Colloque CERIEL EA 1337 et MSJ EA 2273 : Discours du management, du travail et de l’économie : représentation / Ficition

Discours du management, du travail,
de l’économie : représentation/fiction
Colloque interdisciplinaire 5, 6 et 7 juin 2013
Université de Strasbourg, Institut Le Bel, salle Ourisson
Organisé par le Centre d’Études sur les Représentations : Idées, Esthétique, Littérature
(CERIEL, EA 1337, Université de Strasbourg)
et le Laboratoire des Sciences Historiques
(LSH, EA 2273, Université de Franche-Comté)

Contacts
corinne.grenouillet@unistra.fr
catherine.vuillermot@univ-fcomte.fr

PROGRAMME

Mercredi 5 juin 2013

 

13h-13h30 : Accueil des participants

13h30-14h : Ouverture du colloque :

Muriel Ott, directrice de l’Institut de Littérature française

Béatrice Guion, directrice de l’EA 1337 Configurations Littéraires

Thierry Revol, doyen de la Faculté des Lettres

 

Autour de l’entreprise

 

14h-16h40 : SESSION 1 : L’ENTREPRISE ET L’ENTREPRENEUR

Président : Robert Belot

 

* Alicia Mornington, Doctorante en théorie politique, CEVIPOF/CNRS/Sciences-Po Paris, « Le consentement individuel comme fiction ».

* Catherine Vuillermot, Maîtresse de conférences en Histoire contemporaine, Université de Franche-Comté, « Le discours sur l’économie, le travail et le management de quelques grands dirigeants français (à partir de leurs autobiographies) ».

* Michel Feynie, Docteur en Anthropologie, Chargé de cours à l’Université Bordeaux Ségalen et à l’Inseec Business School, « Le discours managérial, instrument d’idéalisation de l’entreprise ».

* Michel Villette, Professeur de Sociologie, AgroPAris-Tech, « La fabrique du discours de responsabilité sociale par l’entreprise : un processus chaotique ».

 

Pause : 16h40-17h

 

17h-19h : SESSION 2 : LA PRESSE

 

Président : Michel Villette

 

* Thierry Guilbert, Maître de conférences en Sciences du langage, Université de Picardie Jules Verne, « Représentations économiques dans les médias : fiction ou réalité ? Analyse du discours du Monde lors de la privatisation partielle de France Télécom en 1997 ».

* Séverine Marin, Maître de conférences en Histoire contemporaine, Université de Strasbourg, « Le péril japonais ».

* Paul Dietschy, Maître de conférences en Histoire contemporaine, Université de Franche-Comté, « Le sport et le discours managérial de la société générale (à travers la presse d’entreprise, Sogéchos) »

 

 

Jeudi 6 juin 2013 : Du côté des textes littéraires

 

Commentateur de la journée : Jean-Charles Massera, écrivain-performeur

 

9h-12h30 : SESSION 1 : QUAND LA LITTÉRATURE DIT L’ECONOMIE

Président : Jean-Charles Massera

 

* Sonya Florey, Professeure-formatrice, Haute Ecole Pédagogique Lausanne (Suisse), « “It’s too late to say economy”. Ou comment la littérature dit l’économie après la crise ».

* Alexandre Péraud, Maître de conférences en Littérature, Université Bordeaux III, « Dire le temps de l’argent ».

* Reynald Lahanque, Professeur émérite de Littérature française contemporaine, Université de Lorraine, « La condition économique ».

 

Ponctuation littéraire : Jean-Charles Massera

 

11 h-11 h 15 : Pause

 

* Françoise Cahen, Professeur de lettres dans le secondaire, « Le système romanesque du libéralisme dans les œuvres d’Eric Reinhardt ».

* Marianne Noujaim, Professeur assistant en langue et littéraire françaises, Université Saint-Esprit de Kaslik (Jounieh, Liban), « Le théâtre vinavérien du travail ou l’osmose du privé et du professionnel ».

 

 

 

14 h – 16 h: SESSION 2 : LANGUE DU TRAVAIL, LANGUE AU TRAVAIL

Président :  Thierry Guilbert

 

* Thierry Beinstingel, Écrivain et Doctorant, Université de Dijon, « Manœuvrer la langue, écrire le travail, nommer la littérature ».

* Corinne Grenouillet, Maître de conférences en Littérature française, Université de Strasbourg, « Faut-il en rire ? La défamiliarisation du discours de l’évidence néo-libérale dans les romans contemporains  ».

* Isabelle Krzywkowski, Professeur de Littérature comparée, Université de Stendhal-Grenoble III, « Poésie et “novlangue” ».

 

16 h -16 h 20 : Pause

 

16h20-18h20 : SESSION 3 : DIRE L’ENTREPRISE, DEMASQUER SES DISCOURS

Président :  Reynald Lahanque

 

* Aurore Labadie, Doctorante en Littérature française sous la direction de Bruno Blanckeman (Paris III), « Le roman d’entreprise ou l’entreprise comme écriture ».

* Jean-Paul Engélibert, Professeur de Littérature comparée, Université Bordeaux III, « Désarmer le discours de l’entreprise. Quelques stratégies narratives ».

* Maryline Heck, Maître de conférences en Littérature française, Université de Tours, « La Question humaine de François Emmanuel : le discours économique face à son témoin ».

 

Ponctuation littéraire : Jean-Charles Massera

 

 

Vendredi 7 juin 2013 : Extension du domaine du discours

 

9h-12h : SESSION 1 : CINEMA, SCIENCES SOCIALES

Président : Paul Dietschy

 

* Fabienne Bullot, Docteur en Histoire de l’art, Chargée de cours au Franklin and Marshall College (Lancaster, Pennsylvanie), « La novlangue des Échanges en milieu tempéré de Jean-Marc Moutout ».

* Frédéric Moulène, PRAG de Sciences sociales, IUT de Belfort-Montbéliard, Université de Franche-Comté, « Quand dire l’économie, c’est (ne pas) faire les réformes :Penser l’efficacité du discours économique avec Karl Polanyi ».

 

10h20-10h40 : Pause

 

* Ève Lamendour, Maître de conférences en Sciences de gestion, Université de La Rochelle, « Une mise en forme de la pensée. Étude du catalogue de deux éditeurs en gestion ».

* Roland Pfefferkorn, Professeur de Sociologie, Université de Strasbourg, « Les discours sociologiques de substitution et le déni des conflits et des classes sociales ».

 

 

14h-16h : SESSION 2 : UN DISCOURS ECONOMIQUE  MANAGERIAL OMNIPRESENT

Présidente : Ève Lamendour

 

* Emmanuel Triby, Professeur en Sciences de l’Éducation, Université de Strasbourg, « Processus d’économicisation et discours économique dans des écrits de cadres de santé ».

* Lionel Prigent, Maître de conférences en aménagement de l’espace et en urbanisme, Université de Bretagne occidentale, « La mise en marché du patrimoine mondial : démarche économique ou discours de justification ».

* François Quénot, Responsable marketing chez Bioleder, Strasbourg, « La problématique du langage dans les entreprises françaises en phase de développement : l’exemple de PME du secteur bio-médical à l’heure de la croissance externe. ».

 

 


  • [histoire_eco] colloque 5-7 juinCatherine Vuillermot, 29/05/2013

Nicolas Marty

Nicolas Marty Professeur des Universités histoire Contemporaine, Catedràtic d’història contemporània Université de Perpignan, Universitat de Perpinyà

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *