Les candidats au comité directeur de l’AFHE 2017-2019

liste-candidats

ARNOUX MATHIEU 

Professeur d’histoire médiévale université Paris Diderot et Directeur d’études EHESS.

Mathieu Arnoux est professeur à l’Université Paris-Diderot Paris-7 et Directeur d’études à l’EHESS ; ses travaux ont porté sur l’histoire des techniques et du travail (métallurgie et textiles) et plus largement sur l’histoire économique de l’Europe médiévale. Depuis 2013 il coordonne l’enquête collective ENPRESA, financée par l’Agence Nationale de la Recherche, sur les archives Salviati de Pise, le plus important fond familial d’archives d’entreprises industrielles, commerciale et bancaires conservé pour l’Italie de la Renaissance, qui constitue un observatoire exceptionnel sur les réseaux et marchés européens entre Moyen Âge et époque moderne. Depuis 2009, il a participé à l’Université Paris-Diderot à la création du Laboratoire Interdisciplinaire des énergies de Demain (LIED) dont il est actuellement le directeur. Ses recherches actuelles portent sur le problème des ressources et de l’énergie dans la croissance européenne au Moyen Âge. Il est par ailleurs membre du comité exécutif de l’Association Internationale d’Histoire Économique.

Livres : Mineurs, férons et maîtres de forges : étude sur la production du fer dans la Normandie du Moyen Age, (XIeXVe siècles), Paris, 1993 ; Le technicien dans la cité en Europe occidentale, 1250-1650 (éd. avec Pierre Monnet), Rome (Collection de l’Ecole française de Rome, 325), 2004 ; Le temps des laboureurs. Croissance, travail et ordre social en Europe (XIeXIVe siècles), éd. Albin Michel, Paris, 2012 ;

Articles : « Relation salariale et temps du travail dans l’industrie médiévale », Le Moyen Âge, t. 115, 2009, p. 557-581 ; « European Workers between order and revolt. Labourers in feudal society (eleventh to the thirteenth century) », Workers of the World, 2013, 1/3, p. 72-89 ; « Border, Trade Route or Market ? The Channel and the Medieval European Economy from the Twelfth to the Fifteenth Century », Anglo-Norman Studies, 36 (2014), p. 39-52 ; « European Steel vs Chinese Cast-Iron: From Technological Change to Social and Political Choices (Fourth Century BC to Eighteenth Century AD), History of Technology, 32 (2014), p. 297-312 ; « La Guerra dei cent’anni e i paesaggi agrari », I Paesaggi agrari d’Europa (secoli XIII-XV). Ventiquattresimo convegno internazionale di studi del Centro italiano di studi di storia e d’Arte Pistoia, Rome, Viella, 2015, p. 175-184 ; Manger ou cultiver: laboratores, oratores et bellatores entre production et consommation (XIe – XIIIe siècle), dans L’alimentazione nell’alto medioevo: pratiche, simboli, ideologie, Spolète (Settimane di studio della fondazione Centro Italiano di Studi sull’Alto Medioevo, 63, CISAM, 2016, p. 939-962 ; « Entre Paris et la Manche. Réflexions sur la place de la Normandie dans les espaces anglo-normands et français (XIIe-XVe siècles) », dans David BATES et Pierre BAUDUIN (éd.), Penser les mondes normands médiévaux, Caen, PUC, 2016, p. 493-502.

 

 

BAUBEAU PATRICE

Maitre de conférences d’histoire contemporaine, Université Paris Ouest Nanterre la Défense, IDHE.

ETUDES ET DIPLOMES

2004   Thèse d’histoire économique sur Les « cathédrales de papier » ou la foi dans le crédit. Naissance et subversion du système de l’escompte en France, fin XVIIIe-premier XXe siècle, sous la direction de Michel Lescure.

1997   Agrégation externe d’histoire.

1991   D.E.A. d’histoire à l’I.E.P. de Paris : Les représentations politiques des frontières belges, 1914-1927 sous la direction de Serge Berstein.

1989   Diplôme de Sciences-Po Paris.

Baubeau, « La première guerre mondiale et la hiérarchisation du système bancaire en “jardin à la française” », in F. Cardoni (dir.), Les Banques françaises et la Grande Guerre, Paris, CHEFF, 2016, p. 183-20

Baubeau, « La guerre publicitaire : les emprunts /Krieg und Werbung: die Kriegsanleihen », in N. Beaupré, G. Krumeich, N. Patin, A. Weinrich (dir.), La Grande Guerre vue d’en face, 1914-1918. Nachbarn im Krieg, Paris, Albin Michel, 2016, P. 144-149

 

 

Baubeau, « Le paiements directs en billets du Trésor de 1877 à 1955 : de la réponse aux crises à la gestion des tensions financières », in H. Bonin et J.-M. Figuet (dir.), Crises et régulation bancaires. Les cheminements de l’instabilité et de la stabilité bancaires, Genève, Droz, 2016, p. 459-475

Baubeau, « La Caisse d’Escompte, la Banque de France et leurs privilèges de part et d’autre de la Révolution française », in G. Garner (dir.), Die Ökonomie des Privilegs, Westeuropa 16.-19. Jahrhundert /L’économie du privilège, Europe occidentale XVIe-XIXe siècles, Fraknfurt am Main, Vittorio Klostermann, 2016, p. 115-136

Baubeau et V. Rebolledo-Dhuin, « Escompte. L’évolution d’une pratique d’origine marchande aux XIXe et XXe siècles », in N. Praquin, D. Bensadon et B. Touchelay (éd.), Dictionnaire Historique, Analytique et Critique de Comptabilité des Entreprises, article accepté, à paraître en 2015

Baubeau et A. Péraud, « Lectures romantiques de l’économie, lectures de l’économie romantique : Balzac et Sismondi », Romanesques, Revue du Centre d’études du roman et du romanesque, Récit romanesque et modèle économique, Études réunies par P. Baubeau, A. Péraud, C. Pignol et C. Reffait, n° 7, 2015, p. 183-210

 

Baubeau, « L’histoire de France en “vignettes” : deux siècles de circulation fiduciaire », Revue Numismatique, vol. 171, 2014, p. 631-653

Baubeau, « War Finance (France) », in 1914-1918-online. International Encyclopedia of the First World War, 2014, article accepté (peer-reviewed), en ligne le 8 octobre 2014

Baubeau, « The monetarization process in late 19th century France: the social value of banknotes », in Moneta, n° 176, 2014, p. 9-36

Baubeau, « Militarisation: A Political Clue to Financial Structures? », Vappu Ikonen, Duncan Ross (eds), The Critical Function of History in Banking and Finance, Frankfurt, eabh, 2014, p. 29-41

Baubeau, « La BIRD, la France et le dollar gap, 1946-1947 », Histoire@Politique. Politique, culture, société, n° 19, janvier-avril 2013 [en ligne, www.histoire-politique.fr]

Baubeau, « Un modèle économique chez Balzac ? Une relecture de La Fille aux Yeux d’Or», in Alexandre Péraud (dir.), La Comédie (in)humaine de l’argent, Lormont, Le Bord de l’eau, 2013, p. 95-128

Baubeau, « Banque de France et Receveurs généraux des départements : éléments d’une relation bancaire au XIXe siècle », in les Trésorier Payeurs Généraux et Receveurs des Finances : les hauts fonctionnaires d’un grand service public (1865-2012), numéro spécial de la Revue Gestion et Finances publiques, 2012, p. 96-105

Baubeau, « Les enjeux industriels et commerciaux d’une participation financière : Devanlay & Recoing, actionnaire des grands magasins, 1945-1975 », Management & Avenir, n° 52, 2012, p. 82-98.

Responsabilités scientifiques

2016-2019     Membre organisateur du projet ANR Sysri30, sous la direction d’Angelo Riva, projet pluridisciplinaire (histoire, économie) dédié à l’analyse du tissu bancaire français dans l’entre-deux-guerres et à la constitution d’une base de données de bancaires permettant d’analyser le déroulement et l’impact de la crise.

2010-2014     Membre élu du conseil de laboratoire de l’IDHES.

2010-2016     Trésorier et membre du Bureau et du Conseil de direction de l’AFHE, Association française d’histoire économique. Elu en 2010, réélu en 2013.

2010-2011     Directeur-adjoint de l’IDHE –Institutions et dynamiques historiques de l’économie – UMR 8533 – pour le site de Nanterre (Université Paris Ouest Nanterre La Défense).

2006-2009    Responsable du projet ANR Codisyna – convergences et divergences des systèmes financiers nationaux au temps des étalons-or, 1871-1971, projet pluridisciplinaire (histoire, économie) et international (France, Italie, Suède, Suisse), financé par l’Agence Nationale de la Recherche, en partenariat avec l’I.D.H.E.-Nanterre – P. Baubeau, C. Brambilla, L. Fantacci, O. Feiertag, A. Ögren, A. Riva.

Depuis 2005 Membre du comité scientifique de la Mission historique de la Banque de France.

Depuis 2000 Membre du groupe de travail Annhis, projet relatif à la constitution d’une base de données statistiques historiques sur les données de la Banque de France, 19e-20e siècles.

 

CHAMBON GREGORY 

Directeur d’études EHESS histoire antique, ANHIMA.

J’ai l’honneur de vous présenter ma candidature au Comité directeur de l’Association Française d’Histoire Economique. Je suis nouvellement élu comme directeur d’études à l’EHESS sur un projet de recherche intitulé « Savoirs et culture matérielle au Proche-Orient ancien ». Ce projet est le fruit de ma formation pluridisciplinaire et de mes multiples expériences, pendant une quinzaine d’années, non seulement à Paris, mais aussi au niveau international (Rome, Berlin, Moscou, Syrie).

Il s’appuie sur une approche en Sciences Sociales nouvelle pour étudier les diverses manifestations des savoirs et savoir-faire au Proche-Orient ancien, qui consiste à questionner des documentations laissées habituellement de côté dans les travaux sur les traces du travail intellectuel, comme les documents comptables, les textes juridiques et les artefacts concernant la mesure (exemplaire de poids, vases mesureurs etc.). L’enjeu est, d’une part, de réévaluer et donner du sens à des pratiques culturelles et sociales au coeur du rapport entre les rationalités pratiques et leurs traces, comme écrire, mesurer, compter, archiver, normer, et d’autre part, de questionner les données quantitatives des textes, traditionnellement perçues comme effectives, pour la reconstitution des gestions économiques dans les anciennes institutions. Il s’agit en particulier d’inscrire ces questionnements dans des problématiques plus générales de l’histoire économique, avec des spécialistes d’autres périodes et d’autres disciplines (anthropologie, archéologie, histoire des techniques, sciences de gestion…).

Afin de poursuivre ce dialogue riche et nécessaire entre disciplines et périodes et l’approche transversale de l’histoire économique, développée au sein de l’AFHE dont je suis membre, je souhaite m’investir dans le Comité directeur. J’aimerais en particulier promouvoir les activités, travaux et journées d’études qui convoquent plusieurs sciences sociales pour « écrire » l’histoire économique, en lien avec l’histoire culturelle et les pratiques sociales et anthropologiques. Je souhaiterais également encourager toute initiative des étudiant(e)s pour initier de nouvelles approches méthodologiques et comparatistes, et pour enrichir les problématiques existantes en histoire économique, aussi bien du point de vue synchronique sur des aires culturelles différentes que diachronique entre plusieurs périodes.

 

 

CHANKOSWSKI VERONIQUE

Professeur d’histoire égéenne et économie antique à l’Université Lyon 2, directrice HiSoMA (UMR 5189)—Maison de l’Orient et de la Méditerranée.

Parcours professionnel :

Normalienne (École Normale Supérieure de Fontenay-Saint-Cloud, promotion 1990), Agrégée des Lettres Classiques (1993), ancien membre scientifique de l’École française d’Athènes (promotion 1996), ancien membre junior de l’Institut universitaire de France (promotion 2005).

2000-2012 : Maître de conférences d’histoire grecque à l’Université de Lille 3, membre junior de l’IUF.

2006-2009 : Directrice des Études de l’École française d’Athènes.

2012 –  : Professeur d’histoire égéenne et économie antique à l’Université de Lyon 2.

2013 – : Directrice de l’UMR 5189 HiSoMA

 

Titres et diplômes :

Licence et Maîtrise de Lettres Classiques de l’Université de Paris 4.

Agrégation des Lettres Classiques (1993).

Doctorat d’histoire de l’École Pratique des Hautes Études, Section des Sciences Historiques et Philologiques (1999).

Habilitation à diriger des recherches, histoire grecque, École Pratique des Hautes Études, Section des Sciences Historiques et Philologiques (2011).

– Histoire économique du monde grec antique

– Finances, comptabilité, marchés dans l’Antiquité

– Épigraphie et numismatique grecques 

Choix de publications :

Chankowski, « L’apport des sources d’époque impériale à la connaissance des finances des cités grecques », Topoi 20 (2015), p. 435-461.

Chankowski, « Nouvelles recherches sur les comptes des hiéropes de Délos : des archives de l’intendance sacrée au grand livre de comptabilité », Comptes Rendus de l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres (2013), p. 917-953.

Chankowski, « Richesse et patrimoine dans les cités grecques : de la thésaurisation à la croissance » in C. Baroin & C. Michel (dir.), Richesses et sociétés. Neuvième colloque de la Maison René Ginouvès, Archéologie et Ethnologie, 6-8 juin 2012, Nanterre (2013), p. 163-172.

Chankowski & P. Karvonis, dir., Tout vendre, tout acheter. Structures et équipements des marchés antiques, Athènes-Bordeaux (2012)

Chankowski, « Délos et les matériaux stratégiques. Une nouvelle lecture de la loi délienne sur la vente du bois et du charbon (ID 509) » in K. Konuk (dir.), Stéphanèphoros. De l’économie antique à l’Asie mineure. Hommages à Raymond Descat, Bordeaux, Ausonius, Mémoires (2012), p. 31-52

Chankowski, « Divine Financiers. Cults as consumers and generators of value », in Archibald, Z.H., Davies, J.K., Gabrielsen, V. (dir.), Hellenistic Economies. Demand Creation and Economic Flows. Oxford UP (2011), p. 142-165

Chankowski, « Monnayage et circulation monétaire à Délos aux époques classique et hellénistique », in M.-Chr. Marcellesi, O. Picard (dir.), Nomisma. La circulation monétaire dans le monde grec antique, Actes du colloque international organisé par l’École française d’Athènes et l’ANR Nomisma, Athènes, 14-17 avril 2010, Athènes, BCH Suppl.53 (2011), p. 375-396

Chankowski, Athènes et Délos à l’époque classique. Recherches sur l’administration du sanctuaire d’Apollon délien, Paris (2008).

  1. Verboven, K. Vandorpe, V. Chankowski, dir., Bankers, Loans an Archives in the Ancient World, Leuven (2008).
  2. Andreau & V. Chankowski, dir., Vocabulaire et expression de l’économie dans le monde antique, Bordeaux, 2008.
  3. Chankowski et F. Duyrat, dir., Le roi et l’économie. Autonomies locales et structures royales dans l’économie de l’empire séleucide, Lyon, 2004.

 

 

CONCHON ANNE 

Professeur d’histoire moderne, université de Paris I Panthéon Sorbonne, IDHE

Présentation rapide

Agrégée et docteur en histoire, je suis professeure d’histoire moderne à l’Université Paris I-Panthéon-Sorbonne et membre de l’IDHE.S (UMR 8533). Depuis la publication de mon ouvrage sur Le Péage en France au XVIIIe siècle. Les privilèges à l’épreuve de la réforme (2002), je poursuis mes recherches sur l’économie des circulations et le financement des infrastructures de transport dans une perspective comparée (France/Angleterre). Mon dernier livre vient de paraître aux PUR, La Corvée des grands chemins au XVIIIe siècle. Economie d’une institution.

 

Principales motivations et apports envisagés

Membre du comité directeur de l’AFHE depuis 2007, j’ai participé comme intervenante au congrès de Lyon en 2010 sur Les Chantiers de l’histoire économique, à la concertation engagée avec les Archives nationales à propos de la valorisation des archives d’histoire économique (avec N. Coquery et S. Chauveau notamment) en 2010-2011, à l’expertise de thèses pour le prix délivré conjointement par l’association et la banque BNP-Paribas, au comité de pilotage du congrès de Paris pour le cinquantenaire de l’association en 2015, et à l’organisation du prochain congrès de Toulouse. Je suis par ailleurs associée au comité local d’organisation du prochain congrès mondial d’histoire économique de 2020 qui doit travailler dans les prochains mois en étroite collaboration avec l’AFHE pour faire valoir la candidature de Paris. Je souhaiterais en outre poursuivre mon engagement au sein de l’AFHE pour continuer à défendre la place de l’histoire économique dans la transmission des savoirs disciplinaires, promouvoir l’intégration de jeunes chercheurs, et œuvrer à des synergies scientifiques autour de thématiques fédératrices.

 

Court CV

Agrégée de l’Université

Docteure en histoire

Professeure à l’Université Paris I-Panthéon-Sorbonne (depuis septembre 2016)

Membre de l’IDHES – UMR 8533 (Institutions et dynamiques historiques de l’économie et de la société)

  • Responsabilités académiques

– Membre du Conseil scientifique de l’Ecole doctorale de l’Université Paris 1 (depuis 2015)

– Directrice du Master ‘Patrimoines et Musées’ (depuis 2016)

  • Responsabilités éditoriales

– Membre du comité de rédaction de la Revue historique

– Membre du comité de lecture pour le Centre de recherche du château de Versailles

– Membre du Comité scientifique de la Revue française d’Histoire économique

– Membre du comité éditorial du Journal of Transport History (à compter de janvier 2017)

  • Responsabilités dans des instances associatives et scientifiques

– Membre du Comité directeur de l’AFHE (Association française des historiens économistes)

– Membre du Conseil d’administration de l’AFHMT (Association française d’histoire des mondes du travail)

– Membre de l’association P2M (Passé-Présent-Mobilité)

– Membre du réseau de recherches international T2M (Transport, Traffic and Mobility)

  • Thèmes de recherche

– Institutions, dynamiques et cultures de l’économie XVIIe-début XIXe siècles

– Histoire des transports et des circulations

– Histoire de l’espace économique

– Histoire des institutions et de l’administration de l’économie

– Histoire des catégories et des savoirs économiques

– Finances et fiscalités

– Histoire du travail

 

CONESA MARC 

Maitre de conférences d’histoire moderne, Université Paul Valéry Montpellier 3, EA Crises

Je souhaite être candidat au comité directeur de l’AFHE. Membre de cette association depuis la fin de ma thèse en 2010, j’ai bénéficié, et j’ai fait bénéficier aux étudiants de Montpellier, des apports et du dynamisme de cette association, qui s’expriment dans ses colloques et leurs publications, son site, sa liste de diffusion, ses prix, ses bourses et son suivi des recrutements. Mes recherches actuelles me portent encore davantage encore sur le terrain de l’histoire économique. Les renouvellements historiographiques en cours et ceux qui demeurent possibles, les controverses renaissantes ou nouvelles, les apports nécessaires d’une interdisciplinarité pragmatique m’incitent à vouloir participer plus activement au travail collectif entrepris depuis plusieurs années, en particulier pour aider à l’organisation et à l’animation des événements scientifiques et contribuer ainsi à la vie de cette association.

 

Curriculum Vitae

–          2010 Soutenance de la thèse,  D’herbe, de terre et de sang. La Cerdagne à l’époque moderne XIVe – XIXe siècle, (dir. Serge brunet et Elie Pélaquier, université de Montpellier III) publiée aux presses universitaires de Perpignan en 2012

–          Maître de conférences à l’université de Montpellier III depuis 2011

–          Membre suppléant du CNU, 22e section, Jury du CAPES d’Histoire – Géographie (jury de l’EASP), directeur-adjoint du département d’histoire (université de Montpellier III)

–          Participation à des projets collectifs interdisciplinaires :

o   l’économie du fer dans les Pyrénées de l’Est 2016-2019

o   les relations sociétés-prédateurs France méridionale / Roumanie 2015-2018

–          Projet individuel sur frontières, économie pastorale et relations ville-campagne (France méridionale / Espagne, XVe – XIXe siècle)

 

 

 

 

DAUDIN GUILLAUME

Professeur d’économie, Université Paris Dauphine, LEDA, histoire économie moderne commerce international.

 

Notre association a un rôle essentiel à jouer pour le développement de l’histoire économique. Elle doit pour cela offrir aux chercheurs issus de multiples disciplines une confraternité accueillante, un outil de promotion de leurs intérêts et une aide pour la réalisation et la diffusion de leurs travaux. J’ai eu le plaisir de participer aux activités du comité directeur depuis 2007, notamment par le développement d’outils de communication utilisables par tous (liste et site web). J’espère pouvoir continuer à le faire pour au moins un mandat supplémentaire. Ceci est d’autant plus vrai que le mandat pour lequel je me présente aujourd’hui est celui de la candidature de Paris à la World Economic History Conference pour 2021. Je soutiens pleinement cette candidature et je travaillerai à son succès.

Guillaume Daudin, http://g.d.daudin.free.fr

Professeur des Universités en Économie à l’Université Paris-Dauphine

Expériences professionnelles :

Depuis 2012 LEDa, Université Paris-Dauphine Professeur des Universités en Économie

2008-2012      EQUIPPE, Université Lille-I Professeur des Universités en Économie

2006-2007      Département d’Histoire économique et sociale Université d’Édimbourg Professeur associé temporaire (Temporary lecturer)

2002-2008      OFCE, Observatoire Français des Conjonctures Économiques – Économiste au département “Économie de la Mondialisation »

Titres et diplômes :

2008               Agrégation du supérieur en Sciences Économiques

1996-2001      Université Paris-I / London School of Economics

Thèse en économie, soutenue le 20 juin 2001

Directeur : Professeur d’Autume (Paris-I)

Titre: Le rôle du commerce dans la croissance : une réflexion à partir de la France du XVIIIe siècle

Membres du jury : M. Antoine d’Autume, M. Jean-Paul Azam, M. Nick Crafts, M. François Crouzet, M. Pierre-Cyrille Hautcœur, M. Claude Ménard

Félicitation du jury à l’unanimité et proposée pour subvention

Prix de thèse de l’Association Française de Science Économique (2001)

Sélection de publications :

« Who produces for whom in the world economy? », avec Christine Rifflart et Danielle Schweisguth, Canadian Journal of Economics, vol. 44, n°4, 1403-1437, 2011

« Le Bureau de la Balance du Commerce au XVIIIe siècle », avec Loïc Charles, à paraître dans la Revue d’Histoire Moderne et Contemporaine, 2011

« Domestic Trade and Market Size in Late 18th century France », Journal of Economic History, vol. 70, n°3, 2010

Commerce et prospérité : la France au XVIIIe siècle, Presses Universitaires de Paris-Sorbonne, 610 p, 2005.

« Profitability of slave and long distance trading in context: the case of eightheenth century France », Journal of Economic History, vol. 64, n°1, p. 144-171, 2004 

Informations complémentaires :

Prix et financements

2014-2017 : Coordinateur du programme ANR «Les transformations de l’économie française par le prisme du commerce international, 1716-1821 (TOFLIT18)» (250 000€). Voir http://toflit18.hypotheses.org/

 

DIEBOLT CLAUDE

Directeur de Recherche Economie : cliométrie, économie historique, Université de Strasbourg BETA/CNRS

J’ai l’honneur de présenter ma candidature afin de siéger au Comité directeur de l’Association Française d’Histoire Economique (AFHE).

Comme dans le passé, mon principal souhait est de contribuer, pour l’enseignement comme pour la recherche, à la diffusion de l’histoire économique française au niveau national et surtout international. De manière plus concrète, mon ambition et de consolider ma conviction de toujours, celle de croire qu’un scientifique responsable et loyal, engagé pour sa discipline et sa communauté, a la possibilité de mettre en œuvre des moyens qui permettent de soutenir les efforts de tous. Cette vérité est fortement corrélée avec mes activités d’éditeur, notamment de la revue Cliometrica, que j’ai fondée et que j’anime avec le soutien des éditions Springer, de la Cliometric Society américaine (dont j’ai été le président du Conseil d’administration), de l’Economic History Association américaine (ou je siège au Conseil d’administration), de l’Association Française de Cliométrie dont je suis le Président fondateur, et de l’Association Française de Science Economique dont je serai le Président en 2018. Par ailleurs et sous l’égide des éditions Springer, j’ai désormais engagé la publication de la deuxième édition augmentée du Handbook of Cliometrics. Je serai aussi l’organisateur, en juillet 2017 à Strasbourg, du 8ème Congrès mondial de cliométrie.

Court CV :

BETA/CNRS, Université de Strasbourg
Faculté des Sciences Economiques et de Gestion
61 Avenue la Forêt Noire, 67085 Strasbourg, France

E-mail: cdiebolt@unistra.fr http://www.beta-umr7522.fr/-DIEBOLT-Claude

7 publications significatives depuis 2004

  • →  2017  Understanding Demographic Transitions. An Overview of French Historical Statistics, Springer Verlag, Collection “Population Economics”, Berlin, 176 pages (avec F. Perrin).
  • →  2016  Handbook of Cliometrics (Editor), Springer Verlag, Berlin, 590 pages (avec M. Haupert).
  • →  2016  Cliometrica after 10 Years: Definition and Principles of Cliometric Research, Cliometrica, 10 
(1), pp. 1-4.
  • →  2013  From Stagnation to Sustained Growth: the Role of Female Empowerment, American Economic Review, 103 (3), pp. 545-549 (avec F. Perrin).
  • →  2009  Advances in Historical Macroeconomics (Editor), Journal of Macroeconomics, 31 (1), 216 
pages (avec T. Palivos).
  • →  2005  New Trends in Macroeconomics (Editor), Springer Verlag, Berlin, 238 pages (avec C. Kyrtsou et la collaboration de O. Darné).
  • →  2004  Unit Roots and Infrequent Large Shocks: New International Evidence on Output, Journal of Monetary Economics, 51 (7), pp. 1449-1465 (avec O. Darné). 
A ce jour, mes travaux ont donné lieu autour de 130 articles publiés ou sous presse dans des revues à comité de lecture et plus de 40 livres, participations importantes à des ouvrages collectifs ou numéros spéciaux de revues. 
Ma carrière en 7 étapes
  • →  2016-2021  Président du Comité National de la Recherche Scientifique (Section 37, Economie et Gestion du CNRS).
  • →  2018-2019  Président de l’Association Française de Science Economique (AFSE).
  • →  2014-2015  Président de la Cliometric Society (USA) et organisateur du 8ème Congrès Mondial de Cliométrie (2017). Membre du Conseil d’administration de l’Economic History Association (USA) depuis 2014. Membre du Comité d’experts de l’ERC Advanced Grant (SH1) depuis 2015.
  • →  2009-2012  Directeur du Bureau d’Economie Théorique et Appliquée (BETA, UMR 7522) à l’Université de Strasbourg. Directeur de Recherche au CNRS depuis 2004.
  • →  2006  Fondateur, Directeur de la publication et Rédacteur en chef de la revue Journal of Historical Economics and Econometric History (Springer Verlag).
  • →  2001  Président fondateur de l’Association Française de Cliométrie.
  • →  1998-2004  Directeur adjoint (1998-2002), puis Directeur (2003-2004) du Laboratoire Montpelliérain d’Economie Théorique et Appliquée (LAMETA, UMR 5474) à l’Université Montpellier I. Chargé de Recherche au CNRS de 1994 à 2004.

 

DRUELLE-KORN CLOTILDE 

Maître de conférences d’histoire contemporaine, Université de Limoges, CRIHAM

 

J’ai l’honneur de me porter candidate au Comité Directeur de l’Association Française d’Histoire Economique.

 

Dans une période cruciale pour la vie de notre association, le renouvellement de ma participation au Comité Directeur de l’AFHE est motivé : d’une part, par le désir d’approfondir nos relations avec les associations de disciplines connexes en France et hors de France dans les champs de la Business History et des Sciences de gestion en particulier ; d’autre part, de participer dans un esprit d’ouverture à la présentation et au succès de la candidature de Paris à l’organisation du congrès de l’Association Internationale d’Histoire Economique.

 

Court CV :

Concours et Diplômes

 

  • 2004 : Doctorat d’Histoire, Institut d’Etudes Politiques, Paris. Mention Très Honorable avec les félicitations du jury à l’unanimité.

Un laboratoire réformateur : le Département du Commerce en France et aux Etats-Unis de la Grande Guerre aux Années Vingt 

  • 1993 : DEA d’histoire, Institut d’Etudes Politiques, Paris.
  • 1988 : DEA d’épistémologie et d’histoire de la géographie, Universités Paris 1 Panthéon – Sorbonne et Paris 7 Jussieu.

 

Ouvrage

  • 150 ans d’Avenir. La Chambre de commerce et d’industrie de Limoges et de la Haute-Vienne (1858-2008), Clermont-Ferrand, Un, Deux, …. Quatre Editions, 2009. (Ouvrage co-écrit avec Pascal Plas)

Direction d’ouvrages

  • L’Economie sociale. Histoire d’hier, patrimoine pour demain (Michel Dreyfus, Clotilde Druelle-Korn, Francis Juchereau, Bernard Lacorre), Limoges, PULIM, 2014.
  • Les Organisations patronales et la sphère publique (dir. Danièle Fraboulet, Clotilde Druelle-Korn, Pierre Vernus), Rennes, Presses Universitaires de Rennes, Coll. Pour un Histoire du travail, 2013.
  • Les Corps intermédiaires économiques. Entre l’État et le marché, (dir. Clotilde Druelle-Korn), Limoges, PULIM, Histoire, 2011.

 

Articles et chapitres d’ouvrages

            Articles et chapitres d’ouvrages, acceptés, à paraître

  • The Great War: Matrix of the International Chamber of Commerce, a fortunate Business League of Nations’, A. Smith, K. D. Tennent, S. Mollan (ed), The Impact of the First World War on International Business, Routledge, Series : Routledge International Studies in Business History, 2016. http://www.tandf.net/books/details/9781138930032/
  • ‘From an Alice in Wonderland Idea ? financer le ravitaillement de la France occupée pendant la Grande Guerre’, Descamps, L. Quennouëlle-Corre (ed.), Finances publiques en temps de guerre. Déstabilisation et recomposition des pouvoirs, Paris, CHEFF, automne 2016,
  • « N’achetez pas le lundi ! », l’application des 40 heures dans le commerce de détail à Limoges, D. Danthieux (dir.), 1936 à Limoges, Limoges, Les Ardents, 2016,

 

Choix d’articles et de chapitres publiés

  • ‘Du papier, de grâce du papier pour l’amour de Dieu. Le ministère du Commerce au secours de la circulation monétaire pendant la Grande Guerre : monnaies de nécessité consulaires et chèques postaux’, Descamps, L. Quennouëlle-Corre (ed.), La Mobilisation financière, le Troisième front, Paris, CHEFF, 2016, p. 75-96.
  • ‘La mission prospective des industriels américains en France à l’automne 1916’, B. Touchelay (ed.), Mélanges en l’honneur du Professeur Jean-François Eck, Archives nationales du monde du travail, Roubaix, 2016, p. 235-243.
  • ‘La modernisation inachevée de l’aménagement du territoire. Le cas de la VIIe Région économiques (Limousin, Poitou, Charentes), in A. Aglan M. Margairaz, Ph. Verheyde, De la croissance à la crise (1925-1935). Le moment Tannery : une tentative avortée de modernisation conservatrice et libérale à l’heure de la mondialisation, Genève, Librairie Droz, 2014, p. 155-172.
  • ‘Maintenir la vie économique et financer la guerre, août-octobre 1914’ co-écrit avec Ph. Verheyde, Août 1914. Tous en guerre !, Catalogue de l’Exposition, Archives Nationales, Pierrefitte-sur-Seine, 2014, p. 33-41.
  • Miss Dollar ou quand la culture populaire investit le champ monétaire’, in Histoire@Politique, n°19, janvier-avril 2013, dossier : La France face au dollar. http://www.histoire-politique.fr/index.php?numero=19
  • ‘Entre concurrence et structuration du champ syndical patronal, genèse et affirmation de la Confédération générale de la production française (1919-1925), D. Fraboulet, P. Vervus (dir.), Genèse des Organisations patronales en Europe (19e-20e siècles), Rennes, Presses Universitaires de Rennes, Coll. Pour une Histoire du travail, 2012, p. 153-163.
  • ‘De la pensée à l’action économique : Etienne Clémentel (1864-1936), un ministre visionnaire’, in Histoire@Politique, n° 16 avril 2012. Dossier : La culture économique des hommes politiques à l’épreuve du pouvoir. http://www.histoire-politique.fr/index.php?numero=16
  • ‘Les Corps intermédiaires économiques : mise en perspective historique d’une actualité’, C. Druelle-Korn (dir.), Les Corps intermédiaires économiques. Entre l’État et le marché. Limoges, PULIM, Coll. Histoire, 2011, p. 7-27.

 

EFFOSSE SABINE

Professeur d’histoire contemporaine, Université Paris Ouest Nanterre la Défense, IDHE

DIRECTRICE DE L’IDHES NANTERRE-CNRS

Formation

 

2011        Habilitation à diriger des recherches en histoire du monde contemporain : « Se loger et s’équiper à crédit. Le financement des ménages en France et en Europe durant les Trente Glorieuses », université de Paris Ouest Nanterre La Défense.

2001        Thèse de doctorat d’histoire : « L’invention de la construction immobilière aidée en France, 1937-1967. Histoire d’une procédure publique de financement du logement privé », université de Paris X-Nanterre.

1994        Agrégation d’histoire. Auditrice libre à l’Ecole normale supérieure (Ulm, Paris).

 

 

Expériences professionnelles

 

2016        Membre élu du conseil d’administration de l’université Paris Nanterre.

2015-16   Membre élu du conseil d’administration et de la commission budgétaire de la ComUE Paris Lumières.

2014-16   Directrice du laboratoire IDHES-Nanterre CNRS (UMR 8533).

2012-16   Professeur des universités à Paris Nanterre.

2002-12   Maître de conférences à l’université François Rabelais de Tours.

2010-15   Membre junior de l’Institut universitaire de France.

 

Dernières publications

 

2016        Sabine Effosse et Laure Quennouëlle-Corre, « L’économie mondiale depuis 1945 », La Documentation photographique, n°8110, mars-avril 2016.

2015        Sabine Effosse (coordination et éditorial du dossier), « L’art et la manière d’acheter. Apprendre à consommer en Europe dans le second XXe siècle », Le Mouvement social, n°250/1, janvier-mars, p. 3-7.

2014        Le crédit à la consommation en France, 1947-1965. De la stigmatisation à la réglementation, Paris, IGPDE-Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 318 p.

 

Conférences en ligne (sélection)

 

2015        « La longue marche vers l’autonomie financière des femmes », site Histoire BNP Paribas, https://histoire.bnpparibas/

« The Consumer Credit in France, 1947-1965. From Stigmatisation to Regulation », 7.39 mn, version surtitrée en anglais de « Le crédit à la consommation », http://www.idhes.cnrs.fr/the-consumer-credit-in-france/

2014        « Le crédit à la consommation », 7.39 mn (consultable en ligne sur You Tube, http://youtu.be/y-xkII6tI48 et sur Canal U, portail AUNEGE-Université numérique thématique en économie et gestion, http://www.aunege.org)

Conférence Midi Histoire de Bercy, « Le crédit à la consommation en France, 1947-1965. De la stigmatisation à la réglementation », Ministère des Finances, 27 mars (consultable en ligne sur You Tube https://www.youtube.com/watch?v=hZO1hWrBphY et sur le site http://www.comite-histoire.minefi.gouv.fr)

 

FELLER LAURENT

Professeur d’histoire médiévale, Université Paris I Panthéon Sorbonne, LAMOP

Professeur d’histoire du Moyen Âge, membre de l’Institut Universitaire de France (2010-2015), est spécialisé dans l’histoire de l’Italie rurale au haut Moyen Âge et oriente ses travaux vers l’histoire économique et sociale de la période IXe-XIIe siècle, ce qu’il effectue en dirigeant un programme intitulé « Circulation des richesses et valeur des choses » et en participant aux travaux sur la rémunération du travail au Moyen Âge. Il prépare actuellement un programme intitulé « Travail et Pauvreté au Moyen Âge ».

 

– Depuis 2010 : Membre de l’Institut Universitaire de France

– 2013-2014 : membre OCSE de la Commission d’évaluation pour l’attribution de la qualification aux fonctions de professeur associé et professeur ordinaire en Italie

– 2014-2019 : Co-organisateur du programme Polima (Pouvoir des listes au Moyen-Âge) en collaboration avec l’Université de Versailles-Saint-Quentin, financé par l’ANR.

 

Distinctions :

Prix Provins Moyen Âge et Prix de la Licorne pour son ouvrage, L’Assassinat de Charles le Bon, comte de Flandre, 2 mars 1127, paru aux éditions Perrin en 2012.

 

HAUTCOEUR PIERRE-CYRILLE

Directeur d’études EHESS, Paris School of Economics. Histoire monétaire et financière.

La motivation principale de ma candidature est de pouvoir être directement à l’écoute des besoins qu’exprimera l’AFHE (et de participer à leur élaboration) concernant la préparation du Congrès Mondial d’histoire économique de 2021 que l’EHESS propose d’organiser (sous la houlette de Liliane Perez). Je suis évidemment aussi désireux de participer, comme je l’ai déjà fait par le passé, à l’élaboration des orientations de l’AFHE et à y exprimer le point de vue d’un économiste et historien soucieux de l’ouverture interdisciplinaire d’une histoire économique et sociale aux ambitions scientifiques larges, innovante dans ses méthodes et soucieuse de s’exprimer sur les grands enjeux contemporains.

Mon CV peut se résumer ainsi:

Etudes d’histoire (maîtrise) et d’économie (doctorat)

Professeur à l’université d’Orléans (1998-2002)

Conseiller pour les sciences humaines et sociales, Ministère de la recherche (2001-2003)

Professeur à l’université Paris 1 Panthéon Sorbonne (2002-2006)

Directeur d’études à l’EHESS (2006- )

Président de l’EHESS (2012-)

Chercheur invité à l’université Rutgers (1996-97) et au Centro de studios avanzados en sciencias sociales, Madrid (2007-2008).

Membre des comités éditoriaux de  Scandinavian review of economic history, Histoire et Mesure, Financial history review

et par le passé de European review of economic history et Economies et sociétés.

Responsable d’une Action concertée incitative jeunes chercheurs (1999-2002)

Responsable français du Research training network « unifying the European experience » (2004-2008)

Participant à plusieurs projets financés par l’Agence nationale de la recherche

Organisateur du réseau européen EurHiStock (European history of stock exchanges) (2008-)

Responsable d’un Equipement d’excellence (Données financières historiques) (2011-2019)

 

Auteur de chapitres dans plusieurs ouvrages, d’articles dans Economie et Statistiques, Risques, Economies et sociétés, Revue d’économie financière, Revue économique, Explorations in economic history, Economic history review, Journal of monetary economics, Financial history review, European review of economic history, de La crise de 1929 (La découverte, 2009), Le marché financier français au 19e siècle (dir., Sorbonne, 2007).

 

HERMENT LAURENT

Chargé de Recherches CNRS, Histoire contemporaine CRH – EHESS

Après avoir travaillé sur les processus de transmission patrimoniale au sein des familles paysanne du Bassin parisien au xixe siècle, mes recherches actuelles portent sur les rapports de la paysannerie de l’Europe du nord-ouest aux marchés et aux filières agro-industrielles durant la période 1800-1945. Elles s’intéressent plus particulièrement au commerce des engrais avant la Première guerre mondiale.

Ma volonté de m’engager dans le comité directeur de l’AFHE procède de mon désir de participer à la promotion du champ disciplinaire porté par l’AFHE au niveau national et au niveau international. Elle vise en particulier à promouvoir ce champ de recherches et l’action de l’association auprès des collègues étrangers dont les thématiques sont proches des miennes, en particulier en histoire rurale et en histoire de la famille.

 

Curriculum vitae.

– Maîtrise d’économie politique Paris I. 1986.

– CAPET d’économie gestion (option comptable et financière 1993)

– Doctorat d’histoire et civilisation EHESS. 2009

– Qualification MCF CNU section 22, en 2010.

 

– Professeur d’économie gestion 1989-2013.

– Chargé de recherche de première classe CNRS depuis 2013.

 

Publications récentes

– “Land Use and Productivity: North of France 1750-2000.”, in Struggling with the Environment: Land Use and Productivity, Erik Thoen et Tim Soens (eds.), Vol 4 de la collection Rural economy and society in north-western Europe, 500-2000 Brepols Tutnhout, 2015, p. 182-217.

– “Seasonal patterns in food markets in north-west Europe in the second quarter of the nineteenth century: the evidence of periodic markets in France, England, and Belgium, 1820 to 1850”, Agricultural History Review, n° 63.1, 2015, p. 60-80 (avec Wouter Ronsijn).

– “Tractorisation. France 1945-1955”, in Agriculture in Capitalist Europe, 1945-1960. From food shortages to food surpluses, Carin Martiin, Juan Pan-Montojo, Paul Brassley (eds.), Routledge, 2016, p. 185-205.

 

 

MARTINI MANUELA

Professeur d’histoire contemporaine, Université Lyon 2, Larhra.

Inscrite à l’AFHE depuis bientôt 20 ans, je pose ma candidature pour le Comité Directeur de l’Association (2016-2019) dans la conviction de partager la vision d’une histoire économique à la fois savante et ancrée dans les interrogations du présent qui l’anime dès sa fondation.

Dans un comité réunissant des spécialistes de l’époque ancienne à celle très contemporaine, je serais ravie de pouvoir contribuer à mettre en place – comme je m’efforce de le pratiquer dans mes recherches depuis plusieurs années – des projets collectifs dépassant les frontières entre les périodes et les disciplines. De la même manière, il serait pour moi un plaisir de continuer à œuvrer – comme je l’ai fait dans le passé – à renforcer nos relations avec nos confrères, et nos consœurs, à l’étranger.

 

Manuela Martini est professeure d’histoire contemporaine à l’Université Lumière Lyon 2 et membre de l’axe Genre et de l’axe Territoires, économie, enjeux sociétaux du Laboratoire de Recherche historique Rhône (LARHRA). Après avoir reçu un diplôme de laurea à l’université de Bologne, elle a obtenu le Diplôme d’études approfondies en Histoire et civilisations de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales de Paris et a intégré en 1992 le doctorat d’Histoire économique et sociale de l’université Bocconi de Milan. Grâce à une Marie Curie Fellowship de la Commission européenne, elle a travaillé ensuite à l’Institut National d’Études Démographiques de Paris avant d’être recrutée en 2001 à l’université Paris Diderot, où elle a enseigné l’histoire contemporaine de l’Europe et a été chercheuse au laboratoire Identités, cultures et territoires (ICT) et au Centre d’Enseignement, de Documentation et de Recherche pour les Études Féministes (CEDREF). Depuis 2016 elle est professeure d’histoire contemporaine à l’université Lumière Lyon 2. Ses recherches se situent à l’intersection entre l’histoire des femmes et du genre, l’histoire du travail et celle des migrations. Elle fait partie des comités de nombreuses institutions scientifiques, dont le comité éditorial de Gender and History, et coordonne des réseaux et programmes internationaux, tel le programme TIME-US « Rémunérations et budgets-temps des hommes et des femmes dans le textile en France, fin XVIIe-début du XXe siècle »-ANR Appel à projets générique 2016. Elle a publié récemment de nombreux travaux sur l’histoire de la petite entreprise, le travail des hommes et des femmes en migration, l’économie familiale et le travail non rémunéré, parmi lesquels figurent :

« When Unpaid Workers Need a Legal Status: Family Workers and Reforms to Labour Rights in Twentieth-Century France», International Review of Social History, 59, 2014, 2, p. 247-278; Bâtiment en famille. Migrations et petite entreprise en banlieue parisienne au XXe siècle (Paris, CNRS éditions, 2016); Genre et travail migrant. Mondes atlantiques, edition avec P. Rygiel (Paris, Publibook ed. 2009); le numéro spécial de The history of the family, “Households, Family Workshops and Unpaid Market Work in Europe from the 16th Century to the Present”, vol. 19, 2014, 3, édition avec Anna Bellavitis; le numéro special, “Familles laborieuses. Rémunération, transmission et apprentissage dans les ateliers familiaux de la fin du Moyen Âge à l’époque contemporaine », édition avec A. Bellavitis et R. Sarti, des Mélanges de l’École française de Rome. Italie et Méditerranée modernes et contemporaines (MEFRIM), 128-1/2016.

 

MATHE VIRGINIE

Maître de conférences en histoire ancienne à l’Université Paris-Est Créteil / Centre de Recherche en Histoire Européenne Comparée

 

L’AFHE défend plusieurs principes qui me semblent fondamentaux et qui expliquent mon désir de rejoindre aujourd’hui le comité directeur :

– la réunion autour d’un même objet, l’histoire économique, de spécialistes de disciplines différentes, de périodes historiques variées et de régions du monde diverses, qui, en suscitant le débat (comme l’atteste régulièrement la liste de diffusion) enrichit les travaux des uns et des autres pour faire avancer l’histoire économique en langue française

– la diffusion des savoirs académiques en dehors du cadre strict des organismes de recherche, dans un esprit de dialogue avec d’autres acteurs de la sphère publique, qui souligne la responsabilité des chercheurs et la nécessité de leur engagement

– l’appui aux jeunes chercheurs, qu’il s’exprime par le prix AFHE – BNP Paribas, dont j’ai eu l’honneur d’être lauréate, ou par le suivi des recrutements.

J’espère pouvoir contribuer dans ces sens à l’organisation des diverses actions de l’AFHE.

 

CV rapide

35 ans

  • Parcours professionnel

Depuis 2013 : MCF en histoire ancienne, UPEC / CRHEC ; chercheuse associée à l’Institut de Recherche sur l’Architecture Antique

2006-2010, 2011-2013 : allocataire-moniteur à l’Université Lumière-Lyon 2, puis ATER à l’Université de Provence et à l’Université Charles de Gaulle – Lille 3

2004-2006, puis 2010-2011 : professeur agrégé de lettres classiques

  • Thématiques de recherche

Mes travaux portent sur les aspects économiques et sociaux des grands chantiers de construction en Grèce antique, notamment sur les modalités de financement, sur les rapports entre États commanditaires et artisans et sur le déroulement des chantiers ; ils se fondent sur la confrontation de sources écrites (essentiellement des documents comptables gravés sur la pierre) et de données archéologiques (Thèse de doctorat « Le prix de la construction en Grèce aux ive et iiie s. av. J.-C. Étude sur les chantiers financés par les sanctuaires de Delphes, d’Épidaure et de Délos », dir. J.-Ch. Moretti, 2010)

Je travaille aussi sur l’évolution de la perception de la ville et de ses bâtiments à travers l’étude des mots et des discours (co-responsable du programme Les mots grecs de la ville antique).

mots-clés : Histoire économique et sociale / Histoire de la construction / Histoire urbaine / Grèce antique / Comptabilité / Archéologie et architecture / Vocabulaire

 

MINOVEZ JEAN-MICHEL

Professeur d’histoire moderne, Université de Toulouse Jean-Jaurès, FRAMESPA

 

Expérience professionnelle d’enseignement et de recherche :

  • – Depuis 2010 : Professeur d’histoire moderne à l’université Toulouse-Jean Jaurès
  • – De 2006 à 2010 : Maître de conférences d’histoire économique et sociale à l’UT2.
  • – De 2000 à 2005 : PRAG au centre universitaire puis CUFR Champollion à Albi ainsi qu’à l’UT2.
  • – De 1997 à 2000 : Chargé de cours au centre universitaire d’Albi.
  • – De 1988 à 2000 : Professeur (CAPES et agrégation) en collèges et lycées publics.

Responsabilités et activités d’intérêt collectif :

  • – 2012-2016 : Président de l’université Toulouse-Jean Jaurès,
  • – 2004-2009 : Vice-président au patrimoine immobilier,
  • – 2009-2012 : Directeur de l’UFR Histoire, Arts, Archéologie.

Choix de publications et de production scientifique des cinq dernières années

Ouvrages originaux, monographies :

  • – L’industrie invisible : les draperies du Midi, XVIIe-XXsiècles. Essai sur l’originalité d’une trajectoire, Paris, CNRS éditions, 2012, 594 p.
  • – La puissance du Midi. Les draperies de Colbert à la Révolution, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2012, 306 p.
  • – Pays d’Olmes. L’aventure de la laine, Toulouse, Privat, 2013, 208 p.
  • – Du papier et des hommes. JOB et les papetiers du Comminges et du Couserans, Arles, Editions du Rouergue, 2014, 208 p.

Ouvrage collectif :

  • (dir. en collaboration avec Catherine Verna et Liliane Hilaire-Pérez), Industries des campagnes dans l’Europe médiévale et moderne. Entreprises, territoires, marchés, Actes des 30e Journées Internationales d’Histoire de Flaran, Abbaye de Flaran, 7 et 8 octobre 2011, Toulouse, Presses universitaires du Midi, 2013, 312 p.

Articles dans actes de colloques :

  • « Des aires de spécialisation productive aux territoires industriels, 1680-1850. Les espaces productifs de la laine du Midi », in C. Maitte, P. Minard, M. de Oliveira (dir.), La gloire de l’industrie (XVIIe-XIXe siècle). Faire de l’histoire avec Gérard Gayot, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2012, p. 187-199.
  • « Paysages de l’industrie. Mobilisation des sens et systémique », in Une longue histoire : la construction des paysages méridionaux, Actes du colloque international de Carcassonne, 23 et 24 mai 2008, Toulouse, CNRS/Université de Toulouse-Le Mirail, 2012, p. 35-42.
  • « Stratégies économiques et luttes sociales : le déclin de la papeterie auvergnate (XVIIIe-mi-XIXe siècle) », in Revue d’histoire moderne et contemporaine, 58-3, juillet-septembre, 2011, p. 63-89.
  • « La plasticité du travail comme ressource dans les petites villes du Midi pyrénéen au XVIIIe siècle », in Mélanges de l’Ecole française de Rome. Italie et Méditerranée, 123/1, 2011, p. 139-150.

Responsabilités scientifiques actuelles :

  • PCR depuis 2013 : Responsable scientifique du projet collectif de recherche (PCR), Ministère de la Culture, « Céramique en Midi toulousain : production, circulation, consommation, du XVIe au XXe siècle ».
  • Projet LABEX depuis 2014 : Coordonnateur du programme de recherche du LABEX Système des mondes sociaux (SMS) « Dynamiques territoriales de l’industrie papetière des Pyrénées centrales. Approche interdisciplinaire ».
  • Projet IDEX et PEPS du CNRS depuis 2015 : Responsable scientifique du projet « Céramiques du Sud-Ouest de la France, XVIIe-XIXe siècles. Approches archéologique, archéométrique et historique » (CERSO) du programme « Transversalité » de l’IDEX toulousaine et des Projets Exploratoires Premier Soutien (PEPS) de site du CNRS.

 

MONNET ERIC 

Economiste chercheur « senior » Banque de France, enseignant PSE

 

J’ai l’honneur de présenter ma candidature au Comité Directeur de l’AFHE. Je suis chercheur en économie à la Banque de France et mon travail porte principalement sur l’histoire du système financier et de la politique monétaire et bancaire en France depuis 1945, ainsi que sur le système monétaire international de Bretton Woods. Mes recherches m’amènent à adopter, toujours à partir d’un travail sur archives, des approches et méthodes diverses pour étudier ces objets historiques : histoire de longue durée, histoire quantitative, histoire politique, macroéconomie, histoire des statistiques, etc. J’enseigne l’histoire économique (séminaire thématique d’introduction et de méthode) en Master 2 à l’École d’économie de Paris et l’EHESS. Je participe également actuellement à un projet financé par l’ANR, coordonné avec Patrice Baubeau et Angelo Riva, sur les banques françaises pendant les années 1930.

J’ai eu l’occasion de publier des articles dans des revues d’économie (American Economic Journal: Macroeconomics), d’histoire économique quantitative (Explorations in Economic History, Journal of Economic History), d’histoire (Revue d’histoire moderne et contemporaine, Les Annales) ou de sciences sociales (Tracés), ainsi que plusieurs chapitres d’ouvrages collectifs en histoire économique. Un livre issu de ma thèse paraîtra en anglais chez Cambridge University Press (sous contrat) : Controlling Credit: Banque de France’s monetary policy and the planned economy, 1945-1973.

Je souhaite entrer au Comité Directeur de l’AFHE pour y donner une voix, parmi d’autres, à l’histoire monétaire et financière, à l’histoire quantitative ainsi qu’à l’histoire économique de la période post Seconde Guerre mondiale. Surtout, je souhaiterais donner une plus grande place aux échanges avec les autres associations d’histoire économique européennes d’une part, et aux débats interdisciplinaires sur l’histoire économique d’autre part. Je pense également que le site internet de l’AFHE pourrait encore être développé pour servir de ressource aux étudiants et chercheurs en publiant des liens vers des archives en ligne, vers des recensions d’ouvrage d’histoire économique et vers les principales statistiques historiques françaises.

 

CV 

Formation : Licences de Philosophie et d’Economie (Lyon 3 et Lyon 2), École normale supérieure de Lyon (section sciences sociales), Master d’économie et thèse à l’EHESS et Ecole d’économie de Paris. Séjour de recherche à l’Université Columbia et l’Université Rutgers (USA). Post-doctorat à l’université de Gand.

Fonction : économiste chercheur « senior » à la Banque de France et enseignant à l’École d’économie de Paris et EHESS (depuis 2013).

Responsabilités  administratives et scientifiques : membre du comité scientifique d’Open Edition (CLEO – CNRS), rédacteur en chef à la Vie des Idées (économie et histoire économique), ancien membre du comité de rédaction et directeur de la rédaction de Tracés. Revue de sciences humaines (ENS Editions).

Récompenses et distinctions scientifiques : boursier de la Fondation Thiers, lauréat du prix de thèse Alexander Gerschenkron de l’Economic History Association, du prix de thèse de lInternational Economic History Association (pour une thèse portant sur le XXe siècle), du prix de thèse Richelieu de la Chancellerie des Universités de Paris.

 

 

 QUENNOUËLLE-CORRE LAURE

Directrice de Recherche CNRS, Histoire contemporaine CRH

 

Je souhaite me représenter au Comité directeur de l’AFHE, espérant pouvoir libérer du temps et de l’énergie en faveur de la communauté des historiens économistes et contribuer à la préparation du la candidature française au WEHC de 2021.

 

Laure Quennouëlle-Corre a soutenu sa thèse sur « L’Etat-banquier et la croissance, la direction du Trésor 1947-1967 » en 2000. Elle se consacre depuis à l’histoire économique et financière, plus particulièrement à  l’histoire monétaire et financière contemporaine.

Thèmes de Recherches

  • Histoire économique et financière contemporaine :
  • Etat et marché ;
  • Dette publique ;
  • Politique monétaire ;
  • Régulation financière.

Groupe de recherches

Enseignements 2016-2017

Publications

Ouvrages

Direction d’ouvrages

  • Banque et société, XIXe–XXIe siècle. Identités croisées. Hommage à Pierre de Longuemar, co-dirigé avec Florence Descamps, Roger Nougaret, Bruxelles, Bern, Berlin, Frankfurt am Main, New York, Oxford, Wien, Peter Lang, 2016,  319 p.
  • La mobilisation financière pendant la Grande Guerre. Le front financier, un troisième front, co-dirigé avec Florence Descamps, Paris,  Comité pour l’histoire économique et financière de la France / IGPDE, 2015, 292 p.
  • Financial Markets and international Capital Flows in the XIXth-XXth Centuries (co-ed. with Youssef Cassis), Oxford University Press, 2011, 269 p.
  • Financer les entreprises face aux mutations économiques du XXe siècle,  co-dir. avec A. Straus, Paris, CHEF, 2009.

Articles et contributions à des ouvrages collectifs récents

  • « Les activités boursières des banques: les ruptures de la guerre » in Fabien Cardoni (dir.), Les banques françaises et la Grande guerre, Paris, CHEF/IGPDE, 2016, p. 67-73
  • « Les emprunts français vers les Eats-Unis 1914-1917 : vers un nouvel ordre monétaire international? » in La mobilisation financière pendant la Grande Guerre. Le front financier, un troisième front, co-dirigé avec Florence Descamps, Paris,  Comité pour l’histoire économique et financière de la France / IGPDE, 2015, p. 47-74.
  • « Des marchés efficients ? Les bourses de New York et de Paris dans les années 1920 »,Entreprise et histoire, n°67, juin 2012, p. 1-17.http://www.cairn.info/revue-entreprises-et-histoire.htm
  • « Introduction »,  « Paris as a financial center in the Interwar period » pp. 179-196, in Institutions, Markets and International Capital Flows XIXth-XXIth Centuries (co-ed. with Y. Cassis), Oxford University Press, May 2011, p. 1-14.
  • « La Bourse sous l’Occupation : des réformes de longue portée » in Les entreprises françaises, l’Occupation et le second XXe siècle, GDR (CNRS) « Les entreprises sous l’Occupation », Metz, Centre régional universitaire lorrain d’histoire, 2011.

Notices : « Les inspecteurs des Finances en outre-mer » et « André Postel-Vinay » in N. Carré de Malberg et M. Margairaz (dirs.), Dictionnaire historique de l’Inspection générale des Finances, CHEF, 2011.

 

TOUCHELAY BEATRICE 

Professeur d’histoire contemporaine, Université de Lille 3, IRHIS

Actuellement professeure d’histoire contemporaine à l’université de Lille, après avoir été maîtresse de conférences à l’université de Paris Est Créteil entre 1993 et 2011, je suis depuis longtemps une fidèle utilisatrice de la liste de diffusion de l’AFHE et une adepte des projets collaboratifs qu’elle soutient. Ne m’étant jamais investie directement dans ses activités, excepté pour le dernier colloque qui était lillois il y a trois ans, je dépose ma candidature au Comité directeur.

Ouverte à la pluridisciplinarité, au croisement des périodes historiques et aux coopérations internationales et convaincue de la nécessité des échanges avec les acteurs-praticiens du monde économique et social, je souhaite contribuer au rayonnement national et international de l’Association en essayant de développer ses partenariats, en particulier à l’Europe du Nord-Ouest, et de l’aider à fédérer les initiatives et les recherches en histoire économique et sociale qui me semblent parfois méconnues et dispersées.

Je chercherais à élargir les collaborations de l’AFHE avec d’autres associations ouvertes aux questions économiques et sociales (l’Association d’histoire des probabilités et de la statistique des Amériques, par exemple), et à améliorer la circulation des informations sur les travaux, les publications et les projets en cours. Je souhaiterais que l’AFHE parvienne à créer davantage de liens entre celles et ceux qui, quelle que soit leur situation académique et géographique, sont intéressé(e)s par les approches économiques et sociales. Les moyens de communication actuellement disponibles – internet, TV universitaires et vidéo conférences – rendent cette ambition réaliste. Les premiers visés, mais pas exclusivement, seraient les étudiants inscrits en master recherche, voire en master Archives-Patrimoines, et en doctorat qui se sentent quelquefois peu intégrés à la communauté des chercheurs.

L’AFHE pourrait organiser des « doctoriales » tous les deux ou trois ans pour faire connaître leurs travaux, filmer leurs interventions et les diffuser sur le site, ou, moins coûteux et sans doute plus facile à réaliser, proposer aux chercheurs investis dans une recherche de la présenter en une vingtaine de minutes, filmer cette présentation et la diffuser sur le site pour en informer la collectivité et susciter des échanges. Cette idée vise à renforcer les liens, à faire connaître la richesse et les profonds renouvellements de la recherche en histoire économique et sociale à laquelle nous sommes tous attachés.

 

Bref CV

Après un doctorat d’histoire contemporaine consacré à « L’INSEE des origines à 1961 : évolution et relation avec la réalité économique, politique et sociale » (1993, université de Paris Est-Créteil sous la direction d’Albert Broder), puis une HDR dont le dossier s’intitulait « Chiffres, entreprises et état dans la France du XXe siècle, entre histoire économique, histoire politique et histoire sociale » (2009, université Paris I – Panthéon Sorbonne, garant Michel Margairaz), je suis professeure d’histoire contemporaine à l’université de Lille3, rattachée au laboratoire IRHiS CNRS  UMR 8529. Responsable du séminaire de l’école doctorale « Santé Inégalité Citoyenneté » (SIC) et du programme « Nouvelles approches de la pauvreté et de l’exclusion dans le Nord Pas-de-Calais » (NAPE) depuis 2014, je co dirige le programme « Approches globales des statistiques » (AGLOS), PEPS et projet émergent Lille3 et MESHS de Lille, avec Emilien Ruiz, université de Lille3 IRHiS (2016-2017).

Dernière publication : Avec Isabelle Bruno et Florence Jany-Catrice (ed.), The Social Sciences of Quantification. From Politics of Large Numbers to Target-Driven Policies, Springer, 2016.

http://www.springer.com/fr/book/9783319439990#aboutAuthors

http://link.springer.com/book/10.1007/978-3-319-44000-2

 

 

 

WARLOUZET LAURENT

Professeur d’histoire contemporaine, Université du Littoral Côte d’Opale (Boulogne-sur-Mer)

Par la présente, je présente ma candidature au comité directeur de l’Association française d’histoire économique (AFHE).

Professeur d’histoire contemporaine à l’Université du Littoral-Côte d’Opale (Boulogne-sur-Mer), je suis spécialiste d’histoire économique internationale.

Membre de l’AFHE depuis de nombreuses années, j’ai pris part au congrès de Lyon de 2010 comme spectateur puis à celui de Lille en 2013 comme intervenant. Je souhaite participer au comité directeur pour contribuer au rayonnement de l’association, tant scientifique, afin de promouvoir l’histoire économique dans un contexte difficile, qu’institutionnel, afin de renforcer encore sa représentativité.

Plus particulièrement, je mettrais à la disposition de l’AFHE mon expérience internationale (ancien post-doctorant à l’Institut Universitaire Européen puis à la London School of Economics) qui peut aider à tisser des liens avec des associations partenaires à l’étranger, à promouvoir l’internationalisation des chercheurs français et à trouver des intervenants pour l’organisation de manifestations en France.

Par ailleurs, mon orientation pluridisciplinaire vers la science politique (publication dans des revues de science politique comme Politique Européenne et Journal of Common Market Studies, invitation au congrès de l’association française de science politique) pourrait aider à élargir encore l’audience de l’association.

Enfin, mon expérience dans une association de jeunes chercheurs (RICHIE : www.richie-europe.org) m’aide à comprendre les défis de ce type de structure en termes de recrutement, de promotion, et de relations institutionnelles.

CV synthétique

Après l’agrégation et le secondaire, je suis devenu maître de conférences à l’Université d’Artois, puis, en 2016, professeur d’histoire contemporaine à l’Université du Littoral-Côte d’Opale (Boulogne-sur-Mer). Spécialiste d’histoire des politiques économiques et sociales en Europe de l’Ouest depuis 1945, j’exploite en particulier des archives gouvernementales (France, GB, RFA, UE), d’entreprises (Normed, Charbonnages de France) et de syndicats (CFDT, CES).

Outre ma thèse de doctorat (Le choix de la Communauté économique Européenne par la France, 1955-1969, Igpde), j’ai publié en collaboration plusieurs ouvrages collectifs dont deux sur l’histoire économique (La politique de la concurrence en Europe, 1930-1990, avec E. Bussière chez A. Colin ; La fièvre inflationniste des années 1970, avec M-P. Chélini, publication prévue en novembre 2016 aux Presses de Sciences-po). En termes d’histoire régionale, j’ai rédigé, seul ou en collaboration, les chapitres d’histoire économique et sociale de L’Histoire des Provinces françaises du Nord, 1914-2014.

Une page sur le site web « Academia » fournit des informations complètes sur mon parcours et mes publications : http://univ-littoral.academia.edu/LaurentWarlouzet.

 

 


Nicolas Marty

Nicolas Marty Professeur des Universités histoire Contemporaine, Catedràtic d’història contemporània Université de Perpignan, Universitat de Perpinyà

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *