Archives par mot-clé : XIXe siècle

Regards sur le crédit dans la France du XIXe siècle

Centre d’histoire du XIXe siècle – ISOR

Journée d’étude

 

Lundi 11 février 2013 Salle 1 – Centre Panthéon

12, Place du Panthéon

75005 Paris

 

Au croisement des pratiques et des représentations :

Regards sur le crédit dans la France

du XIXsiècle

9h15 : Accueil des participants

9h40 : Introduction, présentation de la journée

Constitution d’un discours public et d’un imaginaire

du crédit au XIXe siècle

Présidence Laurence Fontaine (CMH, CNRS-ENS-EHESS)

 

9h50 : Isabelle Rabault-Mazières (Centre d’histoire du XIXe siècle-ISOR), « Les discours du crédit dans la France du premier XIXe siècle ».

10h10 : Alexandre Péraud (TELEM, Bordeaux 3), « Du roman balzacien au roman populaire, constitution de stéréotypes du crédit dans la littérature ».

Discussion

Normes et transgression

Présidence Christophe Reffait (CERR, Université de Picardie Jules Verne)

 

10h50 : Elisabeth Jolivet-Roche (Centre d’histoire du XIXe siècle-ISOR), « Procès de l’usurier, procès du crédit dans les débats parlementaires ».

11h10 : Marion Ardourel Croisy (Centre de Recherches sur les Poétiques du XIXe siècle, Paris 3), « La prison pour dette : entre fantasme et dénonciation d’un système archaïque de sanction ».

11h30 : Laurent Bihl (Centre d’histoire du XIXe siècle-ISOR), « Les représentations de l’endettement dans la caricature (1830-1914) ».

Discussion

 

12h30-14h30 : Déjeuner

Acteurs et institutions

Présidence Laurence Fontaine et Christophe Reffait

 14h30 : Agnès Colas des Francs (Historienne de l’art, Chargée de mission culturelle au Crédit Municipal), « Pratiques et usages du Mont-de-Piété au XIXe siècle ».

14h50 : Anne-Elisabeth Andréassian (Centre d’histoire du XIXe siècle-ISOR), « Crédit et Mont-de-Piété dans la morale romanesque au XIXe siècle ».

15h10 : Simon Hupfel (BETA/Université de Haute Alsace), « Cultures du crédit et mouvement ouvrier dans la fabrique lyonnaise de soieries (1831-1856) ».

Discussion

16h00 : Viera Rebolledo-Dhuin (CHCSC, Université de Versailles-St-Quentin-en-Yvelines), « Cultures et circulation du crédit dans la librairie des années 1830 : les libraires-escompteurs, maillon des «chaînes» du livre et du papier ».

16h20 : Anaïs Albert (Centre d’histoire du XIXe siècle), « George Dufayel, tourmenteur des pauvres ou réformateur social ? Les enjeux de la représentation du crédit aux classes populaires à Paris à la Belle Epoque ».

 

Discussion et conclusion

L’histoire du crédit au XIXe siècle a longtemps été limitée a une approche purement économique et institutionnelle, celle du récit d’une modernisation, de la création et dufonctionnement des établissements de crédit. Mais cette histoire ne peut se réduire au passage d’une relation de crédit interpersonnelle à une relation impersonnelle encadrée parles procédures et les institutions de financement.

Au détour de ses recherches, l’historien rencontre en permanence les pratiques de crédit. Dans les archives judiciaires ou notariales, dans les autobiographies ouvrières, le crédit et lesdettes sont omniprésents. Pourtant, malgré les travaux de quelques chercheurs, la diversité des pratiques et la complexité des représentations du crédit et de l’endettementrestent largement à explorer.

Parce qu’il touche au fonctionnement interne des sociétés, parce qu’il a depuis les temps les plus anciens une composante morale et religieuse _ les premières évocations du PaterNoster dans les Evangiles de Matthieu et de Luc font ainsi référence aux dettes et aux débiteurs _ le crédit n’est ni un phénomène purement économique ni un outil financierneutre. Fait social et culturel complexe, il doit être analysé dans toutes ses facettes.

Les historiens modernistes ont ainsi fait du crédit et de la dette un observatoire privilégié des sociétés des Temps modernes et ont mis en évidence l’encastrement du crédit dans la tramedes relations sociales. Outre-Manche, l’accent a été mis sur la dimension culturelle du crédit, et les spécialistes de la littérature ont par ailleurs bien montré que le crédit et ladette sont au cœur de nombreuses œuvres, notamment romanesques, du XIXe siècle.

 

L’objectif de cette journée d’étude pluridisciplinaire est donc de s’intéresser au crédit dans une perspective sociale et culturelle, d’examiner la réalité vécue et perçue du crédit et de ladette. Il s’agira de mettre au jour les représentations et l’imaginaire du crédit dans la France du XIXe siècle.

 

Comité scientifique : Laurent Bihl, Laurence Fontaine, Elisabeth Jolivet-Roche, Alexandre Péraud, Isabelle Rabault-Mazières, Christophe Reffait.

Organisation : Elisabeth Jolivet-Roche ( elisabeth.jolivet@univ-paris1.fr), Isabelle Rabault-Mazières ( Isabelle.Rabault@univ-paris1.fr)

 

Jeudi 18 octobre 2012 : Après-midi de présentation et de débat autour du Dictionnaire historique des inspecteurs des finances,1801-2009

Information de Michel Margairaz : Jeudi 18 octobre 2012 de 14 h 30 à 18 heures

 

Après-midi  de présentation et de débat autour du

DICTIONNAIRE HISTORIQUE DES INSPECTEURS DES FINANCES 1801-2009

 

Sous la direction de F. Cardoni, N. Carré de Malberg & M. Margairaz

Au Ministère de l’Économie et des Finances,  Centre de conférences Pierre Mendès France : 139, rue de Bercy – 75012 Paris

 

INSCRIPTION OBLIGATOIRE/ Courriel : patricia.bas@finances.gouv.fr

 

Programme

Parcours et rôles des inspecteurs des Finances : deux siècles d’histoire

14 h 30 Ouverture par Marie-Christine LEPETIT, chef du service de l’Inspection générale des Finances

14 h 40 Introduction de Nathalie CARRÉ de MALBERG, maître de conférences en histoire contemporaine à l’université de Paris-Ouest-Nanterre-La Défense, IDHE (CNRS).

14 h 50 – 15 h 40 THÈME I :

Le recrutement, la formation, le contrôle, le corps

Présentation par Fabien CARDONI, chercheur rattaché à l’IDHE (CNRS), chargé de la mission histoire à l’IGF (2008-2011).

Dialogue avec la salle, avec la participation des auteurs :

 

Pierre ACHARD, inspecteur général des Finances honoraire, membre du comité d’éthique du ministère des Affaires étrangères et de la Commission des participations et des transferts ;

Nathalie CARRÉ de MALBERG, maître de conférences en histoire contemporaine à l’université de Paris-Ouest-Nanterre-La Défense, IDHE (CNRS) ;

Olivier DARD, professeur des universités en histoire contemporaine à l’université de Metz-Paul-Verlaine ;

Florence DESCAMPS, maître de conférences en histoire contemporaine à l’École pratique des hautes études

Marie-Christine KESSLER, directrice de recherche émérite du CNRS, Centre d’études et de recherches en sciences administratives et politiques (université de Paris II – Panthéon-Assas, CNRS) ;

Sébastien KOTT, maître de conférences en droit à l’université Paris Ouest-Nanterre-La Défense ;

Michel PRADA, inspecteur général des Finances honoraire, président du Board of Trustees de l’International Valuation Standards Council, du comité de droit financier de Paris Europlace et du Conseil de normalisation des comptes publics

Antoine SAVOYE, professeur émérite des universités en sciences de l’éducation à l’université Paris VIII-Saint-Denis.

 

15 h 40 – 16 h 30 THÈME II :

Les inspecteurs des Finances au service de l’État en France et à l’étranger

 

Présentation par Michel MARGAIRAZ, professeur des universités en histoire contemporaine à l’université de

Paris I – Panthéon-Sorbonne, IDHE (CNRS).

 

Dialogue avec la salle, avec la participation des auteurs :

Claire ANDRIEU, professeure des universités en histoire contemporaine à l’Institut d’études politiques de Paris ;

Jean-Charles ASSELAIN, professeur émérite des universités en sciences économiques à l’université Bordeaux IV-Montesquieu ;

Gérard BOSSUAT, professeur émérite des universités en histoire contemporaine à l’université de Cergy-Pontoise ;

Éric BUSSIÈRE, professeur des universités en histoire contemporaine à l’université de Paris IV-Sorbonne ;

Sabine EFFOSSE, professeure des universités en histoire contemporaine à l’université de Paris-Ouest- Nanterre – La Défense, IDHE (CNRS) ;

Matthieu de OLIVEIRA, maître de conférences en histoire contemporaine à l’université Lille III-Charles-de-Gaulle. ;

Laure QUENNOUËLLE-CORRE, chargée de recherches du CNRS au Centre de recherches historiques (Paris), enseignante à l’université Paris I – Panthéon-Sorbonne ;

Frédéric TRISTRAM, maître de conférences en histoire contemporaine à l’université de Paris I – Panthéon-Sorbonne, IDHE (CNRS).

Loïc VADELORGE, Professeur d’histoire contemporaine à l’université de Paris Est ;

 

16 h 30 – 17 h 05 THÈME III

Les inspecteurs des Finances dans les entreprises publiques et

le secteur privé

Présentation par Nathalie CARRÉ de MALBERG.

Dialogue avec la salle, avec la participation des auteurs :

Hubert BONIN, professeur des universités en histoire contemporaine à l’Institut d’études politiques de Bordeaux ;

Patrick EVENO, professeur des universités en histoire contemporaine à l’université de Paris I – Panthéon-Sorbonne, IDHE/CNRS

Hervé JOLY, directeur de recherche du CNRS au Laboratoire de recherches historiques Rhône-Alpes (Lyon) ;

Béatrice TOUCHELAY, professeure d’histoire contemporaine à l’université Lille III-Charles-de-Gaulle ;

Georges RIBEILL, directeur de recherche de l’Équipement à l’École nationale des ponts et chaussées, laboratoire Techniques, territoires, sociétés.

 

17 h 05 – 17 h 15 Clôture par Michel MARGAIRAZ.

17 h 15 Dédicaces.

Compte-rendu Journées de travail « European External Trade Statistics, 1700-1830 » 11 et 12 mars 2011

Cher(e)s collègues,

Le 11 et 12 mars ont eu lieu à l’université Lille-I deux journées de travail sur les statistiques du commerce extérieur entre 1700 et 1830.
Ces journées étaient organisées par Loïc Charles et moi-même.

Je vous joins une rapide présentation de ces journées et leur programme. Une partie des intervenants a accepté de rendre publiques leurs interventions. Vous les trouverez ici : https://listes.cru.fr/sympa/info/18c_trade_data

Je suis à votre disposition pour vous donner plus de renseignements sur ce projet.

Cordialement,

Guilaume Daudin

European External Trade Statistics, 1700-1830

Lille-I, March 11th-March 12th 2011

Organisers:

Loïc Charles and Guillaume Daudin

The structural changes of the eighteenth century and the early nineteenth century, including the Industrial Revolution, finally led to the establishment of our modern economies. However, the ongoing discussion about the Great Divergence between Europe and Asia shows that the nature and the immediate causes of these structural changes are still a matter of debate among economists and historians. This workshop initiates a research program that would reconsider these issues from the perspective of the external trade data collected by early modern states either for fiscal reasons or with the objective of constructing trade statistics.

March 11th

10 am-11.30: France and the Austrian Netherlands
Loïc Charles (INED / Reims), Ann Coenen (Anvers), Guillaume Daudin (Lille)

12.00-1.30pm: Britain and Austria
David Jacks (Simon Fraser), Klemens Kaps (Vienna)

2.30pm-4: Western Atlantic
Javier Cuenca-Esteban (Waterloo), Alejandra Irigoin (LSE)

4.30-6.00: Portugal and the Netherlands
Cristina Moreira (Minho), Werner Scheltjens (Groningen)

March 12th

9.00am-10.30: Italy
Andrea Caracausi (Padua), Giovanna Tonelli (Milano)

11.00-12.30: Eastern Europe
Szymon Kazusek (Kielce), Cristian Luca (Dunarea de Jos Galati)

1.30pm-3.00: Historical statistics from the perspective of contemporary economics
Jérôme Héricourt (Lille), Jean-Jacques Nowak (Lille), Michel Fouquin (CEPII)

3.00-4.00: Further research and collaboration, especially regarding other databases: common questions and useful bridges?
Michael Seeruys (Leiden) Sylvia Marzagalli (Nice)