Dernière séance : séminaire histoire des sciences, histoire de l’innovation

Dernière séance de cette année universitaire,
nous aurons le plaisir d’accueillir

Catherine Radtka,
CNES/ ISCC

Son intervention portera sur

Mettre en pratique un engouement pour l’espace :
les constructions de fusées en amateur dans la France des années 1950-60

dans le cadre du séminaire Histoire des sciences, histoire de l’innovation
(Université Paris Sorbonne, UPMC, LabEx EHNE)

jeudi 12 mai à 17h00

dans la salle de conférence de l’Institut des sciences de la communication (ISCC)
20 rue Berbier-du-Mets, Paris 13°, M° Gobelins.

Résumé

Dans les années 1950-60, l’exploration de la haute atmosphère et de l’espace constitue un thème de prédilection dans les médias. Les grandes « premières » de la conquête spatiale suscitent un enthousiasme certain, en particulier chez les enfants et jeunes adultes. Certains jeunes gens s’engagent alors dans la fabrication de fusées artisanales, en petits groupes informels ou en clubs. L’objet de cette communication est de proposer une première présentation de ces activités dans le cas français. Il s’agira de les situer dans un ensemble d’activités d’amateurs pour dégager les éventuelles spécificités des pratiques développées par les « jeunes » après la seconde guerre mondiale. Comprendre dans quels cadres ces activités se développèrent, quelles furent les motivations de ces jeunes gens et les objectifs poursuivis par ceux qui les encadrèrent constitue aussi une contribution à l’étude de la place du spatial dans la culture française des années 1950-60.

Nicolas Marty

Nicolas Marty Professeur des Universités histoire Contemporaine, Catedràtic d'història contemporània Université de Perpignan, Universitat de Perpinyà

More Posts


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.