Position doctorale, université du Luxembourg

Chers colistiers,

Les collègues de l’uni.lu recrutent un doctorant en histoire économique.

Les détails à l’adresse suivante:

http://recruitment.uni.lu/en/details.html?nPostingId=6487&nPostingTargetId=8665&id=QMUFK026203F3VBQB7V7VV4S8&LG=UK&mask=karriereseiten&sType=SR

Bien à vous
F Clavert

Maître-assistant, université de Lausanne

> Histoire numérique – http://histnum.hypotheses.org

> #ww1. La Grande Guerre sur twitter – https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01105343

> Hjalmar Schacht, financier et diplomate – https://halshs.archives-ouvertes.fr/tel-01100444

M194 San Francisco proceedings published

Dear all,

 

The volume Moneta 194 is now available.

From Underground to End-Users,
Global Monetary History in Scientific Context,
Meeting at the University of the Pacific, San Francisco, Stockton, 16-22 May 2016

Georges Depeyrot & Dennis O. Flynn eds

 

http://www.moneta.be/volumes/moneta_194.htm

 

You can order and benefit from the special discount (see Moneta home page)

 

Bien cordialement

Georges Depeyrot, Directeur de recherche CNRS
Ecole Normale Supérieure, 45 rue d’Ulm, 75005 Paris

NEW ! Promotion: -25 % on Moneta volumes 
Subscribe to the newletter Monetahttp://www.moneta.be
Moneta on Facebook https://www.facebook.com/collection.moneta
DAMIN program  http://www.anr-damin.net
Academiahttp://cnrs.academia.edu/GeorgesDepeyrot

Prix CILAC/Jeune chercheur en patrimoine industriel, scientifique et technique

Prix CILAC/Jeune chercheur en patrimoine industriel, scientifique et technique

Avec le soutien de la

Société d’Encouragement pour l’industrie nationale

et de la Fondation EDF

APPEL À CANDIDATURE
Clôture : 17 OCTOBRE 2016

Institué en 2011, le « Prix Cilac/Jeune chercheur en patrimoine industriel » est un encouragement à la recherche, à la valorisation et la prise d’initiatives innovantes dans le domaine du patrimoine industriel. Il a pour vocation de rendre compte de la vitalité de l’enseignement et de la recherche, théorique et appliquée, dans le vaste champ du patrimoine industriel, scientifique et technique.

Il s’adresse aux étudiants dans les domaines des sciences humaines et sociales, des sciences de l’ingénieur, de l’architecture, de l’urbanisme et des arts plastiques, de la conservation/restauration, de niveau Master 1 et 2 et doctorat.

Ce prix vise à promouvoir des travaux en cours ou récemment achevés, dans le domaine du patrimoine industriel. Ces travaux seront innovants par leur méthodologie, leur objet, leur mise en œuvre et/ou leur forme finale.

Pour les élèves des écoles d’architecture, le niveau minimum requis est le master 2, avec un travail innovant concernant l’analyse et la reconversion du patrimoine industriel. Les travaux pouvant être présentés sont le projet de fin d’études ou le mémoire (niveau post-diplôme, type DSA Architecture et Patrimoine).

Le Prix CILAC/Jeune chercheur peut être accordé dans deux catégories : recherche théorique et recherche appliquée

Les dossiers de candidatures doivent être envoyés par voie électronique à  cilac@cilac.com

La date limite d’envoi est le 17 OCTOBRE 2016

 

L’édition 2016 du Prix Cilac/Jeune chercheur aura lieu le 3 décembre 2016, 

à la Société d’Encouragement de l’industrie nationale,

Place Saint-Germain-des-Prés, à Paris

dans le cadre des journées d’études en hommage à Louis Bergeron.

Les candidats présenteront leur travail devant le Jury et le public.

Les lauréats seront proclamés à l’issue de cette journée.

 

Le dossier doit comporter :

–  Le titre du projet/travail et sa présentation (2 pages)

–  Un poster format A0 (80×115 cm) sous forme électronique

–  Le CV et la copie de la carte d’étudiant

Le cas échéant, le mémoire ou résultat final correspondant.

ORGANISATION du Prix CILAC Jeune chercheur

Le concours comprend deux étapes :

1)    Première étape, 17 octobre 2016 : Envoi d’un dossier de présentation et d’un projet de poster

Les candidats doivent constituer un dossier de présentation et un projet de poster  au format A0 (80×115 cm) récapitulant leur travail d’une façon synthétique et efficace, en employant les ressources de la photographie, du graphisme, etc.

–  14 novembre 2016 : Les candidats recevront une réponse définitive.

2)    Deuxième étape, 3 décembre 2016 : participation à la journée d’étude, présentation publique du projet 

Le CILAC finance à hauteur maximum de 300 €  la venue à Paris des étudiants dont la candidature sera retenue sur dossier afin de présenter leurs travaux et de débattre avec des spécialistes de ces questions. Les communications feront éventuellement l’objet d’une publication dans Patrimoine industriel.

Cette aide constitue le premier encouragement donné par le CILAC aux étudiants.

La présentation se fera sous la forme d’une présentation orale de 20 minutes, avec diaporama, pendant laquelle les candidats exposeront leur travail.

Les prix, d’un montant de 500 euros, sont remis à l’issue des délibérations du jury, à la fin de la journée d’étude. 

Le jury prendra en compte le dossier, la présentation orale, la qualité des échanges et du débat avec les candidats et celle du poster pour décerner les prix.

 

Florence Hachez-Leroy

Maître de conférences, HDR

ComUE Lille Nord de France, U. Artois

Centre de recherches historiques (EHESS/CNRS)

190-198, avenue de France

F-75244 Paris cedex 13
http://grhen.ehess.fr/index.php?313

Une histoire des usages et donc du rôle de l’information

Permettez-moi de vous signaler le très utile nouveau livre de James W. Cortada, All the facts. A history of information in the United States since 1870, New York, Oxford University Press, 2016, XIX-636 p.
Patrick Fridenson
Centre de Recherches Historiques
Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales
190-198 Avenue de France
75244 Paris cedex 13
http://crh.ehess.fr/document.php?id=341

Programme du colloque Agriculture et Industrie, l’innovation en partage – Guérigny, Nièvre, les 7 et 8 octobre 2016

Mesdames, Messieurs,  chers collègues,

Veuillez trouver ci-dessous le programme ainsi que la présentation du colloque intitulé « Agriculture et Industrie, l’innovation en partage ». Ce colloque est organisé par le Centre d’études de la métallurgie nivernaise et se déroulera à Guérigny, Nièvre, les 7 et 8 octobre 2016. Les modalités d’inscription figurent à la fin du programme.

Colloque des Amis du Vieux Guérigny 7 et 8 octobre 2016   Agriculture et Industrie : l’innovation en partage         Argumentaire   L’innovation, les changements plus ou moins rapides dans les systèmes de production rythment l’histoire des grands secteurs d’activité que sont l’agriculture et l’industrie pris séparément. Par ailleurs, les innovations réalisées dans un secteur peuvent bénéficier à l’autre. Mais la démarche d’innovation n’est pas continue. Les actions conjointes de l’État, des entreprises, sous la pression d’événements politiques, économiques  et de concurrence sur les marchés, déclenchent les processus innovants. Ceux-ci induisent des mutations, des reconversions plus ou moins radicales dont témoignent entre autres les paysages qui sont l’_expression_ même de ces activités.   Ce Colloque est organisé par le Centre de Recherches en Histoire de la métallurgie nivernaise. Ce centre est animé par « Les Amis du Vieux Guérigny » qui gèrent le musée « Forges et Marines » et éditent la revue « Le Marteau Pilon ».    Programme   Vendredi 7 octobre   9 h 30   – Message de Bienvenue par Jean-Pierre CHÂTEAU, maire de Guérigny – Ouverture par Jean-Paul GAUTHRON, président des Amis du Vieux Guérigny – Présentation du thème par Marie-Françoise GRIBET – Intervention introductive :Dominique PERCHET. « Cheval de trait contre cheval vapeur ». Face à l‘innovation technique, résistances et enthousiasmes   Ire partie. Au XVIIIe siècle, les prémisses des révolutions économiques à venir   Président de séance : Jean André BERTHIAU   – Jean-Paul GAUTHRON : L’économie agraire, soutien du fait industriel et réciproquement. Exemple : les baux agricoles des Forges de la Chaussade – David PLOUVIEZ : Développement maritime et naval et révolution agricole au XVIIIesiècle. – Maud VILLERET : La canne antillaise et sa transformation dans les raffineries ligériennes au XVIIIe siècle : la discrète évolution des techniques   Déjeuner au Relais des deux Nièvres   2e partie. Première moitié du XIXe siècle. Révolution industrielle et Révolution agricole dynamisent la société française   Présidente de séance : Anne-Marie CHAGNY   – Alain AUPETITGENDRE : Le rôle des maîtres de forges dans le développement de la race charolaise – Pierre PERE : Le travail de la fonte au bois entre Nivernais et Morvan (1800-1850) : une contribution paradoxale au processus général d’innovation – Geneviève CAGNARD et Anne-Marie  GOGUE : Une usine à la ferme : L’industrie sucrière à LAVERDINES (Cher) – Richard BENOIT et Marie-Françoise GRIBET : De la caserne ouvrière à la Cité-jardin, des jardins familiaux à la végétalisation des immeubles : l’habitat, _expression_ d’innovations croisées   En fin d’après-midi : Hubert et Sofia de Vassal nous feront visiter le château de Villars et son domaine.   Dîner du colloque (lieu non définitivement fixé)   Samedi 8 octobre   9 h   3epartie. La généralisation des progrès techniques dans les campagnes, 1852-1914   Président de séance : François DUFFAUT   – Hubert  de  VASSAL : Charles de Bouillé (1816-1889) : Un innovateur au service de l’agriculture et de l’élevage – Pierre Antoine DESSAUX : La contribution de la Marine à l’industrialisation de l’alimentation – Pascal WILLEMIN : L’apport du progrès de la métallurgie à l’agriculture au XIXe siècle. L’exemple des faux – Agathe MAUGIS : Les établissements PECARD à Nevers (1854-1947), un usage précoce de la réclame au service du machinisme agricole – Alain BOUTHIER : Une entreprise reconnue à Cosne-sur-Loire : l’entreprise LIMET   Déjeuner au Relais des deux Nièvres   4e partie. L’industrialisation du secteur agricole, une constante au XXe siècle  Président de séance : Joël LATRUFFE   – Dominique FAYARD : L’influence des évolutions techniques et industrielles sur l’organisation de la filière bovine charolaise (CHAROLAIS-BRIONNAIS, XIXe et XXe siècles) – Jean-Christophe FICHOU : La sardine à l’huile, une industrie alimentaire précoce (1852-1914) – Philippe DELORME : Guerre de 1914-1918 : face à la pénurie alimentaire, un projet de mécanisation de l’agriculture française – Jean Philippe PASSAQUI : Après la Seconde Guerre mondiale, la production de tracteurs en Saône-et-Loire     Table ronde   Elle réunira des élus et des représentants de l’agriculture (Chambre d’Agriculture et spécialistes du machinisme agricole et des nouvelles technologies).   Inscriptions   •    Il n’y a pas de droit d’inscription •    Les seuls frais à la charge des participants sont les repas et l’hébergement

 

Les bulletins d’inscription seront disponibles fin août 2016

 

Très cordialement

 

Pour le comité d’organisation

Jean-Philippe PASSAQUI

Équipe d’histoire des techniques, Chercheur affilié à l’Institut d’Histoire Moderne et Contemporaine – UMR 8066 Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne – ENS Ulm – CNRS

Membre du Conseil scientifique des Amis du Vieux Guérigny

programme colloque L’Economie allemande de la 1ère GM, Lyon, 8-9 septembre 2016

JEUDI 8-VENDREDI 9 SEPTEMBRE 2016

L’ECONOMIE ALLEMANDE DE LA PREMIERE GUERRE MONDIALE DANS LE CONTEXTE EUROPEEN

CENTRE JEAN BOSCO, LYON

Colloque international du Programme de formation recherche (PFR)
Politiques économiques et vie des entreprises pendant la Première Guerre mondiale

Soutenu par le Centre interdisciplinaire d’études et de recherche sur l’Allemagne (CIERA)

Avec la coopération des :
Centre de recherche sur les économies, les sociétés, les arts et les techniques (CRESAT), université de Haute-Alsace
Lehrstuhl Wirtschafts- und Unternehmensgeschichte, Ruhr-Universität Bochum
Equipe Langues et cultures européennes (LCE), université Lumière Lyon 2
Institut de recherches historiques du Septentrion (IRHiS, UMR 8529), université Lille 3
Centre Roland Mousnier (UMR 8596), université Paris Sorbonne (Paris IV)
Laboratoire Triangle. Action, discours, pensée politique et économique (UMR 5206)

JEUDI 8 SEPTEMBRE, 10 H – 17 H
Les fondements de l’économie de guerre 
Accueil et introduction :  Marcel Boldorf (LCE, Université Lumière Lyon 2), Hervé Joly (Triangle, CNRS)
Présidence : Dominique Barjot (Centre Roland Mousnier, université Paris-Sorbonne)
Jonas Scherner (Norwegian University of Science and Technology, Trondheim)
La politique métallurgique dans la Première Guerre mondiale
Discutant : Serge Paquier (Triangle, université Jean Monnet Saint-Etienne)

Lutz Budrass (Ruhr Universität Bochum)
La construction automobile et aéronautique
Discutant : Jean-François Grevet (CRE Histoire et sociétés, Université d’Artois)

(déjeuner)

Werner Plumpe (Institut für Sozialforschung, Goethe Universität Frankfurt/Main)
La guerre comme menace existentielle : affirmation et survie de l’industrie chimique allemande
Discutant : Hervé Joly (Triangle, CNRS-Université de Lyon)

Uwe Müller (Universität Leipzig)
La politique agraire dans les provinces de la Prusse orientale en particulier
Discutant : Nicolas Stoskopf (CRESAT, Université de Haute-Alsace, Mulhouse)

Tobias Jopp (Universität Regensburg)
Comment a évolué le marché financier au cours de la Première Guerre mondiale ?
Discutant : Jérémy Ducros (PSE Paris, EHESS/Institut Paul Bairoch, Université de Genève)

VENDREDI 9 SEPTEMBRE, 9 H – 17 H
Occupation et commerce extérieur
Présidence  : Nicolas Stoskopf (CRESAT, Université de Haute-Alsace, Mulhouse)
Knut Ola Naastad Ström (University of Gothenburg, Norvège)
Scandinavian trade with Germany (en anglais)
Discutant  :  Jean-François Eck (IRHIS, université Lille 3)

Ilkka Nummela (University of Jyväskylä, Finlande)
Nickel question in Germany during World war II  (en anglais)
Discutant : Patrick Fridenson (CRH, EHESS)

Eva Roelevink (Ruhr Universität Bochum)
Le charbon allemand et la réorganisation de l’industrie houillère néerlandaise
Discutant  : Pierre Chancerel (IDHE, université Paris Ouest Nanterre)

(Déjeuner)

Les perspectives pendant la guerre / Erwartungsbildung im Krieg
Président de séance : Patrick Fridenson (CRH, EHESS)
Stefanie van de Kerkhof (Mannheim)
Les annexions à l’Ouest et à l’Est – Sur la logique économique des intérêts dans l’industrie sidérurgique allemande
Discutante : Françoise Berger (PACTE, Sciences Po Grenoble)

André Steiner (ZZF, Potsdam)
Le prix du pain – un instrument de régulation du niveau de vie pendant le conflit et dans l’après-guerre en Allemagne ?
Discutant  : Michel-Pierre Chelini (CREHS, université d’Artois)

Carsten Burhop (Institut für Wirtschafts- und Sozialgeschichte, Universität Wien)
Les planifications allemandes en 1918 dans la perspective d’une paix victorieuse
Discutant  : Dominique Barjot (Centre Roland Mousnier université Paris-Sorbonne)

Conclusions  : Béatrice Touchelay (IRHiS, université Lille 3)

Lieu : Centre Jean Bosco, 14, rue Roger Radisson, Lyon 5e, arrêt Funiculaire Fourvière.

Entrée libre sans inscription

Organisation : Marcel Boldorf, Hervé Joly
Pour tous renseignements : marcel.boldorf@univ-lyon2.frherve.joly@cnrs.fr

Appel pour bourses de participation au Séminaire doctoral ISSM-CNR à Naples sur le thème « Femmes et travail en Europe méditerranéenne »

Chères et chers collègues,

Dans le cadre de la collaboration entre le LabexMed (Aix-Marseille Université) et l’Istituto di Sudi sulle Società del Mediterraneo du CNR de Naples (ISSM-CNR, Italie), douze bourses sont octroyées à des jeunes chercheurs pour participer au 3e Séminaire d’études doctorales organisé du 3 au 7 octobre 2016 à Naples autour du thème :
« Femmes et travail : activités, rôles et complémentarité (XIVe-XIXe siècles) »
Ouvert aux doctorants et aux jeunes docteurs de toutes disciplines et de toutes nationalités, le séminaire s’articulera autour de trois problématiques principales :
–          Retracer les contours de la présence des femmes dans le monde du travail au fil de l’histoire
–          S’interroger sur les lieux et les formes de l’engagement des femmes dans le travail et trouver des nouveaux paramètres de comparaison avec le travail masculin
–          Définir des méthodes et des approches interdisciplinaires pour replacer le travail féminin dans la plus large perspective du travail en Europe et en Méditerrané.
Des cours magistraux (en italien, en français, en anglais ou en espagnol) impartis le matin seront accompagnés par les visites de certains archives napolitains. Les après-midis seront consacrés aux ateliers pratiques centrés sur la présentation des travaux des participants (à travers un power point de 20’, voir modalités dans l’appel joint).
Les dossiers de candidature (demande d’admission, CV, résumé de la présentation, lettre d’appui d’un référent) doivent être envoyés en pdf et via mail au plus tard le 5 septembre 2016 à l’adresse  sepm@issm.cnr.it.
Tous les détails sont disponibles dans l’appel à candidature en pièce jointe (version en anglais et en italien).
Pour plus de renseignements, contactez M. Alfonso Amatore auprès du Secrétariat de l’Ecole Doctorale (tel. : +39 081 6134086,  amatore@issm.cnr.it).
Bien cordialement,
Anne Montenach

Prix Alain Desrosières

Le Groupe Histoire de la SFDS est heureux de vous annoncer que le Prix Alain Desrosières (Première édition : 2016)  a été remis collectivement à trois candidats que le jury n’a pas souhaiter départager tant il a pu a considéré que leurs travaux, forts différents, sont  particulièrement dignes de représenter l’histoire de la statistique ou la sociologie de la quantification telles que Alain Desrosières les a initiées.

 

Il s’agit de :  

 


Jean-Marie Pillon, pour sa thèse de sociologie à Paris X et ENS Cachan soutenue en 2014,   « Le rendement du chômage. Travail de mesure et mesure du travail à Pôle Emploi ».

Emilien Ruiz, pour sa thèse d'histoire à l'EHESS (CRH) soutenue en 2013, « Trop de fonctionnaires ? Contribution à une histoire de l'Etat par ses effectifs (France, 1850-1950) »

Axel Pohn-Weidinger, pour son article « Une statistique de l'intimité. La catégorie du logement surpeuplé entre statistique et droit  (1936-1962) », Genèses, 2013

 

 

Un chèque de 500 € a été remis à chacun d’eux par le Président Michel Armatte et le Vice Président Jean-Jacques Droesbeke, au nom du Groupe « Histoire » de la SFDS, lors de la cérémonie du 70èmeanniversaire de l’INSEE, le 29 juin 2016, au siège des  Ministères de l’Economie et des Finances.

 

Avec toutes nos Félicitations

 

 

Le Président                                                                                                    Le Vice Président

 

Michel Armatte                                                                                              Jean-Jacques Droesbeke

 

Penser le travail, Colloque des doctorants en études francophones de Londres 4 novembre 2016

Appel à communication : « Penser le travail / Thinking Work » (Londres, 4 novembre 2016)

POSTÉ PAR DENIS DUBOIS, LE 16 JUILLET 2016:

  • DATE LIMITE: 1ER SEPTEMBRE 2016
  • DATE ET LIEU DE LA JOURNÉE D’ÉTUDES: 4 NOVEMBRE 2016, LONDRES, UNIVERSITY OF LONDON

Penser le travail – dans toutes ses formes et ses modes, dans toutes ses intensités et absences – a été une source constante d’inspiration et d’intérêt dans les contextes français et francophones à travers l’art, la littérature, le cinéma, la philosophie et la pensée politique. Mais qu’entend-on par travailler ? Quelle est la subjectivité, la phénoménologie, l’économie, la psychologie, ou la neurologie du travail ?

Nous invitons mastérants et doctorants à nous faire parvenir des propositions de communications (en anglais ou en français) traitant le thème de la journée d’études. La durée des communications ne devra pas excéder 20 minutes. Vous trouverez ci-dessous une liste non-exhaustive de sujets possibles :

Les heures et les lieux de travail – la production – les douleurs du travail – les économies du travail – l’exploitation – les tensions et les blessures – fonctionnement et dysfonctionnement – le travail du sexe – le surmenage – la répartition du travail – les processus – le travail du négatif – le travail du deuil – le travail de la psychanalyse – la plasticité – le travail du génie, le travail de l’œuvre d’art – le travail de l’écriture – le loisir – l’ennui – la répétition – l’épuisement, la saturation, le point de rupture – les excès – les déchets – le désœuvrement – l’inactivité, la stagnation – la lenteur et l’accélération – la distraction, la procrastination – l’invention, la création – « it will never work » – l’industriel – la robotique – le mode d’emploi – l’emploi du temps – le déplacement – le remplacement

Veuillez adresser vos propositions de communications (250 à 300 mots) à :  thinkingwork2016@gmail.com
La date limite de soumission des propositions est le 1er septembre 2016.
Comité d’organisation : Ben Dalton (KCL), Kate Foster (KCL) et Adina Stroia (KCL).

Penser le travail
Colloque des doctorants en études francophones de Londres
Vendredi 4 novembre 2016

Conférencière invitée : Dr Claire White (King’s College London)

Salle G35, Institute of Modern Languages Research, University of London,
Senate House, Malet Street, London WC1E 7HU.

________________________

Thinking Work
The London Postgraduate French Conference
 Friday 4 November 2016

Room G35, Institute of Modern Languages Research, University of London,
Senate House, Malet Street, London WC1E 7HU

Keynote speaker: Dr Claire White (King’s College London)

Thinking work – in all its forms and modes, in all its intensities and absences – has been a source of constant inspiration and concern for French and Francophone contexts across art, literature, film, philosophy, and political thought. What does it mean to work, or for something to stop working? What is the subjectivity, the phenomenology, the economy, the psychology, or even the neurology of work?

We invite postgraduates working in any area across French studies to submit abstracts for 20 minute papers in English or in French on topics including, but not limited to:

times and spaces of work – production – labour (pains) – economies of work – exploitation – strain and injury – function and dysfunction – sex work – overworking, underworking, underperforming –the division of labour – processes – working up, working on, working around, working through –making work – undoing work – the work of the negative – the work of mourning – the work of psychoanalysis – plasticity – the work of genius, the work of art – le travail de l’écriture – leisure –boredom, ennui – repetition – exhaustion, saturation, breaking point – excess – waste –désœuvrement – stasis – slowness and acceleration – distraction, procrastination – technologies of work – invention, creation – “it will never work” – the industrial – the robotic – mode d’emploi – emploi du temps – displacement – replacement

Please send abstracts of 250-300 words to:
thinkingwork2016@gmail.com

The deadline for submission of abstracts is 1 September 2016.

Organisers: Ben Dalton (KCL), Kate Foster (KCL) and Adina Stroia (KCL)

l’AFHE aux Rendez-vous de l’Histoire

Chers collègues,

La table ronde « Où en est l’enseignement de l’histoire économique en France ? »,

organisée par l’AFHE dans le cadre des 19e Rendez-vous de l’histoire se déroulera :

Vendredi 7 octobre 2016 à 11h45

à Blois, au campus de la CCI (Amphi vert)

La Carte blanche de l’AFHE réunira enseignants du secondaire et du supérieur, économistes et historiens pour

établir ensemble un bilan de l’enseignement de l’histoire économique en France. Quelle est la place de l’histoire

économique dans les programmes d’histoire et de SES du secondaire et dans les cursus d’économie et d’histoire à l’université ?

Intervenants :

Cédric PERRIN, professeur agrégé d’histoire au lycée Grandmont (Tours), Chargé de mission AFHE

Véronique CHANKOWSKI, Maître de conférence en histoire antique à l’université de Lyon

Guillaume DAUDIN, professeur à l’université Paris-Dauphine

Igor MARTINACHE, professeur agrégé en sciences sociales, représentant de l’APSES

Modération :

M. Stéphane FRACHET, journaliste, correspondant régional du journal les Échos

Bien cordialement,

Call for papers, workshop in Moscow 14-15 XI 2016, What is money? What is currency?

Call for papers, workshop in Moscow 14-15 November 2016

 

What is money? What is currency?

 

We propose to have a workshop to exchange ideas and interpretations on 14-15 November at the Financial University under the Government of the Russian Federation, Leningradsky prospect, 51/1, Moscow, Russia.

 

Details on http://www.anr-damin.net/

Bien cordialement

Georges Depeyrot, Directeur de recherche CNRS
Ecole Normale Supérieure, 45 rue d’Ulm, 75005 Paris

Appel à communications « What is money? What is currency? », Moscou, 14-15 novembre 2016

Call for papers, Workshop in Moscow 14-15 November 2016

« What is money? What is currency? »

We propose to have a workshop to exchange ideas and interpretations on 14-15 November at the Financial University under the Government of the Russian Federation, Leningradsky prospect, 51/1, Moscow, Russia.

Details on http://www.anr-damin.net/

1e séance jeunes chercheurs « Institute for New Economic Thinking » Budapest octobre 2016

L’appel à communication pour la première séance plénière des groupes de jeunes chercheurs de l’Institute for New Economic Thinking (INET)  à Budapets est désormais disponible en ligne. Vous trouverez l’information sur l’appel à communication et les aides disponibles pour le déplacement à l’adresse suivante :

« L’industrie française et la Grande Guerre », 15 et 16 novembre 2016 à Bercy

Programme provisoire du colloque « L’industrie française et la Grande Guerre » organisé par Patrick Fridenson et Pascal Griset pour le Comité pour l’histoire économique et financière de la France (IGPDE). Il se tiendra les mardi 15 et mercredi 16 novembre à Bercy.

Vous pouvez également consulter le programme régulièrement mis à jour en ligne:
https://europeflux.hypotheses.org/1083

mardi 15 novembre

09.00 : Françoise Berger,
Sciences Po Grenoble
Le ministère français des Affaires étrangères face au blocus économique contre l’Allemagne : objectifs et stratégie.
Olivier Forcade,
Université Paris Sorbonne
L’industrie au défi du blocus économique en 1914
Jean-Philippe Dumas,
Archives du MAE
La contribution du bureau d’études économiques à la préparation des conférences interalliées (1916-1919)
Anne-Laure Anizan,
Lycée Honoré de Balzac, Centre d’histoire de Sciences Po
La politique des inventions intéressant la défense nationale au cœur des reconfigurations de l’État en guerre
Gabriel Galvez-Behar,
Université Charles-de-Gaulle – Lille 3 et IUF
Brevets en guerre : science, propriété industrielle et coopération interalliée pendant la Première Guerre mondiale.
Pascal Griset,
Université Paris Sorbonne
Académie des sciences et mobilisation industrielle
David Aubin,
Université Pierre et Marie Curie
Des mathématiciens dans la Grande Guerre : inventer la guerre scientifique
Deuxième session : Combattre
Clotilde Druelle-Korn,
Université de Limoges
De la visite des arsenaux au bilan de 1919, Étienne Clémentel et l’industrie pendant la Grande Guerre
Patrick Fridenson, EHESS Albert Thomas et Louis Loucheur
Patrick Mortal,
IFHS-TE CGT
Les arsenaux de la Grande Guerre ou la raison dans l’État
Danièle Fraboulet,
Université Paris 13, Sorbonne Paris Cité
Les organisations patronales : le rôle de l’UIMM dans ce conflit
Alex Bostrom,
University of Oxford
Fournir le front : la mobilisation de l’industrie pour la production de l’artillerie française pendant la première guerre mondiale.
Jean-Philippe Passaqui,
Lycée Militaire d’Autun
et Institut d’Histoire moderne et contemporaine
Mobilisation des facteurs de production et coordination de l’activité industrielle, aux usines Schneider du Creusot, de 1914 à 1918
Jean-Charles Guillaume,
Auxerre
L’activité d’un constructeur de machines-outils pendant la Grande Guerre : l’entreprise Guilliet à Auxerre
Yves Bouvier,
Université Paris Sorbonne
Mobilisation industrielle et territoire : l’industrie en Savoie durant la Première Guerre
Philippe Mioche,
Aix-Marseille Université
L’industrie de l’aluminium dans la Première Guerre
Erik Langlinay,
EHESS
Les entreprises chimiques françaises dans la Première Guerre mondiale
Patrice Bret, Académie des sciences (sous réserve) Les scientifiques de la chimie et le rôle de l’État
Kenneth Bertrams,
Université libre de Bruxelles
Une multinationale sur tous les fronts : le groupe chimique Solvay
mercredi 16 novembre 2016
Troisième session : Vivre
09:00 Ouverture internationale : Ruth Oldenziel (Université d’Eindhoven)
Louis André,
Université de Rennes 2
Le papier et l’industrie papetière dans la guerre : entre pénurie et production stratégique
Benjamin Thierry,
Université Paris Sorbonne
Le colis postal durant la Première Guerre mondiale
Pierre-Antoine Dessaux,
Université François-Rabelais
Colis, autre front, ration et rationnement. Quelles ruptures dans la diffusion des produits des industries alimentaires ?
Stéphane Le Bras, Université Blaise Pascal – Clermont-Ferrand Une industrie patriotique ? La filière des boissons alcoolisées pendant la Grande Guerre
Jean-Claude Daumas,
Université de Franche-Comté
L’industrie lainière française dans la guerre : entre mobilisation et destructions (1914-1918)
Jean-Luc Mastin,
Université Paris 8
L’activité des industriels textiles du Nord occupé « réfugiés » en France libre, titulaires de marchés de guerre et/ou travaillant pour les marchés civils.
Florent Le Bot,
Université d’Evry-Val-d’Essonne
Standards de production et internationalisation des marchés : les industries de la chaussure en Europe et la Grande Guerre.
M. Le verre
Session 4 Flux : transports et énergies
Marie-Françoise Berneron-Couvenhes, Lycée Dupuy de Lôme, Lorient Les transports maritimes dans la guerre : contraintes et adaptations
Bruno Marnot,
Université de La Rochelle
Les ports : base arrière stratégique de l’effort de guerre industriel
Arnaud Passalacqua,
Université Paris Diderot
Les transports urbains français pris dans la guerre : un secteur industriel résilient ?
Jean-François Grevet,
Université d’Artois
« Les camions de la victoire » : retour sur la mobilisation industrielle du monde automobile dans la Grande Guerre.
Anne Callite, ministère de l’Éducation nationale L’industrie ferroviaire en territoire occupé
Pierre Grasser,
Université Paris Sorbonne
1914-1919, aider la Russie à construire des avions français
Stéphanie Le Gallic,
Université Bordeaux-Montaigne
Révéler pour mieux cacher. Le faux Paris de F. Jacopozzi
Catherine Vuillermot,
Université de Franche-Comté
L’affirmation d’une nouvelle énergie durant la Première Guerre : l’électricité
Alain Beltran, Sirice Qui tient le pétrole tient le monde
Pierre Chancerel,
Service historique de la Défense, Rochefort
L’approvisionnement en charbon de l’industrie française