas

14:00-15:00 – Clément Hénin (ENS de Lyon, Sciences de la Matière, IXXI) Economic Growth and Inequalities: of Some Complex Relationships

15:00-16:00 – Jorgen Vitting Andersen (CNRS, Université Paris 1, UMR 8174 – CES – Centre d’économie de la Sorbonne) Synchronization in Human Decision Making: Evidence from Experiments and Theory

 

Antoine Parent

Cfp : Contributions to the History of Health Economics

CALL FOR PAPERS

https://oeconomia.revues.org/2399

Contributions to the History of Health Economics

Editors of special issue: Philip Clarke (University of Melbourne) and Guido Erreygers (University of Antwerp)

_expression_ of interest: November 15th 2016.

Notification by the editors: December 15th 2016.

Deadline for submission: July 15th 2017.

Planned publication of the issue: 2018.

Nowadays, health economics is a thriving sub-discipline of economics. The field has its own specialised journals, conferences and academic programmes. The results of applied health economics research are used intensively both by the medical sector and by public policy makers.

The origins of health economics are usually traced to three seminal contributions. Selma Mushkin’s 1962 paper “Health as an investment” focused on the role of health in human capital formation. Kenneth Arrow’s 1963 paper “Uncertainty and the welfare economics of medical care” has shaped the way health economists think about the market for health care. And Michael Grossman’s 1972 paper “On the concept of health capital and the demand for health” laid the foundations of the influential health capital model.

But the history of health economics goes further than that. Economists, social researchers, epidemiologists and many others have analysed topics at the intersection of medicine and economics. How should health insurance be organised? How do we calculate the value of life in the context of cost-benefit analysis? What is the role of health organisations? Many of these issues have not received much attention by historians of economic thought.

The aim of this special issue of Œconomia is to gather contributions which present original insights into the history of health economics. No limitations are imposed with regard to period of time, issue or approach. Papers based on archival research or highlighting forgotten contributions will be greatly appreciated.

A non-exhaustive list of topics that could be explored includes:

  • Debates among 19th and early 20th century economists as to the factors contributing to infant mortality
  • Methods of valuation of life and health outcomes.
  • Economic approaches to outcomes and efficiency.
  • The economics of health organisations.
  • The influence of related disciplines, such as operations research, on health economics.
  • etc

Researchers are invited to express their interest by sending an email to oeconomia@openedition.org at the latest by November 15th 2016. They should indicate the main theme of their contribution by providing a provisional title and a 200-word abstract. Invitations for submitting contributions will be notified by December 15th 2016. The deadline for submission of the full paper is July 15th 2017.

 

Cfp : The Concept of Care from an Economic Philosophy Perspective

Call for papers

https://oeconomia.revues.org/2398

The Concept of Care from an Economic Philosophy Perspective

Editors of special issue: John Davis (Marquette University and University of Amsterdam) and Evelyn Forget (University of Manitoba)

_expression_ of interest: November 15th 2016.

Notification by the editors: December 15th 2016.

Deadline for submission: July 15th 2017.

Planned publication of the issue: 2018.

The concept of care has a limited place in economics. Yet it is a fundamental dimension of life and plays an important role in markets and the economy. Feminists have succeeded in demonstrating the important, though generally overlooked nature of care in many social relationships. On the margins of health economics and in the caring professions many regard care as a fundamental dimension of health. But is care even more pervasive and central to economic life? Part of the challenge in answering this question lies in the lack of an examination and investigation of the care concept in economic philosophy. Care needs to be explained in terms of behavior and social interaction. Care also needs to be analyzed in its normative dimensions, and thus in relation to normative thinking in economics.

Contributors to this special issue of Œconomia are invited to explore the fundamental nature of care in economics, and apply their insights to how care operates in and influences economic life. Papers are encouraged that:

  • address any of the social and economic domains in which care can be shown to play a central role.
  • examine the place of the concept of care in the history of economics.
  • review the important contributions of feminists and discuss the role of gender in regard to care.
  • discuss the place of care in the caring professions, including health and education.
  • examine the role of care in the nonprofit or third sector.
  • develop careful philosophical analyses of the concept of care.
  • show the interdisciplinary dimensions of care across the social sciences.
  • examine the complex association of caring labor with the market.

Researchers are invited to express their interest by sending an email to oeconomia@openedition.org at the latest by November 15th 2016. They should indicate the main theme of their contribution by providing a provisional title and a 200-word abstract. Invitations for submitting contributions will be notified by December 15th 2016. The deadline for submission of the full paper is July 15th 2017.

 

Bourse d’études – The Rothschild Archive

David Todd attire notre attention sur l’existence de la bourse d’études de The Rothschild Archive, qui sert à financer des déplacements internationaux des étudiants en recherche ou des chercheurs pour consulter les fonds Rothschild, soit à The Rothschild Archive à Londres soit aux Archives Nationales du Monde du Travail à Roubaix (série 132 AQ). Les bourses sont d’un montant maximal de £2000 et les candidatures peuvent être rédigées en français ou en anglais. Ces fonds constituent une ressource utile en histoire économique contemporaine bien sûr, mais aussi dans d’autres domaines tels que l’histoire du judaïsme, l’histoire de la philanthropie ou l’histoire des sciences.
Vous trouverez plus d’informations sur la procédure d’allocation des bourses au lien suivant:
David Todd
King’s College London, Senior Lecturer
Academic Advisory Board of the Rothschild Archive, Chair

Séminaire Sociohistoire des idées économiq ues, 2 novembre, 18h-20h

Programme 2016-2017 du séminaire Sociohistoire des idées économiques qui se tiendra au CESSP (site Sorbonne, en salle du CRPS).

Les trois premières séances (le programme est presque ficelé pour les trois dernières séances) :

Mercredi 2 novembre, 18h-20h
Emmanuel Monneau (CURAPP-ESS, Université Picardie Jules Verne)
Sur sa thèse : « Institutionnalisation et déclin d’économies critiques du champ universitaire français. » Jeudi 1er décembre, 18h-20h
Constantin Brissaud (SAGE/DHVS, Université de Strasbourg)
« Performativité ou histoire sociale ? Les idées économiques sur la santé à l’OCDE (1977-2014) » Mardi 21 février, 18h-20h
Simon Godard (Centre d’histoire sociale du XXème siècle, Paris 1)
« Devenir économiste communiste. Histoire de la formation économique dans les milieux communistes de l’entre-deux-guerres (France et Allemagne). » Toutes les séances se tiendront en salle du CRPS à la Sorbonne (entrée par le 14, rue Cujas). 

En raison des mesures de sécurité en vigueur à la Sorbonne, nous vous invitons à prendre contact avec l’un des organisateurs afin de vous inscrire à la séance si vous souhaitez y assister:

serge.benest (at) gmail.com
antony.burlaud (at) gmail.com
jm.chahsiche (at) hotmail.fr
fparruitte (at) gmail.com

Conference « Oil Imperialism? Energy and Political Power from a Global perspective »,

   Oil Imperialism?
Energy and Political Power from a Global Perspective
    An international conference organized by Prof. Eric Bussière (Sorbonne University), Prof. Alain Beltran (CNRS, UMR Sirice 8138), Dr. Guillemette Crouzet (Graduate Institute of International and Development Studies, University of Geneva), Dr. Victor McFarland (University of Missouri) and Marta Musso (European University Institute).
    This conference has been funded by the University Paris-Sorbonne, the Labex EHNE « Ecrire une histoire nouvelle de l’Europe », the UMR CNRS 8138 CNRS Sirice and the University of Missouri.

 

                                                        Programme
Day One: Friday, 4th of November
Amphitheatre, Sorbonne University, Maison de la Recherche – Rue Serpente
9:30
Welcome, Prof. Barthélémy Jobert, President of the Sorbonne University
9:30-9:40
Opening, Prof. Eric Bussière (Sorbonne University, Director of the Labex EHNE)
9:40-10:00
Introduction to the Theme “Oil Imperialism”, Prof. Alain Beltran
(CNRS, UMR Sirice 8138)
 
10:00-10:20
Coffee/tea break
10:20-12:20
Panel 1: Oil, Empire, and International Relations
Chair: Prof. Youssef Cassis, European University Institute
Guillemette Crouzet, Graduate Institute, Geneva
British Oil Imperialism in Bakhtiaristan at the Beginning of the 20th Century
Benjamin Bengobeyi, University Paris I-Panthéon Sorbonne
Le Pétrole une arme? L’Irak et la libération de la Nation arabe: l’exemple de la guerre du Kippour
Victor McFarland, University of Missouri
Oil, Empire, and the U.S. Role in the Gulf
Emily Meierding, U.S. Naval Postgraduate School
Oil vs. Islands: Disentangling the Causes of Conflict in the East China Sea
12:20-14:20
Lunch, Club des Enseignants, Site: Sorbonne
14:20-16:20
Panel 2: State and Corporate Power: National and Multinational Oil Companies
Chair: Prof. Jean-Pierre Dormois, Institut d’Etudes Politiques de Bordeaux
Marta Musso, European University Institute
Hunting grounds for their monopoly: France, Italy and the State oilmen
Touraj Atabaki, Leiden University
Labour and the Birth of Oil Capitalism : The Emergence of Oil Imperialism in the First World War
Kevin Wunsthorn, University Paris I-Panthéon Sorbonne
Entre rivalité et coopération : la Compagnie française des pétroles face à l’impérialisme pétrolier anglo-saxon dans le golfe Arabo-Persique
16:20-16:40
Coffee/tea break
16:40-17:40
Keynote Address: Prof. Myrna Santiago, Saint Mary’s College

Oil Imperialism and Its Discontents
 
Chair: Barbara Curli, University of Turin
19:30
Conference dinner for participants
Restaurant Gastro/Brasserie: La Ferrandaise­­­­

Résultat de l’attribution des aides à la recherche proposées par la Fondation de Wendel pour l’année universitaire 2016-2017

 images

L’aide à la recherche proposées par la Fondation de Wendel va pour cette année universitaire 2016-2017, à madame Jade Berger pour ses travaux de thèse « Désindustrialisation et évolution des représentations du patrimoine sidérurgique lorrain et luxembourgeois de 1951 à nos jours » (ENSA Nancy)

Les membres du jury ont aussi accordé une aide à la recherche à madame Méghane DUVEY pour ses travaux de Master 2 sur « Le patrimoine industriel de l’Oise, la clouterie Rivierre située à Creil. » (Université Paris7 Diderot)

Bien cordialement

Ivan Kharaba

Directeur

Alexandra KOBILJSKI (LARHA, Lyon),  » De la Mandchourie à la Malaisie : marchés et entreprises dans l’approvisionnement de la sidérurgie japonaise (1895-1942) »

tous les premiers vendredis du mois de 11h à 13h à l’EHESS, 190-198 avenue de France 75013 Paris

Salle 2 RDC
Bien cordialement,
Laure Quennouëlle-Corre & Florence Hachez-Leroy
Séminaire du GrHéco,  « Etat, entreprises et marchés »
EHESS, 190-198 avenue de France 75013 Paris

Salle 2 RDC
  • 4 novembre 2016 : Alexandra KOBILJSKI (LARHA, Lyon),  » De la Mandchourie à la Malaisie : marchés et entreprises dans l’approvisionnement de la sidérurgie japonaise (1895-1942) ».
  • 2 décembre 2016 : Daniel VELINOV (LARHA, Lyon), « Rôle et fonctionnement du couple Paris-Lyon dans les paiements et dans l’approvisionnement de crédit en France au XVIIe siècle ».
  • 6 janvier 2017: Thomas LE ROUX (GREHN, Paris), « Pour une histoire longue des risques industriels. Les Etats au service de l’industrialisation »
  • 3 février 2017: Mathieu ARNOUX (CRH, Paris), « Familles, entreprises et durée, XVe-XVIe siècle « .
  • 3 mars 20147: Miguel CABO (Universidade de Santiago de Compostela), « Les coopératives agricoles à la fin du XIXe siècle ».
  • 7 avril 2017 : Samuel KNAFO (University of Sussex), « La financiarisation des entreprises non financières aux Etats-Unis à la fin du XXe siècle ».
  • 5 mai 2017 : Gabriel GALVEZ-BEHAR (IRHIS, Lille), « La propriété scientifique comme enjeu des relations entre science et industrie dans la France de l’entre-deux-guerres ».

Consumption, Commercial Actors and the Emergence of the Middle Class in Late Nineteenth – Early Twentieth Century Japan

Dans le cadre du séminaire « Sciences sociales du Japon contemporain »,

nous avons le plaisir de vous informer de l’intervention de Janet Hunter (LSE) sur le thème:

Consumption, Commercial Actors and the Emergence of the Middle Class 

in Late Nineteenth – Early Twentieth Century Japan

 Mercredi 26 octobre 2016
18h-20h
Université Paris Diderot
Salle 481C ,  Bâtiment C, 4ème étage
(5 Rue Thomas Mann, 75013 Paris – Métro Bibliothèque François Mitterand (ligne 14; RER C ; bus 62, 64 et 89)

Résumé de l’intervention

The emergence of a Western style ‘middle class’ in Japan has normally been seen as a 20th century phenomenon, with the growth of urbanisation and new patterns of consumer culture in the interwar years, and the identification of a postwar ‘new middle class’. By the late 1970s surveys showed that a very high proportion of all Japanese self-identified as ‘middle class’. This paper explores the transitional period between the Meiji Restoration of 1868 and the First World War, which was in many respects one of dramatic political, social, intellectual, economic and cultural transformations. The period was closely associated with the exchange of goods, technology and ideas with other countries in Asia and the West, but Japan retained far more independence in its international interactions than most other ‘peripheral’ territories. Economic processes played a crucial part in the emergence of social distinctions; having a certain level of income was integral to any lifestyle that might be viewed as ‘middle class’, and the pattern of income distribution and economic activity helped determine the changing shape of class and social relations, and the discourse surrounding them.

The talk will firstly discuss the existing literature on the emergent middle class of Japan after 1868 and its links to pre-Restoration economic, social and intellectual trends. It will then consider the new ‘bourgeois’ business and commercial elites credited with Japan’s early industrialisation in conjunction with the evolution in the late 19th-early 20th centuries of what have been termed the ‘old middle class’, which had clear pre-Restoration origins Finally, it will explore patterns of consumption across this period, suggesting how ‘traditional’ (i.e. traditional or indigenous Japanese) and ‘Western’ concepts and artefacts became intertwined in a way that influenced perceptions of what it was to be middle class in Japan, and how that might, or might not, suggest shared values and practices with other parts of the globe.

Présentation de l’intervenante

Janet Hunter est professeur d’histoire économique à la London School of Economics and Political Science, spécialiste du Japon moderne. Ses recherches ont porté sur le développement économique et social du Japon moderne, plus particulièrement sur le développement du marché du travail des femmes, l’industrie textile et le développement des communications. Elle travaille actuellement sur deux projets de recherche :

1/ l’histoire économique des catastrophes naturelles en étudiant les effets économiques du grand tremblement de terre du Kantô de 1923 ;

2/ l’évolution des idées sur les questions d’éthique et de morale dans les affaires commerciales de la fin du XIXe siècle au début du XXe siècle (en collaboration avec la Shibusawa Eiichi Memorial Foundation).

Parmi ses nombreuses publications, on peut citer : ‘The Historical Consumer: Consumption and Everyday Life in Japan, 1850-2000’ (edited with P. Francks), Londres, Palgrave, 2011; ‘Reviving the Kansai Cotton Industry: Engineering Expertise and Knowledge Sharing in the Early Meiji Period’, Japan Forum, Spring 2014 ; « Kōsei na shudan de tomi o eru: kigyō dōtoku to shibusawa eiichi », in Kikkawa Takeo and Patrick Fridenson (eds.), Gurōbaru Shihonshugi no naka no Shibusawa Eiichi – Gappon Kyapitarizumu to Moraru, Tokyo,Tōyō Keizai Shinpōsha, 2014, p. 117-153 ; ‘Deficient in Commercial Morality’? Japan in Global Debates on Business Ethics in the Late Nineteenth and Early Twentieth Centuries, Londres, Palgrave, 2016

La présentation sera en anglais.
Patrick Fridenson

appel à candidature pour chercheurs résidents à l’École française de Rome

Les Écoles françaises à l’étranger ont mis en place depuis la rentrée 2012 le statut de chercheurs résidents dans leurs établissements.

À l’École française de Rome (EFR), ce titre est accordé à des enseignants-chercheurs, des chercheurs statutaires ou des post-doctorants sous contrat qui sont accueillis pour une durée d’un semestre (trois à six mois) éventuellement renouvelable, pour contribuer à la réalisation d’un programme scientifique inscrit au contrat quinquennal de l’EFR.

L’accueil est réglé par convention entre l’EFR et l’organisme de rattachement de ces chercheurs. L’École met à leur disposition tous ses moyens matériels et scientifiques pour faciliter la réalisation de leur programme.

Une aide pour favoriser leur séjour hors de leur résidence peut en outre être proposée par l’EFR lorsque le candidat ne bénéficie pas de financements extérieurs propres :

  • pour ceux qui se logent par eux-mêmes dans Rome, une aide de 2000€ mensuels est octroyée ;
  • pour ceux qui sont logés dans l’immeuble de la Piazza Navona, l’aide mensuelle est de 1200€ sur lesquels est effectué un prélèvement de 600€  pour le loyer du studio (chambre-cuisine-salle d’eau) ;
  • pour tous, remboursement d’un seul voyage par semestre, plafonné à 300€, vers leur résidence principale.

L’EFR propose pour l’année universitaire 2017-2018, sans préjuger d’autres demandes susceptibles d’être prises en compte sans aide financière, un total de 36 mensualités d’aide à la mobilité. En fonction des possibilités de financements qui resteraient disponibles, la commission pourra aussi examiner des demandes d’aides de séjour pour la fin de l’année universitaire 2016-2017, soit le premier semestre 2017. Une attention particulière sera portée aux dossiers s’inscrivant dans les champs disciplinaires relevant des Sciences Sociales.

Les dossiers, comportant un bref CV avec bibliographie sélective, une lettre de motivation détaillée précisant la période de séjour sollicitée, et une autorisation de résidence à Rome émanant de leur institution d’appartenance (conseil académique, ou conseil scientifique, ou UFR, ou département, ou laboratoire), peuvent être envoyés, par mail, au secrétariat de la direction des études concernée par le programme de recherches dans lequel s’insère la mobilité, avec copie à la direction (directrice(at)efrome.it ) dans les délais suivants :

  • au plus tard le 8 novembre 2016 pour les dossiers sollicitant une aide financière ;
  • au fil de l’eau pour les autres dossiers.

Pour les dossiers portant sur la période antique : secrant(at)efrome.it

Pour les dossiers portant sur la période médiévale : secrma(at)efrome.it

Pour les dossiers portant sur les époques moderne et contemporaine :  secrmod@efrome.it

Les chercheurs sollicitant une aide à la mobilité seront informés de l’issue de leur demande dans la semaine du 21 novembre 2016

Pr. CATHERINE VIRLOUVET
Directrice
 
École française de Rome

Séminaire du programme ANR Fiducie : Pratiques et matérialités des relations marchandes : vers une dépersonnalisation ?

Le prochain séminaire du Programme ANR Fiduciae « Pratiques et matérialités des relations marchandes : vers une dépersonnalisation ? (XVIIIe-XIXe siècle) » aura lieu le vendredi 14 octobre de 9h30 à 12h30 à Paris, au CSO, 84 rue de Grenelle, métro rue du Bac [prendre l’entrée de gauche dans la cour, puis l’ascenseur jusqu’au 2e étage].
Nous y accueillerons Francesca Trivellato (Université Yale, invitée du Département d’histoire de Sciences Po au mois d’octobre 2016) et Guillaume Calafat (Université de Paris-I).

De 9h30 à 11h, la discussion portera sur l’ouvrage de Francesca Trivellato, Corail contre diamants. De la Méditerranée à l’océan Indien au XVIIIe siècle, récemment paru en traduction française au Seuil.

De 11h à 12h30, nous discuterons un article issu du Programme Fiduciae : Arnaud Bartolomei, Matthieu de Oliveira, Fabien Eloire, Claire Lemercier et Nadège Sougy, « L’encastrement des relations entre marchands en France (1750-1850). Une révolution dans le monde du commerce ? »

 

Nous remercions ceux et celles qui souhaiteraient participer à ce séminaire de nous en informer en écrivant à bartolomei@unice.fr, avant le 7 octobre. En effet, pour des raisons de sécurité, l’accès au site de Sciences Po ne peut se faire que sur invitation. Cela nous permettra en outre de leur faire parvenir l’article qui fera l’objet de la seconde discussion.

Par ailleurs, je me permets de vous signaler ci-dessous d’autres interventions de Francesca Trivellato prévues au cours de son séjour en France.
Bien cordialement,
CL.

– le 5 octobre de 17h à 19h, intervention à Sciences Po, au séminaire du Groupe de recherche sur l’Italie contemporaine de Marc Lazar, Marie-Anne Matard-Bonucci et Dominique Rivière sur « Economia e regimi di tolleranza: La condizione degli ebrei in Italia prima dell’emancipazione » (http://chsp.sciences-po.fr/groupe-de-recherche/2-seminaire-specialise-gric-groupe-de-recherche-sur-litalie-contemporaine)

– le 6 octobre de 17h à 18h, au Collège de France (salle 2), conférence sur « Le lien de crédit : droit, communauté et marché sous l’ancien régime », dans le cadre de la chaire de Patrick Boucheron

– le 8 octobre, aux Rendez-vous de l’histoire de Blois, participation à une table ronde sur les diasporas (http://crh.ehess.fr/index.php?5179)

– le 17 octobre à la Sorbonne, de 17h à 19h en salle Perroy, intervention sur « The Economy of Information: Toward a New Business History of Early Modern Tuscany » dans le cadre du séminaire « Nouveaux chantiers de l’histoire moderne » animé par Wolfgang Kaiser, Christine Lebeau et Jean-Marie Le Gall.

– le 18 octobre de 17h à 19h, à l’ENS rue d’Ulm, dans le cadre d’un séminaire d’histoire méditerranéenne, présentation de son livre : https://enseignements-2016.ehess.fr/2016/ue/569/

La navigation intérieure sous l’Ancien Régime

Le séminaire Histoire des sciences, histoire de l’innovation (Université Paris Sorbonne, UPMC, LabEx EHNE) reprendra le jeudi 6 octobre à 17h00

avec

Eric Szulman ,
professeur en classes préparatoires à Brest,
chercheur rattaché à l’IDHES- Université Paris I, UMR 85

Il interviendra sur le thème :

La navigation intérieure sous l’Ancien Régime

Comment une politique publique en direction de la navigation intérieure s’est progressivement mise en place en France à partir de Colbert ? Quelles ont été les étapes et les dynamiques intellectuelles, politiques et administratives ayant conduit à l’institutionnalisation d’une action publique en direction des voies d’eau ? Telles sont les principales questions qui seront abordées durant cette séance.

lieu : Institut des sciences de la communication (ISCC), salle de conférence (rdc)
20 rue Berbier-du-Mets, Paris 13°, M° Gobelins

 

Vous pouvez retrouver le programme complet du séminaire sur le blog de l’axe L’Europe comme civilisation matérielle du LabEx EHNE :

https://europeflux.hypotheses.org/

Prochaines séances:

·        13 octobre              Hugues Marchal (Universität Basel)
L’innovation dans la poésie scientifique du 19e siècle.

·        3 novembre       Pascal Griset (SIRICE-CRHI/Université Paris-Sorbonne)
L’Académie des sciences et la diplomatie scientifique : éléments et perspectives.

·        10 novembre       Samir Saul (Université de Montréal)
L’émergence du secteur des hydrocarbures en Algérie française.

·        17 novembre       Ruth Oldenziel (Technische Universiteit Eindhoven, TU/e) et Martin Emanuel (Uppsala Universitet)
Conceptualizing the History of Sustainable Urban Mobility.

·        24 novembre       Emanuel Bertrand (Centre Alexandre-Koyré/ESPCI Paris)
Retour sur un succès éditorial, La Nouvelle Alliance d’Ilya Prigogine et Isabelle Stengers (1979). Mise en récit apologétique de la thermodynamique des processus irréversibles loin de l’équilibre ou dialogue singulier entre un physicien et une philosophe ?

·        1 décembre       David Aubin (IMJ-PRG/ASHiC, Université Pierre et Marie Curie)
Flowcharts.

·        8 décembre       Dominique Trudel (ISCC/Université du Québec à Montréal)
La Tour Lumière Cybernétique de La Défense (1963-1978) : éléments pour une histoire technique et politique.

·        15 décembre       Adeline Blaszkiewicz (Centre d’histoire sociale du XXe siècle/Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
Albert Thomas et l’innovation dans les usines d’armement : un avatar du réformisme

Bien cordialement

Arielle Haakenstad
Laboratoire d’excellence EHNE Écrire une histoire nouvelle de l’Europe
Coordinatrice axe 1  » L’Europe comme produit de la civilisation matérielle 
l’Europe des flux « 
labex-ehne1@listes.paris-sorbonne.fr
Université Paris-Sorbonne
Institut des sciences de la communication (ISCC)
20 rue Berbier du Mets
75013 Paris
+33 (0)1 58 52 17 85
http://europeflux.hypotheses.org/
www.labex-ehne.fr

Renouvellement du Comité Directeur de l’AFHE

Mesdames et Messieurs, chers collègues membres de l’Association française d’histoire économique,

  Le 19 novembre prochain, à l’occasion du congrès 2016 de l’AFHE, aura lieu l’Assemblée Générale de notre association qui revêt une importance particulière. Outre le vote concernant le rapport moral et le rapport financier, cette Assemblée Générale sera l’occasion de renouveler le comité directeur de l’AFHE, élu en 2013 pour la période 2014-2016 Le Comité Directeur est composé de 19 membres élus pour trois ans et de membres de droit ( https://afhe.hypotheses.org/36). C’est d’abord l’organe qui désigne les membres élus du bureau, à savoir, le président, le trésorier, et le secrétaire général pour la durée du mandat, soit trois ans. Le comité directeur est aussi, et surtout, le lieu de discussion et de décision de l’Association française d’histoire économique. Il se réunit trois fois par an afin d’œuvrer au développement et à l’animation de la recherche dans le champ de l’histoire économique. Il traite notamment les décisions liées aux bourses distribuées par l’AFHE (plusieurs bourses ont été distribuées à des jeunes chercheurs afin de faciliter la présentation de leurs travaux aux congrès mondiaux) ; les prix de l’AFHE BNP Paribas ; les décisions concernant les journées d’études, les colloques ayant le label AFHE, la représentation de l’association aux Rendez Vous de l’Histoire de Blois, les relations avec les autres associations académiques ou les grands partenaires tels que l’IGPDE, le monde de l’enseignement secondaire, les archives, ainsi que les relations avec l’association internationale d’histoire économique (IEHA). Tous les candidats et candidates au comité directeur de l’AFHE doivent envoyer avant le 15 octobre une déclaration de candidature au secrétaire Général à l’adresse suivante :

Par courriel :

nicolas.marty@univ-perp.fr

ou par courrier :

Nicolas Marty,

Faculté LSH, Bâtiment Y

52, avenue Paul Alduy

66 860 Perpignan Cédex.

Chaque candidature doit comprendre, sur une page :   a) Une déclaration formelle de candidature : – Une présentation rapide du candidat – Les principales motivations et apports envisagés en entrant ainsi au Comité Directeur.  b) Un CV d’une dizaine de lignes environ Pour faire acte de candidature il est indispensable d’être adhérent de l’AFHE à jour avec sa cotisation annuelle Les membres de l’AFHE présents ou représentés à l’Assemblée Générale, doivent pouvoir prendre connaissance de ces candidatures avant de voter. Pour cette raison, la date limite du 15 octobre a été décidée afin de réaliser la publicité de ces candidatures dans de bonnes conditions, le vote par correspondance se clôturant le 12 novembre (des consignes concernant le vote à l’assemblée générale vous seront transmises prochainement). Au nom du bureau, nous encourageons les collègues de toutes les périodes et de tous les champs de l’histoire économique à candidater au Comité Directeur. Comptant sur votre attachement à notre association, je vous prie, chères et chers Collègues, de recevoir nos salutations les plus cordiales.
Pour le bureau, le secrétaire général Nicolas Marty

Assistant Professor department of Economic History

LSE values diversity and strives to promote equality at all levels.

For this post, we particularly welcome applications by women and ethnic minorities.

The Department of Economic History

Assistant Professor

Salary is competitive with Departments at our peer institutions worldwide and not less than £53,004 pa inclusive

The Department of Economic History is inviting applications for an entry-level career-track Assistant Professorship to further enhance its strengths in research and teaching.

Outstanding junior candidates from all areas of economic history are encouraged to apply. We value diversity of research methodology and invite applications from candidates working on any time period or geographical area and from related disciplines, provided the candidate has an explicitly historical approach.

The successful candidate will be expected to undertake research in economic history and to teach at both undergraduate and graduate levels.

Candidates should have a completed PhD, or be close to obtaining a PhD by September 2017. Candidates near the completion of their PhD will be able to demonstrate potential for internationally leading publications in the field. Early state post-doctoral researchers will also be able to produce evidence of building a track record of internationally leading publications.

The other criteria that will be used when shortlisting for this post can be found on the person specification, which is attached to this vacancy on the LSE’s online recruitment system.

In addition to a competitive salary the benefits that come with this job include an occupational pension scheme, a research incentive scheme with personal reward options, generous research leave (sabbatical) entitlement, a collegial faculty environment and excellent support, training and development opportunities.

For further information about the post, please see the how to apply document , job description and person specification .

If you have any queries about applying on the online system, or require an alternative format for the application, please e-mail hr.jobs@lse.ac.uk or contact the recruitment team at 020 7107 5205.

The closing date for receipt of applications is 31 st October 2016 (23.59 UK time). We are unable to accept any late applications.

Shortlisted candidates will be invited to give presentations in mid-November 2016.