Archives de catégorie : Nouvelles diverses

Hommage de Gérard Béaur à Joseph GOY.

Notre ami, Joseph Goy, Directeur d’Etudes à l’EHESS, s’est éteint dimanche dernier. C’est une grande perte pour notre Association qui le comptait parmi ses membres depuis les origines et pour l’histoire économique toute entière dans laquelle il a tenu une large place, tant par ses activités scientifiques que par les fonctions qu’il a occupées au sein de l’Association Internationale d’Histoire Economique. Il en fut en effet le secrétaire général pendant 12 années (1986-1998). Il resta jusqu’à sa maladie un participant assidu aux réunions du Comité directeur de l’AFHE et un participant actif aux congrès qu’elle organisait. Spécialiste des sociétés rurales, il a notamment consacré ses travaux à l’histoire de la reproduction sociale et de la transmission des exploitations. En mettant l’accent dans son enseignement sur les sociétés de montagnes et plus largement sur les rapports à la terre qu’entretenait la paysannerie, et en dirigeant de nombreuses enquêtes au niveau international, il a largement influencé les destinées de l’histoire des campagnes. Il laisse le souvenir d’un collègue chaleureux et généreux dont l’action et les encouragements ont été décisifs pour les recherches de nombreux collègues.

4/11, Bercy: « Comment entre-t-on dans une crise de la dette publique et comment en sortir ? »

Considérant l’acuité prise depuis quelques années par le phénomène économique de la crise des dettes publiques, l’IGPDE organise, sous la direction du professeur Gérard Béaur (CNRS/EHESS), un séminaire historique autour de la question : « Comment entre-t-on dans une crise de la dette publique et comment en sortir ? »

Le Bureau de la Recherche serait honoré de vous accueillir à la première séance du séminaire « Crises de la dette publique » qui se déroulera lemardi 4 novembre à Bercy (bâtiment Vauban – salle V 1060 Nord 3) de 15 h à 18 h :

Gérard Béaur(CNRS/EHESS) Introduction : « De la dette publique à la crise et vice versa: ce que l’expérience historique nous enseigne »
Laure Quennouëlle-Corre(CNRS/CRH) « Crise de la dette : tentative de définition et problématiques »
Katia Béguin (EHESS) « Les États modernes et la dette publique : des exigences de crédibilité aux tentations du défaut (XVIe-XVIIIe siècle) »
Éric Monnet (Banque de France) « Que nous apporte l’ouvrage de C. M. Reinhart & K. S. Rogoff, This Time is Different: Eight-Centuries of Financial Folly ? »

 

Ministères économiques et financiers

139, rue de Bercy 75012 PARIS

M° Bercy ou Gare de Lyon.

Inscription obligatoire : boris.hazoume@finances.gouv.fr

 

Assistant-e doctorant-e FNS Lausanne

La section d’histoire de l’université de Lausanne, en collaboration avec les universités de
Berne, Bâle et Lucerne, met au concours le poste suivant :
Assistant-e doctorant-e FNS
Entrée en fonction :
Le 01.01.2015 ou selon entente.
Durée du contrat : 3 ans
Lieu de travail : Lausanne ou Suisse romande.
Ce poste s’inscrit dans le cadre d’un projet de recherche « Sinergia », porté par quatre équipes
de recherche dans les universités de Berne, Bâle, Lucerne et Lausanne, sous le titre : « Doing
House and Family ». Material Culture, Social Space, and Knowledge in Transition (1700-
1850).
Ces équipes s’interrogeront sur les discours, les savoirs et les pratiques sociales qui entourent
et constituent la « maison », le ménage et la maisonnée, ainsi que sur leurs évolutions entre
1700 et 1850.
Le projet de recherche spécifique qui fait l’objet de cette offre d’emploi est centré sur la
question des rapports sociaux concrets des ménages de la Suisse romande avec leur parenté
ainsi qu’avec le voisinage, selon une approche micro-historique. Le travail mettra en valeur
des sources diverses provenant d’archives de Suisse romande.
Le descriptif du projet est disponible sur demande.
La contribution au projet de la personne engagée consistera en la rédaction d’une thèse
historique s’inscrivant dans le cadre de ce projet.
Ce poste est destiné à une personne détentrice d’un Master ès Lettres en histoire (moderne ou
contemporaine) ou d’un Master en sciences sociales, dans la mesure où le titre est compatible
avec une thèse en histoire. Elle sera dotée des compétences suivantes :
• Bonnes connaissances de l’histoire suisse, et notamment de la période 1700-1850 ;
• Intérêt pour l’histoire sociale ;
• Familiarité avec la gestion et l’exploitation de bases de données ;
• Capacité rédactionnelle en français – éventuellement en allemand ou en italien ;
• Maîtrise orale et écrite du français et écrite passive de l’allemand ;
• Intérêt pour l’activité de recherche et pour de nouvelles approches en histoire de la
famille et de la parenté ;
• Aptitude à travailler de manière autonome, ainsi qu’à collaborer avec une équipe de
recherche ;
• Capacité analytique et de synthèse.L’engagement se fera à l’université de Lausanne. La recherche prévoit notamment des séjours
prolongés dans certaines archives suisses romandes
L’université de Lausanne et les responsables du projet proposent un cadre de travail flexible
et dynamique, des possibilités de formation continue et d’échanges avec d’autres
chercheurs/chercheuses, permettant la création de réseaux aussi bien en Suisse qu’à
l’étranger.
Les conditions financières sont celles offertes par le Fonds national suisse de la recherche
(FNS). A l’UNIL, il est possible de compléter le revenu salarial par un appui aux activités
d’enseignement et de recherche en vertu du règlement des assistants doctorants.
Le délai de postulation est fixé au 30.11.2014.
Le dossier complet (CV, copies de certificats et diplômes, lettre de motivation) est à envoyer
par courrier à :
Sandro Guzzi-Heeb
Histoire moderne
Université de Lausanne
Anthropole – Niveau 5
CH – 1015 Lausanne
Tél. +41 (0)21 692 29 61
Secrétariat d’histoire
+41 (0)21 692 29 13
Sandro.Guzzi-Heeb@unil.ch
Des questions peuvent aussi être posées à cette adresse.

13/10: projection du film de Simon Glass, The Last Tribe, 2011

Dans le cadre du séminaire Histoire économique des juifs : archives, pratiques et réseaux marchands (Europe, empires) : 

projection du film de Simon Glass, The Last Tribe, 2011,

en présence du réalisateur et du producteur

 Centre Alexandre Koyré, 27 rue Damesme 75013 Paris

lundi 13 octobre 2014, 17h.-19h.

 Le documentaire de Simon Glass restitue la place des juifs dans l’industrialisation de l’Angleterre au XIXe siècle (Midlands) et leur processus d’intégration à la nation anglaise, interrogeant à nouveaux frais la Britishness.

 Synopsis :

This humorous and intimate account of the Jewish immigrants who arrived in England – thinking that they’d arrived in America – charts their rags to riches story from the ghettos of Eastern Europe to the self-made empires of Marks & Spencer, Burton’s Clothing and countless more.

Combining drama with documentary, a 19th Century Russian Jew searches the City of Leeds for a people that have since moved on. Having moved up the social ladder and out of the city slums, younger generations of Leeds Jews moved away, married out and forgot where they came from.

A tale of cat and mouse between present and past, we are guided by this lone wandering Jew as he retraces the final footsteps of his last, lost tribe.

**The Last Tribe is currently available at BFI Southbank London and National Media Museum, Bradford**

Le film a été primé en 2011 (Leeds International Film Festival) et en 2013 (Toronto Jewish Film Festival). Il est entré à la  Mediathèque du British Film Institute.

http://www.bfi.org.uk/news-opinion/news-bfi/features/gods-own-county-yorkshire-screen

Invitation avec le soutien du Centre Alexandre Koyré et du Centre d’Etudes Juives (CRH-CEJ) de l’EHESS.

Creation of the Team “Cliometrics and Complexity” (CAC)

Creation of the Team “Cliometrics and Complexity” (CAC)

We are very pleased to announce the creation of the Team “Cliometrics and Complexity” (CAC) http://www.ixxi.fr/?p=3219 hosted by IXXI – ENS Lyon, the Complex Systems Institute in Rhône-Alpes. CAC is not intended to be a Lab but a research project within IXXI – ENS Lyon, aiming at bringing together complex systems modeling and Cliometrics.

Our goal is to stimulate new approaches to Economic History by drawing inspiration from other disciplines, notably complex systems modeling in Biology, Mathematics and Physics. We think that the methodological exchanges between different academic fields are fundamentally beneficial for a renewed understanding of the underlying dynamics of historical and social systems.

In the effort to communicate the joint research activity of the Team CAC and encourage original and interdisciplinary papers in the field of Economic History an international conference will be held each year under the auspices of IXXI at the ENS Lyon. The first one will take place during 2015. You will be kept informed of its organization.

Sincerely

Antoine PARENT (Director/Coordinator of CAC, Professor of Economics, Sciences Po Lyon, LET) & Pablo JENSEN (Director of IXXI – Complex System Institute, ENS Lyon, Research Professor CNRS – Physics)

Catherine KYRTSOU (Deputy Director of CAC, Professor of MacroFinance and Quantitative Methods, University of Macedonia)

Fredj JAWADI (Deputy Director of CAC, Associate Professor of Economics, University of Evry)

Hommage à Maurice Lévy-Leboyer, disparu le 27 septembre 2014

Hubert Bonin, professeur d’histoire économique à Bordeaux et ancien trésorier de l’AFHE, rappelle le souvenir de Maurice Lévy-Leboyer, ancien président de l’AFHE

Impressions du professeur Bonin (Université de Bordeaux)

à propos de son Maître Lévy-Leboyer

Le professeur Maurice Lévy-Leboyer est mort la semaine dernière, à 94 ans. Je l’avais rencontré quand j’étais élève de l’École normale supérieure de Saint-Cloud, en première année ; je suivais en effet les cours de la licence d’histoire à l’université de Paris 10-Nanterre, et je m’étais inscrit, un peu par hasard, au cours d’histoire économique. C’est là que j’avais écouté avec passion un enseignant riche d’idées, un peu touffu, mais brillant et, cela a toujours été essentiel pour moi, un défricheur, un brasseur de débats. Son assistant, pour le TD, était Albert Broder, qui nous initiait à la statistique de base ! Tout cela ne nous rajeunit donc pas !!! Mais, en maîtrise, j’avais préféré suivre la filière d’histoire politique, auprès de Philippe Vigier. J’en étais sorti content (avec un mémoire de maîtrise sur Le Progrès de Lyon sous le Second Empire), mais quelque peu dubitatif sur l’originalité de l’histoire politique et sur la portée de ma recherche… Comme, pendant la préparation à l’agrégation à l’ENS, il y avait eu beaucoup d’histoire économique (la Grèce archaïque : un peu ; Marchands au Moyen Âge : beaucoup ; L’Angleterre au xviie siècle : pas mal), j’ai décidé, après l’agrégation, de me spécialiser en histoire économique, et c’est là que j’ai choisi de faire ma thèse de 3e cycle sous la férule de M. Lévy-Leboyer. Il m’a fait confiance, grande confiance, en me confiant la lecture des archives non classées de la Banque nationale de crédit, aux Archives nationales, où j’allais me servir au sous-sol avec un chariot et travaillais dans le bureau d’Isabelle Brot-Guérin, la responsable des archives économiques ! On en rêverait aujourd’hui…

On ne peut pas dire que Lévy-Leboyer était de « bon conseil », car il suivait peu son chercheur, en fait. Cela explique que j’ai surtout bénéficié des conseils techniques d’A. Broder et souvent travaillé avec Jean Bouvier puis Alain Plessis, notamment. Mais Lévy-Leboyer était riche en idées, lors de nos tête à tête chez lui, où il était un hôte charmant et convaincant, ou lors du séminaire d’histoire économique (François Caron, Jean-Noël Jeanneney, René Girault, Jean Bouvier !). Il était toujours riche en suggestions utiles, en pistes de débats et de recherches, surtout pour le modeste professeur de collège que j’ai été pendant dix ans. Une certaine empathie nous aura réunis : il m’avait ainsi choisi comme remplaçant pour mon tout premier colloque international, à la Fondation Bellagio, au bord du lac de Côme, au début des années 1980 ; et, comme d’autres « jeunes » (Catherine Omnès, Michel Lescure, Marc Meuleau, Pierre Lanthier, André Thépot ou Nathalie Carré de Malberg notamment), il m’a convié à participer à plusieurs des (grands) colloques qu’il aura co-présidés dans le cadre du CHEFF-Comité pour l’histoire économique et financière de la France. Bref, l’intérêt qu’il avait suscité en licence puis son esprit brillant expliquent en partie ma carrière universitaire et académique, même s’il n’aura jamais été un « mandarin » conduisant les élections et l’affectation de ses « poulains »…

 Il fallait se débrouiller tout seul, en des temps où le « schéma de carrière » n’était pas aussi formalisé qu’aujourd’hui – d’où le départ de M. Meuleau (historien de la Banque de l’Indochine) pour la banque Indosuez, où il a accompli un parcours solide entre Paris et l’Asie, et mes propres années en entreprise. Mais on formait une petite « secte » d’historiens de la banque et de la finance, en parallèle aux deux communautés d’historiens d’entreprise cristallisées autour de François Caron et de Patrick Fridenson, excellents conseillers de leurs thésards. C’est pourquoi je lui suis resté fidèle et ai engagé mon doctorat d’État sur la piste des banques françaises de l’entre-deux-guerres. Il avait dès lors magistralement conduit le processus qui avait abouti à la soutenance de ma thèse de doctorat, à Nanterre, en janvier 1995 (avec, comme jury : F. Caron, Jean-Charles Asselain, Jacques Marseille, M. Lévy-Leboyer, A. Plessis).  Je ne suis pas sûr qu’il avait lu cette thèse en entier… Mais il avait laissé F. Caron animer le jury avec succès !

Dans le cadre de ces remarques personnalisées, je me suis souvent positionné « contre » sa démarche intellectuelle, à dire vrai. C’est que le fulgurant Lévy-Leboyer était capable de prendre une série de chiffres et d’en tirer des analyses scintillantes et des conclusions novatrices, mais parfois avec quelques idées un peu en porte-à-faux par rapport à des réalités plus humbles et terre-à-terre. Cela dit, c’est avec de tels coups portés aux idées reçues qu’il aura lancé des recherches stimulantes sur le patronat français, sur le système bancaire français des xixe et xxe siècles (avec des chapitres flamboyants et solides dans les volumes de l’énorme Histoire économique et sociale de la France, aux Puf), sur la croissance, la compétitivité et le degré d’ouverture de l’économie française.

Ce qui m’avait attiré enfin était son esprit d’ouverture à l’histoire internationalisée, loin du localisme régional ou franco-français. Il en usait parfois – par des voyages, cours et colloques nombreux de par le monde, à une époque où cela ne se pratiquait pas encore et où les budgets académiques étaient chiches… Précisons qu’il aura été l’un des piliers fondateurs de l’European Association for Banking & Finance History (Eabh), de Francfort, au début des années 1990, non seulement parce qu’il parlait un anglais fluide, mais aussi parce qu’il savait parler d’égal à égal aux grands maîtres européens et aux banquiers ! En tout cas, on peut assurer qu’il s’est montré en une magnifique force de levier pour stimuler une histoire comparatiste alors pionnière – il la partageait avec Paul Bairoch, bien sûr ! – et ainsi donner un nouveau sens à l’histoire économique française elle-même, au cœur du cercle des macro-économistes Jean Marczewski, Tihomir J. Markovitch, Jean-Claude Toutain ou François Crouzet. Ce qui était d’ailleurs fascinant était sa capacité à être leur égal en histoire « à chiffres et séries » tout en rédigeant des développements « littéraires » du meilleur style !

Il n’aura pas eu autant de disciples français que F. Caron ; il n’aura pas eu le rayonnement médiatique d’un J. Marseille ; il n’aura pas été le pilier des associations et des séminaires d’histoire économique internationales comme P. Fridenson. Pourtant, il aura nourri une « descendance » intellectuelle, elle-même dorénavant transmise aux docteurs de ses propres docteurs. Et il aura consolidé avec dynamisme et rayonnement la « chaire d’histoire économique » de Paris 10-Nanterre, en cédant le relais à Alain Plessis, Michel Lescure et maintenant Sabine Effosse.

Quelques références

À propos des banques

  • Maurice Lévy-Leboyer, Les banques européennes et l’industrialisation internationale dans la première moitié du xixe siècle, Paris, Puf, 1964 (818 pp.) [voir la riche analyse de François Caron dans : Annales. Économies, Sociétés, Civilisations, 1968, volume 23, 3, pp. 616-632, disponible sur le site Persée].
  • Maurice Lévy-Leboyer, « La spécialisation des établissements bancaires », in Fernand Braudel & Ernest Labrousse (dir.), Histoire économique et sociale de la France, Paris, Puf, 3, premier volume, 1976.
  • Maurice Lévy-Leboyer, « Le crédit et la monnaie. L’évolution institutionnelle », in Fernand Braudel et Ernest Labrousse (dir.), Histoire économique et sociale de la France, tome 3, volume 1, Paris, Puf, 1976.
  • Maurice Lévy-Leboyer (dir.), Les banques en Europe de l’Ouest de 1920 à nos jours, Paris, Comité pour l’histoire économique & financière de la France, 1995.

À propos du patronat

  • Maurice Lévy-Leboyer, « Le patronat français a-t-il été malthusien ? », Le Mouvement social, n°88, juillet-septembre 1974, pp. 3-49.
  • Maurice Lévy-Leboyer, « Hierarchical structure, rewards and incentives in a large corporation: The early managerial experience of Saint-Gobain », in Norbert Horn & Jürgen Kocka (dir.), Recht and Entwicklung der Grossunternehmen im 19. und frühen 20 Jahrhundert, Göttingen, Vandenhoeck & Ruprecht, 1979.
  • Lévy-Leboyer (dir.), Le patronat de la seconde industrialisation, cahier n°4, Le Mouvement social, Paris, Éditions ouvrières, 1979.
  • Maurice Lévy-Leboyer, « The large corporation in modern France », in Alfred D. Chandler & Herman Daems (dir.), Managerial hierarchies, Cambridge, Mass, Harvard University Press, 1980.
  • Maurice Lévy-Leboyer, « The large family firm in French manufacturing », in Akio Okochi & Shigeaki Tasuoka (dir.), Family Business in the Era of Industrial Growth: Ownerhip and Management, Tokyo, Tokyo University Press, 1984.
  • Maurice Lévy-Leboyer, « Le patronat français a-t-il échappé à la loi des trois générations ? », Le Mouvement social, n°132, juillet-septembre 1985, pp. 3-7.
  • Maurice Lévy-Leboyer (et alii, dir.), Multinational Enterprise in Historical Enterprise, Cambridge, Cambridge University Press, 1986.
  • Maurice Lévy-Leboyer, « La grande entreprise française : un modèle français ? », in Maurice Lévy-Leboyer & Jean-Claude Casanova (dir.), Entre l’État et le marché : l’économie française des années 1880 à nos jours, Paris, Seuil, 1991.

À propos de la croissance économique et industrielle :

  • Maurice Lévy-Leboyer, « La croissance économique en France au xixe siècle. Résultats préliminaires », Annales E.S.C, tome XXIII, n°4, juillet-août 1968, pp. 788-807.
  • Maurice Lévy-Leboyer, « La décélération de l’économie française dans la seconde moitié du xixe siècle », Revue d’histoire économique et sociale, n°4, 1971, pp. 485-507.
  • Maurice Lévy-Leboyer (dir.), La position internationale de la France (Aspects économiques et financiers), Paris, Ehess, 1977.
  • Maurice LévyLeboyer, « La dette publique en France au xixe siècle », in La dette publique aux xviiie et xixe siècles. Son développement sur le plan local, régional et national, Bruxelles, Crédit communal de Belgique, collection « Histoire Pro Civitate », 1980.
  • Paul Bairoch & Maurice Lévy-Leboyer (dir), Disparities in Economic Development since the Industrial Revolution, Londres, McMillan, 1981 ; New York, Saint-Martin’s Press.
  • Maurice Lévy-Leboyer & François Bourguignon, L’économie française au xixe siècle. Analyse macro-économique, Paris, Économica, 1985.
  • Maurice Lévy-Leboyer, « Le processus d’industrialisation. Le cas de l’Angleterre et de la France », Revue historique, avril-juin 1988, pp. 281-298.
  • René Girault & Maurice Lévy-Leboyer (dir.), Le Plan Marshall et le relèvement économique de l’Europe, Paris, Cheff, 1993.
  • Maurice Lévy-Leboyer et Henri Morsel (dir.), Histoire de l’électricité en France, tome II, 1919-1946, Paris, Fayard, 1994.
  • Maurice Lévy-Leboyer (dir.), Histoire de la France industrielle, Paris, Larousse, 1996.

JOB: Appel à candidature pour recrutement d’un post doctorant en 2015


Cher-e-s collègues,

veuillez trouver ci-dessous un appel à candidature pour un contrat de recherche très intéressant au MuCEM. N’hésitez pas à prendre contact avec Florent Molle pour plus d’informations.
Avec mes salutations cordiales,
​​
Christelle Rabier
_______________________
maîtresse de conférences en sciences sociales, Ehess
Histoire de la médicalisation européenne, 14e-19e siècles

 
———- Message transféré ———-
De : Florent MOLLE <florent.molle@mucem.org>
Date : 16 septembre 2014 12:18
Objet : Fwd: Appel à candidature pour recrutement d’un post doctorant en 2015
À : doctorants_idemec@yahoogroupes.fr, Christelle Rabier <christelle.rabier@gmail.com>, cedric.baylocq@cjb.ma

Cher(e)s collègues,

Je vous prie de trouver ci joint le texte de l’appel  à candidature diffusé par notre partenaire le Labexmed pour un nouveau poste de chercheur associé au musée à partir de janvier 2015.
Je vous serais très reconnaissant de bien vouloir faire circuler cet appel à candidature à toutes les personnes susceptibles d’être intéressées ou de faire circuler l’information (collègues, responsables de centre de recherche en SHS en France et à l’étranger etc ….)
La date limite pour la réception des dossiers est le 31 octobre 2014.

Merci pour votre aide.

Florent MOLLE
Conservateur du patrimoine
Responsable du pôle de collection “Sport & Santé”
Coordinateur des enquêtes-collectes
Téléphone : +33 (04) 84 35 14 51

www.mucem.org
Retrouvez le MuCEM sur Facebook – Twitter – Dailymotion – Instagram

Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée

Laboratoire d’excellence « Les sciences humaines et sociales au coeur de l’interdisciplinarité pour la Méditerranée » – LabexMed

Aix-Marseille Université – Maison méditerranéenne des sciences de l’homme

Appel à candidature pour un contrat post-doctoral LabexMed/MuCEM

Dans le cadre d’un partenariat entre le Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée à Marseille (MuCEM- http://www.mucem.org/fr/le-mucem/formation-et-recherche) et le laboratoire d’excellence sur les études méditerranéennes, coordonné par la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (LabexMed; http://labexmed.mmsh.univ‐aix.fr/),  il est proposé le recrutement à compter du 1er janvier 2015 d’un chercheur post-doctorant  pour un contrat d’une durée de 12 mois, renouvelable une fois.
Le post-doctorant sera sous contrat à durée déterminée avec l’Université d’Aix-Marseille et sera rattaché à une unité de recherche partenaire de LabexMed (voir annexe 2). En outre, il bénéficiera d’un statut de chercheur associé au MuCEM et y disposera d’un espace de travail.

Mission

Le Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MuCEM), musée national constitué en établissement public et administratif, qui a ouvert ses portes en juin 2013, souhaite associer à son pôle scientifique des chercheurs inscrivant leurs recherches dans le champ d’activité de l’établissement.

L’objet du MuCEM est de comprendre, pour les restituer aux publics, les dynamiques des sociétés contemporaines du bassin méditerranéen en les situant dans leurs contextes.

Il est dès lors essentiel pour l’institution de fonder sa politique sur des travaux de recherche adaptés tant aux thématiques qu’aux impératifs de l’acquisition, de la conservation et de la restitution aux publics des témoignages sur les transformations des sociétés de la Méditerranée.

Le MuCEM se positionne comme un musée pluridisciplinaire. L’approche privilégiée est celle de l’anthropologie entendue au sens large comme science de l’homme et de la société dans la mesure où elle permet d’observer et d’analyser les constructions culturelles et sociales contemporaines dans leurs multiples dimensions : historiques, ethnologiques, sociologiques, économiques, géographiques, archéologiques, politiques, linguistiques, esthétiques….

Les chercheurs associés seront amenés à participer à l’élaboration des contenus scientifiques du musée sous ses différentes formes : étude et enrichissement des collections, expositions de longue durée et temporaires, programmation des séminaires de recherche et des cycles de conférences, publications…

Leur activité s’exercera au sein de la direction scientifique et des collections du MuCEM en relation avec d’autres services comme ceux des publics, du développement culturel ou de la production.

Ainsi pour 2015, il est proposé à des chercheurs associés de participer à l’élaboration et à l’animation d’un programme de recherche spécifique en se familiarisant avec les différentes missions d’un musée de société et en particulier avec les procédures de recherche à mettre en œuvre pour documenter les changement sociaux et leurs impacts sur les formes prises par la culture matérielle.

Dans le cadre du présent contrat, le sujet de recherche proposé s’intitule « Méditerranée en mutation: matérialités, circulations, environnement »

Le post-doctorant sera amené à animer un groupe de travail ad hoc, à réaliser des enquêtes dans le bassin méditerranéen et à présenter un rapport au terme de sa mission.

Le post-doctorant associera ce programme de travail à ses activités de recherche dans le cadre de son laboratoire d’accueil partenaire de LabexMed.

Les axes de recherche de LabexMed sont les suivants :

1.       Systèmes productifs, circulations, interdépendances

2.       Dynamiques socio-environnementales

3.       Savoirs, techniques, langages

4.       Patrimoines : enjeux, pratiques, représentations

5.       Etats, droits, appartenances

Profil

Le candidat devra être titulaire d’un doctorat dans une des disciplines des sciences humaines et sociales.

Il devra avoir une expérience dans le domaine de la recherche  sur  le monde méditerranéen.

Il maîtrisera au moins une langue méditerranéenne en plus du français et de l’anglais.

Rémunération brute mensuelle: 2423€

Dossier de candidature :

·        Une lettre de motivation indiquant l’intérêt du candidat pour le sujet proposé et développant les axes de recherche qu’il  souhaite privilégier dans le cadre de sa mission au MuCEM.

·        Un projet de recherche dans le cadre de LabexMed : titre, unité de recherche d’accueil, présentation du projet en 10 000 signes maximum.

·        Un avis du directeur du laboratoire d’accueil

·        Un curriculum vitae incluant les publications significatives

·        Diplôme de doctorat

·        Rapport de soutenance de thèse

Les candidatures (par voie électronique, au format pdf) doivent être adressées au plus tard le 31 octobre 2014 à blandine.julien@univ-amu.fr

A l’attention de Mme Brigitte Marin, directrice de la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme et de LabexMed,

avec copie à : M. Denis Chevallier, directeur scientifique adjoint du MuCEM, responsable du département de la recherche et de l’enseignement :  denis.chevallier@mucem.org.

Annexe 1 : « Méditerranée en mutation : matérialités, circulations, environnement »

A partir de janvier 2015 le MuCEM et LabexMed proposent à un chercheur post-doctorant en sciences humaines et sociales de conduire un projet de recherche portant sur les mutations qui affectent du point de vue de la culture matérielle le bassin méditerranéen.

Qu’elles concernent les technologies, le climat, la démographie, les systèmes politiques, les circulations des hommes et des marchandises, les mutations auxquelles nous assistons ont des incidences sur la culture matérielle dans ses multiples dimensions qui vont de la production des objets à leurs usages en passant par les modalités de leur circulation.

La dimension matérielle de ces changements est particulièrement importante pour un musée de société comme le MuCEM. Elle participe en effet à deux axes essentiels de la politique scientifique du musée : une réinterprétation des collections à la lumière des circulations des modèles à des échelles régionales et mondiales ; l’enrichissement des collections afin qu’elles témoignent des mutations en cours.

Les propositions prendront en compte les axes prioritaires d’enrichissement des collections du MuCEM dans les domaines suivants :

–          Manifestations matérielles des nouvelles formes de luttes politiques

–          Nouveaux objets de la mobilité

–          Circuits et modes de consommation en temps de crise

–          Savoir-faire et procédés techniques dans le contexte de changement climatique

Les propositions ouvertes à tous les chercheurs en sciences sociales (histoire, science politique, sociologie, géographie, anthropologie) devront obligatoirement comporter les volets suivants :

–          Une problématique tenant compte de la nature des collections du MuCEM telles que décrites dans son Projet scientifique et culturel (voir en annexe jointe)

–          Description d’un terrain comparatif au sein du bassin méditerranéen

–          La méthode de travail proposée comportant des enquêtes sur le terrain [1]

Le chercheur conduira son projet de recherche au sein d’une des unités partenaires de LabexMed (voir annexe 2.) à laquelle il sera rattaché. Il sera associé au département de recherche du MuCEM et travaillera avec le(s) conservateur(s) des pôles de collections concernés[2] ainsi que les correspondants désignés au sein de son unité de recherche de rattachement de Labexmed.

Il aura la responsabilité de l’animation d’un groupe de travail chargé de proposer des méthodes d’enquêtes et différentes formes de restitution  prenant notamment en compte l’apport des technologies numériques tant comme modes de communication et diffusion de formes et de modèles que comme vecteurs de nouvelles pratiques et relations entre les individus et les groupes.

Une attention particulière sera ainsi apportée à la capacité du candidat à mobiliser des compétences dans le domaine des nouvelles technologies susceptibles de faire évoluer les méthodes de recherche sur le terrain ainsi que les formes de restitution des données de recherche (cartographie, web documentaires, etc.)

Annexe 2. Unités de recherche partenaires de LabexMed

USR 3125 / MMSH (AMU‐CNRS) – Madame Brigitte MARIN

UMR 7299 – Centre Camille Jullian. Histoire et archéologie de la Méditerranée et de l’Afrique du Nord de la

Protohistoire à la fin de l’Antiquité (CCJ/ AMU‐CNRS) – Madame Marie‐Brigitte CARRE

UMR 7297 – Centre Paul‐Albert Février. Textes et documents de la Méditerranée antique et médiévale

(TDMAM/ AMU‐CNRS) – Madame Emmanuèle CAIRE

USR 3155 – Institut de recherche sur l’architecture antique (IRAA/ AMU‐CNRS) – Monsieur Xavier LAFON

UMR 7298 – Laboratoire d’archéologie médiévale et moderne en Méditerranée (LA3M/ AMU‐CNRS) –

Monsieur Henri AMOURIC

UMR 7269 – Laboratoire méditerranéen de Préhistoire Europe Afrique (LAMPEA/ AMU‐CNRS) – Monsieur Jean‐Pierre BRACCO

UMR 8171 – Institut des mondes africains (IMAf – équipe d’Aix/ Paris I‐AMU‐CNRS-EPHE-IRD) – Monsieur Henri Médard

UMR 7307 – Laboratoire d’ethnologie méditerranéenne, européenne et comparative (IDEMEC/ AMU‐CNRS) –

Monsieur Dionigi ALBERA

UMR 7305 – Laboratoire méditerranéen de sociologie (LAMES/ AMU‐CNRS) – Madame Sylvie MAZZELLA

UMR 7310 – Institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman (IREMAM/ AMU‐CNRS) –

Madame Ghislaine ALLEAUME

UMR 7303 – Temps, espaces, langages. Europe méridionale, Méditerranée (TELEMME/ AMU‐CNRS) – Madame

Maryline CRIVELLO

UMR 7304 – Epistémologie et ergonomie comparatives (CEPERC / AMU‐CNRS) – Madame Gabriella CROCCO

UMR 7317 – Laboratoire d’économie et de sociologie du travail (LEST/ AMU‐CNRS) – Madame Ariel MENDEZ

UMR 151 – Laboratoire population, environnement, développement (LPED/AMU‐IRD) – Monsieur Hubert

MAZUREK

UMR 7318 – Droit public comparé, droit international et droit européen (AMU‐CNRS) – Monsieur Rostane MEHDI

UMR 8562 Centre Norbert Elias (AMU‐CNRS‐EHESS‐ Université d’Avignon et des Pays du Vaucluse) – Madame Suzanne DE CHEVEIGNE

[1] Un budget d’enquête sera associé au contrat

[2] Soit 9 pôles thématiques : corps, apparences et sexualité ; vie domestique ;vie publique ;religions et croyances ;alimentation, agriculture et élevage ; artisanat , industrie et commerce ; sport et santé ; arts du spectacle ; mobilités, métissage et communication


13/10: JPO Archives départementales du Rhône

13/10: JPO Archives départementales du Rhône
Après neuf mois de fermeture pour déménagement, les archives départementales du Rhône ouvriront leurs portes au public lundi prochain, 15 septembre, à partir de 8h30. Le nouveau bâtiment, situé à proximité immédiate de la Part-Dieu (station T4 Archives départementales), est inauguré ce matin par la Présidente du Conseil général et le préfet de la région Rhône-Alpes.
Afin de permettre à vos étudiants de découvrir ce lieu et ses ressources, une journée portes ouvertes aux étudiants est organisée : 
Lundi 13 octobre, de 9 h à 17 h
Toutes les équipes des archives départementales seront à la disposition des étudiants.
Au programme :
– à 9 h, 11 h et 14 h : présentation des Archives du Rhône, méthodologie de la recherche en archives, présentation des ressources en ligne ;
– toute la journée, ateliers : archives foncières, recherche personnalisée sur internet, conservation du patrimoine, conservation des antiquités et objets d’art
– visites guidées du bâtiment.

 Afin d’organiser au mieux cette journée, je vous remercie de me faire savoir si vous projetez de venir avec vos étudiants de manière groupée, et si vous avez des propositions de thèmes correspondant à vos domaines de recherches pour les ateliers.

Des circuits personnalisés peuvent être mis en place pour des groupes si vous le souhaitez.

 Soyez assurés de la volonté de toute l’équipe des Archives pour faciliter vos recherches et les travaux de vos étudiants.

Bruno GALLAND
Directeur des Archives départementales du Rhône
Professeur associé à l’Université de Paris-Sorbonne
34 rue du Général Mouton-Duvernet 69003 Lyon
Tél. 04 72 35 35 01
 

8TH  EUROPEAN SPRING SCHOOL ON HISTORY OF SCIENCE AND POPULARIZATION http://www.uv.es/bertomeu/8Springschool/ Maó (Menorca), 15-17 May 2015 Organized by: José Ramón Bertomeu Sánchez and Ximo Guillem-Llobat SECOND CALL FOR PAPERS LIVING IN A TOXIC WORLD  (1800-2000):  EXPERTS, ACTIVISM, INDUSTRY AND REGULATION In recent decades, studies on experts and environmental history have become blooming areas of research placed at the crossroad of many academic traditions including history of science, technology and medicine. Studies on expertise and experience were once dubbed as the “third wave of science studies” (Collins and Evans, 2003). Numerous workshops and meetings have been organized around the problems of legitimation, authority, credibility and extension of expert knowledge in different social and cultural environments: criminal investigation departments, patent and tort litigation, advisory committees, think tanks, international organizations, industry, etc. A large number of papers, collective publications and monographs have been published on these topics during the last decade from a broad variety of perspectives ranging from Collins and Evans (2007) to Oreskes and Conway (2010). Enviromental history has also experienced an outstanding growth in the last decade, as can be clearly perceived throughout the numerous and successful initiatives promoted from the American and the European Societies for Environmental History.  Many of the studies focus on the interaction among the actors (experts, activists, NGOs, stakeholders, industry, government, etc.) involved in the process of regulating toxic products The workshop “Living in a Toxic World (1800-2000)” is addressed to postgraduate students and young scholars interested in topics related to environmental history, risk management, experts and toxics. Papers are expected to cover issues related to the regulation of toxics, public controversies, activism, public health, toxic torts and so on. They may be focused on a particular substance or group of products: chemicals, drugs, tobacco, cosmetics, pesticides, fumes, air and water pollution, fertilizers, asbestos, food adulterants and additives, genetic modified organisms, nanomaterials, criminal poisons, etc. Further details are provided in the attached document. Proposals of approximately 500-600 words summarizing the contents of the paper, historical actors, main focus and general approach, accompanied by a brief CV (one page) of the author(s), are due by October 1, 2014. A limited number of grants (covering lodging and meals) might be available for those presenting papers. Please direct proposals or queries to Ximo Guillem (ximo.guillem@uv.es) and José Ramón Bertomeu-Sánchez (bertomeu@uv.es). Further details are provided in the attached document and the website: http://www.uv.es/bertomeu/8Springschool/ As in previous years, the School is structured in three key-note lectures and a research workshop. The keynote lectures will be delivered by three outstanding scholars covering three particular toxics (fumes, pesticides and lead) from the beginning of nineteenth century to the end of the twentieth century. Thomas Le Roux (Centre de Recherches Historiques, CNRS/EHESS) Fumes: the great shift of risk management (France, Great Britain, 1750-1850) Nathalie Jas (RiTME Research Unit, INRA) Pesticides. How and why regulating “unruly technologies”? An historical analysis. Gerald Markowitz (John Jay College and Graduate Center, CUNY) Lead Wars: The Politics of Science and the Fate of Children

Bourse de Recherche en histoire bancaire et financière internationale, Institut de Hautes Etudes Internationales et du Développement, Genève

Bourse de Recherche en histoire bancaire et financière internationale, Institut de Hautes Etudes Internationales et du Développement.

Le département d’Histoire Internationale de l’Institut de Hautes Etudes Internationales et du Développement (IHEID) à Genève propose une bourse de quatre ans destinée à soutenir une thèse sous la supervision du Professeur Marc Flandreau. La bourse est offerte par une banque privée genevoise, et permettra de financer des travaux s’inscrivant dans le domaine général des « banques et des relations financières internationales de la place de Genève depuis le Congrès de Vienne ». Un excellent niveau en histoire et/ou en histoire économique, démontré par le parcours académique de l’étudiant(e) et une expérience de travail sur archives sont demandés. Une solide maîtrise du français, ainsi que la pratique de l’anglais sont requises. Un degré d’aisance en allemand et en italien so!
 nt des av
 a
ntages supplémentaires. Il est possible de faire commencer cette bourse dès le semestre de printemps 2015, l’inscription effective en thèse prenant effet en septembre 2015. La bourse inclut une couverture des frais de déplacement.
Candidatures à déposer avant le 30 octobre 2014 auprès de Yixian Sun (yixian.sun@graduateinstitute.ch). Informations à la même adresse. La candidature comprend un CV, les travaux et éventuelles publications du (de la) candidat(e), et une lettre de motivation contenant le nom et l’adresse de référents scientifiques.

-----
Marc Flandreau, 
Professor, International History
Professor, International Economics
THE GRADUATE INSTITUTE | GENEVA
Chemin Eugene Rigot 2, 1202 Geneve, Suisse
Tel: +41 22 908 58 17
Fax : + 41 22 908 62 71

Postal Address: 
The Graduate Institute for International Studies and Development
Case Postale 136, 1211 Genève 21
Switzerland

Lastest MONETA publications – DAMIN program

Up to 30 Sept. – Jusqu’au 30 sept. – Hasta el 30 de sept. – Bis zum 30. Sept.

 

 

 

Order on http://disdocs.com and get 15 % off on all Moneta volumes in entering the coupon M20141

 

Commandez sur http://disdocs.com et bénéficiez de 15 % de remise sur tous les volumes Moneta avec le coupon M20141

 

Ordene en http://disdocs.com y obtenga un 15% de descuento en todos los volúmenes Moneta en entrar en el cupón M20141

 

Bestellen auf http://disdocs.com und Sie erhalten 15% auf alle Moneta Volumen bei der Eingabe der Gutschein-M20141

 

 

Lastest MONETA publications (September 2014)

J.-L. Dengis, Trouvailles et trésors monétaires en Belgique, XIX. Région wallonne et Brabant, Du moyen âge à 1794, supplément 2, 342 p. ISBN 978-94-91384-40-

http://www.moneta.be/volumes/moneta_172.htm

J.-L. Dengis, Trouvailles et trésors monétaires en Belgique, XX. Antiquité celtique et romaine, supplément 2, Collection Moneta, 178, Wetteren, 2014, 174 p. ISBN 978-94-91384-46-2

http://www.moneta.be/volumes/moneta_178.htm

Lastest MONETA publications – DAMIN program (www.anr-damin.net) (September 2014)

China, The silver question (2nd half of the 19th century), G. Depeyrot, Collection Moneta, 177, Wetteren, 2014, 266 p ISBN 978-94-91384-45-5

http://www.moneta.be/volumes/moneta_177.htm

When Orient and Occident Meet, Proceedings of the Round Table of the “Silver Monetary Depreciation and International Relations” program (ANR DAMIN, LabEx TransferS), Osaka, April 4-6, 2014, G. Depeyrot, ed., Collection Moneta, 176, Wetteren, 2014, 354 p ISBN 978-94-91384-44-

http://www.moneta.be/volumes/moneta_176.htm

Japan, Count Matsukata Masayoshi, Report on the post-bellum financial administration in Japan, 1896-1900 (1901), G. Depeyrot, M. Kovalchuk, ed., Collection Moneta, 175, Wetteren, 2014, 170 p ISBN 978-94-91384-43-1

http://www.moneta.be/volumes/moneta_175.htm

Japan, Count Matsukata Masayoshi, Report on the adoption of the gold standard in Japan (1899), G. Depeyrot, M. Kovalchuk, ed., Collection Moneta, 174, Wetteren, 2014, 336 p ISBN 978-94-91384-42-4

http://www.moneta.be/volumes/moneta_174.htm

Japan, Count Matsukata Masayoshi, The history of National Debts in Japan (1890), G. Depeyrot, M. Kovalchuk, ed., Collection Moneta, 173, Wetteren, 2014, 166 p ISBN 978-94-91384-41-7

http://www.moneta.be/volumes/moneta_173.htm

MONETA publishes books on numismatics, monetary history, economy, from Antiquity to Present, all continents, all languages, see www.moneta.be.

DAMIN is a research program on Silver monetary depreciation and international relations www.anr-damin.net

 

 

Bourse AFHE pour Kyoto (WEHC-2015)

L’AFHE, suite à l’assemblée générale du 1er décembre 2011, et par décision du Comité directeur du 19 mai 2014, a décidé d’attribuer deux bourses de 1000 euros chacune à deux étudiants/tes retenu-e-s pour présenter une communication lors d’une session du Congrès international d’histoire économique – WEHC qui aura lieu à Kyoto (Japon) en août 2015.
Les conditions pour être candidat/e à ces bourses :
– Etre inscrit/e en thèse de doctorat en vue de la rédaction d’un travail d’histoire économique francophone (toutes aires, toutes périodes, toutes disciplines concernées).
– Etre adhérent/e à l’AFHE en 2015 (tarif d’adhésion pour un/e étudiant/e : 15 €).
– Etre accepté/e à l’une au moins des sessions du WEHC de Kyoto.
– Bénéficier d’un financement complémentaire de l’Ecole doctorale et/ou du Centre de recherche de rattachement (les personnes bénéficiant d’un financement ANR pour se rendre à Kyoto sont priées de ne pas candidater).
– Ne pas avoir obtenu d’autre bourse portant uniquement sur le même objet (engagement sur l’honneur).
– S’engager à :
* Mentionner sur la page de titre de la présentation et de la communication écrite “Boursier de l’AFHE pour le WEHC Kyoto 2015”
* Réaliser un bref compte-rendu du déroulement de sa session / du WEHC pour le site de l’AFHE sur afhe.hypotheses.org

Le dossier de candidature comprendra la copie de la carte d’étudiant, un CV, une brève lettre du directeur de recherches, et les documents relatifs à la session et à la communication acceptées. Il devra être adressé par voie électronique à Nicolas Marty (nicomar@univ-perp.fr), Cecilia d’Ercole (cecilia.dercole@ehess.fr) ou Patrice Baubeau (patrice.baubeau@orange.fr) le 31 décembre 2014 au plus tard.
Les dossiers seront examinés par le comité directeur de l’AFHE.
La décision sera notifiée aux candidats/tes après le comité de direction de l’AFHE, à la fin du mois de février 2015 au plus tard.


Patrice Baubeau
Trésorier de l’AFHE
Maître de conférences en histoire économique
Université Paris Ouest Nanterre / IDHES (UMR 8533)

Two PhD positions early modern social and economic history in Groningen

Dear colleague,
The link below leads to the advertisement for two PhD positions early modern social and economic history at the University of Groningen.
http://ift.tt/1xCvYWo
I would appreciate it if you spread the advertisement and look out for possible candidates.
Applications must be submitted before 3 October 2014.
Many thanks and best wishes,
Jan Willem Veluwenkamp
University of Groningen

Que faut-il enseigner au lycée en SES ? (enseignants-chercheurs)

Bonjour,

Voici un message de Marjory Galy, Présidente de l’APSES, qui nous invite à répondre à un questionnaire (voir le lien doodle ci-dessous) sur les contenus de l’enseignement des sciences économiques et sociales dans les lycées.

Bien cordialement
Cecilia D’Ercole

Objet : Que faut-il enseigner au lycée en SES ? (enseignants-chercheurs)

Chers collègues,

L’APSES vient vous poser une question à la fois simple et fondamentale : quelles sont à vos yeux les 5 à 8 grandes idées et méthodes issues des sciences économiques et sociales, dont il vous semble important qu’elles soient enseignées à nos lycéens ?
Nous avons mis en ligne un court questionnaire (avec explicitation de la démarche) afin de collecter les réponses du plus grand nombre possible d’universitaires en sciences sociales.
Nous souhaiterions que votre association diffuse le lien vers ce très court questionnaire en ligne à ses adhérents en insistant sur la simplicité de participation et l’importance des réponses.
Merci de nous indiquer si cela est possible.

Le lien vers le questionnaire en ligne :

http://ift.tt/1stOAko

Merci beaucoup pour votre aide. Nous allons également contacter individuellement dans les jours et semaines qui viennent les universitaires dont nous avons les coordonnées.

Bien à vous

Marjorie GALY

Présidente de l’APSES (Association des Professeurs de Sciences Economiques et Sociales)
Professeur de SES à Strasbourg
http://www.apses.org
http://sesame.apses.org
http://ift.tt/1BXM8cC

Assistantship, Economic History, University of Geneva

UNIVERSITY OF GENEVA, Geneva, Switzerland.
The University of Geneva has an opening for a teaching and research assistant in the Department of Economic History in the School of Social Sciences. He/ she will be required to teach seminars in economic and social history (maximum of 4 hours per week), to correct and grade student papers, to proctor and correct exams and to provide guidance to students in the preparation of their Bachelor projects and Masters’ theses.
The successful candidate will undertake research and write a doctoral thesis in economic and social history. Preference will be given to candidates with a strong commitment to research in international and/ or comparative economic history.
Candidates should hold a Masters degree in economic history, history, economics or another social science. They should also speak both French and English fluently.
The application deadline is August 31, 2014.
CONTACTS: Professor Mary O’Sullivan, Professor of Economic History (mary.osullivan@unige.ch) and Professor Juan Flores, Associate Professor of Economic History (juan.flores@unige.ch).
For further information on this opening, list of supporting documents and address where to send applications, see http://ift.tt/1sHZvIv

Professor Mary O’Sullivan
Head of Department
Department of Economic History
University of Geneva
Uni-Mail 4240
40, bd du Pont d’Arve
1211 Genève 4
Switzerland
Tel: +41 (0)22 379 82 00
email: mary.osullivan@unige.ch