Résultats 8ème édition Prix Crédit Agricole d’Histoire des entreprises

Bonjour,

Pour sa huitième édition, le Prix Crédit Agricole d’histoire des entreprises a été attribué à Emmeline Scachetti, pour sa thèse de doctorat d’histoire intitulée La saline d’Arc-et-Senans. Manufacture, utopie et patrimoine (1773-2011) soutenue à l’Université de Franche-Comté sous la direction de Jean-Claude Daumas.

Organisé en partenariat avec la revue Entreprises et Histoire, le Prix Crédit Agricole Histoire des entreprises vise à stimuler et assurer la publication de travaux de recherche de haut niveau, inédits, sur l’histoire des entreprises en France, du XIXe au XXIe siècle. Sont concernées aussi bien les études de branche ou de groupes que les monographies, biographies ou histoires de groupes sociaux et histoires de produits. Le prix s’attache à distinguer un travail remarquable par la pertinence et l’originalité de sa problématique, la solidité des sources et de la méthode ainsi que la qualité de l’écriture. Présidé par Joseph d’Auzay, Secrétaire général de Crédit Agricole SA, le jury est composé de personnalités de la banque, de la presse, de l’université et de la recherche. Le prix est doté de 15000 euros, dont la moitié est destinée à faciliter l’édition du travail primé. L’ouvrage lauréat est proposé, en priorité, pour publication dans la série « Entreprises» s’inscrivant dans la collection « Perspectives historiques » des Presses Universitaires François Rabelais qui offrent un cadre éditorial aux manuscrits lauréats du prix.

La thèse d’Emmeline Scachetti apporte un éclairage original sur le site de la saline d’Arc-et-Senans, classé par l’Unesco en 1982, qui a fait l’objet d’une abondante bibliographie au titre des utopies architecturales de Nicolas Ledoux. Cette étude retrace la totalité de l’histoire de la saline d’Arc-et-Senans, depuis l’origine du projet en 1773 jusqu’à nos jours. Le regard que porte Emmeline Scachetti sur la saline est novateur car elle s’attache dans un premier temps à retracer la trajectoire de l’entreprise et de son activité industrielle depuis la décision de créer la saline jusqu’à l’arrêt définitif de l’exploitation en 1895. L’histoire industrielle de ce site et de son exploitation qui s’avère rapidement peu rentable, sont peu connues du fait de la destruction des archives de la saline dans un incendie en 1918. L’auteure a su contourner cette difficulté en mobilisant d’autres sources pour présenter un tableau vivant de la saline en tant qu’entreprise s’inscrivant dans l’économie très concurrentielle du sel au XIXème siècle.

Cette approche résolument centrée sur l’activité économique de la saline, lui permet de livrer dans un second temps une analyse approfondie du long processus de conservation du bâtiment depuis le classement partiel de 1926 à celui opéré en 1982 par l’Unesco. Emmeline Scachetti, forte de sa connaissance de l’entreprise, ne se laisse pas séduire par les mythes élaborés ultérieurement et nous éclaire sur le processus de construction d’une politique patrimoniale ainsi que sur les enjeux qui motivent ses différents acteurs.

Cordialement.

Anne BRUNTERC’H
AGL/AH – Affaires Générales
Responsable Archives Historiques
Tél +33 (0)1 43 23 10 99 – Mobile +33 (0)6 10 57 38 90

83 boulevard Pasteur 75015 Paris – anne.brunterch@credit-agricole-sa.fr –
http://www.credit-agricole.com

Nicolas Marty

Nicolas Marty Professeur des Universités histoire Contemporaine, Catedràtic d'història contemporània Université de Perpignan, Universitat de Perpinyà

More Posts


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.