Les archives de la statistique

hers collègues,

voici une annonce susceptible de vous intéresser

Vous êtes tous bienvenus

Bien cordialement

Béatrice Touchelay

 

 

http://www.sfds.asso.fr/ressource.php?fct=mimg&f=sfds_logo.jpgLe groupe « Histoire de la Statistique » de la Société Française de Statistique (SFdS), en partenariat avec le Centre A. Koyré (EHESS/CNRS), a le plaisir de vous inviter à une demi-journée d’étude et de rencontres qui se tiendra

 

Le Lundi 9 décembre 2013 (14h-18h)

Centre Koyré, 27 rue Damesme 75013 Paris (Salle du rez-de-chaussée)

 

Les archives de la statistique

 

Les archives de la statistique ne retiennent guère l’attention des historiens, en dehors d’un intérêt limité, chez les représentants de l’approche quantitative, motivé par la nécessaire critique des sources chiffrées. Les réflexions et travaux des dix dernières années sur les archives se sont souciés d’en rendre compte sous leurs formes variées, mais ont aussi négligé la statistique. Cette mise à l’écart fait bien entendu écho à la situation d’une activité qui se situe aussi bien dans le monde académique que dans l’administration, et qui laisse des traces matérielles hétérogènes (textuelles, tabellaires, formulaires, graphiques, etc.). Aussi ceux qui font l’histoire de la statistique ont-ils exploré et travaillé des fonds distincts (bureau de statistique, archives privées d’un statisticien particulier, etc.) sans que cela conduise à thématiser et problématiser la question de l’archive de la statistique.

 

Cette rencontre vise à répondre à trois types de questions :

–  Des questions de définition : que peut recouvrir le terme « d’archives de la statistique » à différentes périodes ? Quels types d’archive, de quelles traces matérielles sont-elles constituées, et pour quel usage (dénombrement, codification, mise en tables, en séries, en résumés, inscription dans une modélisation, une rhétorique de la preuve, un dispositif de gouvernement) ?

– Quelles sont les conditions historiques et institutionnelles de la création des fonds existants ; Comment ces archives ont-elles été créées ? Quels ont été les choix de la mise en archive (inventaire, mode de classement) ; Quel fut leur devenir (disparition, transfert de fonds) ; comment et à quelle fin les fonds ont-elles été exploités ?

– Quelles sont actuellement les conditions pratiques d’accès à ces archives ? ; Où sont-elles conservées ? Dans quel état sont-elles ? Comment améliorer ces conditions de conservation, de mise à disposition, de diffusion ?

 

La demi-journée associe des archivistes de diverses institutions et des praticiens des sciences sociales – historiens, sociologues, politologues, statisticiens, etc.

 

14h – 14h15 : Introduction

14h15 – 16h15 :  La « mémoire » de la statistique : formation et conservation

Agnès d’Angio-Barros, Centre des Archives Economiques de la France (Savigny-le-Temple)

Denise Ogilvie, Archives Nationales – centre de Pierrefitte (fonds sciences sociales)

Marie-Christine Paing et Michel de Saboulin, Archives de l’INSEE

Mme Demeulenaere (à confirmer), Archives de l’Académie des sciences  – à confirmer

16h15-18h : Table ronde Usages et usagers des archives 

Roser Cusso (sociologue, « statistiques des organisations internationales »),  Martine Mespoulet (sociologue, « statistiques en Russie-URSS »), René Padieu (statisticien-INSEE, « la mémoire statistique »), Charlotte Pouly (historienne, « statistiques et collaboration économique ») Béatrice Touchelay (historienne, « archives et histoire de l’INSEE »)

 

Attachment: image001.jpg
Description: JPEG image

Attachment: image003.jpg
Description: JPEG image


Nicolas Marty

Nicolas Marty Professeur des Universités histoire Contemporaine, Catedràtic d'història contemporània Université de Perpignan, Universitat de Perpinyà

More Posts

Une réflexion au sujet de « Les archives de la statistique »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *