Tous les articles par Guillaume Daudin

Séminaire Technique et Science du Moyen Âge à la Renaissance ENS Ulm lundi 9 janvier 2017

Dans le cadre du séminaire Technique et Science du Moyen Âge à la Renaissance : matériaux, pratiques et savoirs, nous écouterons lundi 9 janvier 2017

Marc Bompaire et Matthieu Husson

Les pratiques de calcul des changeurs et le De monetis de Jean de Murs 

Continuer la lecture de Séminaire Technique et Science du Moyen Âge à la Renaissance ENS Ulm lundi 9 janvier 2017

Conférence de Sandro Heeb-Guzzi le 12 janvier à l’IRHiS (Lille 3)

Bonjour à toutes et tous,
Dans le cadre de sa réflexion historique sur les dimensions économiques, politiques, techniques et culturelles de l’innovation appréhendée dans la longue durée, l’axe 4 de l’IRHIS recevra :

12 janvier 2017, 17h-19h, salle de réunion de l’IRHIS : Sandro Heeb-Guzzi (Professeur à l’université de Lausanne), « Innovations sociétales et innovation politique dans les montagnes du Valais : quelles interactions sur la longue durée (fin du XVIIe siècle – début XXe siècle) ? »

Continuer la lecture de Conférence de Sandro Heeb-Guzzi le 12 janvier à l’IRHiS (Lille 3)

Réponse à « BibCNRS »: les docteur.e.s sans postes sans accès aux revues?

Bonjour,
Cette réponse est envoyée à titre personnel, même si j’en ai discuté en amont avec d’autres membres du Conseil scientifique ; le bureau s’était accordé au préalable pour prévoir un temps de discussion sur la question le 23 janvier.

Continuer la lecture de Réponse à « BibCNRS »: les docteur.e.s sans postes sans accès aux revues?

Prix de la meilleure thèse d’histoire sociale

 

Madame, Monsieur,

Veuillez trouver ci-dessous l’appel à candidature « Prix d’histoire sociale Fondation Mattei Dogan & FMSH » 2017.

Le Prix d’histoire sociale est attribué à une thèse de doctorat de haut niveau traitant d’un sujet d’histoire sociale, dans le sens le plus large du terme, du XIXe au XXIe siècle, et portant sur la France, un ou plusieurs pays étrangers ou un sujet transnational.

Validité de l’appel à candidature : 01/12/2016 – 31/01/2017.

Continuer la lecture de Prix de la meilleure thèse d’histoire sociale

FREE ACCESS to Business History Review

The editors of the Business History Review are pleased to announce FREE ACCESS until February 2017 to Volume 90, Issue 3 (A Special Issue on Food and Agriculture):

 

https://www.cambridge.org/core/journals/business-history-review/issue/journal-bhr-volume-90-issue-3/213599217EC56FF6EB4AB920DC9EC233

 

Best wishes

Bernardo

Professor of Business History and Bank Management

Bangor University, Wales

Documents pour les sciences et les techniques (1500-1789)

Cher(e)s collègues,

Permettez moi de vous annoncer la parution chez Atlande de l’ouvrage suivant :

« Sciences et techniques,1500-1789. Documents »
Cet ouvrage réunit 500 textes et documents fondamentaux aussi bien qu’originaux sur l’histoire des sciences et des techniques dans l’Europe de l’époque moderne.

W. Elliot Brownlee – Directeur d’études invité à l’EHESS (janvier 2017)

Chères collègues, chers collègues,

W. Elliot Brownlee (UC Santa Barbara) est directeur d’études invité à l’EHESS au cours du mois de janvier. Historien de l’économie à l’époque contemporaine, il a travaillé de manière pionnière sur la fiscalité aux Etats-Unis. Ses recherches sur la construction de l’Etat fiscal, les formes de consentement et de résistance, ainsi que le développement d’un savoir transnational depuis la Seconde Guerre mondiale ont permis de structurer les questionnements parmi les chercheurs en sciences sociales travaillant sur cet objet. Il interviendra à quatre reprises :
Continuer la lecture de W. Elliot Brownlee – Directeur d’études invité à l’EHESS (janvier 2017)

Doctoriales de l’histoire de l’énergie

Cher(e)s collègues

Le Comité d’histoire de l’électricité et de l’énergie organise la troisième édition de ses Doctoriales de l’histoire de l’énergie à destination de jeunes chercheurs affiliés à des institutions de recherche en Europe et dans le monde. Le thème retenu pour cette édition est Énergie et patrimoineVous trouverez ci-dessous l’appel complet.

Cordialement,

Renan Viguié

Secrétaire scientifique du Comité d’histoire de l’énergie

Continuer la lecture de Doctoriales de l’histoire de l’énergie

Colloque international « The end of Empire. European Popular responses »

Veuillez trouver, de la part de Dr. Berny Sèbe (Université de Birmingham, Grande-Bretagne), l’annonce du colloque « The end of Empire. European Popular responses », qui se tiendra du 11 au 13 janvier 2017 à l’Université de Birmingham.

Voici le lien vers le site du colloque, contenant le programme, l’annonce des keynotes et les différentes informations susceptibles de vous intéresser.
Bien cordialement,
Guillemette Crouzet

Appel à communications : Rethinking the form, governance & legal constitution of corporations

Call for papers for track T01_06
Rethinking the form, governance & legal constitution of corporations theoretical issues & social stakes

SIG 01: Business for Society (B4S) & SIG 02: Corporate Governance (CoGo) (co-sponsorship)
Convenors: Blanche Segrestin, Kenneth Starkey, Jeroen Veldman

L’Afrique des routes au musée du quai Branly-Jacques Chirac 2017

http://www.achac.com/blogs/137

Le musée du quai Branly-Jacques Chirac accueille, du 31 janvier au 19 novembre 2017, une exposition ambitieuse, L’Afrique des Routes, qui évoque, à l’aide de 350 œuvres et documents, le rôle mondial de l’Afrique des origines à nos jours. De la Chine aux Amériques en passant par l’Inde, l’Indonésie, le monde arabo-musulman et l’Europe, routes commerciales, routes jalonnées de villes, routes spirituelles et religieuses, routes des formes, routes coloniales, routes des objets, c’est l’évocation d’un continent au cœur de l’histoire globale, qui démontre la mobilité et l’ouverture des Africains tout au long de leur histoire. Le mythe des « arts premiers » et de l’Afrique « continent sans histoire » est révolu. 

Contrairement aux idées reçues, l’Afrique a toujours été un continent ouvert. Cela est démontré par la circulation des objets autant que des hommes, de leurs langues, de leur culture. L’exposition inclut des éléments majeurs de ces rencontres et nombreux sont les indices d’une vie incessante de relation : l’arrivée des langues afro-asiatiques ; les creusets que furent les espaces égyptien ou punique/carthaginois ; l’expansion des peuples de langues bantoues ; les échanges de plantes vers et depuis l’Afrique ; l’utilisation du dromadaire (avec les Romains, autour du Ier siècle de notre ère) qui transforma l’espace transsaharien ; les échanges religieux dont l’arrivée de l’islam en Afrique de l’ouest et sur la côte orientale (à partir des VIIe–Xe siècles) ; l’influence perse en Afrique orientale (1er– VIe siècles) ; l’essor du monde de l’Océan Indien et le rôle de l’or de Zimbabwe et des expéditions chinoises (Xe–XVe siècles) ; les routes de l’or qui déterminèrent « les siècles d’or » de l’Afrique occidentale dans la même période ; la présence de l’ivoire très précoce hors Afrique (déjà à Rome et dans l’Europe médiévale), et exponentielle à partir du XVIIIe siècle sur les marchés européen et asiatique ; la circulation ancienne des cauris (coquillages-monnaie) des îles Maldives en Afrique sahélienne occidentale. 

Les routes ne firent que s’amplifier avec l’essor des traites d’esclaves, puis la culture atlantique, l’influence chrétienne, l’intrusion du capitalisme européen… L’exposition entend aussi souligner le rôle de diffusion de savoirs et de cultures joué par les esclaves dans le reste du monde ; enfin, survient la rupture provoquée par l’invention des routes coloniales, qui bouleverse à nouveau les sociétés. Un colloque sur Les mondialisations africaines dans l’histoire le précisera les 20 et 21 avril 2017, et un cycle de neuf conférences mensuelles au fil de l’année, pour accompagner cette exposition-événement.