Archives de catégorie : Nouvelles diverses

New video on DAMIN program

Dear all,

New video:

Presentation of the latest researches of the DAMIN (Silver monetary depreciation and international relations) program (video, Osaka April 2014)

See http://ift.tt/1hM7FxO

Georges Depeyrot – Directeur de recherche
UMR 8546 (CNRS – Ecole Normale Superieure)

ENS http://ift.tt/1oRFEGG
Academia http://ift.tt/1s7vAJH
ANR DAMIN http://ift.tt/1oRFEX2
Publications see Moneta http://www.moneta.be
Other publications see Amazon.fr http://goo.gl/jo1wN0
Bibliography on SUDOC http://goo.gl/PZGiaF
Membre du conseil d’administration du CNRS

Annonce de poste à Cambridge

Research Associate
University of Cambridge – Centre for Research in Arts, Social Sciences and Humanities
The Fellowship is aimed at economic historians working on France in the 19th century.
http://ift.tt/1lX5RmN

Patrick Fridenson
Centre de Recherches Historiques
Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales
190-198 Avenue de France
75244 Paris cedex 13
http://ift.tt/1ingn47

Poste de Professeur-e Associé-e en Histoire Économique, Université de Genève

La Faculté des sciences de la société ouvre une inscription pour un poste de

PROFESSEUR-E ASSOCIE-E
en histoire économique
au département d’histoire économique

CHARGE : Il s’agit d’un poste à charge complète comprenant des enseignements aux niveaux bachelor, master et post-grade en histoire économique et sociale ainsi que la direction de travaux de maîtrise universitaire et de thèses de doctorat.
Le-la candidat-e sera appelé-e à développer des recherches au niveau national et international dans son domaine de spécialisation et à obtenir des financements extérieurs.
Il-elle devra également assumer les tâches de gestion et d’organisation liées à sa fonction.
Les candidatures faisant preuve d’une capacité de promouvoir une interdisciplinarité entre l’histoire et les sciences sociales et d’un fort intérêt aux perspectives comparatives ou internationales seront privilégiées.

TITRE ET EXPERIENCES EXIGES :
Doctorat ou titre jugé équivalent.
Expérience de direction de recherches et de l’enseignement.
Publications des livres et des articles dans des revues internationales.

ENTREE EN FONCTION : 1er février 2015 ou date à convenir.

Les personnes intéressées sont priées de déposer leur candidature en ligne, sur le site de l’Université, à l’adresse https://jobs.icams.unige.ch, où l’annonce peut également être consultée. Aucun dossier papier ne sera accepté. Le délai de dépôt est fixé au ………………………
Des renseignements complémentaires sur le cahier des charges et les conditions peuvent être obtenus auprès du secrétariat du Décanat de la Faculté des sciences de la société (decanat-sds@unige.ch).

Dans une perspective de parité, l’Université encourage les candidatures féminines.

<image001.png>

————————————————–
Juan Huitzilihuitl Flores Zendejas
Professeur Associé
Paul Bairoch Institute of Economic History
University of Geneva
40, bd du Pont-dArve
CH – 1211 Genève 4
Switzerland
Tel.+41 22 379 99 13
Fax +41 22 379 81 93
http://www.unige.ch/ses/ihise/people/professors/juanflores.html
Blog: http://pasadoypresenteblog.wordpress.com/

rapport de Pierre-Cyrille Hautcoeur

Le rapport de Pierre-Cyrille Hautcoeur sera discuté lors du prochain congrès de l’AFEP en présence de son auteur, le jeudi 3 juillet à 15h45 à 17h15.
La discussion sera animée par Christian Chavagneux (Alternatives Économiques).

Elle se tiendra Amphi Curie, dans le bâtiment d’Alembert de l’École Normale Supérieure de Cachan (plan d’accès).

Elle sera suivie d’une conférence de presse à 17h30.

C. Chavagneux, P.-C. Hautcoeur, A. Lalucq et un représentant du MESR
 

Décès de Philippe Norel

Chers  lecteurs du site AFHE,

Voici une information diffusée par l’université de Poitiers :
Nous avons la tristesse et la douleur de vous faire part du décès brutal, intervenu dans la nuit de samedi à dimanche dernier, de Philippe Norel, à l’âge de soixante ans.

Après des études de chimie, Philippe Norel s’est orienté vers l’économie et a occupé un premier emploi d’analyste du risque pays dans une grande banque privée. Après quelques années, il a décidé de se lancer dans un doctorat de sciences économiques et il est devenu Maître de Conférences de l’Université de Poitiers Habilité à Diriger des Recherches en 1991.

Il était surtout un enseignant et un chercheur passionné, spécialiste reconnu, bien au-delà de nos frontières, d’histoire économique globale.

En dehors de l’Université de Poitiers, Philippe Norel intervenait depuis de nombreuses années à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris ; il était également fortement impliqué dans la formation des futurs collègues enseignants, en intervenant dans la préparation du Capes de Sciences Economiques et Sociales et en étant membre du jury national.

Les obsèques de Philippe Norel ont eu lieu samedi 14 juin 2014 à 11h30, au Crématorium de Poitiers.

Sincères salutations,
Guillaume Daudin

Marquer le poids des recherches économiques sur l’Antiquité !

Nous reproduisons ci-après une lettre envoyée par Véronique Chankowski et Cecilia D’Ercole à la Sophau (Société des Professeurs d’Histoire Ancienne à l’Université) qui l’a diffusée sur son site le 9 avril 2014.

Chères et chers collègues,

Depuis sa fondation en 1965, l’association Française d’Histoire économique, n’a cessé d’encourager le dialogue entre les différentes périodes historiques. La composition même de son bureau, avec une vice-présidence pour chaque période, montre l’attention portée aux connexions entre les différents champs chronologiques. Dans les dernières années, les signes de cette attention vers l’histoire ancienne se sont multipliés. Les deux éditions du prix de thèse de l’AFHE-BNP Paribas ont primé deux antiquisantes, Virginie Mathé (en 2011) et Aurélie Carrara (en 2013), pour leurs recherches respectives sur les coûts des bâtiments sacrés en Grèce classique et hellénistique et sur la fiscalité grecque entre le VIe siècle av. J.-C. et le IIe siècle apr. J.-C. Le renouvellement récent (octobre 2013) du Bureau et du Comité de direction a renforcé ces choix par l’élection d’une présidente antiquisante, Cecilia D’Ercole ; Véronique Chankowski a assumé la vice-présidence pour l’histoire ancienne.

En réponse à ces signes encourageants, il serait important que les historiennes et les historiens de l’Antiquité puissent participer de façon active à la vie de l’Association et puissent y avoir une visibilité accrue. Cette démarche est d’autant plus souhaitable dans la conjoncture actuelle, où les liens entre les périodes historiques sont parfois remis en cause. Notre présence active dans l’Association peut prendre deux formes différentes. L’une est l’inscription sur la liste de diffusion de l’AFHE (http://afhe.hypotheses.org), gratuite et ouverte à de nombreux adhérents : elle est notamment consultée et animée par des chercheurs, des professionnels de l’enseignement, des étudiants et post-doctorants. Cette adhésion ouvre la possibilité d’animer le site par l’envoi d’annonces de colloques, de publications d’ouvrages, par l’information sur les programmes et les événements scientifiques, en rapport avec l’histoire économique. L’autre forme de participation, qui peut être complémentaire à la première, est l’adhésion annuelle à l’Association, qui peut se faire aisément par le dossier mis en ligne sur le site. Notons que seulement 13 collègues antiquistes étaient inscrits à l’AFHE en 2013, un chiffre qui est loin de représenter la richesse des recherches et des programmes en cours dans le domaine de l’histoire de l’économie ancienne.

Dans l’immédiat, une occasion concrète se présente à nous pour marquer le poids des recherches économiques sur l’Antiquité, sur le plan international également. Le deuxième appel à contributions pour le XVII congrès mondial d’histoire économique, qui aura lieu à Kyoto en 2015, est ouvert jusqu’en Juillet 2014. Le thème principal du congrès est consacré à la notion de « Diversity in Development » ; quelques dizaines de projets pourront encore être retenus pour la deuxième vague. Les projets de session portant sur l’Antiquité pourraient avoir toute leur place dans cette configuration. L’AFHE a proposé un rôle d’information et de coordination pour l’ensemble des projets français, comme vous pouvez le lire dans l’appel à communications posté sur le site : http://afhe.hypotheses.org/3813

Dans l’attente de vos réactions, nous sommes bien sûr disponibles pour répondre à vos questions si vous le souhaitez et vous prions d’agréer nos salutations les meilleures

Véronique Chankowski, Professeur à l’Université de Lyon 2, vice présidente de l’AFHE, section Antiquité [Veronique.Chankowski [at] univ-lyon2.fr]

Cecilia D’Ercole, Directrice d’Etudes à l’EHESS, Présidente de l’AFHE [Cecilia.dercole [at] ehess.fr]

Première assemblée générale d’Humanistica, association francophone des humanités numériques

Bonjour à tous,

Je me permets de transmettre sur cette liste l’annonce suivante, qui intéressera peut-être certains d’entre vous:

Le mardi 8 juillet 2014 se tiendra à Lausanne la première assemblée générale (AG) d’Humanistica, l’association francophone des humanités numériques/digitales. Cette AG se tiendra sur le campus de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) de 10h à 16h. Grâce au soutien de DH 2014, elle a lieu en tant qu’événement organisé en marge du colloque international.

Cette assemblée inaugurale, dont la préparation avait été confiée lors du THATCamp de Saint-Malo 2013 à un comité de quinze personnes élues par les participants pour préparer le processus de fondation de l’association, se déroulera en deux temps. Durant la matinée, les participants pourront prendre connaissance des statuts, les valider, élire le comité de l’association, et enfin adopter le règlement intérieur. L’après-midi s’organisera autour d’ateliers proposés par les participants souhaitant soumettre un projet à l’association. À partir de ces projets, Humanistica se structurera pour remplir ses missions de forum et de lobbying en faveur des digital humanities francophones.

L’AG est ouverte sans frais à toute personne intéressée par cette initiative. Il sera possible d’assister aux débats en tant qu’auditeur libre, ou de devenir sur place membre de l’association pour participer aux délibérations et aux prises de décisions collectives. Les statuts et le règlement intérieur qui seront présentés le 8 juillet seront prochainement disponibles en ligne sur le site de l’association (en construction).

Les personnes intéressées à candidater pour l’une des douze places au comité sont invitées à envoyer jusqu’au 28 juin une lettre de candidature à Pierre Mounier : pierre [point] mounier [at] openedition [point] org. Chaque candidat précisera s’il désire représenter un pays (et dans ce cas, lequel) ou représenter les doctorants. Les candidatures et leurs présentations seront mises en ligne sur le site de l’association au 1er juillet.

Bien à vous,
Frédéric Clavert

Vacancy in Antwerp (urban studies)

Dear
colleagues,

 

The brand new Urban Studies Institute at the
University of Antwerp has a vacancy for a research professor (tenure
track) in the area of urban studies.

Thanks very much for circulating
this!

 

http://ift.tt/1lzG6oy

 

Best wishes,

Bert De Munck

 

Bert
De Munck

Centrum
voor Stadsgeschiedenis | Centre for
Urban History

Universiteit
Antwerpen | University of Antwerp

Prinsstraat 13 (D325) | 2000 Antwerp |
Belgium

++
32 (0)3 265 42 68

http://www.ua.ac.be/csg
http://ift.tt/1lzG93y

***********************************************************************
*
***********************************************************************

La liste “histoire_eco” a pour objet la diffusion de l’actualité de la recherche et de l’enseignement en histoire économique.

Les nouvelles diffusées sur cette liste sont reprises sur le site de l’AFHE (http://ift.tt/1f0alGM).

Le contenu des messages reste la responsabilité de leurs auteurs.

Pour envoyer un message sur cette liste : écrire, comme si vous écriviez à un correspondant “normal”, à histoire_eco@groupes.renater.fr
Tous les abonnés recevront automatiquement votre message tel que vous l’avez envoyé.

Le comité directeur de l’AFHE a décidé le 09/02/2009 d’autoriser explicitement les messages politiques ou syndicaux à condition qu’ils concernent directement l’activité des enseignants et des chercheurs en histoire économique. Cette autorisation pourra être retirée.

Pour vous abonner à cette liste : envoyez un e-mail à sympa@groupes.renater.fr
en indiquant obligatoirement comme sujet du message : subscribe histoire_eco
Le message lui-même peut rester vide

Pour vous désabonner à cette liste : envoyez un e-mail à sympa@groupes.renater.fr
en indiquant obligatoirement comme sujet du message : unsubscribe histoire_eco
Le message lui-même peut rester vide (mailto:sympa@groupes.renater.fr?subject=unsubscribe%20histoire_eco)

Pour plus d’option, vous pouvez vous rendre sur http://ift.tt/1f0ak5E

************************************************
*
************************************************

nouvelle édition de Alessandro Stanziani, Rules of exchange. French Capitalism in Comparative Perspective, 18th-20th centuries (Cambridge University Press)

nouvelle édition de Rules of exchange. French Capitalism in Comparative Perspective, 18th-20th centuries (Cambridge University Press).

Cette nouvelle édition est  accompagnée d’une version poche sur commande (25 euros).

The control of competition is designed, at best, to reconcile socioeconomic stability with innovation, and at worst, to keep competitors out of the market. In this respect, the nineteenth century was no more liberal than the eighteenth century. Even during the presumed liberal nineteenth century, legal regulation played a major role in the economy, and the industrial revolution was based on market institutions and organisations formed during the second half of the seventeenth century. If indeed there is a break in the history of capitalism, it should be situated at the turn of the nineteenth and twentieth centuries, with the irruption of mass production, consumption and the welfare state, which introduced new forms of regulation. This book provides a new intellectual, economic and legal history of capitalism from the eighteenth century to the early twentieth century. It analyzes the interaction between economic practices and legal constructions in France and compares the French case with other Western countries during this period, such as the United Kingdom, the United States, Germany and Italy.

Table of Contents

Introduction
Part I. Building Ideal Markets: Economic and Legal Culture:
1. Economic thought and competition
2. Codes, customs and jurisdictions

Part II. Trade and Marketplace:
3. Covered markets
4. The world of shop
5. Intangible trade and the produce exchange

Part III. Market as Transaction:
6. Contracts and the quality of goods
7. Trademark, quality and reputation
8. Expertise and product specification
9. Rules of international trade
Part IV. General Rules of Competition: Speculation, Trusts and Fair Competition:
10. Hoarding and speculation
11. The law of competition and unfair competition in other ‘Western’ countries
General conclusion: market, exchange and the ideal of non-competition.

Séminaire sur l’histoire des études économiques dans les télécommunications en France le mardi 6 mai 2014 à 17 heures

Les études économiques dans le secteur télécommunications n’ont démarré de façon significative en France que dans les années 1960. Manque de culture, contexte administratif et budgétaire peuvent expliquer ce relatif retard par rapport à d’autres secteurs comparables tels que l’électricité ou les transports. Il a fallu en priorité mettre en place les outils de gestion pour piloter le rattrapage du téléphone (optimisation et programmation). Il s’agissait également de « vendre » l’importance stratégique des télécoms dans les milieux économiques et politiques.

Dans une deuxième période, avec la croissance des nouveaux services, puis la dérégulation et l’ouverture de la concurrence, un nouveau corps de doctrine économique est apparu nécessaire pour éclairer les actions des pouvoirs publics.

Télécom Ecole de Management et l’Association pour l’histoire des communications et de l’informatique (AHTI) organisent deux séminaires sur l’histoire des études économiques dans les télécommunications, sous la responsabilité de Marie CARPENTER, maître de conférences de sciences de gestion à Télécom Ecole de Management, et Philippe PICARD, président de l’AHTI.
Voici le programme du 2e séminaire :

Séance du 6 mai 2014, 17 heures
Amphi Rubis, Télécom ParisTech, 46 rue Barrault, 75013 Paris (métro : Corvisart)
présidence de Patrick Fridenson, directeur d’études à l’EHESS

Les études économiques et le marché

Présentations :
Nicolas Curien : A tire-d’aile de papillon : la trace d’un économiste des télécoms
Jean Pierre Chamoux : Les premiers pas de la vraie concurrence, avec le démarrage du téléphone mobile
Alain Vallée : Analyses économiques et (de)régulation
Marc Lebourges : Les études économiques chez Orange
Joël Mau : Du téléphone pour tous de 1975 à la FTTH pour tous de 2014

Discutant: Gérard Théry (ancien directeur général des Télécommunications)

Le séminaire aura lieu de 17 h à 19 h

Vous êtes cordialement invités

Patrick Fridenson
Centre de Recherches Historiques
Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales
190-198 Avenue de France
75244 Paris cedex 13
http://ift.tt/1ingn47

Secrétaire général de la Revue francaise des Affaires sociales

La Revue française des affaires sociales (RFAS) recrute son ou sa secrétaire général.e Cette revue trimestrielle, pluridisciplinaire dans le champ sanitaire et social, est publiée depuis 1967 (elle a pris la suite de la Revue française du travail publiée à partir de 1946). Elle est placée sous la responsabilité éditoriale de la DREES et publiée par la Documentation française, qui assure la diffusion de sa version imprimée. Sa version numérique est consultable sur le portail Cairn.info
____________________

Bonjour,

ce n’est pas nécessairement relié à l’histoire économique, mais, les postes se faisant rares, je transmets cette annonce pour un poste de secrétaire général de la Revue française de sciences sociales.

Lien: http://ift.tt/1h01eRR
http://ift.tt/1im7Gai

Bien à vous,
Frédéric Clavert

Décès de Pierre Cayez

Sans avoir compté parmi ses proches, mais pour avoir beaucoup lu et utilisé ses travaux, je me permets, pour ceux qui ne l’auraient pas vu dans le carnet du Monde, de vous faire part du décès survenu le 30 mars à 81 ans de Pierre Cayez, professeur d’histoire contemporaine à l’université Pierre-Mendès-France Grenoble 2 jusqu’en 1997, après avoir été successivement attaché de recherche CNRS au Centre Pierre Léon d’histoire économique et sociale et maître-assistant à l’université Lyon 2. Il a été inhumé samedi 5 avril à Écully (Rhône).

Pierre Cayez fait partie de cette extraordinaire génération d’élèves que Pierre Léon avait lancés directement dans des thèses d’État à Lyon autour de 1968 (voir la liste impressionnante que nous avions publiée en 2002 dans le volume d’hommage à Henri Morsel). Lui était professeur agrégé au lycée La Martinière lorsqu’il a commencé la sienne. Il l’a soutenue en 1977, sous une direction reprise par Maurice Garden après la disparition de leur maître commun l’année précédente. Ce travail de grande ampleur sur L’industrialisation lyonnaise au XIXe siècle : du grand commerce à la grande industrie a donné lieu à deux ouvrages, Métiers Jacquard et hauts fourneaux. Aux origines de l’industrie lyonnaise (Presses universitaires de Lyon, 1978) et Crises et croissance de l’industrie lyonnaise, 1850-1900 (Éditions du CNRS, 1980), qui restent aujourd’hui des références majeures sur l’histoire de l’industrialisation.

L’intérêt particulier de P. Cayez pour l’industrie chimique l’avait ensuite amené, à une époque où les entreprises récemment nationalisées se préoccupaient de leur histoire, à rédiger un remarquable ouvrage de commande sur Rhône-Poulenc 1895-1975 : contribution à l’étude d’un groupe industriel (A. Colin, 1988) ; il a d’ailleurs eu l’excellente initiative de déposer la documentation considérable qu’il avait accumulée pour le préparer aux archives départementales du Rhône (fonds 146J). Il a aussi codirigé, avec notamment Françoise Bayard, une Histoire de Lyon des origines à nos jours (Horvath, 1990). Avec Serge Chassagne, qui lui avait rendu hommage en lui consacrant en 2002 une journée d’études à ce qui était encore le Centre Pierre Léon d’histoire économique et sociale (Autour de Pierre Cayez, Cahiers du CPL, 2003), ils ont publié ensemble un volume des Patrons du Second Empire sur Lyon et le lyonnais (Picard/Cénomane, 2007) qui compte parmi les plus riches de la série. P. Cayez est également l’auteur de nombreux articles de référence, en particulier dans des revues comme Le Mouvement social ou Histoire, économie et société. Enfin, s’il n’a, outre des maîtrises, dirigé, sauf erreur, qu’une thèse, elle fut majeure, puisque c’est celle de Denis Varaschin sur La Société lyonnaise des forces motrices du Rhône (1996).

Pierre Cayez ne se contentait pas d’être un historien de l’économie, il était aussi, c’est moins connu, un amateur d’art contemporain qui avait contribué à des catalogues d’exposition, comme celle consacrée au peintre surréaliste Jean Raine (1927-1986) en 1988 à Saint-Priest.

Hervé Joly

Association des jeunes chercheurs en histoire

Une intéressante initiative des doctorants et post-doctorants en Histoire,
Bien cordialement
Cecilia D’Ercole

Madame, Monsieur,

Nous souhaitons vous informer de la création récente de l’Association des Jeunes Chercheurs en Histoire (AJCH). Cette association se veut un instrument de rassemblement des doctorants et post-doctorants en histoire. Elle vise au renforcement de la cohésion entre les agents non-titulaires de l’enseignement supérieur et de la recherche, en développant des liens d’entraide et en faisant circuler les informations utiles pour leurs recherches et leur financement – notamment les annonces de recrutement les concernant – à travers son site internet.

L’association agit également comme plateforme d’échange entre les jeunes chercheurs pour répondre à leurs questions et les aider dans leurs démarches de recherche comme d’enseignement.

Elle est enfin un outil de promotion des travaux des jeunes doctorants et post-doctorants en histoire – par le biais de son site, de séminaires et de journées d’études –, et un lieu où réfléchir en commun à leur spécificité, leur apport et leur inscription dans le champ de la recherche.

Animée par de jeunes chercheurs en histoire, l’association fonctionne sur le principe de la mutualisation de l’information et nous espérons que cette démarche pourra susciter votre intérêt.

Cordialement,

Marie Derrien, Lyon2
Solenn Huitric, ENS de Lyon
Matthieu Rajohnson, Université Paris-Ouest
Karine Rivière, Université Paris-Ouest
Hélène Rougier, Aix-Marseille
Hélène Vu Thanh, ENS Ulm

Votre Portail Vers la Connaissance Historique


bureau@ajch.fr

Mail pour les doctorants

A l’attention des doctorants et docteurs en histoire,

Nous souhaitons vous informer de la création récente de l’Association des Jeunes Chercheurs en Histoire (AJCH). Cette association se veut un instrument de rassemblement des doctorants et post-doctorants en histoire. Elle vise au développement des liens d’entraide et à la circulation des informations utiles pour nos recherches et notre financement – notamment les annonces de recrutement nous concernant – à travers son site internet. L’association y recense notamment les postes d’ATER ouverts aux historiens, y compris ceux qui ne sont pas publiés sur le portail Galaxie / Altaïr.

L’association agit également comme plateforme d’échange entre les jeunes chercheurs pour répondre aux questions et aider dans les démarches de recherche comme d’enseignement.

Elle est enfin un outil de promotion des travaux des jeunes doctorants et post-doctorants en histoire – par le biais de d’un site, de séminaires et de journées d’études –, et un lieu où réfléchir en commun à leur spécificité, leur apport et leur inscription dans le champ de la recherche.

Animée par une équipe de jeunes chercheurs en histoire, l’association fonctionne sur le principe de la mutualisation de l’information. Nous espérons pouvoir susciter votre intérêt et, éventuellement, votre participation ! N’hésitez pas à visiter le site de l’association et à vous inscrire pour bénéficier de ses informations et de ses activités – l’adhésion est gratuite.

Nous restons disponible pour toute question ou précision.

Le bureau de l’Association des Jeunes Chercheurs en Histoire
bureau@ajch.fr

Votre Portail Vers la Connaissance Historique

Campagne de recrutement des nouveaux enseignants en résidence aux CUF de Moscou et Saint-Petersbourg

Chers collègues, chers amis,

Vous trouverez en document joint l’avis de vacance de postes pour les deux Collèges universitaires français dans la perspective de la rentrée universitaire 2014-2015. Cette campagne est ouverte jusqu’au 25 mai 2014. Olivier Kachler et moi vous serions reconnaissants de diffuser cette annonce le plus largement possible au sein de vos établissements et par vos canaux habituels afin de toucher un maximum de bons candidats.

Avec nos remerciements anticipés et nos cordiales salutations,

Ludovic ROYER

Directeur

Collège universitaire français

Université d’État de Saint-Pétersbourg
“Maison du Juriste”
28 rue Tchaïkovski
191 123 SAINT-PÉTERSBOURG
Russie

Tél. Fax : (+7 812) 275 51 96

http://cuf.spbu.ru

Lien : http://www.moscuf.org/fr/informations/recrutement-des-enseignants-assistants-aux-cufs-de-moscou-et-de-s-t-petersbourg-0

 

 

RECRUTEMENT DES ENSEIGNANTS-ASSISTANTS AUX CUFS de Moscou et de S-t Petersbourg

COLLÈGES UNIVERSITAIRES FRANÇAIS
DE MOSCOU ET DE SAINT-PÉTERSBOURG


ENSEIGNANTS en droit, histoire, littérature, philosophie et sociologie


Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, en partenariat avec des établissements d’enseignement supérieur français, recrute des enseignants en droit, histoire, littérature, philosophie et sociologie pour les Collèges universitaires français de Moscou et de Saint-Pétersbourg, institutions relevant du ministère des Affaires étrangères.
Les postes sont à pourvoir à compter du 1er septembre 2014.
6 postes seront vacants ou susceptibles d’être vacants à Moscou (deux postes en littérature et un poste dans chaque autre discipline) et 5 autres postes seront vacants ou susceptibles d’être vacants à Saint-Pétersbourg (un poste dans chaque discipline).
Ils s’adressent à des spécialistes dans ces disciplines et sont principalement destinés à des doctorants ou à de jeunes docteurs susceptibles d’effectuer des recherches en Russie. Les candidats devront être au minimum titulaires d’un Master 2 au 1er septembre 2014 et posséder de bonnes notions de russe.
Les enseignants initient les étudiants aux fondements et aux méthodes de leurs disciplines, préparent avec eux les cycles de cours magistraux effectués par des professeurs français en mission en Russie, et participent activement à l’encadrement de mémoires de niveau M1. L’enseignement est dispensé en français à des étudiants russes francophones ayant déjà effectué au minimum trois ans d’enseignement supérieur en Russie.
Plus d’informations sur les Collèges universitaires français et les enseignements qui y sont dispensés :
– A Moscou : http://moscuf.org
– A Saint-Pétersbourg : http://cuf.spbu.ru

Les candidats devront postuler avant le 25 mai 2014, en adressant par courrier électronique un dossier composé d’une lettre de motivation scannée et d’un curriculum vitae, à Mme Christiane BRABENEC, ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, DREIC – Sous-direction des Affaires européennes et multilatérales – Département 2 B, 110 rue de Grenelle, 75 357 – PARIS SP 07 (téléphone : 01 55 55 09 08,  christiane.brabenec@education.gouv.fr) et communiqué à Mme Nina GRISOT, ministère des Affaires étrangères, DGM/ATT/UNIV, Sous-direction de l’Enseignement supérieur, 27 rue de la Convention, CS 75 732 Paris cedex 15 ( nina.grisot@diplomatie.gouv.fr).