« Pratiques et matérialités des relations marchandes. Dialogues diachroniques », 15 décembre 2016, Nice, MSHS

Journée d’études du programme ANR Fiduciae
« Pratiques et matérialités des relations marchandes. Dialogues diachroniques »
(15 décembre 2016, Nice, MSHS)

9h : accueil des participants (Arnaud Bartolomei, Université Côte d’Azur – CMMC)

Session I (Présidence : Ricardo González Villaescusa, Université Côte d’Azur – CEPAM) : « Les relations marchandes à l’époque romaine »

9h15 : François Lerouxel (Université Paris-Sorbonne – AorOc) « L’établissement de la relation de crédit dans le monde romain et la distinction formel/informel »
10h15 : Jean Andreau (EHESS – CRH) « L’encastrement en histoire ancienne »

11h15 : pause-café

Session II (présidence : Vincent Démont, Université Paris X – ICT et Claude Denjean, Université de Perpignan – CRESEM) : « Les relations marchandes dans l’Europe du Moyen Age et de la première modernité »

11h45 : Nadia Matringe (ENS – IHMC) « Le dépôt à Lyon au XVIe siècle: du crédit anonyme ? »

12h45 : déjeuner

Session III (Présidence : Laurence Saglietto, Université Côte d’Azur – GREDEG) : « Les relations marchandes contemporaines »

14h : Simon Bittman (Sciences Po Paris – CSO) « Acteurs et procédures de recouvrement dans les relations de crédit aux Etats-Unis au début du XXe siècle »
15h : pause-café

Session IV (Présidence : Pierre Gervais, Université Paris III – IDHES) : « Les relations marchandes dans la période 1750-1850. Les enseignements du programme Fiduciae »

15h30 : Table-ronde en présence de tous les invités de la Journée d’études et de l’ensemble de l’équipe scientifique du programme Fiduciae autour du texte d’Arnaud Bartolomei, Matthieu de Oliveira, Fabien Eloire, Claire Lemercier et Nadège Sougy, « L’encastrement des relations entre marchands (France, 1750-1850). Une révolution dans le commerce ? »

17h30 : clôture des travaux


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.