Séminaire doctoral “Villes et mobilités urbaines”, ED 483

Voici la 2e journée du séminaire doctoral (université de Lyon 2) “Villes et mobilités urbaines”. Elle porte sur “Villes et territoires. Mobilités et relations économiques”.

Bien cordialement,
NCoquery




Séminaire doctoral, « Villes et Mobilités urbaines »

ED 483

Programme de l’année 2012-2013

Journée n°2, « Villes et territoires. Mobilités et relations économiques »

Virginie Hollard (MCF Histoire romaine – HiSoMA) et Stéphane Frioux (MCF Histoire contemporaine – LARHRA).

Lundi 18 février 2013 de 9h30 à 17h, amphi Benvéniste, Maison de l’Orient Méditerrannéen, 7 rue Raulin

Problématiques :

La cité antique du monde gréco-romain se définit comme l’association d’une ville chef-lieu de cité (urbs / polis) et d’un territoire rural (ager / korè) pouvant également accueillir des structures urbaines de moindre importance (agglomérations secondaires, vici, canabae…). Entre la ville, chef-lieu de cité, et son territoire à forte dominante rurale, se sont établies des relations d’interdépendance fondées sur des liens économiques et politiques, eux-mêmes à la base de mobilités de biens et de personnes. En partant de la situation attestée dans le monde ancien, c’est l’évolution de ces mobilités et relations entre villes et territoires jusqu’à nos jours, que nous voudrions explorer lors de cette seconde journée du séminaire sur « villes et mobilités ». Nous nous pencherons aussi sur l’évolution de la notion de territoire de la ville, et sur l’approche des mobilités par différentes disciplines : sociologie, économie, urbanisme. En effet,  la question des mobilités entre villes et territoires soulève celles de l’aire d’approvisionnement de la ville en produits agricoles, de l’organisation des transports ou encore des relations entre ville-bassin d’emploi / périphérie-lieu d’habitation. Historiens, économistes, géographes et urbanistes seront donc associés à cette journée de réflexion sur les mobilités de biens et de personnes entre les villes et leurs territoires, de l’Antiquité à nos jours.

 Programme de la journée

 9h30-9h40: accueil, présentation des thèmes de la journée et des intervenants

 9h40-10h : V. Hollard (Histoire romaine, Lyon 2) : Urbs/ Ager : le cas romain et l’illustration, dans l’Antiquité, des problématiques envisagées dans le cadre de cette journée

       La structuration du territoire de la cité

       Les dépendances économiques et la question de l’approvisionnement

       La question des mobilités

Session 1 : 10h-12h15 : La structuration du territoire

       10h-10h25 : D. Menjot (Histoire médiévale, Lyon 2) : « La ville et son territoire dans l’Occident médiéval : un système spatial »

Discussion

       10h35-11h : C. Raux  (Economie, Lyon 2) : « La ville vue par les économistes : de von Thünen au modèle d’économie urbaine »

Discussion

       11h10-11h35 : P. Chatzimpiros (Histoire contemporaine, Paris 7) « Histoire urbaine et agricole de l’approvisionnement de Paris en viande et en lait aux XIXè et XXè siècles »

Discussion

       11h45-12h15 : discussion générale

 

Session 2 : 14h-16h15 : La question des mobilités

       14h-14h25 : Y. Benhima (Histoire médiévale, Paris 3) : « Mobilité spatiale et mobilité sociale dans les relations de la ville et de son territoire : le cas de Safi au Maroc aux XIV-XVIè s. »

Discussion

       14h35-15h : A. Hollard (Architecte et musicologue, Paris) : « La musique comme ressource représentationnelle des mobilités urbaines »

Discussion

       15h10-15h35 : A. Feraru (Architecte et urbaniste, Paris) « Horizons, ségrégations : quelles mobilités pour le Grand Paris ? »

Discussion

       15h45-16h15 : discussion générale

 16h15-16h45 : conclusions de la journée

Nicolas Marty

Nicolas Marty Professeur des Universités histoire Contemporaine, Catedràtic d'història contemporània Université de Perpignan, Universitat de Perpinyà

More Posts


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.