Aurélie Carrara, Stéphane Lembré, lauréats du prix d’histoire économique AFHE BNP Paribas 2013

Les lauréats du prix d’histoire économique AFHE BNP Paribas 2013 sont :  

Aurélie Carrara, La fiscalité des échanges extérieurs dans le monde grec (Egypte exclue) du VI ac à la conquête romaine, thèse soutenue sous la direction d’Alain Bresson à l’Université de Bordeaux 3.

Aurélie Carrara analyse la fiscalité des échanges extérieurs en Grèce sur la longue période, depuis l’époque classique jusqu’à la conquête romaine. Ce sujet ouvre sur des questions essentielles d’économie (le comportement économique des institutions publiques) et de politique (les relations entre cités, entre cités et royaumes, cités et confédérations etc.). La thèse pose de manière très nouvelle une vieille question : la fiscalité des échanges extérieurs est-elle un acte de prélèvement sans autre intention ou un instrument de politique économique? et la transforme en la plaçant dans une perspective néo-institutionnaliste intelligemment définie : cette fiscalité est un des outils que les cités utilisent pour organiser et contrôler les marchés en fonctions de leurs besoins propres.

Stéphane Lembré, L’école des producteurs. Activités économiques et institutionnalisation de la formation au travail dans la région du Nord des années 1860 aux années 1930 », thèse soutenue sous la direction de Jean-François Chanet à l’université de Lille 3.

Cette thèse aborde de façon originale une double problématique : celle de la formation par le travail et celle de sa contribution à la définition de l’entité régionale du Nord (départements du Nord et du Pas-de-Calais) entre les années 1860 et la fin des années 1930. Envisageant le sujet dans sa globalité, l’étude rétablit une cohérence entre l’évolution de la formation agricole, les apprentissages industriels et tertiaires, en mettant au cœur des démonstrations les jeux d’acteurs. La thèse est un apport très important à l’histoire de la formation professionnelle, à l’histoire de la région du Nord Pas de Calais, mais aussi plus largement, à la définition des politiques publiques et aux transformations des relations entre les échelons locaux, régionaux et nationaux dans la France de la IIIe République.

 

Le jury a délibéré sous la direction de Baudoin Prot, président du groupe BNP Paribas et de Natacha Coquery, présidente de l’AFHE

Il était constitué par les membres suivants :

Fabrice Boudjaaba, Chargé de recherches CNRS, Centre de recherches historiques, EHESS.

Natacha Coquery, Professeur des Universités d’histoire moderne, Université de Lyon 2, LAboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes (LARHRA).

Sabine Effosse, Professeur des Universités d’histoire contemporaine, Université de Paris Ouest Nanterre la Défense.

Olivier Feiertag, Professeur des Universités d’histoire contemporaine, Université de Rouen.

Patrick Fridenson, Directeur d’étude EHESS.

Hervé Joly, directeur de recherche CNRS, UMR Triangle, Lyon.

Michel Margairaz, Professeur des Universités d’histoire économique contemporaine, Université de Paris I.

Nicolas Marty, Professeur des Universités d’histoire contemporaine, Université de Perpignan

Béatrice Touchelay, Professeur des universités d’histoire contemporaine, Université Lille 3.

Ont participé aux expertises finales :

Cécilia d’Ercole, Directrice d’étude EHESS, anthropologie et histoire des mondes antiques,

Claire Lemercier, directrice de recherche CNRS, Centre de sociologie des organisations, CNRS, SciencesPo Paris.

Julien Zurbach, maitre de conférences d’histoire grecque, Ecole normale supérieure


Nicolas Marty

Nicolas Marty Professeur des Universités histoire Contemporaine, Catedràtic d’història contemporània Université de Perpignan, Universitat de Perpinyà

More Posts

Une réflexion sur « Aurélie Carrara, Stéphane Lembré, lauréats du prix d’histoire économique AFHE BNP Paribas 2013 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *