Archives de catégorie : Séminaires

Approches socio-historiques des transitions énergétiques. XVIIIe-XXIe siècles

Les chercheurs et enseignants-chercheurs du CIRED organisent à l’intention des étudiants de l’Ecole Nationale des Ponts et Chaussées et de l’EHESS  un séminaire collectif  pluridisciplinaire intitulé : “Socio-histoire des transitions énergétiques”. Ce séminaire est ouvert à toute personne intéressée.
Approches socio-historiques des transitions énergétiques.
XVIIIe-XXIe siècles

Enseignement collectif  des chercheurs du CIRED
Coordination : G. Massard-Guilbaud

1er et 3e vendredis du mois de 9 h 30 à 12 h
(EHESS, 190-198 av de France 75013 Paris, salle 2, RdC, )
du 2 décembre 2016 au 17 mars 2017

vendredi 02 décembre             Geneviève Massard-Guilbaud, directrice d’études de l’EHESS   La transition bois-charbon, l’approche des historiens

vendredi 16 décembre             Antoine Missemer, chargé de recherche au CNRS             Des énergies fossiles aux actifs épuisables, une histoire de l’analyse économique

vendredi 06 janvier                 Franck Nadaud, ingénieur de recherche au CNRS            L’électrification des campagnes (titre provisoire)

vendredi 20 janvier                 Christophe Cassen, ingénieur ENGREF    Modélisation de long terme et transition énergétique: enjeux, controverses et articulation avec les négociations internationales sur le climat

vendredi 03 février                 Gilles Crague, directeur de recherche à l’ENPC    Transition énergétique et innovation : le cas des infrastructures de recharge pour véhicules électriques

vendredi 17 février                 Carine Barbier, ingénieure de recherche au CIRED Modes de vie et transition énergétique

vendredi 03 mars                    Etienne Espagne, économiste au CEPII

Les liens entre systèmes énergétiques et systèmes   financiers et    monétaires

vendredi 17 mars                    Alain Nadaï, directeur de recherche au CNRS          Les politiques et le développement des énergies renouvelables sont-ils soutenables ?

2nd séminaire CAC ‘Cliometrics And Complexity’, jeudi 17 novembre 10H-16H

Programme et inscription (pour le repas) sur la page : http://www.ixxi.fr/agenda/seminaires/2e-seminaire-cac-cliometrics-complexity-ixxi

Programme : 

10H : Accueil

10:30-11:30 – Cécile Bastidon (LEAD, Université de Toulon, CAC-IXXI, Complex Systems Institute) Revisiting International Financial Globalization: A Cliometric Perspective Using Topological Tools

11:30-12:30 – César Ducruet, (CNRS, UMR 8504 Géographie-cités) The Evolution of World Maritime Trade from a Complex Networks Perspective: From Topology to Spatiality

12:30-14:00 – Repas

14:00-15:00 – Clément Hénin (ENS de Lyon, Sciences de la Matière, IXXI) Economic Growth and Inequalities: of Some Complex Relationships

15:00-16:00 – Jorgen Vitting Andersen (CNRS, Université Paris 1, UMR 8174 – CES – Centre d’économie de la Sorbonne) Synchronization in Human Decision Making: Evidence from Experiments and Theory

 

Antoine Parent

Séminaire Sociohistoire des idées économiq ues, 2 novembre, 18h-20h

Programme 2016-2017 du séminaire Sociohistoire des idées économiques qui se tiendra au CESSP (site Sorbonne, en salle du CRPS).

Les trois premières séances (le programme est presque ficelé pour les trois dernières séances) :

Mercredi 2 novembre, 18h-20h
Emmanuel Monneau (CURAPP-ESS, Université Picardie Jules Verne)
Sur sa thèse : « Institutionnalisation et déclin d’économies critiques du champ universitaire français. » Jeudi 1er décembre, 18h-20h
Constantin Brissaud (SAGE/DHVS, Université de Strasbourg)
« Performativité ou histoire sociale ? Les idées économiques sur la santé à l’OCDE (1977-2014) » Mardi 21 février, 18h-20h
Simon Godard (Centre d’histoire sociale du XXème siècle, Paris 1)
« Devenir économiste communiste. Histoire de la formation économique dans les milieux communistes de l’entre-deux-guerres (France et Allemagne). » Toutes les séances se tiendront en salle du CRPS à la Sorbonne (entrée par le 14, rue Cujas). 

En raison des mesures de sécurité en vigueur à la Sorbonne, nous vous invitons à prendre contact avec l’un des organisateurs afin de vous inscrire à la séance si vous souhaitez y assister:

serge.benest (at) gmail.com
antony.burlaud (at) gmail.com
jm.chahsiche (at) hotmail.fr
fparruitte (at) gmail.com

Alexandra KOBILJSKI (LARHA, Lyon), ” De la Mandchourie à la Malaisie : marchés et entreprises dans l’approvisionnement de la sidérurgie japonaise (1895-1942) »

tous les premiers vendredis du mois de 11h à 13h à l’EHESS, 190-198 avenue de France 75013 Paris

Salle 2 RDC
Bien cordialement,
Laure Quennouëlle-Corre & Florence Hachez-Leroy
Séminaire du GrHéco,  “Etat, entreprises et marchés”
EHESS, 190-198 avenue de France 75013 Paris

Salle 2 RDC
  • 4 novembre 2016 : Alexandra KOBILJSKI (LARHA, Lyon), ” De la Mandchourie à la Malaisie : marchés et entreprises dans l’approvisionnement de la sidérurgie japonaise (1895-1942) ».
  • 2 décembre 2016 : Daniel VELINOV (LARHA, Lyon), “Rôle et fonctionnement du couple Paris-Lyon dans les paiements et dans l’approvisionnement de crédit en France au XVIIe siècle”.
  • 6 janvier 2017: Thomas LE ROUX (GREHN, Paris), “Pour une histoire longue des risques industriels. Les Etats au service de l’industrialisation”
  • 3 février 2017: Mathieu ARNOUX (CRH, Paris), “Familles, entreprises et durée, XVe-XVIe siècle “.
  • 3 mars 20147: Miguel CABO (Universidade de Santiago de Compostela), « Les coopératives agricoles à la fin du XIXe siècle ».
  • 7 avril 2017 : Samuel KNAFO (University of Sussex), “La financiarisation des entreprises non financières aux Etats-Unis à la fin du XXe siècle”.
  • 5 mai 2017 : Gabriel GALVEZ-BEHAR (IRHIS, Lille), “La propriété scientifique comme enjeu des relations entre science et industrie dans la France de l’entre-deux-guerres”.

Consumption, Commercial Actors and the Emergence of the Middle Class in Late Nineteenth – Early Twentieth Century Japan

Dans le cadre du séminaire « Sciences sociales du Japon contemporain »,

nous avons le plaisir de vous informer de l’intervention de Janet Hunter (LSE) sur le thème:

Consumption, Commercial Actors and the Emergence of the Middle Class 

in Late Nineteenth – Early Twentieth Century Japan

 Mercredi 26 octobre 2016
18h-20h
Université Paris Diderot
Salle 481C ,  Bâtiment C, 4ème étage
(5 Rue Thomas Mann, 75013 Paris – Métro Bibliothèque François Mitterand (ligne 14; RER C ; bus 62, 64 et 89)

Résumé de l’intervention

The emergence of a Western style ‘middle class’ in Japan has normally been seen as a 20th century phenomenon, with the growth of urbanisation and new patterns of consumer culture in the interwar years, and the identification of a postwar ‘new middle class’. By the late 1970s surveys showed that a very high proportion of all Japanese self-identified as ‘middle class’. This paper explores the transitional period between the Meiji Restoration of 1868 and the First World War, which was in many respects one of dramatic political, social, intellectual, economic and cultural transformations. The period was closely associated with the exchange of goods, technology and ideas with other countries in Asia and the West, but Japan retained far more independence in its international interactions than most other ‘peripheral’ territories. Economic processes played a crucial part in the emergence of social distinctions; having a certain level of income was integral to any lifestyle that might be viewed as ‘middle class’, and the pattern of income distribution and economic activity helped determine the changing shape of class and social relations, and the discourse surrounding them.

The talk will firstly discuss the existing literature on the emergent middle class of Japan after 1868 and its links to pre-Restoration economic, social and intellectual trends. It will then consider the new ‘bourgeois’ business and commercial elites credited with Japan’s early industrialisation in conjunction with the evolution in the late 19th-early 20th centuries of what have been termed the ‘old middle class’, which had clear pre-Restoration origins Finally, it will explore patterns of consumption across this period, suggesting how ‘traditional’ (i.e. traditional or indigenous Japanese) and ‘Western’ concepts and artefacts became intertwined in a way that influenced perceptions of what it was to be middle class in Japan, and how that might, or might not, suggest shared values and practices with other parts of the globe.

Présentation de l’intervenante

Janet Hunter est professeur d’histoire économique à la London School of Economics and Political Science, spécialiste du Japon moderne. Ses recherches ont porté sur le développement économique et social du Japon moderne, plus particulièrement sur le développement du marché du travail des femmes, l’industrie textile et le développement des communications. Elle travaille actuellement sur deux projets de recherche :

1/ l’histoire économique des catastrophes naturelles en étudiant les effets économiques du grand tremblement de terre du Kantô de 1923 ;

2/ l’évolution des idées sur les questions d’éthique et de morale dans les affaires commerciales de la fin du XIXe siècle au début du XXe siècle (en collaboration avec la Shibusawa Eiichi Memorial Foundation).

Parmi ses nombreuses publications, on peut citer : ‘The Historical Consumer: Consumption and Everyday Life in Japan, 1850-2000’ (edited with P. Francks), Londres, Palgrave, 2011; ‘Reviving the Kansai Cotton Industry: Engineering Expertise and Knowledge Sharing in the Early Meiji Period’, Japan Forum, Spring 2014 ; “Kōsei na shudan de tomi o eru: kigyō dōtoku to shibusawa eiichi”, in Kikkawa Takeo and Patrick Fridenson (eds.), Gurōbaru Shihonshugi no naka no Shibusawa Eiichi – Gappon Kyapitarizumu to Moraru, Tokyo,Tōyō Keizai Shinpōsha, 2014, p. 117-153 ; ‘Deficient in Commercial Morality’? Japan in Global Debates on Business Ethics in the Late Nineteenth and Early Twentieth Centuries, Londres, Palgrave, 2016

La présentation sera en anglais.
Patrick Fridenson

Séminaire “Histoire économique et sociale de la Méditerranée ancienne” 2016-2017

Histoire économique et sociale de la Méditerranée ancienne
De l’époque mycénienne à la conquête romaine
Programme 2016-17
Ce séminaire a pour objet l’histoire économique et sociale de la Grèce ancienne et des sociétés de Méditerranée jusqu’à la conquête romaine. Une partie du séminaire est consacrée à la lecture de textes mycéniens en linéaire B, et une initiation de base à ces textes pourra être donnée. Il s’agit de donner à la fois des synthèses utiles aux étudiants en master ou doctorat et une initiation à la recherche fondée sur les acquis les plus récents, en faisant attention à mettre en relation l’histoire économique des sociétés grecques et celles des autres sociétés du Proche-Orient et de Méditerranée centrale et occidentale, et à considérer l’époque mycénienne et le Bronze récent en général comme des étapes importantes de l’histoire grecque. Le contact direct avec les sources est un élément important.
En 2016-17, le séminaire s’organisera en trois temps.
– En novembre-décembre, six séances seront assurées par Gabriele Cifani, professeur à Rome 2, invité  par le Labex Transfers, sur l’économie romaine archaïque, du 8e au 4e s. G. Cifani offrira une vue d’ensemble en six tableaux détaillés. Le programme sera diffusé dans les prochains jours, sur le site du Labex (transfers.ens.fr) et sur celui du département d’Histoire (histoire.ens.fr)
– Le thème principal de l’année sera celui de la fiscalité et du prélèvement aux époques archaïque et classique, entre 8e et 4e s., ce qui sera une manière d’examiner des travaux récents et de revenir sur certaines questions importantes (monétarisation, fonction pratique de l’écriture, techniques financières, apparition des commerçants professionnels, puis des changeurs et banquiers).
– Plusieurs séances du S2 seront consacrées à des conférences sur l’Inde et la Chine antiques, dans une optique de comparaison à partir de thèmes précis d’histoire économique (monnaie, urbanisation, spécialisation agricole).
Jeudi, 16h-19h, salle d’Histoire, ENS, 45 rue d’Ulm, escalier D 2e étage.
Première séance : 20 octobre 2016

Séminaire du programme ANR Fiducie : Pratiques et matérialités des relations marchandes : vers une dépersonnalisation ?

Le prochain séminaire du Programme ANR Fiduciae « Pratiques et matérialités des relations marchandes : vers une dépersonnalisation ? (XVIIIe-XIXe siècle) » aura lieu le vendredi 14 octobre de 9h30 à 12h30 à Paris, au CSO, 84 rue de Grenelle, métro rue du Bac [prendre l’entrée de gauche dans la cour, puis l’ascenseur jusqu’au 2e étage].
Nous y accueillerons Francesca Trivellato (Université Yale, invitée du Département d’histoire de Sciences Po au mois d’octobre 2016) et Guillaume Calafat (Université de Paris-I).

De 9h30 à 11h, la discussion portera sur l’ouvrage de Francesca Trivellato, Corail contre diamants. De la Méditerranée à l’océan Indien au XVIIIe siècle, récemment paru en traduction française au Seuil.

De 11h à 12h30, nous discuterons un article issu du Programme Fiduciae : Arnaud Bartolomei, Matthieu de Oliveira, Fabien Eloire, Claire Lemercier et Nadège Sougy, “L’encastrement des relations entre marchands en France (1750-1850). Une révolution dans le monde du commerce ?”

 

Nous remercions ceux et celles qui souhaiteraient participer à ce séminaire de nous en informer en écrivant à bartolomei@unice.fr, avant le 7 octobre. En effet, pour des raisons de sécurité, l’accès au site de Sciences Po ne peut se faire que sur invitation. Cela nous permettra en outre de leur faire parvenir l’article qui fera l’objet de la seconde discussion.

Par ailleurs, je me permets de vous signaler ci-dessous d’autres interventions de Francesca Trivellato prévues au cours de son séjour en France.
Bien cordialement,
CL.

– le 5 octobre de 17h à 19h, intervention à Sciences Po, au séminaire du Groupe de recherche sur l’Italie contemporaine de Marc Lazar, Marie-Anne Matard-Bonucci et Dominique Rivière sur “Economia e regimi di tolleranza: La condizione degli ebrei in Italia prima dell’emancipazione” (http://chsp.sciences-po.fr/groupe-de-recherche/2-seminaire-specialise-gric-groupe-de-recherche-sur-litalie-contemporaine)

– le 6 octobre de 17h à 18h, au Collège de France (salle 2), conférence sur “Le lien de crédit : droit, communauté et marché sous l’ancien régime”, dans le cadre de la chaire de Patrick Boucheron

– le 8 octobre, aux Rendez-vous de l’histoire de Blois, participation à une table ronde sur les diasporas (http://crh.ehess.fr/index.php?5179)

– le 17 octobre à la Sorbonne, de 17h à 19h en salle Perroy, intervention sur “The Economy of Information: Toward a New Business History of Early Modern Tuscany” dans le cadre du séminaire “Nouveaux chantiers de l’histoire moderne” animé par Wolfgang Kaiser, Christine Lebeau et Jean-Marie Le Gall.

– le 18 octobre de 17h à 19h, à l’ENS rue d’Ulm, dans le cadre d’un séminaire d’histoire méditerranéenne, présentation de son livre : https://enseignements-2016.ehess.fr/2016/ue/569/

La navigation intérieure sous l’Ancien Régime

Le séminaire Histoire des sciences, histoire de l’innovation (Université Paris Sorbonne, UPMC, LabEx EHNE) reprendra le jeudi 6 octobre à 17h00

avec

Eric Szulman ,
professeur en classes préparatoires à Brest,
chercheur rattaché à l’IDHES- Université Paris I, UMR 85

Il interviendra sur le thème :

La navigation intérieure sous l’Ancien Régime

Comment une politique publique en direction de la navigation intérieure s’est progressivement mise en place en France à partir de Colbert ? Quelles ont été les étapes et les dynamiques intellectuelles, politiques et administratives ayant conduit à l’institutionnalisation d’une action publique en direction des voies d’eau ? Telles sont les principales questions qui seront abordées durant cette séance.

lieu : Institut des sciences de la communication (ISCC), salle de conférence (rdc)
20 rue Berbier-du-Mets, Paris 13°, M° Gobelins

 

Vous pouvez retrouver le programme complet du séminaire sur le blog de l’axe L’Europe comme civilisation matérielle du LabEx EHNE :

https://europeflux.hypotheses.org/

Prochaines séances:

·        13 octobre              Hugues Marchal (Universität Basel)
L’innovation dans la poésie scientifique du 19e siècle.

·        3 novembre       Pascal Griset (SIRICE-CRHI/Université Paris-Sorbonne)
L’Académie des sciences et la diplomatie scientifique : éléments et perspectives.

·        10 novembre       Samir Saul (Université de Montréal)
L’émergence du secteur des hydrocarbures en Algérie française.

·        17 novembre       Ruth Oldenziel (Technische Universiteit Eindhoven, TU/e) et Martin Emanuel (Uppsala Universitet)
Conceptualizing the History of Sustainable Urban Mobility.

·        24 novembre       Emanuel Bertrand (Centre Alexandre-Koyré/ESPCI Paris)
Retour sur un succès éditorial, La Nouvelle Alliance d’Ilya Prigogine et Isabelle Stengers (1979). Mise en récit apologétique de la thermodynamique des processus irréversibles loin de l’équilibre ou dialogue singulier entre un physicien et une philosophe ?

·        1 décembre       David Aubin (IMJ-PRG/ASHiC, Université Pierre et Marie Curie)
Flowcharts.

·        8 décembre       Dominique Trudel (ISCC/Université du Québec à Montréal)
La Tour Lumière Cybernétique de La Défense (1963-1978) : éléments pour une histoire technique et politique.

·        15 décembre       Adeline Blaszkiewicz (Centre d’histoire sociale du XXe siècle/Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
Albert Thomas et l’innovation dans les usines d’armement : un avatar du réformisme

Bien cordialement

Arielle Haakenstad
Laboratoire d’excellence EHNE Écrire une histoire nouvelle de l’Europe
Coordinatrice axe 1 ” L’Europe comme produit de la civilisation matérielle 
l’Europe des flux “
labex-ehne1@listes.paris-sorbonne.fr
Université Paris-Sorbonne
Institut des sciences de la communication (ISCC)
20 rue Berbier du Mets
75013 Paris
+33 (0)1 58 52 17 85
http://europeflux.hypotheses.org/
www.labex-ehne.fr

Thomas Piketty aux débats citoyens des archives nationales. Histoire des inégalités, la preuve par les archives.

 

images

Jeudi 6 octobre à 18h00 salles des commissions 1 et 2
Histoire des inégalités : la preuve par les archives

Par Thomas Piketty, directeur d’études à l’EHESS et à l’École d’économie de Paris

Dans cette intervention, Thomas Piketty, auteur des Hauts revenus en France au 20e siècle (Grasset 2001) et du Capital au 21e siècle (Seuil 2013), présentera les différents types de matériaux disponibles (registres successoraux, dépouillements de déclarations de revenus, archives notariales, mercuriales de prix, etc.), et précisera celles qu’il a plus particulièrement exploitées dans le cadre de ses recherches.
Il s’interrogera également sur la façon dont la numérisation des dernières décennies a paradoxalement conduit à une perte de mémoire nationale sur ces questions, et sur les moyens d’y remédier et de répondre à cet enjeu démocratique majeur.
Pour plus d’informations :

http://www.archives-nationales.culture.gouv.fr/fr/web/guest/cycle-debats-citoyens

Héritage, familles et inégalités aux Etats-Unis – Séminaire de Romain Huret (2016/2017)

Héritage, familles et inégalités aux États-Unis

Séminaire de Romain Huret, directeur d’études, EHESS

Centre d’études nord-américaines

2e et 4e lundis du mois de 14 h à 16 h (salle 12, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 14 novembre 2016 au 26 juin 2017

Au cours de cette année universitaire, le séminaire s’attardera sur deux points particuliers : la liberté testamentaire ; la diversité des régimes d’héritage dans les États. Dans le premier cas, nous nous proposons d’approfondir dans une perspective comparée la question de la liberté du testateur. Dans le second, nous nous attarderons sur la diversité des dispositifs testamentaires et des régimes de transmission de propriété à partir de cas d’études, notamment dans le Sud et l’Ouest des États-Unis.

Programme des séances 

-14 novembre : Des héritières, enfin ? Genre et héritage

-28 novembre : Une aristocratie aux Etats-Unis ? Le regard de Pitrim Sorokin

-12 décembre : W. Elliot Brownlee (UC Santa Barbara), « Taxation and « neoliberalism » in the United States since 1945 : Was there a revolution in the 1970s and 1980s?”

-9 janvier : Les droits de succession en question

-23 janvier : La liberté testamentaire en perspective comparée (1)

-13 février : La liberté testamentaire en perspective comparée (2)

-27 février : La liberté testamentaire, une singularité étatsunienne ?

-10 mars : Régime de propriété et pratiques testamentaires

-24 mars : L’Etat de New York et la common law

-24 avril : La Californie et le régime de la communauté

-22 mai : Thomas J. Sugrue (New York University), « The Origins of the Suburban Crisis : Race and Property from Zoning to the Mortgage and Foreclosure Crisis » 

-12 juin : Propriété foncière, esclavage et héritage dans le Sud

 

Pour les informations pratiques : https://enseignements-2016.ehess.fr/2016/ue/999//

Directeur d’études, EHESS
Directeur du Centre d’études nord-américaines
Directeur-adjoint de Mondes Américains (UMR 8168)
105 boulevard Raspail
75006 Paris
0153105408 (bur.)/0667344414 (port.)
https://www.ehess.fr/fr/personne/romain-huret
http://www.hup.harvard.edu/catalog.php?isbn=9780674281370&content=book
Directeur d’études, EHESS
Directeur du Centre d’études nord-américaines
Directeur-adjoint de Mondes Américains (UMR 8168)
105 boulevard Raspail
75006 Paris
0153105408 (bur.)/0667344414 (port.)
https://www.ehess.fr/fr/personne/romain-huret
http://www.hup.harvard.edu/catalog.php?isbn=9780674281370&content=book

Célibataires, familles et société aux Etats-Unis – Séminaire de Romain Huret (2016/2017)

Célibataires, familles et société aux États-Unis à l’époque contemporaine

Séminaire de Romain Huret, directeur d’études, EHESS

Centre d’études nord-américaines

1er et 3e jeudis du mois de 9 h à 11 h (salle 12, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 3 novembre 2016 au 29 juin 2017

Ce séminaire présente des recherches en cours sur les hommes et les femmes non-marié(e)s aux États-Unis à l’époque contemporaine (XIXe-XXe siècles). Ceux-ci ont rarement été étudiés dans la longue durée et de manière interactionniste, permettant d’entendre aussi bien les individus que les institutions qui fixent les dispositifs sociaux, juridiques et genrés. Après une présentation théorique et épistémologique de notre travail sur le célibat comme statut social, nous nous intéresserons cette année aux conceptions médicales et psychologiques du célibat et à leurs conséquences sociales, institutionnelles et juridiques, notamment au XIXe siècle.

Programme des séances

-3 novembre : Entendre la voix des célibataires. Un prologue

-17 novembre : Des célibataires au bal

-1 décembre : Regards étatsuniens

-15 décembre : Le célibat, un statut social ?

-5 janvier : Des célibataires au travail : institutrices et (non)mariage (1)

-19 janvier : Des célibataires au travail : institutrices et (non)mariage (2)

-2 février : Perspectives démographiques : classer, recenser les célibataires

-16 février : Enjeux fiscaux : une pénalité injuste ?

-2 mars : Un marché du célibat ?

-16 mars : Enjeux testamentaires : célibataires et héritage

-16 avril : Regards médicaux sur le célibat : les « vieilles filles » (1)

-2 mai : Regards médicaux sur le célibat : psychologie et célibat (2)

Pour les informations pratiques : https://enseignements-2016.ehess.fr/2016/ue/1687//

Directeur d’études, EHESS
Directeur du Centre d’études nord-américaines
Directeur-adjoint de Mondes Américains (UMR 8168)
105 boulevard Raspail
75006 Paris
0153105408 (bur.)/0667344414 (port.)
https://www.ehess.fr/fr/personne/romain-huret
http://www.hup.harvard.edu/catalog.php?isbn=9780674281370&content=book

Prochain séminaire Histoire économique – 28/09/19 – 12h30 – Salle 10 – Campus Jourdan

Chers collègues,

Le prochain SÉMINAIRE D’HISTOIRE ÉCONOMIQUE, aura lieu le :

Le mercredi 28/09/2016 de 12h30 à 14h

Campus Jourdan – Salle 10

Nous recevons :

CONDORELLI Stefano(Bern University- Academia edu)

Il nous présentera :

Why did innovation in state finance spike during the 1719-20 equity boom ? A pan European perspective 

Nous espérons vous retrouver nombreux :

Bourdieu, J.-Y. Grenier, P.-C. Hautcoeur, G. Postel-Vinay et T. Piketty

Séminaire “Sociologie politique de l’économie” – Martin Guzman et dette Argentine à l’IRISSO

Le séminaire SPE “Sociologie Politique de l’Économie” organisé par l’IRISSO, Institut de recherche interdisciplinaire en sciences sociales, reprendra vendredi 23 septembre à 10h à l’Université Paris-Dauphine, en salle A.

Ce séminaire ouvert a pour but de présenter des travaux mobilisant les méthodes et les approches des sciences sociales et portant sur des objets économiques, ainsi que plus largement de croiser les différentes perspectives disciplinaires entre sociologie, économie, et science politique.

Lors de cette séance de rentrée, nous aurons le plaisir de recevoir Martin Guzman, économiste, chercheur au département Finance & Economics de l’Université de Columbia et senior fellow au CIGI (Center for International Governance Innovation) et co-auteur de Joseph Stiglitz sur le questions de dette souveraine.

Il présentera une communication portant sur les conséquences et la résolution du défaut en 2001 de l’Argentine sur sa dette souveraine.

Les détails figurent au lien suivant :

http://irisso.dauphine.fr/fr/agenda/evenement/event/seminaire-pole-sociologie-politique-de-leconomie.html

Séminaire EHESS du 10 octobre 11 h : Consommation : l’invention du choix

lundi 10 octobre de 11h à 13 h
Stefan Schwarzkopf, historien, maître de conférences à la Copenhagen Business School,
pour un séminaire où il présentera ses recherches sur
Consommation : l’invention du choix
 

Sa présentation sera suivie d’un commentaire de Sophie Dubuisson-Quellier, directrice de recherche au CNRS (Centre de Sociologie des Organisations) et d’une discussion.
Ce séminaire aura lieu salle n° 1 à l’EHESS, 190 avenue de France, 75013 Paris (métro : Quai de la Gare, bus : 89).

 

David Teira au Cercle d’épistémologie du 13 septembre: ” How does the impartial observer measure risk?”

le mardi 13 septembre  2016
de 18 heures à 20 heures
à la Maison des Sciences Économiques ,
dans la salle 115
106-112 bd de l’Hôpital, 75013 Paris.
(Métro : Campo-Formio  ou Place d’Italie. Autobus : 57, 67, 27, 83 et 47)

David TEIRA
Departamento de Logica, Historia y Filosofia de la Ciencia, UNED, Madrid

How does the impartial observer measure risk?”