Motions de l’APHG – mai 2012 –

L’Association des professeurs d’Histoire-Géographie (APHG) a adopté au début du mois de mai trois motions sur l’avenir de l’enseignement de ces disciplines dans le cycle secondaire.

Motion 1  : A propos des épreuves anticipées d’histoire- géographie de1S pour le baccalauréat 2012

Etonné par les sujets de composition donnés lors de l’épreuve anticipée de Baccalauréat S à Pondichéry, le comité national de l’A.P.H.G., réuni ce jour, rappelle que les Inspecteurs Généraux rencontrés à plusieurs reprises pendant l’année avaient assuré que les sujets ne poseraient aucune difficulté. L’intitulé du premier sujet (« L’U.R.S.S. de la déstalinisation à la Glasnost ») est très complexe et ne répond qu’imparfaitement aux textes du programme et des fiches-ressources.
Le second sujet porte sur le dernier chapitre d’Histoire, que de nombreux collègues n’auront pas eu le temps de traiter. Le comité national ne peut croire que l’Inspection Générale ignore l’impossibilité de mettre en œuvre quantitativement et qualitativement les nouveaux programmes dans leur totalité. Les faits confirment malheureusement les craintes que l’A.P.H.G. avait exprimées lors des consultations sur les projets de programmes.
Le comité national déplore par ailleurs l’absence de choix dans les sujets de commentaire de document et de croquis.
Par conséquent, le comité national de l’A.P.H.G. demande à l’Inspection Générale de veiller à respecter sa parole et à faire en sorte que les sujets qui seront donnés dans tous les centres de baccalauréat soient cohérents et réalisables pour des élèves de Première.


Motion 2  : La suppression de l’épreuve anticipée de bac de 1èreS en juin 2013 Rétablissement de l’Histoire-Géographie en Terminale S à la rentrée de septembre 2013

L’Association des Professeurs d’Histoire-Géographie (APHG) rappelle ses revendications exprimées dans son Manifeste issu des Etats généraux réunis en janvier 2012 et souligne l’attention particulière portée à la place de l’enseignement de l’Histoire-Géographie dans la filière scientifique.

L’APHG s’appuyant sur les engagements de Monsieur François Hollande, énoncés dans son « Discours sur l’Ecole et la Nation » prononcé le 9 février 2012 à Orléans, demande le rétablissement de l’Histoire-Géographie comme matière obligatoire en Terminale S. Elle souhaite très vivement que cela soit effectif dès la rentrée 2013.

L’APHG demande la suppression de l’épreuve anticipée d’Histoire-Géographie dès la session de juin 2013. Les élèves entrant en Première S à la rentrée 2012 passeraient alors l’épreuve d’Histoire-Géographie en fin de Terminale en juin 2014.

Dans l’urgence, l’APHG demande que tout soit fait pour que l’option Histoire-Géographie soit ouverte dans tous les établissements publics dans toutes les Académies à la rentrée 2012.

Motion 3 : Révision des programmes et participation sous forme de propositions

L’Association des Professeurs d’Histoire et de Géographie demande que soient refondus et réadaptés en profondeur les programmes de Lycée, dans les deux ans à venir – selon l’esprit des Etats-généraux de janvier 2012 – et que soit pris en compte convenablement le rétablissement de nos disciplines comme matières obligatoires dans toutes les classes terminales.
Pour l’élaboration de ces futurs programmes, le Comité National de l’APHG réuni le13 mai demande :
• que l’A.P.H.G. soit fortement associée à la réflexion préalable à leur rédaction.
• que les consultations effectuées auprès de l’ensemble des collègues soient désormais réellement prises en compte, ce qui exige un calendrier laissant le temps à la réflexion de chacun et à l’examen attentif des remontées.
Dans l’immédiat, afin de permettre aux collègues de travailler plus sereinement et aux élèves de bénéficier d’un enseignement plus cohérent, l’APHG rappelle le nécessaire respect du principe de liberté pédagogique, en particulier pour permettre à chaque professeur de traiter, s’il le souhaite, les programmes actuels de lycée, avant leur révision, dans une approche plus chronologique.

Afin d’alléger la charge financière des familles, l’A.P.H.G propose que le programme de Terminale S appliqué de façon transitoire corresponde de façon allégée, à celui des Terminales L et ES.

Il est impératif aussi que soient définis, dès septembre 2012, des axes prioritaires à traiter impérativement en vue des épreuves du baccalauréat, dans les programmes de Terminales L et ES, car ceux-ci nous paraissent trop ambitieux par rapport au temps imparti.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.