Archives de catégorie : Bourses et prix

Bourse AFHE, Congrès WEHC, Kyoto 2015

L’AFHE, suite à l’assemblée générale du 1er décembre 2011, et par décision du Comité directeur du 19 mai 2014, a décidé d’attribuer deux bourses de 1000 euros chacune à deux étudiants/tes retenu-e-s pour présenter une communication lors d’une session du Congrès international d’histoire économique – WEHC qui aura lieu à Kyoto (Japon) en août 2015.
Les conditions pour être candidat/e à ces bourses :
– Etre inscrit/e en thèse de doctorat en vue de la rédaction d’un travail d’histoire économique francophone (toutes aires, toutes périodes, toutes disciplines concernées).
– Etre adhérent/e à l’AFHE en 2015 (tarif d’adhésion pour un/e étudiant/e : 20 €).
– Etre accepté/e à l’une au moins des sessions du WEHC de Kyoto.
– Bénéficier d’un financement complémentaire de l’Ecole doctorale et/ou du Centre de recherche de rattachement (les personnes bénéficiant d’un financement ANR pour se rendre à Kyoto sont priées de ne pas candidater).
– Ne pas avoir obtenu d’autre bourse portant uniquement sur le même objet (engagement sur l’honneur).
– S’engager à :
* Mentionner sur la page de titre de la présentation et de la communication écrite « Boursier de l’AFHE pour le WEHC Kyoto 2015 »
* Réaliser un bref compte-rendu du déroulement de sa session / du WEHC pour le site de l’AFHE sur hypotheses.org

Le dossier de candidature comprendra la copie de la carte d’étudiant, un CV, une brève lettre du directeur de recherches, et les documents relatifs à la session et à la communication acceptées. Il devra être adressé par voie électronique à Nicolas Marty (nicomar@univ-perp.fr), Cecilia d’Ercole (cecilia.dercole@ehess.fr) ou Patrice Baubeau (patrice.baubeau@orange.fr) le 31 décembre 2014 au plus tard.
Les dossiers seront examinés par le comité directeur de l’AFHE.
La décision sera notifiée aux candidats/tes après le comité de direction de l’AFHE, à la fin du mois de février 2015 au plus tard.

Histoire du conservateur des hypothèques en France

Chers collègues

Voici un appel à projet qui pourrait intéresser des étudiants titulaires d’un master 2 souhaitant engager un travail de doctorat dans le cadre d’un contrat.
Ce contrat serait porté en partenariat pour 36 mois (2014-2017) par l’Université d’Artois et l’Association des Conservateurs aux Hypothèques en vue de rédiger l’histoire du métier de conservateurs des hypothèques, défini en 1771 et disparu en 2012, en centrant l’analyse sur le 20e siècle et notamment après 1945.
Le conservateur était chargé de l’information sur les hypothèques et transactions opérées sur les biens immobiliers afin d’en sécuriser le marché. Leur statut était à la fois celui d’un fonctionnaire de rang élevé et d’un professionnel responsable sur ses propres fonds de toute erreur commise dans la publication des actes ou la transmission de l’information. Il s’agissait donc d’un métier discret mais central, touchant au marché immobilier, au droit de propriété, à l’organisation professionnelle et à de nombreux autres aspects de la vie économique et sociale
L’Association des Conservateurs aux Hypothèques dispose de nombreuses sources et de plus d’un millier de conservateurs en vie, prêts à se soumettre à une enquête  proposographique et à apporter tout leur soutien au candidat qui sera retenu. Les candidats doivent être titulaires d’un master 2 obtenu avec la mention bien ou très bien, (ces dernières seront privilégiées) sans condition d’âge et de nationalité. La filière d’origine du master est plutôt l’histoire économique contemporaine, mais les candidatures solides issues des filières juridiques et économiques, ou plus largement, des Sciences Humaines et Sociales, seront examinées avec intérêt
Les dossiers complets de candidature sont à adresser avant le mercredi 21 mai 2014 inclus au Centre de Recherches et d’Etudes Histoire et Sociétés (Université d’Artois, Arras) qui les examinera avant de les transmettre, classées, à l’Ecole doctorale qui pourra auditionner les candidats sélectionnés le jeudi 26 juin 2014 à Lille. Le résultat définitif sera rendu début juillet 2014 pour un engagement contractuel effectif à l’automne

Michel-Pierre Chélini
Pr. Histoire économique contemporaine, Université d’Artois

Appel à projet sous forme de contrat doctoral (2014-17) présenté en partenariat par 

l’Université d’Artois (Centre de Recherche et d’Etudes Histoire et Sociétés) et l’Association des Conservateurs des Hypothèques

Histoire du conservateur des hypothèques en France, un statut professionnel original sur le marché immobilier (1771-2012)

[L’analyse sera centrée sur le XXe siècle]

Présentation des Conservateurs des Hypothèques

Créé sous Louis XV, le métier de conservateur des hypothèques a pris fin en décembre 2012. Cette structure, parfois dénommée « bureau des hypothèques», était une institution administrative et fiscale du ministère des Finances (exactement de la direction générale des Impôts dans sa dénomination postérieure à 1948) et assurait l’information des tiers sur les opérations immobilières susceptibles de les intéresser. Initialement limitée jusqu’au milieu du XIXe siècle aux seules hypothèques (droit réel accessoire accordé à un créancier sur un immeuble en garantie du paiement d’une dette sans dépossession du propriétaire du bien), la publication s’est ouverte progressivement à l’ensemble des transactions qui, à titre onéreux puis gratuit, concernaient les immeubles afin de garantir la sécurité des transactions immobilières. La dernière grande réforme concernant la conservation des hypothèques date de 1955.

Il existait, partout en France, environ 350 bureaux de conservation des hypothèques, soit un peu moins que d’arrondissements, et les conservateurs présentaient un statut très particulier associant celui de fonctionnaires de rang élevé gérant la documentation foncière et immobilière pour le compte des usagers et celui de professionnels responsables sur leurs propres fonds vis-à-vis des usagers, des erreurs ou omissions commises lors de la publication des actes ou de la délivrance des renseignements.

Rapidement, les conservateurs se sont groupés en association, l’Association des Conservateurs des Hypothèques (1887), destinée à les représenter professionnellement et à mutualiser informations et risques. Forte de 1700 adhérents, dont certains ont connu l’évolution du métier depuis la Seconde guerre mondiale, l’Association propose aujourd’hui, en partenariat avec l’Université d’Artois, à un candidat doctorant la possibilité de réaliser l’histoire de la conservation des hypothèques en France, au moins depuis 1945, sous la forme d’un ouvrage historiographique de format académique, avec un état des lieux initial qui permettrait de comprendre les évolutions majeures intervenues depuis le XVIIIe siècle.

À travers l’histoire du conservateur des hypothèques, le projet croise des analyses du marché immobilier, du droit de la propriété, de la conjoncture des constructions immobilières (par exemple les reconstructions après les deux guerres mondiales) et d’une catégorie professionnelle très originale et hautement qualifiée, à l’interface de la haute fonction publique et des transactions immobilières.

Sources disponibles

Les sources disponibles sont extrêmement nombreuses :

–       archives du Centre des Archives Economiques et Financières, qui conservent les archives du Ministère des Finances (Savigny-le-Temple, 77 176), mais aussi archives propres des conservations des hypothèques, présentes dans toute la France et conservées, selon le cas, dans l’ancienne conservation même ou aux archives départementales

–       sources imprimées de l’Association des Conservateurs des Hypothèques, notamment la Revue de l’Association publiée depuis 1887

–       sources imprimées concernant le droit foncier et son évolution (la bibliographie disponible est largement recensée)

–       sources orales exceptionnelles : 1700 conservateurs vivants, prêts à être interviewés en direct ou par internet (prosopographie recommandée), prêts à rédiger des notes de synthèse ou des paragraphes précis sur l’histoire de la conservation ou leur propre expérience

Caractéristiques du contrat

Le doctorant contractuel est recruté par l’Université d’Artois. Le cofinancement du contrat sera assuré par l’Association des Conservateurs des Hypothèques (50%) et l’Université d’Artois (50%) pour une période de 36 mois. Le candidat s’engage à rédiger sa thèse de doctorat en trois ans, notamment sous la forme d’un ouvrage publiable par les soins de l’Association des Conservateurs des Hypothèques et à organiser si nécessaire une ou plusieurs journée(s) d’études sur le sujet.

Les candidats doivent être titulaires d’un master 2 obtenu avec la mention bien ou très bien, ces dernières seront privilégiées. La recevabilité des candidatures est conditionnée par l’inscription en thèse du candidat depuis moins de 6 mois (ne peuvent candidater que des personnes titulaires d’un master 2 et non encore inscrites en thèse), sans condition d’âge et de nationalité. La filière d’origine du master est plutôt l’histoire économique contemporaine, mais les candidatures solides issues des filières juridiques et économiques, ou plus largement, des Sciences Humaines et Sociales, seront examinées avec intérêt. Les candidats devront témoigner d’une aptitude avérée à la recherche (mémoire de recherche, publication). La localisation géographique des sources conduira le candidat à se déplacer en France (frais de déplacement pris en charge par l’association).

Les dossiers complets de candidature sont à adresser avant le mercredi 21 mai 2014 inclus au Centre de Recherches et d’Etudes Histoire et Sociétés (Université d’Artois, Arras) qui les examinera avant de les transmettre, classées, à l’Ecole doctorale qui pourra auditionner les candidats sélectionnés le jeudi 26 juin 2014 à Lille. Le résultat définitif sera rendu début juillet 2014 pour un engagement contractuel effectif à l’automne. Des renseignements complémentaires peuvent être obtenus en contactant directement les responsables du projet.

Responsable scientifique du projet : Michel-Pierre Chélini, Professeur d’histoire économique contemporaine (U. d’Artois) : mpierre.chelini@univ-artois.fr

Responsable administratif du projet : Olivier Rota, ingénieur de recherches CREHS, olivier.rota@univ-artois.fr

Adresses du CREHS : Web : http://crehs.univ-artois.fr/ Postale : Maison de la Recherche, 9, rue du Temple – BP 10665, F- 62030 ARRAS CEDEX

Bourses post-doctorales Cambridge

Voici l’appel à candidature pour 6 bourses postdoctorales (Research Associate) dans le cadre d’un projet ERC à l’Université de Cambridge. Le profil RA 2 (ci-dessous en rouge) s’adresse à des spécialistes de l’histoire de l’économie moderne (16e-17e siècles)
Bonne réception
Cecilia D’Ercole
Further Information
Job title
Research Associate: Crossroads of Knowledge in Early Modern England: the Place of Literature
Grade
7
Salary range
£28,132 – £36,661
Staff Group
Research
Department / Institution
Faculty of English and CRASSH
Project Summary
Role-specific information
This project uncovers the interface between imaginative literature and epistemology in its wider sense in early modern England (1500-1700). This period of intense literary production also saw the cultural forces of humanism and the Reformation collide; crucial shifts in the law; scientific advancement; and dramatic expansion in trade and travel. At stake across the board was knowledge: its theories and technologies, its excitements and anxieties. We examine intersections between literary forms and apparently disparate areas of thinking about ways of knowing; at the same time, we remain attentive to the thresholds between these more explicitly epistemic disciplines. Research is to be organised along the four disciplinary strands in the first four years, with literary intervention as a running thread.
 theology
 natural philosophy
 economic thinking
 law
The final year will consolidate the project with specific events.
Subsequent disciplinary segregation has obscured the understood relations among these disciplines: epistemic transactions vital to the experiences of knowledge and belief which so deeply vexed and shaped the period’s thought. To recover the multiple frame against which this culture articulates its conceptions of knowledge, we read these fields as coeval but distinct, and attend to both affinity and difference, complicity and critique. We grapple with the methods of each discipline; in our deployment of literary engagements, we do not posit literature as ethically superior but as methodologically productive for this enquiry. Through the thematic foci of knowing and knowingness, doubt and unknowing, we aim to recover a so-far uncharted history of the blind spots of knowledge, thereby rewriting the story of early modern epistemology.
The findings of the project team will be disseminated to a scholarly audience and the wider public through monographs, volumes of essays, a critical edition of primary material across the relevant disciplines, an exhibition, conferences and colloquia, and a project website. The project is based jointly at the Faculty of English and CRASSH; the latter also co-hosts Dr Alexander Marr’s ERC project, Genius before Romanticism: Ingenuity in Early Modern Art and Science.
Download a Project Description here.
HR7 Further Information, Version 5, 29/06/13 Page 1 of 6
Job Description and Key Responsibilities
Each post-doc will research the particular strand for which they have been appointed, while simultaneously working towards their own monographs and articles on aspects of early modern ways of knowing. Fifty percent of each RA’s time will be spent on research tasks directed by the PI, the remaining fifty percent will be spent on their individual publications. The RAs will be expected to participate in weekly reading groups and work-in-progress meetings, and in all project events. They will assist the PI in the organisation of project activities such as conferences, colloquia, hosting visitors, and the exhibition. They will be expected to share in the responsibility of editing project outputs, to contribute relevant content for the project’s website and databases, and to have completed a draft of their monograph and/or articles by the project’s end date.
Person Profile
This section details the knowledge, skills and experience we require for the role.
Education & qualifications
A good first degree and a PhD in a relevant field of research, which must have been awarded by the start of the post.
Specialist knowledge & skills
• RA 1: specialist in early modern English theology, with a focus on theological uncertainties.
 RA 2: specialist in 16th-17th-century economic history, with an interest in insurance, risk and betting. Focused on England but a familiarity with Continental developments, and a knowledge of Italian/Dutch, would be an advantage.
• RA 3: specialist in natural philosophy and any aspect of the arts (ideally, literature, and/or the visual arts) in Renaissance England and Europe.
Familiarity with current digital humanities research and technology may be an advantage.
Language Skills
• Fluency in English is required.
• Reading proficiency in Latin is highly desirable.
• Reading proficiency in at least one modern European language, especially Italian and/or Dutch, is desirable.
Interpersonal & communication skills
• Evidence of ability to organise and participate in collaborative research initiatives/projects.
• Evidence of ability to present research findings to a scholarly audience.
Additional information
• The RA is expected to conduct the majority of their research in Cambridge, but must be willing to travel to European and US libraries and archives where relevant to the project’s research/dissemination of research results.
Terms and Conditions
Location
The RAs will be based at the Faculty of English.
HR7 Further Information, Version 5, 29/06/13 Page 2 of 6
Working pattern
50% of time will be devoted to project research tasks as directed by the PI, 50% will be spent on individual monograph projects and other publications.
Hours of work
Your appointment is full time. There are no conditions relating to hours and times of work but you are expected to work such hours and days as are reasonably necessary for the proper performance of your duties. Your times of work should be agreed between you, the PI and your head of institution.
Length of appointment
4.5 years from the RA’s start date but not later than project end date of September 2019.
Probation period
Six months
Annual leave
Full-time employees are entitled to annual paid leave of 6.6 weeks (or 33 days for those working full time), plus public holidays.
Pension eligibility
Universities Superannuation Scheme (USS
Pensions Scheme.
Pension scheme details are available on our web pages at: http://www.admin.cam.ac.uk/offices/pensions/schemes.html. Information about the legal requirement for the University to automatically enrol its eligible jobholders into a qualifying workplace pension scheme from 1 March 2013 is available at: http://www.admin.cam.ac.uk/offices/pensions/autoenrolment/.
Retirement age
The University does not operate a retirement age for assistant staff/research staff/unestablished academic staff/unestablished academic-related staff OR For established academic and academic-related staff, the University operates a retirement age which is at the end of the academical year in which the University officer reaches the age of 67.
Pre-employment Check Requirements
We have a legal responsibility to ensure that you have the right to work in the UK before you can start working for us. If you do not have the right to work in the UK already, any offer of employment we make to you will be conditional upon you gaining it. If you need further information, you may find the Right to Work page within the ‘Applying for a job’ section of the University’s Job Opportunities pages helpful (please see http://www.jobs.cam.ac.uk/right/have/).
Application Process
Applications should be made via the online system by 30 April 2014, and should include:
• Curriculum vitae, uploaded as a PDF file. Proficiency in languages must be indicated.
• A statement of suitability for the position (cover letter) typed directly into the field DESCRIPTION,
not exceeding 2,000 words.
• A Proposal for a Monograph on early modern ingenuity, commensurate with the project’s scope and aims, uploaded as a PDF file. The proposal, which should not exceed 2,000 words, should indicate suitability for the project, contribution to the field, resources to be used, and research skills required for completion. It should include a short bibliography and plan for completion of the monograph by the end-date of the RA position.
HR7 Further Information, Version 5, 29/06/13 Page 3 of 6
• A Sample of Writing, uploaded as a PDF in the field indicated, of no more than 10,000 words. This should be the work that best indicates the candidate’s suitability for this project. The writing sample may be published work, a chapter from the applicant’s thesis, or an unpublished essay/article.
• Completed form CHRIS 6, Parts 1 & 3 only, uploaded as a PDF in the Additional Material field.
• The names and contact details of two referees who are familiar with applicant’s work, and who must submit confidential academic references via the online system by the closing date. It is the candidates’ responsibility to ensure that letters of reference are received by the deadline.
Interviews are planned for the week of 23 June 2014.
Shortlisted candidates invited for interview will be informed by 16 June 2014. We regret that we will only contact shortlisted candidates. Informal enquiries may be directed to the project leader: Dr Alexander Marr (ajm300@cam.ac.uk). Information about the application process may be directed to the Administrator, Catherine Hurley (ch335@cam.ac.uk).
General Information
The University of Cambridge
The University of Cambridge is one of the world’s oldest and most successful Universities, with an outstanding reputation for academic achievement and research. It was ranked first in the 2011 QS World University Rankings and its graduates have won more Nobel Prizes than any other university in the world. The University comprises more than 150 departments, faculties, schools and other institutions, plus a central administration and 31 independent and autonomous colleges.
The University and the Colleges are linked in a complex historical relationship. The Colleges are self- governing, separate legal entities which appoint their own staff. They admit students, provide student accommodation and deliver small group teaching (supervisions). The University awards degrees and its faculties and departments provide lectures and seminars for students, determine the syllabi for teaching and conduct research.
There is much more information about the University at http://www.cam.ac.uk/univ/works/index.html which we hope you will find helpful.
What the University can offer you
One of our core values at the University of Cambridge is to recognise and reward our staff as our greatest asset. We realise that it’s our people who have built our outstanding reputation and that we will only maintain our leading position in the academic world by continuing to attract and retain talented and motivated people. If you choose to come and work with us, you will find that we offer:
• Excellent benefits – You will be eligible for a wide range of competitive benefits and services, including numerous discounts on shopping, health care, financial services and public transport. We also offer defined benefits pension schemes and tax-efficient bicycle, car lease and charity-giving schemes.
We will help you balance your home and work life by providing you with generous annual leave entitlement and procedures for requesting a career break or flexible working arrangements if you need them. You will also have access to a range of well-being support services, including in-house Occupational Health and Counselling services. If you have childcare responsibilities, you may also benefit from the enhanced maternity/adoption pay, two nurseries and a holiday play scheme that we provide.
We are keen to welcome new employees from other parts of the UK and other countries to Cambridge. If you will be relocating to Cambridge on a centrally funded appointment of two years or more, you may be
HR7 Further Information, Version 5, 29/06/13 Page 4 of 6
eligible for our relocation expenses scheme. The University Accommodation Service will also be available to help you find suitable rented accommodation and to provide advice on renting arrangements and local facilities, if required. In addition, certain academic and academic-related appointments are eligible for the Shared Equity Scheme which offers financial assistance with the purchase of living accommodation. You may find the pages at www.internationalstaff.ac.uk helpful in planning a relocation.
• A welcoming and inclusive environment – We will help you settle into your new role and working environment through a central University induction event, local induction activities and our online induction package. Where appropriate to your role, you will have a probation period to provide a supportive framework for reviewing your progress and discussing your training and development needs.
If you are relocating to Cambridge, you and your family will be welcome to attend the Newcomers and Visiting Scholars Group, which provides an opportunity to find out more about Cambridge and meet other people new to the area.
• Extensive development opportunities – The encouragement of career development for staff is one of the University’s core values. We put this into practice through various services and initiatives, including:
– A wide-range of training courses and online learning packages.
– The Staff Review and Development (SRD) Scheme, which is designed to enhance work effectiveness
and facilitate career development post-probation.
– Leave for career and personal development, including long-term study leave for assistant staff and
sabbatical leave for academic staff.
– The CareerStart@Cam programme, which supports assistant staff roles without higher education
qualifications to develop their skills, experience and qualifications. Assistant staff may also apply for
financial assistance for study which results in a qualification.
– Reduced staff fees for University of Cambridge graduate courses.
– The opportunity to attend lectures and seminars held by University departments and institutions.
– Policies and processes dedicated to the career development of researchers and the implementation of
the principles of the Concordat, which have led to the University being recognised with an HR Excellence in Research Award by the European Commission.
You can find further details of the benefits, services and opportunities we offer can be found in our CAMBens Employee Benefits web pages at http://www.admin.cam.ac.uk/offices/hr/staff/benefits/. A range of information about living and working in Cambridge is also available to you within the University’s web pages at http://www.jobs.cam.ac.uk/ and http://www.admin.cam.ac.uk/offices/hr/staff/.
Equality of Opportunity at the University
We are committed to a proactive approach to equality, which includes supporting and encouraging all under- represented groups, promoting an inclusive culture and valuing diversity. We make selection decisions based on personal merit and an objective assessment against the criteria required for the post. We do not treat job applicants or members of staff less favourably than one another on the grounds of sex (including gender reassignment), marital or parental status, race, ethnic or national origin, colour, disability (including HIV status), sexual orientation, religion, age or socio-economic factors.
We have various diversity networks to help us progress equality; these include the Women’s Staff Network, the Disabled Staff Network, the Black and Minority Ethnic Staff Network and the Lesbian, Gay, Bisexual and Transgender Staff Network. In addition, we were ranked in the top 100 employers for lesbian, gay and bisexual (LGB) staff in Stonewall’s Workplace Equality Index 2013 and we hold an Athena SWAN bronze award at organisation level for promoting women in Science, Technology, Engineering and Medicine.
Information if you have a Disability
We welcome applications from individuals with disabilities and are committed to ensuring fair treatment throughout the recruitment process. Information for disabled applicants is available at http://www.admin.cam.ac.uk/offices/hr/staff/disabled/.
HR7 Further Information, Version 5, 29/06/13 Page 5 of 6
We will make adjustments to enable applicants to compete to the best of their ability wherever it is reasonable to do so, and, if successful, to assist them during their employment.
We encourage applicants to declare their disabilities in order that any special arrangements, particularly for the selection process, can be accommodated. Applicants or employees can declare a disability at any time. If you wish to discuss any special arrangements connected with a disability, please contact the Administrator, who is responsible for recruitment to this position, on 01223 760490 or by email on ch335@cam.ac.uk. Alternatively, you may contact the HR Business Manager responsible for the department you are applying to via hrenquiries@admin.cam.ac.uk.
HR7 Further Information, Version 5, 29/06/13 Page 6 of 6

Bourses d’études de l’Association pour l’histoire des chemins de fer

L’AHICF (Association pour l’histoire des chemins de fer) propose pour l’année 2014-2015 des BOURSES d’ETUDES.

Date limite de réception des candidatures: 12 novembre 2014.

Les conditions d’attribution, le calendrier des candidatures, le règlement
et des suggestions de thèmes de recherche sont à la disposition des
directeurs de travaux et des étudiants sur la page:
http://www.ahicf.com/bourses-d-etudes-de-l-ahicf.html

ORIENTATION GENERALE
L’appel à candidature est ouvert à toutes les disciplines des sciences
humaines et sociales.
1-L’AHICF admet uniquement la candidature des étudiants dont le parcours de
recherche a pour objectif la rédaction d’un mémoire.
Ce mémoire doit remplir deux conditions :
le mémoire doit être le résultat d’un travail de recherche sur sources
originales
son sujet doit présenter une dimension historique.
Le Comité scientifique de l’AHICF accepte donc les candidatures des
étudiants inscrits :
en Master 1, pourvu que l’année de M1 donne lieu à la rédaction d’un
mémoire de recherche répondant aux deux conditions ci-dessus ;
en Master 2 option recherche, pourvu que l’année de M2 donne lieu à la
rédaction d’un mémoire de recherche répondant aux deux conditions ci-dessus;

en doctorat (quelle que soit l’année d’inscription).

Par ailleurs, les diplômes d’ingénieur, les Master professionnels comportant
un projet en rapport avec la mise en valeur du patrimoine ferroviaire
(architecture, aménagement, gestion du patrimoine, tourisme…) et donnant
lieu à un rapport ou mémoire pourront être soutenus, pour autant que ce
dernier réponde aux conditions ci-dessus.

2- L’AHICF examine en priorité les projets de recherche portant sur un sujet
proposé par son comité scientifique, mais ne limite pas son aide aux
étudiants qui les choisissent et n’exclut a priori aucun thème de recherche
portant sur les transports par rail (internationaux, nationaux, régionaux,
locaux, urbains – métros et tramways).

DOSSIER DE CANDIDATURE
Voir http://www.ahicf.com/bourses-d-etudes-de-l-ahicf.html
L’AHICF ne fournit pas de formulaire à remplir.
Le dossier complet doit parvenir à l’association avant le 12 novembre 2014 pour l’année 2014-2015.
Un SEMINAIRE DES ETUDIANTS BOURSIERS est ouvert à tous, candidats, étudiants en cours de convention, anciens étudiants. Il permet la présentation des sources, des travaux en cours, des résultats des travaux soutenus.

Il aura lieu en 2014 LE 17 JUIN 2014 à l’AHICF, 9, rue du Château-Landon,
F-75010 PARIS (sur inscription).

AHICF – Association pour l’histoire des chemins de fer / French Railway
Historical Society – 9, rue du Château-Landon, F-75010 PARIS – Tél. / Phone:
+33(0)1 5820 51 01 – Fax: +33(0)1 5820 5189 – contact@ahicf.com –
www.ahicf.com

Prix CILAC/Jeune chercheur en patrimoine industriel, scientifique et technique 2013

RAPPEL

 

Cher(e)s collègues,


Je vous remercie de transmettre cette information aux étudiants susceptibles d’être intéressés.

Bien cordialement
Florence Hachez-Leroy
Vice-présidente du CILAC

—————–
Institué en 2011, le « Prix Cilac/Jeune chercheur en patrimoine industriel » est un encouragement à la recherche, à la valorisation et la prise d’initiatives innovantes dans le domaine du patrimoine industriel. Il a pour vocation de rendre compte de la vitalité de l’enseignement et de la recherche, théorique et appliquée, dans le vaste champ du patrimoine industriel, scientifique et technique.

 

Ouvert aux étudiants de toutes disciplines, de niveau Master 1 et 2, Recherche et Professionnel, et aux doctorants, ce prix vise à promouvoir des travaux innovants, en cours ou récemment achevés, dans le domaine du patrimoine industriel, par leur méthodologie, leur objet, leur mise en œuvre et/ou leur forme finale.
Il s’adresse aux étudiants dans les domaines des sciences humaines et sociales, des sciences de l’ingénieur, de l’architecture, de l’urbanisme et des arts plastiques, de niveau Master 1 et 2 et doctorat.

Date limite d’envoi des dossiers de candidature 28 octobre 2013

par voie électronique au CILAC : cilac@wanadoo.fr. ou à l’adresse postale : CILAC – BP 20115 – 75261 Paris Cedex 06.

L’édition 2013 du Prix Cilac/Jeune chercheur donnera lieu à une journée d’étude

le 13 décembre 2013

à la Cité de l’architecture & du patrimoine, à Paris

avec le soutien d’EDF

dans le cadre du Forum des associations du patrimoine industriel

Le dossier doit comporter :

  • Le titre du projet/travail et son résumé (15 lignes)
  • Un poster format A0 (80×115 cm) sous forme électronique
  • Le CV et la copie de la carte d’étudiant
  • Le cas échéant, le mémoire ou résultat final correspondant

 

Le concours comprend trois étapes :

  1)    Première étape, 28 octobre 2013 : constitution d’un dossier de présentation et d’un projet de poster

Les candidats doivent constituer un dossier de présentation et un projet de poster format au format A0 (80×115 cm) récapitulant leur travail d’une façon synthétique et efficace, en employant les ressources de la photographie, du graphisme, etc.

§ 8 novembre 2013 : Les candidats recevront une réponse définitive.

§ 3 décembre 2013 : les candidats retenus pour faire une intervention devront faire parvenir le texte final de leur communication, ainsi que le diaporama, par voie électronique au CILAC : cilac@wanadoo.fr pour (format .doc et .ppt)

  2)    Deuxième étape, 13 décembre 2013 : participation à la journée d’étude, présentation publique du projet

Le CILAC finance la venue à Paris des étudiants dont la candidature sera retenue sur dossier afin de présenter leurs travaux et de débattre avec des spécialistes de ces questions. Les communications feront éventuellement l’objet d’une publication dans L’Archéologie industrielle en France.

Cette aide constitue le premier encouragement donné par le CILAC aux étudiants.

La présentation se fera sous la forme d’une présentation orale de 20 minutes, avec diaporama, pendant laquelle les candidats exposeront leur travail.

Parallèlement, les Posters seront exposés dans la salle de l’auditorium de la Cité de l’architecture & du patrimoine. Une séance d’échanges devant les posters est prévue.

  3)    Troisième étape : délibération du jury et remise du prix

Les lauréats dans chacune des deux catégories Recherche et Recherche appliquée se verront remettre à l’issue de la journée un prix d’un montant de 500 euros qui s’ajoute à la prise en charge de leurs frais de participation à la journée d’étude et de réalisation du poster.

Le jury prendra en compte le dossier, la présentation orale, la qualité des échanges et du débat avec les candidats et celle du poster pour décerner les prix.

Les dates à retenir:

  • 28 octobre : envoi du dossier de candidature
  • 8 novembre : présélection et réponse du jury
  • 3 décembre : envoi du texte final de leur communication et du diaporama
  • 13 décembre : journée d’étude à la Cité de l’architecture & du patrimoine et remise du prix

AHICF/Accueil jeunes chercheurs et présentation sources 29 novembre 2013

L’AHICF propose aux étudiants et jeunes chercheurs qui souhaitent travailler
sur le domaine ferroviaire et en particulier à ceux qui auront soumis leur
candidature à une bourse de recherche de l’Association pour l’année
universitaire en cours (voir: www.ahicf.com, rubrique « activités », page
« bourses d’études », date limite: 12 novembre 2013) de découvrir ou
approfondir leur connaissance des ressources disponibles et des fonds
documentaires proposés par l’AHICF,

Le vendredi 29 novembre de 9 h 30 à 12 h 30 à l’Association pour l’histoire
des chemins de fer – 9, rue du Château-Landon, F-75010 PARIS, 4e étage.

A cette occasion seront présentés le programme scientifique de l’AHICF
2013-2018, les programmes de recherche, de publication, de collecte
d’archives orales, d’expositions conduits par l’équipe de l’AHICF.

Merci de vous inscrire à : contact@ahicf.com avant le 25 novembre 2013 en
précisant votre nom, domaine de recherche, discipline et travail en cours.

AHICF – Association pour l’histoire des chemins de fer / French Railway
Historical Society – 9, rue du Château-Landon, F-75010 PARIS – Tél. / Phone:
+33(0)1 5820 51 01 – Fax: +33(0)1 5820 5189 – contact@ahicf.com –
www.ahicf.com

Appel à candidatures bourses post-doctorales Fernand Braudel-IFER

J’ai le plaisir de vous annoncer la publication du nouvel appel à candidatures des bourses de recherche postdoctorales en sciences humaines et sociales dans le cadre du programme « Fernand Braudel-IFER » de la Fondation Maison des Sciences de l’Homme.   Les détails de cette offre apparaissent à la page :   http://www.msh-paris.fr/recherche/bourses-de-recherche-post-doctorales/bourses-fernand-braudel-ifer/appel-septembre-2013/
Je vous remercie de bien vouloir diffuser cet appel auprès de tous les intéressés. 

—————————————–

Dear Sirs,

I would like to inform you of the opening of the new call for applications for the Fernand Braudel-IFER post-doctoral fellowships in the social and human sciences of the Fondation Maison des Sciences de l’Homme (Paris).

http://www.msh-paris.fr/en/research/mobility/fernand-braudel-ifer-fellowships/call-september-2013/

Please circulate this page to your networks.

——————————————

Estimados señores,

La Fundación Maison de sciences de l’homme (FMSH Paris) y la comunidad europea abren la 6a convocatoria del programe de becas postdoctorales Fernand Braudel-IFER. El propósito del programa de becas es fomentar la movilidad postdoctoral y está destinado a investigadores en ciencias sociales y humanas, franceses (outgoing) y de todos los otros países del mundo (incoming).         La convocatoria aparece en la siguiente dirección internet:

http://www.msh-paris.fr/sp/investigacion/becas-de-investigacion-posdoctoral/becas-fernand-braudel-ifer/convocatoria-septiembre-2013/   Le agradecería que difundiera esta información.   Atentamente,

Cécile d’Albis


Programme Europe & Franco-allemand
Bourses Fernand Braudel-IFER outgoing & DAAD/FMSH
Ateliers Trilatéraux Villa Vigoni
Tél.: +33 1 49 54 21 87
Fax: +33 1 49 54 21 33
190, avenue de France

75648 Paris cedex 13

Résultats de la 15e édition du prix d’histoire François Bourdon

C O M M U N I Q U E

 

Résultats de la 15 édition du prix d’histoire François Bourdon

“Techniques, entreprises et société industrielle”

 

 

 

Pour sa quinzième édition le prix d’histoire de l’Académie François Bourdon-Le Creusot et de la Fondation Arts et Métiers : « François Bourdon, Techniques, entreprises et société industrielle », doté d’une somme de 1 500 €., a été attribué à

 

Jessica Dos Santos pour sa thèse L’utopie en héritage. La Société du Familistère de Guise, de la mort de Jean-Baptiste Godin à la dissolution de l’Association (1888-1968), thèse de doctorat en histoire, Université Charles de Gaulle-Lille

Le prix jeune chercheur doté d’une somme de 750 €, a été attribué à

Rémi Laroere pour son mémoire La fabrique de dentelle Surrel à Craponne (1853-1914), mémoire de Master Culture, Territoire et Patrimoine, Université Blaise Pascal-Clermont II

 

 

                Cette année encore les membres du jury se félicitent de la diversité des écrits reçus qui permet au prix d’histoire François Bourdon de s’ancrer plus fortement encore dans l’ensemble des domaines de l’histoire industrielle et des entreprises et plus généralement de la société industrielle.

Comme le veut le principe du prix, le quinzième jury était composé d’industriels et d’universitaires. Participaient à ce jury mesdames Claudine Cartier, Conservateur général honoraire du patrimoine, Anne Dalmasso, professeur d’histoire à l’Université de Grenoble , Anne-Françoise Garçon professeur d’histoire à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne  et Dominique Varinois, IA-IPR, rectorat de Bordeaux; messieurs Antoine de Badereau, ingénieur centralien ; Gérard Chrysostome, ingénieur centralien ; Jean-Claude Daumas, professeur à l’Université de Franche-Comté, Membre senior de l’Institut universitaire de France ; François Labadens, ancien secrétaire général d’USINOR ; Paul Lacour, ancien directeur de Wendel-Participations ; Philippe Mioche, professeur d’histoire Aix-Marseille Université, chaire Jean Monnet de l’histoire de l’intégration européenne ; Philippe Raulin, ingénieur des Ponts et Chaussées, ancien secrétaire général de FRAMATOME ; Olivier Raveux, chargé de recherche au CNRS-UMR Telemme ; Serge Wolikow, professeur d’histoire émérite à l’Université de Bourgogne;

 

Jessica Dos Santos L’utopie en héritage. La Société du Familistère de Guise, de la mort de Jean-Baptiste Godin à la dissolution de l’Association (1888-1968)

 

Lorsqu’il meurt en 1888, Jean-Baptiste Godin lègue à ses ouvriers un héritage multiforme : une entreprise florissante au fonctionnement semi-coopératif, un ensemble architectural original garant d’une vie en communauté, un système social et éducatif complet. Pour ses successeurs, il s’agit dès lors de s’approprier l’ensemble de cet héritage et de le conserver intact, en dépit des évolutions économiques et sociales. Entre l’attachement à la tradition, les contraintes de la concurrence et le progrès des droits sociaux, la Société du Familistère de Guise peine cependant à trouver son équilibre. Si la mémoire de Godin reste l’élément central d’une identité commune, elle ne suffit pas à maintenir la cohésion d’une association ouvrière qui choisit de se dissoudre, poussée par les difficultés économiques, en plein cœur du mouvement social de mai 1968.

Jessica Dos Santos est agrégée d’histoire, enseignante au Lycée Louis Pasteur de Somain (59).

 

Rémi Laroere La fabrique de dentelle Surrel à Craponne (1853-1914)

                La dentelle constitue, jusqu’au début du XXe siècle au moins, l’un des symboles de l’industrie du luxe à la française. Craponne constitue l’un des principaux centres de production de dentelles en France au sein de la fabrique de Haute-Loire au XIXe siècle, et encore au début du XXe siècle. L’étude de ce secteur dentellier, permise par des archives privées rares dans ce secteur d’activité, laisse entrevoir un ensemble productif éclaté mettant en scène tout une microsociété montagnarde.

Au sein de ce centre de production, les fabriques de dentelles Surrel ont su tirer profit de l’héritage d’une organisation productive rurale pour intégrer les réseaux commerciaux mondiaux en pleine expansion. Organisé du local au global autour des dentellières et du fabricant, ce système doit faire face aux évolutions perpétuelles de la demande dans le secteur de la mode.

Par l’importance et la longévité de son activité, la famille Surrel illustre encore aujourd’hui la production craponnaise de dentelles dans ses plus beaux jours. La construction de ce modèle est le fruit de stratégies économiques et sociales réfléchies à l’échelle locale et sur les marchés internationaux du secteur dentellier.

 

Rémi Laroere termine actuellement un master professionnel en Action culturelle à l’Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand

 

 

Ivan Kharaba

Directeur

 

Académie François Bourdon

Cour du Manège-Château de la Verrerie

BP 60031

71201 Le Creusot Cedex

Tél. : 03 85 80 81 51

www.afbourdon.com

allocations de recherches universitaires proposées par la Banque de France

Bonjour

 

Merci de bien vouloir diffuser à l’ensemble de vos abonnés le règlement relatif aux allocations de recherches universitaires proposées par la Banque de France afin qu’ils puissent éventuellement postuler à l’attribution d’une de ces allocations. 

Avec nos remerciements

Dominique Paraingaux

Secrétariat Général

Direction de la Communication

Service du Patrimoine Historique et des Archives

10-1069

01.42.92.53.96

 

QJ Avant d’imprimer, Pensez à l’environnement

Direction de la Communication

         SPAHI

Miission historique

ALLOCATIONS DE RECHERCHES UNIVERSITAIRES

RÈGLEMENT  

1. Conditions de candidature

La Mission historique de la Banque de France propose des allocations de recherche en histoire qui s’adressent à des étudiants régulièrement inscrits en mastère 1 ou 2, en thèse ou en année post-doctorale et relevant des disciplines suivantes : histoire, sociologie, sciences politiques, sciences économiques, droit et gestion.

2. Montants

Ces allocations, d’une durée d’un an, renouvelables dans le cas d’une inscription en thèse, sont d’un montant de 1 500 euros et 3 000 euros. Ces sommes sont imposables. Elles sont versées en deux fois selon le calendrier suivant :

§  mastère : 750 euros en février, 750 euros à la soutenance du mastère 2 ;

§  thèse : 1 500 euros en février, 1 500 euros au 31 juillet sur présentation d’un état des recherches et des premiers résultats obtenus au cours de l’année écoulée.

§  Année post-doctorale : 1 500 euros en février, 1 500 euros au 31 juillet sur présentation d’un état des recherches et des premiers résultats obtenus au cours de l’année écoulée.

3. Critères de sélection des dossiers et modalités d’attribution des allocations

Les sujets de recherche devront revêtir une dimension historique.

Ils comporteront une exploitation précise des sources d’histoire de la Banque de France, conjointement à l’exploitation de toute autre source pouvant nourrir le sujet.

Les sujets proposés seront jugés en fonction de leur pertinence scientifique : nouveauté du sujet, originalité de la démarche et prise en compte de l’état de la question et des travaux historiques déjà existants dans le champ de recherche choisi.

La qualité des travaux déjà menés sera également déterminante.

Les candidats s’engagent à ne bénéficier d’aucune autre aide ou allocation attribuée par la Banque de France au cours de la même année universitaire, et à mentionner sur leur mémoire ou thèse, le bénéfice d’une allocation de la Mission historique de la Banque de France.

4. Composition des dossiers de candidature

Les dossiers de candidature comporteront les éléments suivants :

 

A. pour une allocation de mastère :

a) un curriculum vitae (incluant l’ensemble du cursus universitaire) établi sur le modèle fourni en annexe 1

b) un certificat de scolarité attestant de l’inscription universitaire en mastère 1 ou 2

c) un projet de recherche (5 pages maximum) indiquant avec précision :

    le sujet et le directeur de la recherche ;

    les sources (imprimées, manuscrites ou orales) ;

    un état de la question sous la forme d’une bibliographie critique et d’une amorce de problématique (en M1) ou le mémoire de M1 (dans le cas d’une inscription en M2).

d) la fiche de renseignements fiscaux remplie sur le modèle fourni en annexe 2

e) un RIB

 

B. pour une allocation de thèse ou d’année post-doctorale

 a) un curriculum vitae (incluant l’ensemble du cursus universitaire) établi sur le modèle fourni en annexe 1

 b) un certificat de scolarité attestant de l’inscription universitaire en thèse

 c) un projet de recherche (5 pages maximum) indiquant avec précision :

    le sujet et le directeur de la recherche ;

    les sources (imprimées, manuscrites ou orales) ;

    un état de la question sous la forme d’une bibliographie critique ;

    un état des premiers résultats dans le cas d’une thèse déjà inscrite.

d) éventuellement un exemplaire du mémoire de Mastère ou de thèse de doctorat.

e) la fiche de renseignements fiscaux remplie sur le modèle fourni en annexe 2

f) un RIB

 

5. Calendrier de la procédure d’attribution

Les dossiers de candidature 1 peuvent être téléchargés sur le site internet de la Banque de France à l’adresse suivante :

http://www.banque-france.fr/fileadmin/user_upload/banque_de_france/publications/pdf/reglement_allocations_recherche.pdf

Tous renseignements peuvent être obtenus par courriel : 1069-historique-ut@banque-france.fr.

Les dossiers complets au format électronique (pdf) devront être retournés avant le 22 novembre 2013 à l’adresse électronique ci-dessus.

Les dossiers seront examinés par le Conseil scientifique de la Mission historique, composé d’universitaires, de chercheurs et de responsables de la Banque au cours du mois de janvier 2014

Les candidat(e)s retenu(e)s seront averti(e)s par courrier fin janvier 2014.

 

ANNEXE 1

 

 

Mission historique – Banque de France

allocation universitaire

 

 

 

 

Fiche de renseignements universitaires

 

Diplôme en cours faisant l’objet de la présente demande d’allocation (rayer les mentions inutiles)

MASTERE                          DOCTORAT                               ANNEE POST-DOCTORALE.

 

 

 

 

Nom : ………………………………………………………………………………………………………………………..

 

Prénom :…………………………………………………………………………………………………………………….

 

Date de naissance : …….. …………………………………………………………………………..

 

Adresse personnelle : ……… ………………………………………………………………………..

Téléphone domicile : …….. …………………………………………………..……………………..

Téléphone portable : ……… …………………………………………………………………………

Téléphone travail : …….. ……………………………………………………………………………

Fax : …… …………………………………………………………………………………………….

 

Adresse Internet : …….. ……………………………………………………………………………..

 

Diplômes obtenus (date, lieu, mention éventuelle)

Licence : .. …………………………………………………………………………………………………………………

 

Mastère 1 : ……………….. ……………………………………………………………………………

 

Mastère 2 : ……………….. ……………………………………………………………………………

 

Doctorat : …………………………………………………………………………………………………………………..

 

 

ANNEXE 2

Mission historique – Banque de France

allocation universitaire

Fiche de renseignements fiscaux

 

Nom :……. ……………………………………………………………………………………………

 

Prénom : ……. ……………………………………………………………………………………….

 

Date de naissance : …….. …………………………………………………………………………..

 

Lieu de naissance : ……… …………………………………………………………………………..

 

Adresse personnelle : ……….. ………………………………………………………………………

 

N° de Sécurité Sociale : ……….. ……………………………………………………………………

 

 

Merci de bien vouloir joindre un relevé d’identité bancaire ou postal
à l’envoi de votre dossier de candidature

Bourses de recherche vers l’Allemagne (été 2013)

Institut français d’histoire en Allemagne

Chères et chers collègues,

Je me permets de vous rappeler que l’Institut français d’histoire en Allemagne de Francfort attribue des bourses d’aide à la mobilité de moyenne durée pour un séjour situé autour ou au cours de l’été 2013.

La première, intitulée « Bourse Robert-Mandrou », du nom du fondateur de la Mission Historique Française en Allemagne à Göttingen en 1977, devenue IFHA en 2009, et dotée d’un montant de 1500 euros, est destinée à soutenir des étudiants de doctorat (y compris des titulaires d’un mastère débutant une recherche doctorale en cours d’inscription pour l’automne 2013) travaillant sur des questions d’histoire allemande ou franco-allemande et prévoyant un séjour en archives ou en bibliothèque dans toute l’Allemagne ou l’espace germanophone autour ou au cours de l’été 2013.

La seconde, intitulée « Bourse Gabriel-Monod », dotée d’un montant de 1800 euros s’adresse aux chercheurs et collègues postdoctorants et obéit aux même modalités de candidature et de séjour que la précédente.

La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 30 avril 2013 pour les deux bourses.

Vous en trouverez l’appel à candidatures en pièce attachée ainsi que sur le site de l’IFHA : http://www.ifha.fr/spip.php?article108#moyennes

Nous vous serions très reconnaissants de bien vouloir en assurer une publicité aussi large et ciblée que possible auprès de vos étudiants, jeunes chercheurs et collègues.
Par ailleurs, nous profitons de ce courriel pour vous inviter à rappeler dans le même temps à ces étudiants et chercheurs intéressés que l’IFHA attribue tout au long de l’année et « au fil de l’eau » des bourses de courte durée.

Avec nos meilleurs remerciements et nos fidèles et cordiales salutations.

Pierre Monnet
Directeur de l’IFHA

Nouvelle adresse de l’Institut:

Institut français d’histoire en Allemagne
Goethe-Universität
Grüneburgplatz 1
Postfach 42 – IG-Farben Haus
D- 60 623 Frankfurt/Main

Bourses Fernand Braudel IFER.

J’ai le plaisir de vous annoncer la publication de l’appel à candidatures des bourses Fernand Braudel-IFER de mars 2013.
Je vous remercie de bien vouloir en assurer la plus large diffusion auprès de vos réseaux.

La Fondation Maison des sciences de l’homme offre des bourses de recherche postdoctorale en sciences humaines et sociales d’une durée de 9 mois dans le cadre de son programme « Fernand Braudel-IFER » (International Fellowships for Experienced Researchers). soutenu par l’Union européenne (Programme Action Marie Curie – COFUND – 7ème PCRD).
Ce programme est également financé par la FMSH, le Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche (Direction des relations européennes et internationales et de la coopération), la Fondation Fritz Thyssen (Cologne), l’université de Princeton (Etats-Unis), l‘Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS), l’Ecole Centrale Paris, l’IRSEM (Institut de recherche stratégique de l’Ecole militaire – ministère de la Défense) et la fondation Bruno Kessler (Italie) les Labex DynamiTe, Hastec, IEC, IPOPS, Med, OBVIL, OT-med,  Resmed, Tepsis et TransferS. Ce programme est aussi mis en œuvre en coopération avec le Deutscher Akademischer Austauschdienst (DAAD).
Le programme Fernand Braudel-IFER se décline en deux volets :
  1. Programme Fernand Braudel-IFER incoming destiné à des séjours en France (pour des chercheurs rattachés à un centre de recherche basé à l’étranger)   Ce programme s’adresse à des candidats en provenance du monde entier. A partir de mars 2013, les candidats postulent exclusivement à des bourses thématiques, proposées par des institutions et des Labex (« laboratoires d’excellence »).
Pour le détail des bourses proposées, voir Appel mars 2013 (http://www.msh-paris.fr/fr/recherche/bourses-de-recherche-post-doctorales/bourses-fernand-braudel-ifer/appel-mars-2013/)
2. Programme Fernand Braudel-IFER outgoing pour des séjours en Europe (pour des chercheurs rattachés à un centre de recherche en France) Ce programme s’adresse à des candidats résidant en France qui souhaitent réaliser un séjour de recherche dans un autre pays européen (membre de l’Union européenne ou associé). Les candidats souhaitant se rendre en Allemagne postulent aux bourses Clemens Heller. (Depuis 2010, les bourses Clemens Heller -Outgoing Allemagne- ont été intégrées, tout en gardant leur identité propre, dans le nouveau programme « Fernand Braudel-IFER »). Les bourses Clemens Heller ne sont pas thématisées. Les candidats déterminent leur projet de recherche et choisissent eux-mêmes leur laboratoire d’accueil en Allemagne.
A partir de mars 2013, les candidats souhaitant se rendre dans un autre pays européen (hors Allemagne) postulent exclusivement à des bourses thématiques, proposées par des institutions et des « laboratoires d’excellence » (Labex).

Pour le détail des bourses proposées, voir Appel mars 2013 (http://www.msh-paris.fr/fr/recherche/bourses-de-recherche-post-doctorales/bourses-fernand-braudel-ifer/appel-mars-2013/)

Site internet de référence : http://www.msh-paris.fr/fr/recherche/bourses-de-recherche-post-doctorales/bourses-fernand-braudel-ifer/

Cécile d’Albis

Concours de thèses du CTHS

Madame, Monsieur,

Le Comité des travaux historiques et scientifiques propose le 5me concours de thèses en histoire. Les inscriptions, ouvertes du 15 janvier 2013 au 1er mars 2013, sont ouvertes aux jeunes docteurs en histoire ayant soutenu leur thèse l’année précédente. Ce concours offre aux lauréats la possibilité d’éditer leur travaux sous la forme d’un ouvrage dans la collection Histoire des Editions du CTHS.

Vous trouverez le dossier de présentation du concours regroupant toutes les informations utiles pour participer.sur le site du CTHS : http://cths.fr/ac/index.php?sc=ac&id=212#212. Nous vous remercions par avance de contribuer, autant qu’il vous en est possible, à la diffusion de cette information.

Je reste bien entendu à votre disposition pour toute information complémentaire.

Bien cordialement

Céline Nougayrède

Service presse / CTHS
Adresse postale : 110 rue de Grenelle, 75357 Paris cedex 07
Tél : 01 55 95 89 12

L’AFHE attribuera deux bourses à deux étudiants/tes ou jeunes docteurs acceptés/ées à une session du WEHC de Stellenbosch

L’AFHE, réunie le 1er décembre en assemblée générale, a décidé d’attribuer deux bourses de 1000 (mille) euros chaque à deux étudiants/tes ou jeunes docteurs acceptés/ées à une session du WEHC de Stellenbosch (Afrique du Sud).

  • Etre inscrit/e en thèse de doctorat en vue de la rédaction d’un travail d’histoire économique francophone (toutes aires, toutes périodes, toutes disciplines concernées) ou être jeune docteur (thèse soutenue depuis moins de 3 ans).
  • Etre adhérent/e à l’AFHE en 2012 (tarif d’adhésion pour un/e étudiant/e : 20 €).
  • Etre accepté/e à l’une au moins des sessions du WEHC de Stellenbosch.
  • Pour les doctorants, bénéficier d’un financement complémentaire de l’Ecole doctorale et/ou du Centre de recherche de rattachement (les personnes bénéficiant d’un financement ANR pour se rendre à Stellenbosch sont priées de ne pas candidater).
  • Ne pas avoir obtenu d’autre bourse pour le même objet (engagement sur l’honneur).
  • S’engager à:
    • Mentionner sur la page de titre de la présentation et de la communication écrite « Boursier de l’AFHE pour le WEHC Stellenbosch 2012 »
    • Réaliser un bref compte-rendu du déroulement du WEHC pour le site de l’AFHE sur hypotheses.org

Le dossier comprenant ces différents éléments devra être adressé par voie électronique à Nicolas Marty (nicomar@univ-perp.fr), Natacha Coquery (natacha.coquery@orange.fr) ou Patrice Baubeau (patrice.baubeau@orange.fr) le 1er mai 2012 au plus tard.

Les dossiers seront examinés par le comité directeur de l’AFHE.

La décision sera notifiée aux candidats/tes après le comité de direction de l’AFHE, à la fin du mois de mai au plus tard.