Géraldine Barron-Fortier, thèse de doctorat: Entre tradition et innovation : itinéraire d’un marin, Edmond Pâris (1806-1893)

Thèse de doctorat en histoire et civilisations de  Géraldine Barron-Fortier, Université Paris Diderot Paris 7, ED 382 EESC, Laboratoire ICT, dirigée par Mme Marie-Noëlle Bourguet: Entre tradition et innovation : itinéraire d’un marin, Edmond Pâris (1806-1893)

 La soutenance aura lieu le mercredi 8 avril 2015 à 14h, en salle des thèses de l’Université Paris Diderot Paris 7

 Le jury sera composé de

Mme Hélène Blais, maître de conférences, Université Paris Ouest-Nanterre La Défense (rapporteur)

Mme Marie-Noëlle Bourguet, professeur émérite, Université Paris-Diderot

Mme Liliane Hilaire-Perez, professeur, Université Paris-Diderot

Mme Sylviane Llinares, professeur, Université de Bretagne Sud

Éric Rieth, directeur de recherche émérite, CNRS, Musée national de la Marine (rapporteur)

Résumé

Edmond Pâris est célèbre pour ses collections de plans et de modèles de bateaux traditionnels qui le font reconnaître aujourd’hui comme le père de l’ethnographique nautique ; on sait moins qu’il fut un acteur majeur de la révolution maritime du XIXe siècle qui a fait passer en quelques décennies la flotte de guerre de la voile à la vapeur, de la toile à l’hélice et du canon à la torpille. Une poignée d’officiers a joué un rôle déterminant dans l’accompagnement de ce changement : de solides connaissances scientifiques alliées à un goût pour l’expérimentation ont permis à ces marins d’adapter les concepts des ingénieurs aux spécificités de la navigation maritime ; cette phase de transition technique et organisationnelle, qui s’est essentiellement déroulée entre 1830 et 1860, s’est appuyée sur l’étude des processus, la formation des acteurs et l’adaptation des pratiques qui constituent ce que je propose de qualifier de technologie nautique. Pâris a publié un grand nombre d’articles et d’ouvrages qui lui ont ouvert les portes des principales institutions scientifiques et techniques. L’approche biographique permet de rapprocher ses recherches sur la navigation à la vapeur de l’étude de la construction navale extra-européenne menée au cours de trois campagnes lointaines, toutes composantes qui se trouvent au cœur du projet muséographique de Pâris au musée de Marine du Louvre ; elle met en relief l’importance conjointe du voyage et de l’objet technique bateau dans la carrière comme dans la construction de l’identité savante du marin.

Plan d’accès à la salle des thèses

Hall F, 5ème étage (accès par le hall E, allée paire, ascenseur F),  9 esplanade Pierre Vidal-Naquet ou 10 rue Françoise Dolto 75013 Paris


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.