Publication : Marchés sans justice, ruines sociales. Geneviève Gavignaud-Fontaine

Geneviève Gavignaud-Fontaine, Marchés sans justice, ruines sociales.
Refonder les libertés économiques sur la justice, Paris, Boutique de
l’Histoire / éditions Les Indes Savantes, juin 2013.

Professeur des Universités à Montpellier, Geneviève
Gavignaud-Fontaine centre ici sa réflexion sur les injustices
économiques, les croissantes et insupportables inégalités qu’elles
génèrent. L’historienne explique comment, au gré des opportunités,
le monde contemporain a soustrait lesdites transactions à la morale
attentive, en principe, à ne léser personne.
Faits sociaux à l’appui, l’auteur explicite combien, dans la
globalisation libérale en vigueur depuis quelques décennies, chaque
manquement à l’exigence de justice aggrave, de jour en jour et à la vue
de chacun, le sort des acteurs économiques les moins compétitifs.Tous ces
dénis de justice génèrent des souffrances humaines qui font mesurer
combien est illusoire toute liberté négatrice de justice; excitée par le
laisser-fairisme commercial, la spéculation sur les prix sert la
constitution des monopoles, nourrit le mépris d’autrui, et fait du «
marché » l’ordonnateur de la société. Seule la justice peut imposer un
accord de raison apte à contrer le dérèglement des passions.
Présent et passé, histoire sociale, économie et philosophie morale
dialoguent pour faire du nécessaire rapport de justice dans l’échange
commercial un principe irréfragable.

Nicolas Marty

Nicolas Marty Professeur des Universités histoire Contemporaine, Catedràtic d'història contemporània Université de Perpignan, Universitat de Perpinyà

More Posts


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.