« Défendre les sciences économiques » | Dossier CSO

Bonjour à toutes et tous,
Sans qu’il soit proprement historique, ce dossier publié sur le site du Centre de sociologie des organisations pourrait intéresser les membres de la liste. Intitulé « Défendre lessciences économiques » il revient, en quelques billets, sur plusieurs points soulevés par la publication du dernier ouvrage de Pierre Cahuc et André Zylberberg : http://www.cso.edu/dossier.asp?do_id=32
Présentation sur le site du CSO par Olivier Borraz : « Pourquoi ce dossier consacré à un ouvrage d’économie, qui plus est ouvertement polémique ? Notre objectif n’est pas d’entrer dans la controverse…Il est plus modestement de discuter les prétentions à la vérité scientifique que défendent les deux auteurs, à la lumière des travaux conduits au CSO sur la production des savoirs ou sur certaines politiques publiques. L’ouvrage dénote en effet un manque de réflexivité critique de la part des deux auteurs, joint à un manque de connaissance en histoire des sciences, qui nous ont surpris. Tout comme nous avons été étonnés de cette attaque contre l’économie hétérodoxe de la part d’auteurs issus du courant dominant en sciences économiques.Les courts articles qui composent ce dossier entendent donc apporter quelques éléments d’éclairage sur ces différents points : ils montrent que les deux auteurs feraient bien de regarder d’un peu plus près les limites des standards qu’ils se proposent d’introduire en économie, mais aussi les conditions dans lesquelles ils sont utilisés en médecine, par exemple. Les articles insistent aussi sur l’importance pour tout scientifique d’accompagner sa démarche de recherche d’une réflexivité de tout instant. Enfin, ils témoignent que sur des enjeux aussi sensibles que le temps de travail, l’objectif ne doit pas être de rechercher une quelconque « one best way » taylorienne, mais au contraire de confronter les résultats issus de disciplines différentes pour parvenir à une vision plus complète et plus riche qu’une quête de causalité simple.« 
Bien cordialement,
Émilien Ruiz
Maître de conférences en histoire contemporaine
Université Lille 3 – IRHiS (UMR 8529)
Site web | Page professionnelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *