Archives par mot-clé : Carcassonne

Colloque Carcassonne : Travailler à l’arrière (1914-1918)

Colloque de Carcassonne 2013 (23-24 mai 2013)

« TRAVAILLER À L’ARRIÈRE (1914-1918) »

Cecolloque s’inscrit dans une longue tradition d’histoire sociale pratiquée par le laboratoire Framespa en collaboration avec l’Association Les Audois et les Archives départementales de l’Aude. Le thème retenu pour 2013 anticipe les célébrations du centenaire de la Grande Guerre en focalisant l’attention sur l’arrière. En effet, les recherches récentes permettent de mieux connaître les multiples activités modifiées ou créées par le conflit. Les industries de guerre ont déjà donné lieu à de nombreuses publications, elles ne constitueront donc pas le cœur novateur de ce colloque. Cependant, grâce à des travaux en cours, certains secteurs peuvent certainement être revisités. La connaissance précise du travail féminin, en particulier dans les campagnes, constituent un autre défi que les démarches micro-historiques ont permis de relever. Les organisateurs souhaitent aussi mettre l’accent sur le travail intellectuel et tertiaire sous toutes ses formes (administration, enseignement, services, petit commerce etc.), car il demeure très mal connu. L’étude des correspondances et des témoignages offre la possibilité d’une approche du vécu de ces acteurs de l’ombre en échappant à certains clichés.

« TRAVAILLER À L’ARRIÈRE 1914-1918 »

 

COLLOQUE DE CARCASSONNE (23-24 MAI 2013)

 

 

PROGRAMME

 

Jeudi 23 mai matin : Ouverture du colloque

– Discours d’accueil : Sylvie Caucanas (directrice des Archives départementales de l’Aude) 

– Introduction au colloque : Jean-Marc Olivier (Université de Toulouse, Framespa)

 

Jeudi 23 mai matin (suite) : « Les enseignants »

Président de séance : John Peter Collett (Université d’Oslo)

– Rémy Cazals (Université de Toulouse, Framespa), « Travailler pour l’histoire : les notes des instituteurs audois sur la Grande Guerre »

– Jean-François Boulanger (Université de Reims), « Enseigner à Reims sous les obus : travail ou sacerdoce ? »

– Caroline Barrera (Centre universitaire d’Albi, Framespa), « Le travail à l’université de Toulouse pendant la Grande Guerre »

 

Jeudi 23 mai après-midi : « Gestionnaires et intellectuels engagés »

Président de séance : Rémy Pech (Université de Toulouse, Framespa)

– John Peter Collett (Université d’Oslo), « Les intellectuels norvégiens et la Première Guerre mondiale »

– Jean Guiloineau (écrivain, traducteur littéraire), « Albert Jurquet, chef de division à la préfecture de Mende »

–  Béatrice Touchelay (Université de Lille 3, IRHiS), « La statistique générale de la France dans la guerre »

– Frédéric Danesin (Université Chuo de Tokyo), « Le Japon : un arrière lointain mais actif »

 

 

Vendredi 24 mai matin : « À l’usine, à l’atelier et aux champs (1) »

Président de séance : Maurice Carrez (Université de Strasbourg, IHEE)

– Rémy Pech (Université de Toulouse, Framespa), « Un domaine du Minervois pendant la Grande Guerre »

– Françoise Moyen, « Paysannes ou femmes d’artisan, le travail des femmes à la campagne pendant la Grande Guerre »- Ronan Richard (Université de Rennes 2), « Le travail des internés, l’exemple du dépôt de Guérande »

– Alexandre Sumpf (Université de Strasbourg, Arche), « Encore un effort ! Les invalides de guerre au travail, Russie (1915-1918) »

– Li Ma (Université du Littoral Côte d’Opale), « Les travailleurs chinois en France pendant la Grande Guerre »

 

Vendredi 24 mai après-midi : « À l’usine, à l’atelier et aux champs (2) »

Président de séance : Rémy Cazals (Université de Toulouse, Framespa)

– Alain Boscus (Université de Toulouse, Framespa), « Organiser scientifiquement le travail ? Carmaux et Decazeville entre 1914 et 1918 »

– Jean-Marc Olivier (Université de Toulouse, Framespa), « 1914-1918 : l’essor de l’industrie aéronautique européenne »

– François Bouloc (Université de Toulouse, Framespa), « Mettre à profit les acquis et le contexte : la firme Schneider dans la Grande Guerre »

– Maurice Carrez (Université de Strasbourg, IHEE), « Le Grand-Duché de Finlande comme base arrière de l’économie de guerre russe (1914-1917) »

 

Conclusion du colloque : Rémy Cazals (Université de Toulouse, Framespa)

 

Contact :  patrice.bernard@cg11.fr