#AFHE50 L’économie dans la construction de l’Europe

À l’occasion du cinquantième anniversaire de sa fondation, l’AFHE organise, les 3 et 4 décembre 2015, en partenariat avec l’IGPDE, l’EHESS, l’IDHES-CNRS et BNP Paribas, des journées d’études intitulées : « L’économie dans la construction de l’Europe : un aperçu historique »

Trois tables rondes permettront de débattre autour des thèmes suivants :

  • « Réécrire l’histoire européenne. De nouvelles questions pour un ancien continent » ;
  • « Quels enjeux et quelles perspectives pour l’histoire économique dans les pays européens ? ;
  • « Le rôle des faits économiques dans la construction de l’Europe : regards croisés entre économie et histoire ».

Conception : Pascal Muller
Conception : Pascal Muller

 

Programme

Télécharger le dépliant || Télecharger l’affiche

3 décembre 2015
______________________________________________________________________
Centre Pierre-Mendès-France – ministères économiques et financiers, 139 rue de Bercy, 75012 Paris

13h45 – Café d’accueil
14h15 – Ouverture des travaux par Cecilia D’Ercole, (EHESS, AFHÉ)
14h30 – Discours inaugural par Maurice Aymard (EHESS, FMSH)
15h00 – Pause

15h30-18 h – Table ronde
Réécrire l’histoire européenne. De nouvelles questions pour un ancien continent
Modérateur : Patrick Fridenson (EHESS, AFHÉ)

L’intitulé de cette session évoque un périmètre apparemment clair, mais qui s’avère en réalité très problématique : jusqu’où étendre l’Europe, dans le temps, dans l’espace, et comment tenir compte dans cette histoire de tout ce qui n’est pas « européen » et y a contribué ? Jusqu’à quand, par exemple, faire remonter la notion d’ensemble européen ? Faut-il choisir ce moment d’intégration économique réalisée par l’Empire romain, plus centré sur la Méditerranée, retenir au contraire le lendemain de l’effondrement de cet Empire, selon le choix de la Fontana Economic History, ou bien s’appuyer, plus tard, sur le moment de l’industrialisation moderne, comme la plupart des études semblent le proposer ? Ces choix multiples ne sont pas équivalents : chacun sous-tend un modèle explicatif différent et privilégie un ou plusieurs éléments du récit historique, que ce soit la croissance, la circulation monétaire, l’innovation technologique etc.

Plus largement, comment et pour qui écrire, aujourd’hui, une histoire économique de l’Europe ? Quelles sources explorer, retenir et privilégier, quelle place donner à l’histoire des environnements, des institutions sociales, des circulations, des mondes extra-européens, pour construire les nouveaux récits de l’Europe ancienne et médiévale, moderne et contemporaine ?

– « New Perspective in European Economic History » par Stephen Broadberry (Université d’Oxford)

« L’économie du haut empire romain : une économie monde ? » par Catherine Virlouvet (Université d’Aix-Marseille, École française de Rome)

– « La place de l’histoire économique dans le  » Grand Récit  » de l’histoire médiévale » par Laurent Feller (Université de Paris 1, AFHÉ)

« Commerce et navigation européens à l’époque moderne : où en sommes-nous ? » par Silvia Marzagalli (Université de Nice-Institut universitaire de France)

Discussion

*
*    *

4 décembre 2015
______________________________________________________________________
BNP Paribas, Auditorium, 14, rue Bergère, 75009 Paris

9h00 – 10h : Assemblée générale de l’AFHÉ

10h15 – 12 h – Table ronde
Quels enjeux et quelles perspectives pour l’histoire économique dans les pays européens ?
Modérateur : Jean-Claude Daumas, (Université de Franche-Comté, AFHÉ).

Au vu des caractères particuliers de la construction européenne, il apparaît essentiel de s’interroger sur la place de l’histoire économique dans la transmission des savoirs disciplinaires de l’Europe contemporaine. Cette session propose d’engager une enquête comparée et une réflexion sur les aspects disciplinaires et sur les lieux institutionnels où l’histoire économique s’invente et se renouvelle dans les différents pays européens. La table ronde sera l’occasion de parcourir les étapes saillantes de l’histoire de l’AFHÉ et de donner la parole aux représentants des associations européennes, pour renforcer la connaissance réciproque de leurs orientations de recherche et de leurs implications dans la promotion et diffusion de ces savoirs.

– « L’AFHÉ ou le retard français ? » par Jean Heffer (EHESS, AFHÉ)

– « Toujours entre deux cultures : l’identité de l’histoire économique italienne reste en question » par Carlo Maria Belfanti (Université de Brescia)

– « The Economic and Social History Portuguese (APHES) Association : 35 years » par Alvaro Da Silva (Université de Lisbonne)

– « Quatre générations d’historiens économiques et un avenir incertain : l’Association espagnole d’histoire économique, c. 1970-2015 » par Joseba De la Torre (Université de Navarre)

« Du national au global. L’histoire économique et sociale en Allemagne depuis la fondation de l’Association d’histoire économique et sociale (Gesellschaft für Sozial- und Wirtschaftsgeschichte) en 1961 » par Günther Schulz (Université de Bonn)

Discussion

12 h : Remise du prix d’histoire économique AFHE-BNP Paribas

14h30 – 17h30 – Table ronde
Le rôle des faits économiques dans la construction de l’Europe : regards croisés entre économie et histoire
Modératrice : Natacha Coquery (Université de Lyon I, AFHÉ)

Cette troisième table ronde sera consacrée à parcourir, dans une perspective historique et sociologique, les processus économiques qui ont exercé un poids tout particulièrement important sur la construction et sur le développement présent de l’Europe. Le débat portera sur quelques dynamiques majeures de l’histoire économique de l’Europe, qui se prêtent à une analyse sur la longue durée tout en conservant un impact particulièrement évident dans la conjoncture actuelle. Les modalités de gestion de la dette, l’impact de la politique agraire européenne, l’importance de l’aspect économique dans l’intégration européenne par rapport à d’autres facteurs, politiques, sociaux et culturels, les outils économiques de l’intégration et leurs revers : autant de thématiques où l’analyse historique a vocation à se confronter avec les interprétations et les modélisations des économistes et des sociologues.

À l’occasion du cinquantième anniversaire de la fondation de l’Association française d’histoire économique, la Présidente, les membres du Conseil scientifique et le Comité directeur de l’AFHÉ sont heureux de vous convier à débattre de ces thèmes, à Paris, les 3 et 4 décembre 2015.

– « L’entrée échouée dans le social et le culturel ? La construction européenne dans les années soixante-dix et quatre-vingt » par Hartmut Kaelble (Freie Universität, Berlin)

– « Enjeux et perspectives d’une histoire comparée des campagnes européennes » par Gérard Béaur (EHESS, AFHÉ)

– « Concurrence et planification dans la construction européenne depuis 1919 » par Laurent Warlouzet (Université d’Artois).

Discussion

17h30 – 18h00
Conclusions, Fabrizio Barca (ministère italien de l’Économie et des Finances)

Voir sur le site de l’IGPDE || S’inscrire en ligne


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *