Le rayonnement des marbriers wallons (1800-1920)

Soutenance de la thèse de doctorat intitulée « Le rayonnement des marbriers wallons (1800-1920) » par Joëlle Petit

La soutenance a eu lieu au Cnam le mercredi 19 mars 2014 à 14h00, salle 17-1-05, accès 292 rue Saint-Martin à 75003 Paris.

Thèse dirigée par :

Monsieur André GUILLERME, Professeur au CNAM, Histoire des Techniques

Jury composé de :

Monsieur Jean-François BELHOSTE, HDR, Directeur d’études à l’École Pratique des Hautes Études

Monsieur Robert HALLEUX, Professeur à l’Université de Liège

Madame Laurence LESTEL, HDR, Université Pierre et Marie Curie

Madame Valérie NÈGRE, HDR, Professeur à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris La Villette

Résumé

Le XIXe siècle voit la marbrerie se mécaniser et le transfert des techniques se réaliser dans ces métiers grâce aux expositions nationales des produits de l’industrie et aux expositions universelles. L’objectif de cette thèse est de montrer par l’étude de deux registres d’archives originaux et inédits que les réseaux commerciaux mis en place au XVIIIe siècle par une famille de marbriers de Rance, en Hainaut belge, perdurent au XIXe siècle à travers une production marbrière spécialisée dans la cheminée monumentale, qui s’est développée grâce à l’évolution des techniques et des transports. Nous proposons également une ébauche de dictionnaire prosopographique des marbriers relevés dans les rapports des expositions nationales et universelles, ainsi que des hommes clé ayant fait évoluer les techniques dans la marbrerie du XIXe siècle.

Mots-clés : marbrerie, techniques, expositions, archives, cheminée, dictionnaire, hommes clé

Summary

During the XIXth century, marble-working became increasingly mechanised and technical transfers took place in the various crafts, thanks to national industrial exhibitions and to international expositions. This thesis aims to demonstrate, by the examination of two registers of original records, hitherto unpublished, that the trade networks established in the XVIIIth century by a family of marble-workers from Rance, in the Belgian province of Hainault, continued into the XIXth century with specialisation in producing monumental marble chimney-pieces, thanks to the development of techniques and methods of transport. We also propose an outline of a prosopographic dictionary of marble-workers, derived from reports of national and universal expositions, and of the key figures who influenced the development of marble-working techniques in the XIXth century.

Key-words : marble-working, techniques, expositions, records, chimney-piece, dictionary, key figures.

 

 

Nicolas Marty

Nicolas Marty Professeur des Universités histoire Contemporaine, Catedràtic d'història contemporània Université de Perpignan, Universitat de Perpinyà

More Posts


Une réflexion sur « Le rayonnement des marbriers wallons (1800-1920) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.