Colloque CERIEL EA 1337 et MSJ EA 2273 : Discours du management, du travail et de l’économie : représentation / Ficition

Discours du management, du travail,
de l’économie : représentation/fiction
Colloque interdisciplinaire 5, 6 et 7 juin 2013
Université de Strasbourg, Institut Le Bel, salle Ourisson
Organisé par le Centre d’Études sur les Représentations : Idées, Esthétique, Littérature
(CERIEL, EA 1337, Université de Strasbourg)
et le Laboratoire des Sciences Historiques
(LSH, EA 2273, Université de Franche-Comté)

Contacts
corinne.grenouillet@unistra.fr
catherine.vuillermot@univ-fcomte.fr

PROGRAMME

Mercredi 5 juin 2013

 

13h-13h30 : Accueil des participants

13h30-14h : Ouverture du colloque :

Muriel Ott, directrice de l’Institut de Littérature française

Béatrice Guion, directrice de l’EA 1337 Configurations Littéraires

Thierry Revol, doyen de la Faculté des Lettres

 

Autour de l’entreprise

 

14h-16h40 : SESSION 1 : L’ENTREPRISE ET L’ENTREPRENEUR

Président : Robert Belot

 

* Alicia Mornington, Doctorante en théorie politique, CEVIPOF/CNRS/Sciences-Po Paris, « Le consentement individuel comme fiction ».

* Catherine Vuillermot, Maîtresse de conférences en Histoire contemporaine, Université de Franche-Comté, « Le discours sur l’économie, le travail et le management de quelques grands dirigeants français (à partir de leurs autobiographies) ».

* Michel Feynie, Docteur en Anthropologie, Chargé de cours à l’Université Bordeaux Ségalen et à l’Inseec Business School, « Le discours managérial, instrument d’idéalisation de l’entreprise ».

* Michel Villette, Professeur de Sociologie, AgroPAris-Tech, « La fabrique du discours de responsabilité sociale par l’entreprise : un processus chaotique ».

 

Pause : 16h40-17h

 

17h-19h : SESSION 2 : LA PRESSE

 

Président : Michel Villette

 

* Thierry Guilbert, Maître de conférences en Sciences du langage, Université de Picardie Jules Verne, « Représentations économiques dans les médias : fiction ou réalité ? Analyse du discours du Monde lors de la privatisation partielle de France Télécom en 1997 ».

* Séverine Marin, Maître de conférences en Histoire contemporaine, Université de Strasbourg, « Le péril japonais ».

* Paul Dietschy, Maître de conférences en Histoire contemporaine, Université de Franche-Comté, « Le sport et le discours managérial de la société générale (à travers la presse d’entreprise, Sogéchos) »

 

 

Jeudi 6 juin 2013 : Du côté des textes littéraires

 

Commentateur de la journée : Jean-Charles Massera, écrivain-performeur

 

9h-12h30 : SESSION 1 : QUAND LA LITTÉRATURE DIT L’ECONOMIE

Président : Jean-Charles Massera

 

* Sonya Florey, Professeure-formatrice, Haute Ecole Pédagogique Lausanne (Suisse), « “It’s too late to say economy”. Ou comment la littérature dit l’économie après la crise ».

* Alexandre Péraud, Maître de conférences en Littérature, Université Bordeaux III, « Dire le temps de l’argent ».

* Reynald Lahanque, Professeur émérite de Littérature française contemporaine, Université de Lorraine, « La condition économique ».

 

Ponctuation littéraire : Jean-Charles Massera

 

11 h-11 h 15 : Pause

 

* Françoise Cahen, Professeur de lettres dans le secondaire, « Le système romanesque du libéralisme dans les œuvres d’Eric Reinhardt ».

* Marianne Noujaim, Professeur assistant en langue et littéraire françaises, Université Saint-Esprit de Kaslik (Jounieh, Liban), « Le théâtre vinavérien du travail ou l’osmose du privé et du professionnel ».

 

 

 

14 h – 16 h: SESSION 2 : LANGUE DU TRAVAIL, LANGUE AU TRAVAIL

Président :  Thierry Guilbert

 

* Thierry Beinstingel, Écrivain et Doctorant, Université de Dijon, « Manœuvrer la langue, écrire le travail, nommer la littérature ».

* Corinne Grenouillet, Maître de conférences en Littérature française, Université de Strasbourg, « Faut-il en rire ? La défamiliarisation du discours de l’évidence néo-libérale dans les romans contemporains  ».

* Isabelle Krzywkowski, Professeur de Littérature comparée, Université de Stendhal-Grenoble III, « Poésie et “novlangue” ».

 

16 h -16 h 20 : Pause

 

16h20-18h20 : SESSION 3 : DIRE L’ENTREPRISE, DEMASQUER SES DISCOURS

Président :  Reynald Lahanque

 

* Aurore Labadie, Doctorante en Littérature française sous la direction de Bruno Blanckeman (Paris III), « Le roman d’entreprise ou l’entreprise comme écriture ».

* Jean-Paul Engélibert, Professeur de Littérature comparée, Université Bordeaux III, « Désarmer le discours de l’entreprise. Quelques stratégies narratives ».

* Maryline Heck, Maître de conférences en Littérature française, Université de Tours, « La Question humaine de François Emmanuel : le discours économique face à son témoin ».

 

Ponctuation littéraire : Jean-Charles Massera

 

 

Vendredi 7 juin 2013 : Extension du domaine du discours

 

9h-12h : SESSION 1 : CINEMA, SCIENCES SOCIALES

Président : Paul Dietschy

 

* Fabienne Bullot, Docteur en Histoire de l’art, Chargée de cours au Franklin and Marshall College (Lancaster, Pennsylvanie), « La novlangue des Échanges en milieu tempéré de Jean-Marc Moutout ».

* Frédéric Moulène, PRAG de Sciences sociales, IUT de Belfort-Montbéliard, Université de Franche-Comté, « Quand dire l’économie, c’est (ne pas) faire les réformes :Penser l’efficacité du discours économique avec Karl Polanyi ».

 

10h20-10h40 : Pause

 

* Ève Lamendour, Maître de conférences en Sciences de gestion, Université de La Rochelle, « Une mise en forme de la pensée. Étude du catalogue de deux éditeurs en gestion ».

* Roland Pfefferkorn, Professeur de Sociologie, Université de Strasbourg, « Les discours sociologiques de substitution et le déni des conflits et des classes sociales ».

 

 

14h-16h : SESSION 2 : UN DISCOURS ECONOMIQUE  MANAGERIAL OMNIPRESENT

Présidente : Ève Lamendour

 

* Emmanuel Triby, Professeur en Sciences de l’Éducation, Université de Strasbourg, « Processus d’économicisation et discours économique dans des écrits de cadres de santé ».

* Lionel Prigent, Maître de conférences en aménagement de l’espace et en urbanisme, Université de Bretagne occidentale, « La mise en marché du patrimoine mondial : démarche économique ou discours de justification ».

* François Quénot, Responsable marketing chez Bioleder, Strasbourg, « La problématique du langage dans les entreprises françaises en phase de développement : l’exemple de PME du secteur bio-médical à l’heure de la croissance externe. ».

 

 


  • [histoire_eco] colloque 5-7 juinCatherine Vuillermot, 29/05/2013

Nicolas Marty

Nicolas Marty Professeur des Universités histoire Contemporaine, Catedràtic d'història contemporània Université de Perpignan, Universitat de Perpinyà

More Posts


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.