7ème Prix Crédit Agricole d’histoire des entreprises

Pour sa septième édition, le Prix Crédit Agricole d’histoire des entreprises a été attribué à Jessica Dos Santos, pour sa thèse de doctorat d’histoire intitulée : L’Utopie en héritage. La Société du Familistère de Guise, de la mort de Jean-Baptiste Godin à la dissolution de l’Association.1888-1968. (Université Charles de Gaulle-Lille).

Une mention spéciale a été attribuée au travail de Bruno Prati La fonte ardennaise et ses marchés. Histoire d’une PME familiale dans un secteur en déclin. 1926-1999. (Université de Franche-Comté).

 

Organisé en partenariat avec la revue Entreprises et Histoire, le Prix Crédit Agricole Histoire des entreprises vise à stimuler et assurer la publication de travaux de recherche de haut niveau, inédits, sur l’histoire des entreprises en France, du XIXe au XXIe siècle. Sont concernées aussi bien les études de branche ou de groupes que les monographies, biographies ou histoires de groupes sociaux et histoires de produits. Le prix s’attache à distinguer un travail remarquable par la pertinence et l’originalité de sa problématique, la solidité des sources et de la méthode ainsi que la qualité de l’écriture. Les travaux soumis au jury en 2013 devaient avoir été soutenus entre juin 2012 et juin 2013. Le prix est doté de 15000 euros, dont la moitié est destinée à faciliter l’édition du travail primé. Présidé par Joseph d’Auzay, Secrétaire général de Crédit Agricole SA, le jury est composé de personnalités de la banque, de l’université et de la recherche, et de la presse.

 

Appuyée sur une documentation très solide, la thèse de Jessica Dos Santos analyse la trajectoire de la Société du Familistère de Guise de la mort de son fondateur Jean-Baptiste Godin en 1888 à la dissolution de l’Association en 1968. En s’attachant à dépasser l’examen du seul projet social pour étudier la dynamique de l’entreprise  du point de vue de la production industrielle comme de l’organisation professionnelle, Jessica Dos Santos éclaire d’un jour nouveau les tensions internes grandissantes entre le projet économique et le discours social portés par les administrateurs.  L’auteure démontre que la dissolution de 1968, qui s’accompagne de l’abandon du projet social en transformant Godin en société anonyme, est en grande partie une conséquence de l’insuffisance des investissements commerciaux et techniques depuis 1945 qui s’est traduite par une inadaptation de l’entreprise au marché et un défaut de compétitivité. Retraçant la vie de l’entreprise sur près d’un siècle, la thèse de Jessica Dos Santos souligne la complexité des rapports entretenus par les différents acteurs d’une entreprise qui se distingue par un mode de gouvernance à caractère coopératif tout en étant soumise à des impératifs de rentabilité et à la nécessité d’adapter sa production aux attentes de ses clients.

 

Le jury a par ailleurs tenu à distinguer par une mention spéciale et une aide à la publication la thèse de Bruno Prati intitulée « La fonte ardennaise et ses marchés. Histoire d’une PME familiale dans un secteur en déclin (1926-1999) » (Université de Franche-Comté). Cette histoire globale de l’entreprise est remarquable tant par sa qualité scientifique et la rigueur de l’étude détaillée qui est menée que par l’étendue des sources mobilisées ou la trajectoire atypique de son auteur devenu président du directoire de cette société.

 

Cordialement,

 

Anne Brunterc’h
Crédit Agricole SA
Responsable Archives historiques
83, boulevard Pasteur
75015 Paris


Tél. : 33 (0)1 43 23 10 99 / 06 10 57 38 90
Fax : 33 (0)1 43 23 50 77
e-mail :
 anne.brunterch@credit-agricole-sa.fr

Attachment: Prix Crédit Agricole 2013 CP.doc
Description: MS-Word document


Nicolas Marty

Nicolas Marty Professeur des Universités histoire Contemporaine, Catedràtic d'història contemporània Université de Perpignan, Universitat de Perpinyà

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.