Appel à communications : Entre la crise économique, les peurs d’une société déstabilisée et les tentatives de réformes : où va la France ? »

Madame, Monsieur, cher collègue,

je vous prie de trouver ci-joint un appel à communications à diffuser sur la liste de diffusion de l’AFHE.

En vous remerciant par avance, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, cher(e) collègue, mes meilleures salutations.

Martial Libera

———————————————–
Madame, Monsieur, cher(e) collègue,

vous trouverez ci-dessous un appel à communications pour la prochaine conférence annuelle organisée par l’Institut Franco-Allemand de Ludwigsbourg, qui aura lieu du 27 au 29 juin 2013. Le thème choisi cette année intéressera sans doute certains d’entre vous. Il s’intitule « Entre la crise économique, les peurs d’une société déstabilisée et les tentatives de réformes : où va la France ? ». Les propositions de communications sont à envoyer avant le 15 avril prochain. Pour plus d’informations sur la conférence, vous pouvez contacter M. Seidendorf, dont les coordonnées figurent ci-après.

Dr. Stefan Seidendorf :
Deutsch-Französisches Institut
Asperger Straße 34
D – 71634 Ludwigsburg
Tel. +49 7141 93 03 0
Fax  +49 7141 93 03 50
E-mail : seidendorf@dfi.de

Bien cordialement,

Martial Libera
(MCF histoire contemporaine, Université de Strasbourg)

——————-
Appel à contributions de la XXIXe conférence annuelle de l’Institut Franco-Allemand (dfi)
Ludwigsburg, 27 au 29 juin 2013

Entre la crise économique, les peurs d’une société déstabilisée et les tentatives de réformes : Où va la France ? Un an à peine après l’élection de François Hollande, l’élan du « changement » semble disparu. L’espoir a cédé la place à la résignation et à une crise profonde. En voici les symptômes : une croissance en berne et un chômage en hausse, des déficits publics qui se creusent tandis que la crise sociale s’approfondit. Le diagnostic concorde avec ce pessimisme : The Economist (15/11/2012) considère
ainsi la France comme « la bombe à retardement » économique au cœur de l’Europe, et même en France, les scénarios de déclin fleurissent. Ils sont l’expression d’une société profondément apeurée (Le Monde 25/01/2013). Le nouveau président se trouve face à une tâche ardue : il doit à la fois se démarquer de son prédécesseur par un changement vers plus de justice sociale, tout en entreprenant des réformes difficiles pour rendre l’économie plus compétitive et en renforçant le système de protection sociale en vue des défis futurs. Lors de sa première conférence de presse présidentielle, le 13 novembre 2012, François Hollande a annoncé ses priorités : redresser les comptes publics et renouer avec la compétitivité économique, avant d’entamer une série de réformes structurelles (régulation de la finance et des banques, fiscalité, charges des entreprises, marché du travail, structures administratives, institutions politiques). Fort de !
cet agenda, il demande aussi une « réorientation de l’Europe », ce qui n’est pas sans rappeler certains de ses prédécesseurs qui étaient convaincus de devoir servir de boussole à l’Europe. Où va la France? La XXIXème conférence annuelle s’intéressera à l’état de la société française, aux forces et faiblesses de l’économie, mais aussi aux tentatives de réformes politiques ainsi qu’aux facteurs idéels – le débat sur l’identité française, entre peur du « déclin » et prétention d’incarner un
modèle politique, qui serait l’expression de la souveraineté démocratique.

Ces considérations autorisent un large choix de sujets possibles :

• Les réformes politiques
o Les grands chantiers (marché de l’emploi, sécurité sociale…)
o Les réformes de François Hollande : mise en perspective
o Le « changement » en France a-t-il des conséquences pour l’Europe? Lesquelles ?
o Quel soutien politique pour les grands thèmes d’avenir (la transformation énergétique et la politique de l’énergie, la politique sociale et le défi démographique, la politique environnementale et le smart growth…) ?

• L’état de la société et les tendances de l’opinion
o Peur de l’avenir, résignation politique et fuite vers le populisme : comment interpréter les sondages en période de crise ?
o Déclin ou affirmation du « modèle social français » ? Représentations et débats en France
o L’avenir de la Sécurité sociale
o Relations sociales, dialogue social : entre blocages et renouvellement
o Quelle réalité sociale couvre la popularité des partis d’extrême droite et d’extrême gauche, et quelle est l’importance de la défense du « modèle français » ? Quelles sont les conséquences pour l’avenir du système politique ?
o Les menaces sur la cohésion sociale : quelle est l’influence du chômage des jeunes, des contrats précaires, du manque de perspectives dans les banlieues ? Et quelle réalité se cache derrière le débat sur le modèle républicain d’intégration ?

• L’état de l’économie française
o La compétitivité de l’économie française : forces, faiblesses, potentiels
o Le modèle économique français remis en question
o Secteurs et perspectives d’avenir des entreprises françaises
o Dimensions européennes
o Quels éléments peuvent constituer les bases des futures coopérations franco-allemandes?

Merci de nous communiquer vos offres et propositions avant le 15 avril 2013

Prof. Dr. Henrik Uterwedde et Dr. Stefan Seidendorf
Institut franco-allemand — Asperger Str. 34 —
D-71634 Ludwigsburg
Courriel: lejeune@dfi.de


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.