Rolande Trempé (1916-2016)

Les mineurs de Carmaux 1848-1914 (Editions Ouvrières, 1971),  Les trois batailles du charbon 1936-1947 (La Découverte, 1989) ou encore son chapitre de  La France ouvrière, tome 1 : Des origines à 1920 (Editions sociales, 1993) sont des textes qui ont marqué l’histoire économique.

Rolande Trempé, historienne des mondes du travail, historienne de Jaurès, historienne des femmes, Résistante et historienne de la Résistance, militante encore et toujours, est décédée subitement hier. Elle allait avoir cent ans le 31 mai.

Au-delà de la grande tristesse qui est celle de ses amis de l’Université de Toulouse et d’ailleurs, qui est aussi la mienne (étudiant, j’avais été plongé par Jean Bouvier dans les mines de charbon, ce qui m’avait valu de rencontrer Rolande Trempé et d’être ébloui par elle), je voudrais signaler que l’on peut l’entendre ou la voir sur le web, dans des programmes passionnants.

Par exemple :

 

Et vous indiquer deux autres manières de connaître la vie et l’étendue de l’oeuvre de Rolande Trempé :
– l’entretien que Rolande Trempé avait accordé fin janvier à Marianne Debouzy, Ingrid Hayes, Michel Pigenet et moi paraîtra dans le numéro d’avril-juin 2016 du Mouvement Social ;
– la notice biographique que le Dictionnaire créé par Jean Maitron avait choisi de lui consacrer, oeuvre de Michelle Perrot, paraîtra prochainement dans le dernier tome de la série 1940-1968 du Maitron aux Editions de l’Atelier.

Patrick Fridenson


Rédaction

Association française d'histoire économique (AFHE)

More Posts

Follow Me:
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *